Petites Réponses à certains lecteurs de Libération

Suis-je un monstre impitoyable ? - 12 8 2011 - 31 commentaires
ProRealTime

Hier matin, Elodie Auffray, journaliste à Libération, m'appelle pour me demander des précisions sur le scalping et sur mes impressions de tradeur amateur, de particulier, sur les derniers évènements boursiers. Nous avons discuté très courtoisement pendant plus de deux heures. Je pensais qu'elle allait faire un article un peu généraliste où j'aurai été cité une fois et qu'elle ne fut pas ma surprise de voir que l'article portait intégralement sur ma modeste personne : La volatilité des marchés... vue par un boursicoteur.

Je dois bien l'avouer, j'étais un peu méfiant au départ : 24h avant une grande radio nationale souhaitait aussi ma participation pour un débat sur la bourse, mais comme on me suggérait un peu trop ma partition, j'ai décliné l'offre (je les ai envoyé bouler). A l'opposé, le travail d'Elodie Auffray est  remarquable, l'article condense et synthétise une grande partie de nos propos sans aucune déformation ou jugement pré-établi. Soulignons l'éthique de cette journaliste.

Bien entendu ce type d'article suscite toujours de nombreuses réactions négatives et j'aimerais apporter quelques réponses à la volée aux emails d'insultes que je reçois : je suis donc un crétin (fort possible), un affameur du peuple et pleins d'autres gros mots dont quelques demandes de lynchage !

Liberation LogoVoici un exemple qui synthétise un peu tout ce que je reçois, et qui est poli :

Je suis tombée par hasard sur votre blog via Libé.
Je ne comprends pas cette attitude : vous jouez avec la vie de gens
qui ne demandent qu'à pouvoir vivre dignement !
Comment vous regardez-vous dans la glace le matin ?
Ah !! Le fric ! Le fric ! Quelle pauvre vie vous avez !! Accro au pognon !!

Quelques réponses rapides :

Sur moi:

Je suis un ancien professeur d'histoire géographie en ZEP  dans les quartiers les plus sensibles du 93 par choix (ah les 3000 à Aulnay sous Bois !) et du 91, tout en intervenant à la Sorbonne où j'aurai pu trouver un poste pépère, je ne suis pas accro à l'argent, je m'en fiche royalement (j'ai quitté mon poste de fonctionnaire à 1800€ par mois avec un emploi à vie pour créer mon auto entreprise, je ne suis pas un fils à papa (mon père a été ouvrier en usine (quand il y en avait encore), il est à 57 ans en train d'entretenir les jardins des bobos par tous les temps), je n'ai pas hérité (chaque centime que j'investis en bourse est le fruit de mon travail et de mon épargne).

Je sais cela ne correspond pas aux stéréotypes du trader et je tiens à m'excuser d'être différent dans cette société uniformisée.

Sur la spéculation:

1) Tout le monde est un spéculateur

Si vous avez un compte en banque, un compte chèque, une assurance vie, un livret A...  Que fait votre banque quand votre salaire est versé? Elle l'investit sur les marchés financiers. Votre assurance vie ? Ce sont des obligations d'Etat donc vous exploitez les pauvres grecs par exemple. Bref, vous êtes dans le coup, pas moyen d'y échapper.

Personnellement, je n'ai aucune assurance vie, le minimum sur mes comptes courants, tout mon patrimoine financier je l'investis moi même. Je ne peux supporter l'idée que les banques utilisent mon argent pour faire des profit à plusieurs chiffres et me balancent 2.25% d'intérêt avec mépris. N'enrichissez pas les banques, prenez vous en main !

2) Tout le monde est un trader 

Ttrader c'est acheter dans l'espoir de revendre plus cher, de faire un bénéfice. Ainsi, tous les commerçants sont des traders, toutes les personnes achetant leur appartement ou maison sont des traders. A ce jour, je n'ai rencontré personne me dire "super j'ai acheté mon appartement, j'espère que si je le revends, je vais perdre de l'argent, je ne veux pas être un odieux spéculateur".

