ProRealTime
Posez toutes vos questions sur la Bourse, le fonctionnement des Marchés Financiers, des Cds à risque limité, des Futures, des Actions... Questions de débutants, toutes les questions sont les bienvenues

Re: Comment savoir s'il est utile de persévérer ou non ?

par Rogue » 02 Déc 2013 22:59

Jérôme Vinerier a écrit:Rogue, merci pour cette réponse riche et inspirante, qui va intégrer directement le top mes notes de lecture !

Que d'honneur ! Merci Jérôme.

Je t'envoie un p'tit mail demain. ;)

Re: Comment savoir s'il est utile de persévérer ou non ?

par clodreb » 02 Déc 2013 23:19

Merci à tous de votre contribution à ce post qui peut, je pense concerner pas mal de débutant comme moi.

je remercie surtout Rogue et Alpha d'avoir pris le temps d'écrire autant de remarques intéressantes sur le sujet.

Comme le dit Rogue, je sais que le but "ultime" est de faire un trading "ennuyeux", sans que les émotions nous submergent dans un sens ou dans un autre. C'est d'ailleurs ce que Benoist avait déjà dit dans son article "êtes vous fait pour être tradeur".

Quand j'ai dit en introduction "euphorie" ou grande déprime, je dois avouer que j'ai un peu forcer le trait , je ne suis pas vraiment à ces stades extrêmes (je suis d'un naturel super zen et calme (on me le reproche d'ailleurs souvent :mrgreen: )) mais j'avoues que j'ai remarqué des changements dans mon humeur en fonction de ma journée de trading.
Mais bon...comme le dit Rogue, le trading étant un métier, il est logique également que dans son métier on ait de bonnes et de moins bonnes journées.

Je suis d'accord avec Alpha sur le fait de s'attarder plus longtemps sur nos bonnes périodes plutôt que sur nos mauvaises. J'ai d'abord analyser mes mauvais trades pour ne plus les refaire et j'avais tellement peur de retomber dans ceux-ci que je n'ai pas osé faire des trades pourtant "évident" par la suite.
Ensuite, j'ai repris mes "bonnes" périodes et j'ai repris confiance. Ce qui me permet de faire un peu de PV.

Par contre, en ce qui concerne le parallèle avec la musique, c'est là que j'ai un peu de mal.

Et c'est d'ailleurs ce même parallèle que j'ai fait ce WE et qui m'a fait me poser la question que je pose dans ce post : à quel moment, est-il plus raisonnable de se dire "j'aime cette activité mais ce n'est pas pour moi".
Justement, parce que je suis également passé par la musique mais sans grand succès.

On a beau dire qu'avec le travail, on arrive à tout. je ne pense pas que cela puisse s'appliquer à tout les domaines. On a tous nos limites personnelles, nos "dons" et nos faiblesses.

Je sais, par exemple, que même après de nombreuses années de musique, je n'ai pas du tout l'oreille musicale et que c'est peine perdue pour moi.
j'apprécie beaucoup de style musicaux mais je sais que je n'en ai pas les aptitudes.
C'est pareil pour le dessin, je pourrais m'améliorer avec du travail mais je ne serai jamais "bon" dans cette discipline.

Je pense qu'il faut aussi connaître ses limites et les accepter.

Je me remets souvent en question quand je ne fais pas correctement qqch et je me demande toujours si je vais dans la bonne direction ou si je vais droit dans le mur.
(je ne voudrais pas être obstiné dans une activité au point de faire comme l'ami de Benoist qui a tout perdu car il était "joueur").

Voilà les raisons principales qui m'ont fait écrire ce post.

Merci encore pour votre contribution
(je sais maintenant qu'il est "normal" de se poser des questions et de douter de soi, ça rassure un peu :mrgreen: )

ps: je remercie d'ailleurs 6ans car c'est elle qui m'a conseillé d'écrire un post sur le sujet. Elle était certaine qu'il y aurait des témoignages intéressants. elle ne s'est pas trompé :bravo:

Re: Comment savoir s'il est utile de persévérer ou non ?

par anonyme 25 » 02 Déc 2013 23:22

merci Clodreb.

juste un mot pour te rassurer encore plus sur ton autre questionnement.

