Règle numéro 7 du trading : ne pas se forcer à trader

7 2 2014 - 11 commentaires
ProRealTime

Une des erreurs les plus courantes qui touchent les jeunes traders, voire même les traders les plus expérimentés, c'est d'être trop ou constamment sur le marché. Ils y laissent de l'énergie, ils y perdent de la lucidité et au final, ils vont être beaucoup moins performants.

Le trading est une addiction (comme les autres)

Ne nous voilons pas la face, le trading peut devenir rapidement une addiction comme pour les joueurs pathologiques au casino, au PMU… Nous pouvons facilement devenir des drogués du trading, je me vois encore trader de 18 heures à 20 heures par jour pour me faire ce que j'appelais le « Tour du Monde » : trader de 8 heures à 22 heures les marchés futures européens et américains, dormir quelques heures et enchaîner sur le Kopsi en Corée du Sud. Et faire cela 5 jours sur 7 pour ensuite m'écrouler et passer le week-end à dormir en pensant à la réouverture des marchés le lundi.

Telle une drogue, le trading peut nous rendre dépendant car il nous procure des émotions très vives et contrastées, de la joie, de la peur, de l'avidité et au cœur de tout de l'adrénaline. La vie « normale » nous paraît bien fade, sans saveur par rapport à ce que nous fait vivre (et parfois subir) le trading. On se sent « vivant » quand on est positionné. Beaucoup de traders ne sont pas allés dans ces extrêmes comme j'ai pu le faire, trader plus de 120 heures par semaine avec parfois plus de 1000 lots par jour sur les futures, mais on retrouve chez presque tous les traders ce besoin « d'être sur les marchés » pour « vivre » quelque chose. Nos vies sont parfois tellement banales que le trading est une soupape de sécurité, un « rêve », la sensation de vivre pleinement.

Trader est certes socialement plus acceptable que de se droguer, mais la cause de l'addiction est la même au final, un problème psychologique, une faille narcissique, un manque comblé artificiellement par les marchés. Si vous êtes dans ce cas, un travail psychologique est essentiel pour comprendre d'où vient ce trouble et ainsi arriver à le contrôler. Pour vous motiver à faire cette démarche, je pense que c'est ce travail psychologique qui a été le plus efficace pour que je puisse devenir trader en compte propre et vivre confortablement de mon trading. Travaillez plus sur vous-même que sur vos indicateurs, le rendement sera bien supérieur. Investissez sur vous et les répercutions seront infiniment supérieures à vos attentes, cela touchera même votre personnalité et votre relation aux autres.

Ne pas être positionné est déjà prendre position

Beaucoup de traders, ayant besoin de leur shoot d'adrénaline, se forcent inconsciemment à être sur les marchés. Ce sont les trades impulsifs, que l'on prend par ennui, par manque... qui sont généralement les plus catastrophiques et qui vont ruiner vos gains du jour.

Il faut accepter ce fait : ne pas être en position est déjà un acte de trading. On attend une opportunité, on reprend des forces, on réfléchit, on analyse les forces du marché. Décider de ne pas rentrer sur le marché car la tendance ne nous parle pas est un acte de trading efficace, essentiel, majeur pour la survie de vos gains. Souvent les traders amateurs forcent leur trading et cela conduit à des catastrophes.

La différence entre un trader amateur et un trader en compte propre

Il y a un gap fondamental entre un « boursicoteur » ou trader amateur et trader en compte propre. Le premier peut « tenter des gros coups », s'amuser, il a généralement un métier, un salaire régulier alors que le second joue sa survie matérielle chaque jour. Ne nous y trompons pas, le trading est le seul métier où l'on peut se retrouver à la rue en 24h suite à des positions à trop fort levier mal protégé par des stops garantis ou des options de couverture. Un joueur de football peut faire un mauvais match, un boulanger rater une fournée de pain... sans que cela ne ruine sa vie. Un trader pro peut tout perdre du jour au lendemain. C'est une insécurité et en même temps il y a un côté grisant à être autant maître de son destin.