3) Il existe deux types de trader

Les traders qui sont des salariés des banques, qui gèrent des dizaines, centaines de millions d'euros (l'argent que vous avez laissé en banque, si si). Ils vont prendre des risques car ce n'est pas leur argent et qu'ils ont des bonus s'ils font plus de X pour cent de gain. C'est ce qui explique une partie des mouvements actuels, ils ont souvent de gros leviers (ils achètent 5 à 10 fois plus d'actions qu'ils ont d'argent réellement. Horreur, vos 1000€ en assurance vie sont en fait 10.000€ sur les marchés). L'autre trader, c'est le gars qui se fait plumer 9 fois sur 10, le particulier qui investit son propre argent.

4) Un trader particulier est utile à la société : un trader ça rapporte de l'argent à l'Etat. Sur les 1800€ de gains, je vais en reverser un peu plus de 31% soit près de 600€. C'est d'autant plus utile, que si je perds mon argent en bourse, l'Etat ne m'aidera pas, les banques oui. De plus, il n'y a pas beaucoup de banques qui payent 31% d'impôt, c'est plutôt dans les 20%... Vous voyez la différence ? Le trader des banques est donc déresponsabilisé et vous fera payer ses erreurs. Les traders particuliers, ils prennent des risques avec leur propre capital et s'ils se plantent, ils ont la classe de ne pas venir mendier à l’Élysée pour être renfloués.

Alors pourquoi je trade ?

Parce que je suis historien économiste, passionné par la psychologie et la société de masse et que j'aime ça ! Je pense que les marchés boursiers sont gouvernés par les affects, qu'un bon trader devrait être un psychologue et non un mathématicien. J'ai besoin d'expérimenter les choses, de les vivre, pour les comprendre, je dois être impliqué, je dois trader pour comprendre les ressorts psychologiques en jeu : peur, cupidité... et les mécanismes financiers qui gouvernent notre vie quotidienne.

Et puis si je gagne de l'argent en bourse en risquant mon épargne, le fruit de 20 ans de boulot "réel", tant mieux, cela paiera mon loyer, je contribuerai par l'impôt au fonctionnement de la société. Si je perds de l'argent tant pis, c'est mon épargne. Je pourrai boire, me droguer, jouer au pmu, au loto, au casino, avoir une voiture, m'acheter des vêtements de marque, un appartement, une maison ou aller en vacances. Je ne possède rien de tout cela, je trouve cela inutile mais je ne juge personne, chacun utilise son argent comme il le souhaite.

Petites Réponses à certains lecteurs de Libération
2.59 17 votes
ProRealTime    Pourquoi je trade les CFDs et les Futures en même temps ?

   Pourquoi je trade avec ProRealTime CFD et ProRealTime Futures ?

   Essayez un compte Démo Gratuit ou Réel

  Exclusif : 2 séances de coaching formation trading gratuites (valeur 500€)

Partagez cet article, c'est bon pour la santé
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

31 Commentaires pour Petites Réponses à certains lecteurs de Libération

  1. Stéphane dit :

    il y aura toujours des jaloux et des ignorants. je ne suis ton blog que depuis quelques temps, il est très instructif et est un bon échange sur la vie d'un trader particulier. donc merci de nous faire partager cette expérience.

  2. Stéphane dit :

    PS: hallucinants les commentaires sur Libé, y en a vraiment qui ont besoin de se défouler ! ils ont du prendre mauvais en bourse ses dernières semaines 🙂

  3. Franck dit :

    Hello Benoist,

    Donner une interview à Libé en tant que spéculateur c'est un peu comme donner un punching ball à un boxer.

    Je pensais jusqu'à présent que le déficit public était le fruit de l'inconséquence politique depuis ces 30 dernières années... Mais non, ce sont bien les spéculateurs. Quels êtres infâmes!

    @+

  4. Benoist dit :

    C'est un plaisir Stéphane 😉

  5. Benoist dit :

    Oui je m'en doutais bien, mais j'aime expliquer les choses. Peut-être quelques personnes essayeront de faire évoluer leurs stéréotypes et essayer d'approfondir un peu plus les choses.

  6. Omivier dit :

    Je te remercie pour cet article qui remet bien des choses à leur place. Bravo pour tes analyses récentes sur l'or et l'immobiler. Tu es franc, direct, pas de blablas verbeux pour cacher une méconnaissance ou une absence de pensez.

