Qu'est ce que la croissance verte ?

24 11 2012 - 4 commentaires
ProRealTime

On a beaucoup parlé de la croissance verte ou d'économie verte lors du Grenelle de l'Environnement mais avec l'arrivée de la "crise" au premier rang des préoccupations, l'idée de la croissance verte semble perdre du poids au profit de mesures de relance à courts termes. Mais qu'est ce que cette croissance verte ?

Définition de la croissance verte ou de l'économie verte

Le récent rapport de l’OCDE, Vers une croissance verte : suivre les progrès. Les indicateurs de l’OCDE, propose une définition que je trouve intéressante et compacte:

« La croissance verte consiste à favoriser la croissance économique et le développement tout en veillant à ce que les actifs naturels continuent de fournir les ressources et les services environnementaux sur lesquels repose notre bien-être. Pour ce faire, elle doit catalyser l’investissement et l’innovation qui étaieront une croissance durable et créeront de nouvelles opportunités économiques. ». En résumé, la croissance verte est l'art de continuer le développement économique tout en préservant nos ressources naturelles indispensables à ce propre développement. On est pas du tout dans une logique de croissance zéro, comme on le lit trop souvent, mais bien dans l'idée de trouver un compromis entre le développement durable et une progression économique constante, même si la logique de la croissance continue et perpétuelle me parait impossible à long terme sans un contrôle au niveau mondial de la croissance démographique. Il faudrait tendre vers une croissance zéro au niveau démographique, mais c'est un sujet totalement tabou dans nos sociétés actuellement. Le développement du chômage endémique et la réduction des ressources / habitants seront les enjeux majeurs de la seconde partie du XXI ème siècle...

La croissance verte, un enjeu majeur

economie environnement 300x223

L'économie et l'environnement sont de plus en plus compatibles

Nous prenons donc de plus en plus conscience que nous vivons sur une Terre où les ressources sont limitées. L'inconscience des années 60 a fait place à une inquiétude diffuse avec l'augmentation des prix du pétrole, la perspective de l'épuisement des hydrocarbures dans les 30 ou 40 prochaines années qui ne sont que quelques exemples concrets et immédiats. Nos besoins en tant que terrien sont de plus en plus important, deux facteurs principaux en sont la cause : la croissance démographique (la population mondiale était de 6,2 milliards d'habitants en 2000, elle sera de 9,2 milliards d'habitants en 2050 selon les dernières projections démographiques) et le niveau de vie globale de la population augmentant, la consommation des ressources va donc s'accélérer, des centaines de millions de Chinois ou d'Indiens arrivent dans la société de consommation et ils rêvent d'acheter une voiture, un ordinateur… ce qui ponctionnent d'autant plus les ressources naturelles.

La gestion de l'eau, un exemple de la croissance verte

Les chiffres et les exemples que je donne viennent de l' Emag Suez Environnement. Cette entreprise est l'exemplum que la croissance verte existe et est rentable puisque l'activité de Suez Environnement repose sur l'économie verte, la gestion des déchets, le recyclage des eaux usées… Cette entreprise cotée au CAC 40 à la bourse de Paris a réalisé en 2011 près de 15 milliards de chiffres d'affaires et compte plus de 80 000 employés dans le monde.

La France prélève 31600 millions de mètres cubes d'eau par an, 151 l d'eau sont consommés par jour par habitant en France (boisson et usage domestique (douche, WC...) contre 30 litres en Afrique), seulement 15 % des précipitations pénètrent dans le sol par infiltration la majorité est recueillie par le réseau des eaux usées (d'où l'importance de les réutiliser), les besoins journaliers en eau vont de 2000 à 5000 l d'eau par personne et par jour dans le monde (cela couvre tous les besoins et les achats, la production d'une voiture nécessite l'utilisation de 150.000 litres d'eau, 1 kilo de bœuf 1500 litres...). Ces chiffres très impressionnants nous montrent tout l'enjeu de la gestion de l'eau d'autant plus que la population est en augmentation constante.

Des solutions technologiques pour réutiliser nos eaux usagées sont ainsi de plus en plus développées. A New Delhi, les eaux usées de près de 600.000 habitants sont retraitées pour être "réemployées" dans l'irrigation, à Paris, elles sont utilisées pour chauffer le Palais de l’Élysée ou le centre aquatique de Levallois en utilisant les eaux des égouts qui sont à une température comprise entre 13 et 20 degrés Celsius...

