Théorie de la croissance néoclassique

15 7 2013 - 5 commentaires
ProRealTime

Qu'est-ce que la croissance néoclassique ?

Trois facteurs sont inhérents à la croissance économique : le changement technologique ou autrement dit l'innovation, l'accumulation de capital et l'accroissement de la main d’œuvre.

La croissance néoclassique a pour espace temporel le long terme puisqu'elle n'examine le devenir de l'économie d'un pays que sur des périodes longues.

La croissance néoclassique tire ses fondements d'un modèle appelé modèle de Solow-Swan qui met en exergue 3 déterminants principaux de la constitution de cette croissance qui sont  la technologie, le capital, et le volume de main d’œuvre.

L'accroissement du capital a des effets bénéfiques car les ouvriers produisent d'avantage avec plus de moyens de production. La théorie n'omet pas le concept de rendements décroissants qui conduit les pays développés à atteindre un état stationnaire où leur PIB n'évolue que peu.

En effet, le rendement décroissant est un concept selon lequel, si on rajoute un élément de production de plus par exemple, l'embauche d'un salarié alors qu'il y en a déjà un dans une entreprise, va considérablement augmenter la production. Cependant, a compter de 100 salariés, l'embauche d'un salarié supplémentaire n'aura que peu d'impact sur la production. En effet, à 100 salariés, la production n'augmente que de 1% alors que l'embauche d'un 2eme salarié double la capacité de production pour une entreprise ayant 1 seul salarié.

Les pays développés ont alors des croissances qui sont stationnaires tandis que les pays en voie de développement tendent à les rattraper en atteignant leur propre niveau d'état stationnaire.

En effet, les pays pauvres en partant de plus loin par rapport aux pays développés, quand ils vont produire, chaque unité produite apportera des résultats plus élevés que les pays riches. Alors que pour des pays qui ont des institutions et des économies semblables ils vont atteindre le même niveau de développement et donc il existera toujours, selon la théorie de la croissance néoclassique, un écart de développement entre pays riches et pays en voie de développement.

Théorie de la croissance néoclassique 300x240

Analyse de la théorie de la croissance néoclassique

Dans le modèle de Solow-Swan, l'innovation est inhérente à la croissance économique. Cette innovation peut être à la fois interne ou externe et cette théorie n'en étudie pas ses origines. Cependant, cette théorie omet de nombreux éléments comme l'esprit d'entreprise, le capital humain, la compétition et les politiques mises en place par les gouvernements.

Citation sur la croissance néoclassique

«  Il n'y a aucune preuve que Dieu ait un jour décidé que les États-Unis d'Amérique devaient avoir un revenu individuel supérieur au reste du monde pour l'éternité.  »

Robert Solow

Guide des grandes théories économiques

 I. Les grandes écoles de pensée  II. Les systèmes économiques  III. Les principaux cycles économiques
 L’économie classique  Le capitalisme libéral  L'économie Keynésienne normative
 Le Marxisme  Le socialisme de marché  Le monétarisme
 L'économie Keynésienne positive  La planification centralisée  La courbe de Phillips
 La Synthèse Néoclassique  Le mercantilisme  L'hypothèse du revenu permanent
 L'école Autrichienne  La thérapie de choc  Les attentes rationnelles
 Le consensus de Washington  La cohérence temporelle
 L'accélérateur financier
 L'hypothèse d'instabilité financière
 Le prêteur en dernier ressort
  IV. Les théories de la croissance et du commerce
 V. L'individu et l’État dans l'économie  VI. Les théories sur les marchés
La croissance néoclassique La recherche de rente  L'efficience du marché
La théorie de la nouvelle croissance Le choix rationnel  La main invisible
La destruction créatrice Les droits de propriété  Le marginalisme
Le capital humain L'incidence fiscale  La tragédie des biens communs
L'autorité de la loi La charge fiscale excédentaire  La sélection adverse
La loi d'okun L'économie de l'Offre  L'aléa moral
Les limites de la croissance L'effet d'éviction
L'avantage comparatif Le choix Public
Le modèle Heckscher-Ohlin La théorie de l'utilité escomptée
Le commerce international: Théorie de Paul Krugman
La théorie des perspectives
La zone monétaire optimale La théorie des jeux
L'impossible trinité Le principe pollueur-payeur
La parité de pouvoir d'achat

 

Retrouvez plus de définitions dans notre rubrique Lexique économique


Lexique économique : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


Votez pour cet Article
ProRealTime    Pourquoi je trade les CFDs et les Futures en même temps ?

   Pourquoi je trade avec ProRealTime CFD et ProRealTime Futures ?

   Essayez un compte Démo Gratuit ou Réel

  Exclusif : 2 séances de coaching formation trading gratuites (valeur 500€)

Partagez cet article, c'est bon pour la santé
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

5 Commentaires pour Théorie de la croissance néoclassique

  1. Dibonan dit :

    Merci! Très riche votre site. Je prépare un concours d'ingénieur et j'aimérais avoir la possibilité de vous faire parvenir mes rédactions de sujets économques (dissertation) en vue d'avoir de votre part une meilleur assimilation.

  2. Benoist Rousseau dit :

    Vous pouvez m'écrire via le formulaire de contact cliquez sur contact. Au plaisir

  3. maaoui hamza dit :

    comment l'Etat pourrait agir sur l'équilibre de l'économie dans le cas de croissance néoclassique?

  4. Benoit Paul dit :

    L'état possède dans tout les cas deux leviers d'actions qui sont le levier budgétaire et le levier monétaire, les classiques auront tendance à jouer sur les taux, et éventuellement sur les impôts mais de manières plus rare.
    Lorsque la croissance aura atteint un point satisfaisant mesuré par un certain (x) proche du plein emploi, l'état sous économie néoclassique pourra éventuellement augmenter les taux d'intérêts pour réguler la croissance et éviter une surchauffe.
    En revanche si tout va mal, pour agir sur l'économie, les classiques préconisent la rigueur, la rigueur Ricardienne par exemple, seulement pour faire de la rigueur, il faut prendre en compte que les agents ne dépenseront pas ce qu'il leur est prit en impôts, et que la consommation en souffrira, en revanche, les comptes publiques revenus à l'équilibre permettront une politique néo-keynésienne de relance par la demande et le déficit, ou une variante, appelée synthèse néo-classique, écrite par Hicks et Hansen. Voilà, j'espère avoir répondu à votre question.

  5. Paula dit :

    Votre site est génial. Les rubriques économiques sont complètes mais restent simples et compréhensibles. Cela m'est d'une grande aide dans la révision de mon partiel d'économie internationale !

Laisser un commentaire

Inscription au Forum

Blog: 1735 articles 12.329commentaires Forum: 501.565 messages 7705 membres
Devenez actif ! Rejoignez Andlil et sa Communauté de traders passionnés

Mes 2 comptes de trading avec PRT Trading sur CFDs et Futures

ProRealTime

En direct du Forum

Les derniers commentaires

[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9]
[a-zA-Z0-9]
["ne"]
["ne"]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["ny"]
["ny"]
["ny"]
["ny"]