Les Actions: un marché structurellement haussier

23 2 2014 - 8 commentaires
ProRealTime

Les statistiques des mouvements de marche sont catégoriques, les indices, à 80 % du temps, montent lentement mais surement, les 20 % restant servent de purgatoire aussi violent qu'éphémère donnant du grain un moudre aux éternels catastrophistes maîtres de l’audience.

Alors pourquoi ne retrouvons nous pas ces caractéristiques sur les matières premières par exemple ?

L'analyse technique sera mise de côté, nous allons entrer  « In the deeper side » de la force.

Comprenez = dans les comportements profonds des agents économiques.

*J’exclue de ce raisonnement le cas Japonais qui reste « à part ».

Revenir à la source des actions

Le cours d'une action représente la capacité à créer de la valeur de l'entreprise.

Un indice boursier représente pour ainsi dire la somme des capacités des actions le composant à créer une valeur économique.

Le taux de chômage, PMI et autres indicateurs macroéconomiques avancés ou en retard ne sont que des variables infimes, qui même regrouper selon une méthode de logique « déductive »  très universitaire, ne forment pas toujours un outil d’évaluation cohérent.

C'est en cela, parait-il, le charme de la bourse, cette logique irrationnelle que les spécialistes de fusées se plaisent à démontrer, les plus sensibles y verront un certains romantismes vieux de quelques siècles.

La question centrale est :

« Quelle sera la capacité de cette entreprise à créer de la valeur dans cet environnement macroéconomique ?»

Voici une philosophie d'investissement colorée d'un « Buffetisme » certain mais elle a le mérite d'éviter les dispersions inutiles, en cas de doute je vous renvoie au CV de son auteur.

Vendre à découvert des actions: Un péché capitaliste

Vous êtres cupides, shorteur d’actions, responsable de faillites retentissantes, vil spéculateur sans moral ruinant de pauvres épargnants, maintenant grâce à Andlil vous allez avoir suffisamment d'arguments pour passer "on the buy side de la force" en participant au redressement économique de l’Europe.

Vendre à découvert: ça coute cher !

Le cout d’emprunt, ce mécanisme sympathique qui vous fait payer la location de vos actions à un taux X fixé par le détenteur Investisseur « héros » de ces mêmes actions, réduira proportionnellement votre rendement espéré.

Exemple :

Vous vendez à découvert 1000 actions BNP Paribas à 50 euros pour manifester contre sa nouvelle grille tarifaire :

Le cout d’emprunt sera facturer 3 % annuel, ramener au prorata sur la durée de location de vos titres, vous trouverez votre pourcentage de réduction de votre rendements.

Si vous avez le malheur de vous trouver vendeur net lors de la distribution d’un dividende surprise, vous devrez le payer de votre poche à votre contrepartie.

Un peu de maths et beaucoup de bon sens

Le monde est bien fait, le potentiel de hausse est infini tandis que le potentiel de baisse est fini.

Une action peut faire + 1000 % en 3 jours, son gain est illimité, à la baisse elle ne fera que -100 % synonyme de faillite boursière, c'est bête mais pas tant que ça quand on y regarde de plus près.

France Telecom passant de 10 euros à 8 euros « quand Free est venu casser un monopole rappelant que la concurrence s’appliquent aussi aux télécommunications », nous avons perdu 20 % de notre investissement.

Mais celui qui fait le chemin contraire achète à 8 euros et vendra à 10 euros réalisant un gain de 25 %, vous réalisez l’astuce ?

5% mieux pour le même mouvement, mais dans deux sens contraire, n’est-ce pas du favoritisme quantique cela, non pardonnez-moi, un sur-rendement déguisé.

Les gros poissons = ZINZINS

Les investisseurs institutionnels ( zinzins ) sont structurellement acheteurs, ils leur arrivent de vendre mais ne short pas, nuance de taille.

Bien sur certains hedge funds, à la politique d'investissement agressif et fortement capitalisé, réalisent des ventes à découvert cependant d’un point de vue holiste pur, les gros ne shortent pas.

Ce qui explique l'espèce d'inertie haussière sur les indices, cette lenteur palpable à chaque sourcillement synonyme d’accumulation, il faut un retournement psychologique lourd pour faire accepter un changement de polarité.

Par conséquent une baisse se retrouve à un moment sans relais, sans action à vendre tout simplement.

Ceux qui ont réalisé le plus d’erreurs font faillite, rappelant que l'investissement est un métier dangereux et difficile.

Les autres se replaceront à bon prix une fois les perspectives éclaircies.

Long ou court = spéculer ou investir

On peut clairement envisager d'investir dans une compagnie pour 20 ans c'est d'ailleurs la base de la gestion value des adorateurs « Grahamiens »

Vendre a découvert une action sur 20 ans... Faut vraiment avoir trop lu « Schopenhauer ».

Les plus moralisateurs y verront un argument pour l’interdiction de vendre à découvert des actions comme facteur d'instabilité des marches financier à court terme.

D'autres vous diront que les vadeurs apportent une liquidité nécessaire.