Robert Schumann ( 1810 1856 ) disait: le génie en musique c'est 99% de travail et 1% de talent...

Re: Comment savoir s'il est utile de persévérer ou non ?

par Eversa » 02 Déc 2013 23:42

Il est certain que beaucoup de travail ne peut mener qu'à davantage de résultat dans n'importe quel domaine. Malgré tout certaines personnes vont peiner beaucoup plus que d'autres pour parvenir au même résultat. Et c'est parfois ce surcroit de travail qu'on doit fournir par rapport aux autres qui peut arriver à décourager. J'ai constaté par exemple une différence énorme entre les choristes pour le temps passé à l'apprentissage d'un nouveau chant (à niveau de solfège identique).
certains s'accrochent et d'autres ne se croyant pas doués abandonnent. Notre chef de choeur nous affirme pourtant que tout le monde en est capable et peut y arriver. Reste que lorsqu'un loisir devient une corvée...
Si on aime vraiment le trading, on doit pouvoir y arriver, mais pas obligatoirement dans le même temps que les autres.

Re: Comment savoir s'il est utile de persévérer ou non ?

par anonyme 25 » 02 Déc 2013 23:44

oui, mais qu'importe le temps pour y arriver? où courons nous donc?

nous finissons tous bien au même endroit.. pardon de le dire si durement.. mais.. dans la ptite boite..

prenons notre temps !! pour apprendre, pour progresser etc.. ;)

d'autre part, sur les capacités des uns et celles des autres, je pense que c'est un tout. j'ai l'idée que " la vie" se charge d'égaliser tout cela.. à un moment ou à un autre.. dans un sens ou dans l'autre..

Re: Comment savoir s'il est utile de persévérer ou non ?

par Djobydjoba » 03 Déc 2013 00:50

J'apporte mon petit grain de sel à cette discussion intéressante. :top:

Eversa a écrit:Il est certain que beaucoup de travail ne peut mener qu'à davantage de résultat dans n'importe quel domaine. Malgré tout certaines personnes vont peiner beaucoup plus que d'autres pour parvenir au même résultat. Et c'est parfois ce surcroit de travail qu'on doit fournir par rapport aux autres qui peut arriver à décourager. J'ai constaté par exemple une différence énorme entre les choristes pour le temps passé à l'apprentissage d'un nouveau chant (à niveau de solfège identique).


L'exemple est intéressant. Nous sommes tous différents, avec des capacités cérébrales et cognitives différentes. Je sais que certains de mes amis ne pourront jamais faire quelque chose en bourse, ils manquent complètement de capacité à se concentrer sur un sujet abstrait. Par contre ils ont un sens pratique que je n'ai pas. Les amis auxquels je pense sont dans le commercial, je suis dans l'informatique... Et malgré qu'ils aiment l'argent et qu'ils seraient très désireux que je leur explique une approche gagnante, je crois qu'ils seraient incapables de fournir le travail suffisant pour la comprendre et l'appliquer. Ils sont intéressés par l'argent, mais absolument pas par l'activité intellectuelle que représente le trading en lui-même. Ils ne tiennent pas assez en place.

Dit autrement, certains éprouvent une grande satisfaction dans le travail intellectuel, d'autres sont plus terriens et certains en ont même parfois horreur. Certains semblent même terrifiés à l'idée de devoir travailler intellectuellement, conceptuellement, comme s'ils avaient peur de se confronter à leur moi profond. Et pour réussir en bourse il est indispensable je crois d'aimer avant tout le travail intellectuel en lui-même, qui apporte une découverte profonde de soi et du monde, et non pas d'être focalisé sur la finalité concrète de ce travail (ici : l'argent).