Je ressens perpétuellement ce fossé sur mon blog de trading. J'y mets mes résultats quotidiens avec les relevés de compte et une analyse de quelques trades afin d'apporter un contenu pédagogique sur du trading réel et non sur du trading livresque, là aussi le gap est fort entre la théorie et la pratique quotidienne du trading. Bref, une grande partie des lecteurs sont des traders amateurs qui tradent quelques heures par jour au mieux. Ils vont prendre beaucoup plus de positions pour « compenser » le fait de ne pas pouvoir être présent autant qu'ils le veulent, ils vont pousser la machine au maximum et bien souvent elle va exploser en plein vol.

Je suis souvent harcelé par les mêmes types de questions : Pourquoi tu ne prends pas plus de lots, pourquoi tu t'arrêtes de trader le vendredi après midi... ? Tout simplement parce qu'un trader en compte propre ne cherche plus à faire des gros « coups », ni même à faire grossir son capital coûte que coûte, il cherche la régularité avant tout, tirer chaque mois de son capital de quoi vivre. Je considère ainsi mon capital en bourse comme un fond de roulement, une rente viagère. Le fait de basculer de trader amateur à trader en compte propre a aussi beaucoup modifié ma vision du trading, je ne cherche plus que des entrées à faible risque pour mon scalping car je suis perpétuellement sur les marchés, je peux y être autant que mon addiction me le demande. Le trader amateur va sur trader durant les quelques heures qu'il peut consacrer au trading par compensation et aussi frustration d'avoir raté tel mouvement sur les marchés car il était en visite clients ou qu'il devait supporter une réunion sans intérêt...

Trader moins pour gagner plus

Au final, la qualité de votre trading se mesurera avec le niveau de vie qu'il vous permettra d'assumer mais aussi par la qualité de vie qu'il vous procurera. Je conseille aux traders amateurs de ne pas sur trader malgré toute la frustration qu'ils peuvent avoir de rater des occasions du fait de leur vie professionnelle. J'ai été enseignant 10 ans, je connais bien cette frustration... les rencontres avec les parents d'élèves alors que l'indice du Michigan (qui à l'époque faisait trembler les marchés) allait tomber... un vrai supplice...

Essayez de trader comme si vous étiez déjà un trader en compte propre, ne prenez que de belles positions, si un soir vous n'avez aucune entrée sur le marché, ce n'est pas grave, il y aura d'autres soirs. En tradant moins, moins impulsivement, moins avec le sentiment de frustration, vous gagnerez plus et au final, si votre rêve est de devenir trader en compte propre, il se rapprochera bien plus rapidement, votre fond de roulement augmentera régulièrement et sûrement.

Liste de mes 8 règles personnelles de trading :

1) Règle numéro 1 du trading : ne pas perdre d'argent

2) Règle numéro 2 du trading : relire la règle numéro 1

3) Règle numéro 3 du trading : toujours avoir une solution de secours

4) Règle numéro 4 du trading : ne tradez qu'en pleine forme

5) Règle numéro 5 du trading : pensez par vous-même

6) Règle numéro 6 du trading : contrôler ses pertes

7) Règle numéro 7 du trading : ne pas se forcer à trader

8) Règle numéro 8 de trading : ne pas respecter les règles classiques de trading

Règle numéro 7 du trading : ne pas se forcer à trader
2.32 118 votes
ProRealTime    Pourquoi je trade les CFDs et les Futures en même temps ?

   Pourquoi je trade avec ProRealTime CFD et ProRealTime Futures ?

   Essayez un compte Démo Gratuit ou Réel

  Exclusif : 2 séances de coaching formation trading gratuites (valeur 500€)

Partagez cet article, c'est bon pour la santé
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

11 Commentaires pour Règle numéro 7 du trading : ne pas se forcer à trader

  1. Rogue dit :

    Excellent article (comme d'habitude) !