Conclusion sur les actions

Vendre à découvert c’est partir avec un sacré fil à la pâte, un handicap certain qui devra être compensé par un timing aussi précis que redoutable, à réserver aux investisseurs avertis.

Contribution by Tulipe

Votez pour cet Article
ProRealTime    Pourquoi je trade les CFDs et les Futures en même temps ?

   Pourquoi je trade avec ProRealTime CFD et ProRealTime Futures ?

   Essayez un compte Démo Gratuit ou Réel

  Exclusif : 2 séances de coaching formation trading gratuites (valeur 500€)

Partagez cet article, c'est bon pour la santé
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

8 Commentaires pour Les Actions: un marché structurellement haussier

  1. weiss charles dit :

    très convaincant ton commentaire j'en tiendrais un peux plus compte merci pour tes bons articles

  2. Montignie dit :

    Bonjour,
    Je vous suit depuis quelques temps
    Bravo à vous pour ce site etc..
    Avez vous une explication déttaillée de votre méthode de scalping
    Grand merci pour votre suivi et bonne continuation

    JF

  3. Olivier dit :

    La vente à découvert ne sert pas uniquement à parier sur la fin du monde ou sur la faillite d'une entreprise, mais ça sert surtout à couvrir une position longue (achat d'actions et short de l'indice en cas de problème, permet de rester en position sur ses actions et de se couvrir contre un retournement général) ou à effectuer un arbitrage (surperformance de Free = achat Iliad et short Orange)
    C'est pour moi l'utilisation la plus raisonnable de la VAD.

  4. dalton dit :

    bonjour benoist je vous lis avec très grand plaisir depuis le début dandil et oui d'accord la vad c'est réserver aux boursiers avertis on peut tout perdre . Mais face à un per dément et si on posséde des munitions pour couvrir encore une hausse plus forte c'est une stratégie qui est à comparer à des acheteurs longs et qui sont surpris par un phénoméne exogéne et qui sont obligés de vendre quand la baisse est enclenchée et qui poussent d'autres investisseurs long a vendre à leurs tours se conférer 1987 et la crise de l'euro !
    Nous reparlerons des gros toujours longs dans un prochain Krach qui viendra un jour ou l'autre ! chaque jour de hausse qui passe fait qu'un jour le marché me donnera raison . par exemple les investisseurs sont très avisés si l'on regarde le cours des biotechnologies . cordialement greg

  5. Guilhem dit :

    Bonjour,

    depuis quelques temps que je suis ce blog et j'avoue y trouver une source intarissable d'informations.

    Cet article est très orienté sur les méfaits de la VAD, mais serait-il possible d'avoir un article sur ses points positifs ? Car, de ma faible expérience, il me semble que dans certaines périodes très baissières d'une manière globale, la VAD est encore une des meilleures façon de faire des plus values sans prendre un risque démesuré.

    Ceci dit votre article fait réfléchir sur certains points que je n'avais, je dois l'avouer, jamais relevé !

  6. OSA dit :

    @ Charles : Ravis que cela te plaise.

    @Montige et Dalton : Ce n'est pas Benoist qui a ecrit cet article mais moi ( OSA ) comme cela l'est indiquer en bas a gauche " contributions by OSA ".

    @Guilhem et Olivier : La VAD dans une strategie de couverture est totalement differente.

    Les points positifs de la VAD sont la nature des mouvements baissiers , plus brutaux donc rapidement lucratif.

    La contrepartie est un sens du timing important.

    Gardons en tete que en etant vendeur d'actions , le risque augmente a mesure que le marche va contre-nous , tout le contraire d'une position acheteuse.

  7. Umpa Lumpa dit :

    Merci OSA !
    Il est mauvais pour la santé d'être pessimiste...

  8. BenPen dit :

    Une bonne méthode pour sélectionner ses achats, pour un MT ou un LT, serait-il du coup de saisir les couteaux qui tombent ??
    Par exemple ALSTOM en ce moment (fin février 14) ...

    NB : ceci n'est pas un conseil de placement, juste une réflexion à voix haute !

Laisser un commentaire

Inscription au Forum

Blog: 1728 articles 12.211 commentaires Forum: 477.407 messages 7550 membres
Devenez actif ! Rejoignez Andlil et sa Communauté de traders passionnés

Mes 2 comptes de trading avec PRT Trading sur CFDs et Futures

ProRealTime

En direct du Forum

Les derniers commentaires

  • Maniak : Bien joué, c'est impressionnant. Comme d'hab je dirais. …
  • Denis : Fragile psychologiquement âprès un AT j'ai été harcelé …
  • Xuo : Merci beaucoup pour le partage Benoist, PRT 10.3 a l'air vra…
  • Benoist Rousseau : Je trade les futures depuis 2004, j'ai passé plus de 20.000…
  • eric : j'ai fait très longtemps des futures et je n'ai pas souveni…
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9]
[a-zA-Z0-9]
["ne"]
["ne"]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["ny"]
["ny"]
["ny"]
["ny"]