  7. Alice dit :

    Je te suis depuis un an via ton blog, twitter et surtout tes posts sur le forum américain Elite Trader. J'apprécie ta lecture du marché US et tes analyses macro économiques qui sont toujours très pertinentes. Je viens de lire les commentaires sur Libération et je comprends maintenant pourquoi tu restes très en retrait en France publiant quasiment rien sur tes blogs. Je me rappelle encore ton post en juin qui expliquait pourquoi les marchés allaient plonger en juillet ou août. En plein dans le mile. J'avoue que j'ai été impressionnée par ton argumentation (en anglais très old school 😉 ) et que j'ai alors allégé un peu mes positions. J'aurai du aller jusqu'au bout... En espérant te revoir vite sur Elite Trader 😉

  8. jean dit :

    c'est sympa cette réponse et votre retour sur le travail de Libé.
    Moi, j'ai découvert le scalping chez vous, et avec les 3/4 articles que j'ai lu chez vous: la bourse est moins obscure pour moi.
    Enfin, vous n'avez pas à vous justifier, car on est dans le domaine moral, pas de la justice, enfin bon.
    et j'ai habité aulnay pendant 30 ans 🙂 et j'adorai ma ville 🙂

  9. Cédric dit :

    Bonsoir,

    Un petit message pour vous dire de continuer de faire ce que vous aimez et de vous souhaiter du succès.
    Il y aura toujours des gens qui voudront que la médiocrité soit la norme et qui voudront niveler la société par le bas.
    Encore une démonstration que gagner de l'argent est très mal vu dans ce pays.
    A bon entendeur.....

  10. Pablo dit :

    Bonjour,
    Attention vous mélangez tous les métiers de la banque. Vous confondez la banque de détail et la banque d'investissement !!!

    Les traders n'ont absolument pas le droit d'engager l'argent des comptes de dépôts en bourse. D'ailleurs les deux entités sont séparés. A la SG par exemple la banque de détail est BDDF alors que la partie "trading" est chez SGCIB. Ils ne traitent qu'avec les bénéfices de la banques, les comptes sous mandats de gestion, l'argent placer dans les OPCVM, etc.
    L'argent déposé en banque fait parti des fonds propres de la banque qui servent ensuite à accorder des prêts. La banque de détail gagne de l'argent sur la différence d’intérêt entre l'argent qu'elle prête et l'argent qu'elle empreinte.

    En tout cas, beau blog, continuez comme ca

  11. Benoist dit :

    Bonjour Pablo,

    tu as parfaitement raison, je ne suis pas rentré dans les détails.
    Merci pour ce complément indispensable.

  12. Sébastien dit :

    Bonjour, juste un petit point concernant la taxation de vos plus values. Si votre trading est régulier vous risquez de vous voir requalifier comme professionnel de la bourse et à ce titre, ce n'est plus la fiscalité des 31% qui s'applique mais une fiscalité bien plus lourde notamment au niveau des charges sociales. Renseignez vous celà pourrait vous être utile au cas où ...

  13. Benoist dit :

    Vous avez raison mais je ne suis pas un trader professionnel ni régulier. Ce n'est qu'une activité de loisirs j'ai du trader 3 semaines ces 8 derniers mois. Cela représente une partie insignifiante de mes revenus et ce n'est qu'une activité annexe, je ne trade pas du tout dans les "conditions analogues" à un professionnel (pas accès aux news temps réels, aux tarifs des pro, aux analyses, aux flux, aux connections ultra rapides etc). Si avoir les news éco sur les sites Web avec un décallage de 30 minutes, trader quelques fois par mois avec une connection adsl pourrie, sans formation en finances, sans accès à Reuters, à aucune étude, analyse de S&P et co, en ne bénéficiant d'aucune remise pour les professionnels, en travaillant 50h par semaine dans une autre activité, c'est être un pro, alors tout le monde l'est 😉

  14. Lucar dit :

    Bonjour,

    "Si avoir les news éco sur les sites Web avec un décallage de 30 minutes, trader quelques fois par mois avec une connection adsl pourrie, sans formation en finances, sans accès à Reuters, à aucune étude, analyse de S&P et co, en ne bénéficiant d’aucune remise pour les professionnels, en travaillant 50h par semaine dans une autre activité"

    Moi qui ai envie de m'y mettre mais qui n'y connait encore rien, et qui me disait que "j'aurais jamais le temps" ou que "j'ai pas de formation", ou du même acabit, c'est plutôt encourageant vu que je baigne dans les mêmes conditions (bon plutôt 45h que 50, mais c'est pas loin!). Seulement... on commence par où?