    Le trading est vite addictif, les émotions qu'il procure sont très rapidement assimilées par le cerveau qui cherchera ensuite les moyens de les faire revivre, car ce "shoot" ne dure jamais assez longtemps.

    Il faut se méfier de ses émotions, apprendre à les gérer pour rendre le trading non-émotionnel ; c'est un travail fastidieux mais nécessaires pour progresser et devenir meilleur.

    Merci Benoist de nous repréciser ces choses essentielles.

  2. Benoist Rousseau dit :

    De rien Moine Zen niveau 7

  3. phili711 dit :

    Merci Benoist

    Il faut arriver à comprendre que le marché sera là demain mais peut être pas notre capital.

    Le non trading est du trading.

    Petit scarabée novice (avec cheveux)

  4. Benoist Rousseau dit :

    Toujours un plaisir de te lire Phil 🙂

  5. GACON dit :

    Bonjour,

    C'est bien de constater les dégâts , c'est beaucoup plus difficile de changer et de prendre les bonnes dispositions

  6. Dioup92 dit :

    Article excellent comme souvent! On se retrouve forcément dedans! Etant surexposé sur les actions de mon ancien employeur (banque rouge et noir...) à travers le pee avec des variations de plusieurs milliers d'euros par jour dans un sens comme dans l'autre (au global ca monte quand meme 😉 je ne trade plus les cfd par peur d'un contrepied general et du coup le manque se sent!!! Surtout quand on recoit ta newsletter tous les matins ;)))

    Du coup, mardi, ayant du temps a tuer, j'ai recredité mon compte IG, passait 4 opérations pour au final perdre une centaine d'euros... Mais mine de rien, j'etais content d'etre intervenu! 100€ le cout d'une dose de shoot boursier, c t pas si cher au final 😉

    Bref je me retrouve dans ton analyse et je dois pas être le seul!

    PS: perso je ne me dis pas qu'il faudrait que tu prennes plus de lots etc pour te faire plus d'argent.
    Je me dis surtout qu'on devrait t'installer dans la salle de marché de Bercy et qu'en scalpant les allemands... euh en scalpant le dax avec un peu plus de levier, tu effacerais la dette francaise en quelques semaines ;)))

  7. jyong dit :

    "trader moins pour gagner plus" c'est du plagiat 🙂
    Belle article

  8. Benoist Rousseau dit :

    jyong > je ne vois à quoi tu fais allusiuon ^^

  9. cousin jp dit :

    "même temps il y a un côté grisant d'être autant mettre de son destin."

    là on sent la fatigue "mettre" à la place de "maître"

    cordialement

  10. Benoist Rousseau dit :

    Merci, je vais corriger, cela sent la fatigue, le manque de temps pour relire et le logiciel de reconnaissance vocale lol

  11. Platax dit :

    La règle numéro 7 n'est pas en lien sur les pages des règles 1 à 6.

    L'ensemble des règles est très pédagogique, la règle numéro 8 (ou 9, 10... Bref la dernière) pourrait ressembler à la 2 : "check-up de toutes les règles précédentes avant de trader".

Laisser un commentaire

Inscription au Forum

Blog: 1728 articles 12.211 commentaires Forum: 477.407 messages 7550 membres
Devenez actif ! Rejoignez Andlil et sa Communauté de traders passionnés

Mes 2 comptes de trading avec PRT Trading sur CFDs et Futures

ProRealTime

En direct du Forum

Les derniers commentaires

  • Maniak : Bien joué, c'est impressionnant. Comme d'hab je dirais. …
  • Denis : Fragile psychologiquement âprès un AT j'ai été harcelé …
  • Xuo : Merci beaucoup pour le partage Benoist, PRT 10.3 a l'air vra…
  • Benoist Rousseau : Je trade les futures depuis 2004, j'ai passé plus de 20.000…
  • eric : j'ai fait très longtemps des futures et je n'ai pas souveni…
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9]
[a-zA-Z0-9]
["ne"]
["ne"]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["ny"]
["ny"]
["ny"]
["ny"]