Re: Comment savoir s'il est utile de persévérer ou non ?

par GOLDS » 03 Déc 2013 02:22

Djobydjoba a écrit:J'apporte mon petit grain de sel à cette discussion intéressante. :top:

Eversa a écrit:Il est certain que beaucoup de travail ne peut mener qu'à davantage de résultat dans n'importe quel domaine. Malgré tout certaines personnes vont peiner beaucoup plus que d'autres pour parvenir au même résultat. Et c'est parfois ce surcroit de travail qu'on doit fournir par rapport aux autres qui peut arriver à décourager. J'ai constaté par exemple une différence énorme entre les choristes pour le temps passé à l'apprentissage d'un nouveau chant (à niveau de solfège identique).


L'exemple est intéressant. Nous sommes tous différents, avec des capacités cérébrales et cognitives différentes. Je sais que certains de mes amis ne pourront jamais faire quelque chose en bourse, ils manquent complètement de capacité à se concentrer sur un sujet abstrait. Par contre ils ont un sens pratique que je n'ai pas. Les amis auxquels je pense sont dans le commercial, je suis dans l'informatique... Et malgré qu'ils aiment l'argent et qu'ils seraient très désireux que je leur explique une approche gagnante, je crois qu'ils seraient incapables de fournir le travail suffisant pour la comprendre et l'appliquer. Ils sont intéressés par l'argent, mais absolument pas par l'activité intellectuelle que représente le trading en lui-même. Ils ne tiennent pas assez en place.

Dit autrement, certains éprouvent une grande satisfaction dans le travail intellectuel, d'autres sont plus terriens et certains en ont même parfois horreur. Certains semblent même terrifiés à l'idée de devoir travailler intellectuellement, conceptuellement, comme s'ils avaient peur de se confronter à leur moi profond. Et pour réussir en bourse il est indispensable je crois d'aimer avant tout le travail intellectuel en lui-même, qui apporte une découverte profonde de soi et du monde, et non pas d'être focalisé sur la finalité concrète de ce travail (ici : l'argent).

Et bien, il s'en dit des choses interessantes sur ce forum .... :top: c'est très interessant ce que tu decris djobi, je partage volontiers ton avis d'ailleurs la dessus.

Re: Comment savoir s'il est utile de persévérer ou non ?

par kapistar » 03 Déc 2013 13:58

Excelent :bravo:

Pour en revenir à la persévérence;

On entend souvent "qu'il faut persévérer" "que le travail paie" etc... Et c'est vrai!

Je ne peut pas te dire à quelle moment laisser tomber mais je peut te dire de ne pas laisser tomber!!! Moi ça me réussi pour le moment, je suis moins mauvais, les PV arrive et la tactique commence à tenir la route.

Après je dois la respecter, mais c'est autre chose :lol:

Re: Comment savoir s'il est utile de persévérer ou non ?

par Algora » 05 Déc 2013 23:59

Personnellement, je pense qu'il ne faut pas se mettre de pression avec ces histoires de psychologie et de maitrise de soi. Il n'y a pas de psychologie propre au trading, je pense. Comme dans toute activité, métier, domaine, il y a un état d'esprit à adopter, des prérogatives.

Il est évident qu'un individu avec des tendances à auto-destructrices a de grandes chances d'échouer sur les marchés...mais aussi dans un métier impliquant des responsabilités ou un sport extrême.

Je préfère simplifier le tout : intervenir logiquement et simplement sur des points durs en tendance avec un ratio G/R 2/2.5 ; on ne perd pas d'argent. On en gagne un peu mais le Profit Factor est loin d'être optimal. Cependant, on finit par absorber notre système, notre expérience nous permet de mettre en évidence des récurrences plus efficaces que d'autres, on décide de se contenter celle-là.

La difficulté qu'il y a dans auto-entrepreneuriat, c'est qu'on a pas la "preuve" que ça va fonctionner. Au final, on a pas de salaires réguliers, il y a toujours un risque, donc peu avoir tendance à se relâcher ; le remède est simple.