La croissance verte, l'économie verte d'avenir

La croissance verte est donc l'économie verte de l'avenir. Au-delà d'un effet de mode, elle va devenir un enjeu de plus en plus vital pour l'humanité entière. Le recyclage, la réutilisation des eaux usées ne sont que quelques exemples. Avec l'augmentation de la demande liée à la croissance démographique, le prix des matières premières ne peut qu'augmenter inexorablement. De ce faite, l'économie verte va devenir de plus en plus rentable, des solutions technologiques non rentables actuellement deviendront très profitables dans les prochaines décennies. L'économie verte nous montre que l'innocence est terminée pour l'humanité, le temps de la responsabilité est arrivé.

Qu'est ce que la croissance verte ?
2 10 votes
ProRealTime    Pourquoi je trade les CFDs et les Futures en même temps ?

   Pourquoi je trade avec ProRealTime CFD et ProRealTime Futures ?

   Essayez un compte Démo Gratuit ou Réel

  Exclusif : 2 séances de coaching formation trading gratuites (valeur 500€)

Partagez cet article, c'est bon pour la santé
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

4 Commentaires pour Qu'est ce que la croissance verte ?

  1. Andreas dit :

    Article intéressant comme toujours. L'économie verte s'imposera de toute façon et comme tu le soulignes ce sera surement plus pour des raisons économiques (réductions des coûts) que pour des raisons humanistes.

  2. Olivier Paris dit :

    Achat en fond de portefeuille long terme Suez Environnement 🙂

  3. Nat dit :

    +1 l'écologie, l'économie durable est notre avenir

  4. Djobydjoba dit :

    La croissance verte, pour moi, n'a rien à voir avec l'écologie. Au mieux, c'est du développement durable, c'est-à-dire une meilleure gestion des ressources naturelles aujourd'hui, pour qu'il en reste encore un peu pour demain. Le développement durable (ou plutôt, l'exploitation durable) est déjà un défi dans un contexte de concurrence acharnée, de vision à court terme et profit immédiat, de prédation sur les ressources.

    Le développement durable ne peut se faire que si l'Etat, et l'Europe, impose des contraintes fortes aux agents économiques, pour réguler les ressources au niveau global. Si cette régulation est laissé aux seuls agents économiques, cela est voué à l'échec, puisque chacun recherche la maximisation de ses intérêts propres sans vision élargie de la globalité. Exemple, la pêche et ses quotas : le pêcheur ramasse tant qu'il y a quelque chose à ramasser, et tant qu'on ne lui ordonne pas de s'arrêter.

    Le développement durable est une vision purement économique du Monde et de la nature. La nature et ce qu'elle offre sont vus exclusivement comme ressources. Les animaux sont des ressources également. Les hommes deviennent de plus en plus des ressources également ("ressources humaines". Dans cette logique, le caractère sacré de la nature, et donc tout simplement son respect, n'ont pas de place.

    L'écologie va au-delà du développement durable. L'écologie, c'est l'idée qu'il faut préserver les écosystèmes et la biodiversité, la nature dans toute sa richesse. Penser que la logique économique et la recherche du profit peut se mettre au service de l'écologie est un mensonge total. La préservation de la nature n'est fondamentalement pas rentable, sauf peut-être pour du tourisme localisé (quand tout est saccagé, on peut faire de l'écologie sur quelques dizaines d'hectare, ça attire du monde).

    Exemple de croissance verte : l'aéroport de Notre-Dame des Landes à Nantes. On ratiboise 1000 hectares de bocage, un écosystème complexe, notamment hydrique, pour faire de la croissance... verte car les bâtiments seront HQE et il y aura encore quelques arbres par-ci par-là. Au niveau écologique ça reste pourtant une catastrophe.

    Parler de croissance verte ou de développement durable n'est pertinent que si cette orientation est planifiée au niveau national ou international, avec des contraintes sur les agents économiques. Or on voit que les lobbies sont tous puissants en Europe et ailleurs, et qu'il n'y a pas de pouvoir politique pour imposer des contraintes environnementales fortes. L'exploitation débridée des ressources continue, et s'accélère. Dans l'état actuel des choses, ce n'est ni plus ni moins que de la communication marketing, du vent, du mensonge. Du green washing. Un vaste enfumage.

    En l'état actuel des choses, il n'y a rien à espérer du développement durable et de la croissance verte. Il faudrait même éviter d'en parler, car ça participe aux mensonges que nous servent à longueur de journée la pravda économico-médiatique au service des multinationales.

Laisser un commentaire

Inscription au Forum

Blog: 1735 articles 12.329commentaires Forum: 501.565 messages 7705 membres
Devenez actif ! Rejoignez Andlil et sa Communauté de traders passionnés

Mes 2 comptes de trading avec PRT Trading sur CFDs et Futures

ProRealTime

En direct du Forum

Les derniers commentaires

[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9]
[a-zA-Z0-9]
["ne"]
["ne"]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["ny"]
["ny"]
["ny"]
["ny"]