    Bravo pour votre blog que j'ai découvert ce week-end. Je ne comprends pas encore tout, mais ça viendra surement 🙂

  15. Benoist dit :

    Par où commencer... je lance un blog et un forum bourse pour débutant en septembre, cela te donnera un coup de main. J'ai choisi au départ de me spécialiser sur un type de support, le Cac 40 car c'est le plus simple, il suffit d'allumer une chaine d'info pour avoir le cours en direct 😉 Je suis incapable de trader le Forex ou les matières premières par exemple, chacun a des règles qui lui sont propres, ils réagissent à tel chiffre etc C'est un peu comme le poker, le poker c'est un terme général comme la bourse, mais si tu maitrises bien le Stud, tu peux être nul en Omaha. Bref, spécialise toi dans un domaine que tu aimes plus qu'un autre. Entraine toi longtemps virtuellement, cela s'appelle du paper trading. A mon avis, oublie les livres sur le trading, ils t'imposent une façon de faire (il n'y a pas de recette miracle, s'il y en a une, le gars ne va pas la publier, c'est souvent les mauvais traders qui publient des livres, cela leur rapportent plus que le trading. Il y a un français qui a publié plusieurs livres sur le trading, dont quelques "références", il a avoué n'avoir jamais trader. Avec les anciens cours de bourse que tu connais, je t'écris aussi un livre sur le trading et tu auras l'impression qu'avec les exemples je suis un dieu, il est facile de prévoir le passé, mais le futur, c'est autre chose 😉 )Le plus difficile, c'est de trouver un type de trading avec ton activité. Je suis devant un écran 10 heures par jour isolé, donc ça va, si j'étais caissier ce serait impossible. Je fais du scalping car je peux me libérer quelques minutes de temps en temps pour trader. Je n'aime pas plus le scalping que le day trading par exemple, c'est juste que le day trading je ne pourrai pas en faire, je ne peux surveiller régulièrement les cours de bourse. Bref, tu dois trouver un marché boursier qui t'intéresse, prendre le temps de le comprendre, adapter ton type de trading à ta vie professionnelle... Il m'a fallu plusieurs années...

  16. Lucar dit :

    Je ne sais ce qu'il en sera dans quelques mois ou années, mais en ce moment j'ai une activité professionnelle qui me laisse le plus clair du temps devant un PC avec une connexion rapide et plutôt fiable, avec possibilité de me libérer quelques minutes (voire quelques heures certains jours où le travail n'est pas éreintant) de temps à autres. Bref une configuration très semblable à la tienne.

    Du coup, je suivrais avec grande attention ton blog pour débutant 🙂

    Merci pour ces conseils!

  17. Valere dit :

    Votre blog apporte un éclairage clair et simple sur le sujet. J'attends avec impatience l'ouverture de votre nouveau blog pour débutant. Bonne continuation.

  18. Gourmet dit :

    C'est une question de nombre.
    Comme tout le monde ne peut manger bio (et/ou se le permettre) ou encore tout le monde ne peut se permettre de vivre à l'occidentale (la planète exploserait), tout le monde ne peut être trader (outre la compétence nécessaire) : cela casserait le marché.

    Toutefois 2 choses.

    D'un côté c'est bien que des instruments tels que le scalping existe et, qu plus est, à la portée de M. (presque) tout-le-monde : cela permet de "débrancher" et de ne pas être sans cesse sur le qui-vive parce qu'on a des actions (ou des obligations) sur les marchés. Le trader doit pouvoir prendre des vacances. Le scalping ressemble davantage à un boulot de fonctionnaire : on fait ses 8 heures et ensuite on rentre chez soi.