Réfléchir à un système de trading complet et le tester en réel mini-lot sur 100 trades. C'est la partie la plus difficile mais la plus importante.

1) Vous êtes capables de faire vos 100 trades et là vous avez la preuve, noir sur blanc, que sur un échantillon important, votre système est profitable. Vous retournez en full réel serein, les coups de sang sont loin derrière. Vous avez votre preuve sous les yeux quand vous tradez.

2) Vous n'arrivez pas à tenir vos 100 trades ; système mal défini, impatience, changement de stratégie, etc.

Keep it simple and stupid comme disent les anglophones ; j'ai mis de coté l'aspect psychologique en me focalisant sur la gestion du risque et la méthode.

Quand j'initie une position, je sais que 1) je respecte mon plan 2) mon espérance de gain est positive.

Question : Pour quelle raison, donc, devrais-je péter un plomb ? A priori aucune.

Je suis quelqu'un de calme, absolument pas nerveux. Par contre, si vous me demandez de risquer un pourcentage en ayant ni plan et ne sachant pas espérer, là effectivement, je peux perdre mon sang-froid comme tout le monde.

Et c'était exactement la raison de mes pertes. Je séchais, je ne comprenais pas. J'achetais des supports, vendais des résistances, figures chartistes, et je perdais quand même. Le week-end, je réfléchissais, je lisais des articles et des ouvrages. Wahoo. Dans Super Trader, j'apprends que 90% du trading, c'est en fait de la psychologie, rien que ça !

Oui mais non parce qu'une fois devant le graphe, si j'ai toujours pas de plan et si je sais pas mon espérance de gain, patient ou impatient, calme ou nerveux, je serai systématiquement perdant, et c'est une certitude.

Un parachutiste qui saute d'un avion sans parachute...donnez lui au téléphone le meilleur psychologue du monde, pas sûr que ça soit d'une aide précieuse. En revanche, un parachutiste avec son parachute n'a aucune raison de péter les plombs lors d'un s'il a vérifié son paquetage, s'il est bien reposé et expérimenté.

Voilà. moi en tout cas, j'évite de psychologiser et tout est plus facile, je pv sur des récurrences que je connais, en qui j'ai confiance. Je sais que je serai en PV sur 100 trades ; c'est gérable.

Re: Comment savoir s'il est utile de persévérer ou non ?

par Tulipe » 06 Déc 2013 15:40

La psychologie n'a rien a voir avec un systeme de trading , un systeme reste un systeme.

En revanche , c'est dans l'execution qu'elle rentre en compte et personne ne peut nier cela.

Articles en relation
comment savoir si une action est surévalué ou sous évaluer
par stive » 22 Déc 2012 21:37 (0 Réponses)
Tout à savoir sur la bourse
par Eversa » 04 Sep 2012 19:16 (14 Réponses)
Pas facile de savoir où se positionner
par moscard » 19 Jan 2016 18:42 (11 Réponses)
Savoir le montant que l’on trade
Fichier(s) joint(s) par Fabulous » 07 Jan 2018 16:38 (12 Réponses)
Moyen efficace pour savoir si on lag
par Benoist Rousseau » 10 Avr 2017 09:36 (3 Réponses)
Savoir si PRT est bien programmé pour reel
Fichier(s) joint(s) par [email protected] » 15 Oct 2014 20:55 (4 Réponses)
Savoir encaisser ses pertes! pour faire du gain...
par Eversa » 16 Mai 2015 10:16 (6 Réponses)
Se former. comment ? Et ou ?
Fichier(s) joint(s) par monsieurz » 04 Aoû 2017 13:35 (15 Réponses)
Comment expliquer un Gap ?
par frigolite » 29 Mai 2014 22:31 (7 Réponses)
Comment s'exercer?
par plataxis » 26 Jan 2015 23:23 (16 Réponses)

ProRealTime

Alors partagez-le 5 fois c'est bon pour la santé