    Mais de l'autre côté il faut bien noter que le scalping est déviant par rapport au fonctionnement premier de la bourse.
    Souvenons-nous, la bourse c'était avant tout pour aider les entreprises. Lorsqu'on achetait des actions c'était, quelque part, parce qu'on appréciait l'entreprise qu'on la suivait, qu'on appréciait son management, les idées véhiculées, etc.
    Que reste-t-il dans l'entreprise dans le scalping ? Rien.
    Le scalping est un terme d'un marché d'où l'entreprise, et donc ses salariés, sont absents.
    Pratiquer le trading en particulier est certainement devenu un boulot comme un autre. Mais au-delà, très loin, très très loin, il y a des gens qui travaillent et qui se feront virer si le cours de l'entreprise dévisse.
    Oh, certes, le scalpeur n'y sera pour rien dans cette chute libre, les analystes puis les investisseurs auront prononcé l'oraison funèbre bien avant.
    Mais comme les rapaces tournoient autour de leur futures proies les scalpeurs font partie du festin, pas tout près mais pas trop loin non plus.

    Cela dit entre scalpeur et salariés d'une entreprise qui fabrique des missiles, mon choix est vite fait !

    db

  19. Benoist dit :

    Merci pour ce commentaire de grande qualité et pondérée. J'approuve parfaitement votre analogie entre le bio, le style de vie occidentale et le trader.

    Je suis aussi parfaitement d'accord sur le fait que le scalping est une forme moderne et peut-être abâtardie de l'investissement en action de grand papa. Le scalping est à l'image de notre société, "tout, tout de suite, c'est l'immédiateté". Le mot épargne a même disparu pratiquement du langage, on épargne plus, on consomme. Par contre le scalping détruit peut-être des emplois si les cours de l'action dévissent mais dans ce cas si le cours de l'action monte, on ne lui crédite pas de création d'emploi.

    (On pourrait en discuter longuement j'avoue que le lien entre le cours de l'action et création / destruction d'emploi ne m'apparait pas nettement, il y a tellement de contre exemple. Un scalpeur reste positionné quelques secondes voire minutes, il ne crée pas le cours, il ne le suit même pas, il se positionne à l'achat quand le cours baisse fortement et à la vente quand il monte fortement. Il aurait presque un rôle de stabilisateur 😉

    De plus, je ne vois pas le lien car l'entreprise touche de l'argent lors de son introduction en bourse, juste au départ, ensuite que l'action monte ou baisse, l'entreprise ne gagne pas ou ne perd pas d'argent par rapport à cette première émission d'actions. Par contre que les actionnaires fassent pression pour exiger une rentabilité forte qui entraine une pression sur les salariés, je suis d'accord, mais le scalpeur ne fait aucune demande de ce type, il ne touche pas de dividende. C'est plutôt l'actionnaire à l'ancienne qui garde ses actions plusieurs années qui crée cette pression et in fine une meilleure rentabilité de l'entreprise (en langage clair, je vire des gens et ceux qui restent travaillent plus, plus vite).

    Enfin, j'apprécie votre dernière phrase, j'utilise aussi cet exemple sur les usines d'armement, fleuron de notre industrie, pour montrer que tout n'est pas si simple. Beaucoup de personnes m'ont insulté, souhaité ma mort... en disant que je devais travailler à l'usine pour apprendre le vrai sens des choses (au passage, fils d'ouvrier, j'ai commencé à travailler dès 15 ans sur les marchés et surement trimé bien plus que ces personnes, mais passons 😉 ) : Je réponds généralement que je ne souhaite à personne de travailler à l'usine pour se faire exploiter et au final enrichir les multinationales. Un trader particulier n'enrichit pas le "grand capital", mais lui même, alors qu'un ouvrier oui indirectement (je sens que je vais me faire des amis, mais j'ai été exploité par des multinationales, je sais de quoi je parle 😉 C'est finalement la différence entre l'anarchiste et le communiste dans Germinal. L'Anarchiste considère que l'ouvrier est la pièce maitresse du système capitaliste qu'il aide à développer et ainsi à renforcer ses propres chaines). C'est surement pour cela que je suis aujourd'hui mon patron et que je m'intéresse au trading. Laissons les fils d'ouvrier devenir patron, la société de l'Ancien Régime où sa fonction dans la société était définie par la naissance ne me convient pas 😉

  20. Benoist dit :

    Merci, je vais le lancer visiblement un peu plus tôt que prévu, premiers articles lundi prochain.

  21. 3160pts dit :

    Bonjour Benoist,
    Je te suis sur Twitter depuis quelques semaines. Je trade également chez IG Markets, intéressant de voir que tu t’y es mis, je suivrai avec attention 😉
    Je salue ton courage, ton calme et ta pédagogie face à la critique si facile des commentateurs de Libération, pas évident de se faire pourrir suite à cet article, mais j’imagine que tu t’y attendais.
    Je te souhaite une bonne continuation, c’est toujours un plaisir de te lire 🙂

  22. Benoist dit :

    Je m'y attendais mais pas à ce point pour être honnête. Je pensais stupidement qu'un dialogue aurait pu se faire mais non. Il y a près de 200 commentaires sur Libération mais quand je fais une réponse, personne ne répond ou même ne consulte la réponse, il est plus facile d'insulter que de dialoguer. Je crois que le mot trader déclenche chez Libération, ce que le mot Arabe déclenche chez le FN ou chômeur sur le Figaro. Des réactions haineuses... sans discernement. Un rien inquiétant pour l'avenir.

  23. jean dit :

    Benoist, l'avenir est la chose que l'on construit (on ne subit pas, cf Terminator version 2 😉 )

  24. Benoist dit :

    Sourire, Terminator contre Bourdieu.

  25. Macaronade dit :

    Bonjour,

    Je viens de lire votre billet que je trouve fort intéressant, d'ailleurs les contres-remarques que vous faites à vos détracteurs sont justes. Vraiment je suis d'accord avec vous, nous devons plus souvent nous rappeler que nous sommes parfois "que" des hommes dans un système.

    Maintenant, je pense qu'il est vain d'attendre une reconnaissance sociale lorsque l'on exerce une activité qui n'accorde de l'importance qu'à l'aspect financier. Il faut être clair, le trading comme toutes les gestions d'actif sur les marchés financier, ne laisse presque pas (voire pas du tout) de place à l'humain. Pour être efficace, le retour sur investissement prime, c'est logique.
    Alors moi qui boursicote, je ne vais pas vous jeter la pierre. Car je renvois les lecteurs à vos explications sur la gestion de leurs épargne par les banques, nous sommes au même niveau à une différence près... Certains ignorent et d'autres feignent de ne pas les voir...

    Finalement, pour conclure. Vous tradez, je boursicote, d'autres font faire la même chose par les banques. Mais je me dis quand même que je n'agis pas pour le "bien".

  26. Benoist dit :

    Merci pour ce commentaire. Je pense sincèrement que personne n'agit pour le "bien" ou alors c'est tellement exceptionnel que c'est l'Abbé Pierre. Le "bien" n'existe pas pour moi, il est fluctuant selon les époques, les perceptions... Le paysan ne produit pas pour nourrir les gens mais pour spéculer sur ce qu'il produit (alors que la société renvoie une image positive du paysan dans un esprit très pétainiste. Le céréalier a les yeux rivés sur le cours du blé à Chicago 😉 ). Les ouvriers bossent pour survivre, qu'ils produisent des téléviseurs ou des mortiers c'est pareil. J'ai été professeur en ZEP, je n'ai pas eu la sensation de faire le "bien" etc Avoir un enfant est ce "bien" ? : il va polluer la planète, consommer 10 fois plus qu'un enfant des pays pauvres et sûrement être malheureux toute sa vie 😉 Bref, je pense que le bien n'existe pas, mais qu'on peut éviter de faire le "mal". En tradant, je paye 32% d'impôt sur ce que je gagne pour que la société paye les fonctionnaires, les associations, les chercheurs... je n'ai pas l'impression de faire le "bien" mais au moins de ne pas faire le mal 😉 J'aimerais juste que quelques personnes comprennent qu'on a jeté en pâture les traders à la foule comme bouc émissaire de tout... En 1939 en Allemagne c'étaient les juifs, sur le Figaro.fr ce sont les chômeurs, sur fn.fr ce sont les étrangers. Bref, il n'y a pas de causalité unique, le monde est complexe mais les gens veulent des réponses toutes faites. C'est là le danger... La reconnaissance sociale, je m'en fiche pas mal, je ne m'identifie pas à mon travail, heureusement, j'ai une personnalité 😉

  27. Guigui dit :

    Benoist mes félicitations ! Je pense que vous avez remis de l'ordre dans les cervelles ! Simple, direct, efficace, à mon avis s'il y en a un qui n'est toujours pas à sa place, c'est qu'il doit avoir quelques problèmes personnels avec un trader. La majeure partie de la population ne comprend rien à ce monde et s'en prend à tout le monde comme si tout le monde était coupable. C'est la nouvelle chasse aux sorcières version deuxième millénaire avec l'argent pour religion. Après tout qui est responsable de cette situation ? N'est-ce pas le petit peuple qui se plait à regarder Secret Story à la télé au lieu de se former, s'informer et adopter une attitude pro-active ? N'est-ce pas le petit peuple qui est très intéressé par tout ce qui brille et qui pousse les gens qui ont besoin de reconnaissance à travailler dans ce secteur d'activité au lieu de faire de l'humanitaire ? N'est-ce pas non plus le petit peuple qui a voté pour M Sarkozy, celui qui créé le bouclier fiscal, qui n'est finalement pas foutu, malgré ses propos, de lancer la taxe Tobin ne serait-ce que sur l'ensemble du territoire français uniquement ?
    Bref, le peuple me déçoit tellement parfois. Il ne pense qu'à vivre (ou survivre selon les situations) sans réfléchir à son avenir. C'est seulement lorsque la pauvreté et la misère le prennent à la gorge qu'il se réveille soudainement pour chercher des boucs émissaires.
    Enfin, bon courage à vous Benoist, je trade également de temps à autre en tant que particulier, mais j'ai également l'intention de passer du coté obscure de la finance et je n'ai pas à en avoir honte. J'ai décidé de jouer dans le système car, pour en avoir été exclu pendant de longues années, je peux vous dire que ça n'est pas spécialement agréable.

  28. Benoist dit :

    Je tends à penser de plus en plus comme vous... et cela me désole

  29. Coolio56 dit :

    Le changement, c'est maintenant !
    Comme certaines actions ou autres que tu pourrais fuir en trading, il en est de même pour certains journaux .
    Nous sommes des êtres humains qui voulons bien faire pour notre prochain ...
    Le problème, les brebis égarées qui essaieront de diviser pour faire elles aussi du beurre.
    On est tous sur ton blog pour partager et apprendre, et cette leçon confirme que le silence de notre communauté est préférable pour cette presse qui veut la perte d'un système vieux comme le monde.
    Remarque : tu as un droit de réponse à utiliser si tu es joueur !
    Bon trade à tous and be happy !

  30. gaston dit :

    Bravo

    Que dire et ajouter après ce merveilleux (oui oui) et imparable plaidoyer?

    Juste ceci :

    1/ que la taxe financière "Tobin" n'est pas une priorité du ministre allemand des finances (déclaration du 09 mai 2013).
    2/ que l'argent est de l'épargne; ni de droite, ni de gauche.
    3/ que l'europe avec un petit e ferait bien de s'attaquer à la double taxation des précomptes mobiliers pour les dividendes étrangers ainsi qu'à la multiplication des taxes de bourses
    (cf. la nouvelle tob de 0.2 % à Paris qui pénalise l'épargnant qui ne fait pas de l'intraday; un comble)

Laisser un commentaire

Inscription au Forum

Blog: 1728 articles 12.211 commentaires Forum: 477.407 messages 7550 membres
Devenez actif ! Rejoignez Andlil et sa Communauté de traders passionnés

Mes 2 comptes de trading avec PRT Trading sur CFDs et Futures

ProRealTime

En direct du Forum

Les derniers commentaires

  • Maniak : Bien joué, c'est impressionnant. Comme d'hab je dirais. …
  • Denis : Fragile psychologiquement âprès un AT j'ai été harcelé …
  • Xuo : Merci beaucoup pour le partage Benoist, PRT 10.3 a l'air vra…
  • Benoist Rousseau : Je trade les futures depuis 2004, j'ai passé plus de 20.000…
  • eric : j'ai fait très longtemps des futures et je n'ai pas souveni…
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9]
[a-zA-Z0-9]
["ne"]
["ne"]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["ny"]
["ny"]
["ny"]
["ny"]