ProRealTime
On y parle psychologie, psychanalyse, développement personnel... Le trading c'est beaucoup plus que des chiffres

Re: Heyyyy Sigmund, trader à la recherche du père-dû

par G'sT » 22 févr. 2018 21:50

Merci à tous pour vos encouragements.
jhana a écrit : Les émotions se manifestant dans l'instant pourraient n'être qu'un phénomène biologique et non le résultat du déterminisme d'un inconscient remontant à la petite enfance.
Travailler sur ces émotions naturelles serait alors possible sans s'en référer à un système avec ses explications systématiques et auto référentielles sur leur origine de ces émotions.
Bien sûr, respect pour les recherches, expériences et croyances de chacun et chacune.
Exactement comme je l’indiquais dans mon mémoire (tu repéras aisément le passage dans mon post ;) ) : tout dépend de l’obédience de chacun, chimiste, biologiste, sociologue, psy.....

- a écrit : Je pense que ce qui va m'intéresser ce sont les passages concernant le père "disparu".
Pour ceux qui souhaiteront « réfléchir» à cet aspect du « père disparu » il faut bien comprendre cette « disparition » comme une métaphore. Par exemple dans la problématique addictive de l’un de mes « sujets cliniques », le père du patient exerçait la profession de routier : il était absent toute la semaine et ne rentrait que les week end à la maison. Quand ce routier rentrait les WE, sa préoccupation était de se reposer de sa semaine ; la maturation/les besoins affectifs de son enfant étaient accessoires. La disparition est à comprendre par la caractérisation d’une carence.
Cette carence pourrait aussi à mon sens être matérialisée par une « démission affective » du père : les mêmes problématiques peuvent se manifester dans les familles où le père est bien présent physiquement mais très autoritaire, où à contrario c’est la mère qui est très autoritaire, et le père est effacé/ écrasé par la mère.

Benoist Rousseau a écrit : j’adore le titre de ton post lacanien
Cela n'aura pas échappé à la finesse de ton regard ;) . Cette notion de perte (d'objet) vient de me faire penser à un passage du Seminaire (l'angoisse) de Lacan sur le deuil de l'objet et qui serait en plein dans le thème ; mais je ne vais pas prolonger sur ce post, pour ne pas compliquer, on va laisser un peu "digérer" le post à ceux qui le souhaitent. Je vais noter tout de suite les idées du passage de Lacan que j'ai en tête pour ne pas l'oublier et je ferais un nouveau post ultérieurement qui sera raccord avec ce 4e volet. J'ai déjà en tête le prochain titre ;)

Re: Heyyyy Sigmund, trader à la recherche du père-dû

par Jili » 23 févr. 2018 07:20

jhana >

Je penche de plus en plus vers ça. "phénomène biologique".

"Travailler sur ces émotions naturelles serait alors possible..."

Mise à part "écoute" , "prise de recul" et autre "trucs" du style, je ne vois pas de quelle autre manière.

T'en dis quoi ?

Re: Heyyyy Sigmund, trader à la recherche du père-dû?

par jhana » 23 févr. 2018 08:30

Jili,
Je vais essayer de ne pas dire de bêtises et m'en tenir à mon expérience.
Les émotions, pensées et schémas répétotofs apparaissent dans le champ de la conscience; Affiner la conscience pour qu'elle devienne claire et silencieuse. Cela a 2 résultats. .Tout d'abord, la conscience claire est source de joie et d'énergie. Elle devient la base. Ensuite, les contenus mentaux et émotionnels apparaissent plus clairement dans leur structure et leur contenu énergétique. La charge négative se dissout et l'identification du moi diminue pour laisser place à plus d'espace. Donc, je privilégie plus un travail sur la conscience que sur les émotions. La perception juste des émotions est une conséquence.
Bon, je ne vais pas polluer le file de Gst. C'est juste pour te donner une brève réponse.

Re: Heyyyy Sigmund, trader à la recherche du père-dû

par Jili » 23 févr. 2018 09:12

Roh, c'est top !!!

Tu me plais Jhana.

:D

Va falloir qu'on fasse un truc sur le sujet si ça te dis d'échange/partager.

J'peux l'impulser plus tard dans la journée et tu pourras te "lacher" et partager sur tes connaissances/expériences.

:-)

Re: Heyyyy Sigmund, trader à la recherche du père-dû

par jhana » 23 févr. 2018 09:24

Avec plaisir Jili,
J'aime bien ta démarche et ton ton :) direct
On peut ouvrir une nouvelle file dans cette rubrique
A l'aise pour le partage. Maintenant, je sors manger, puis ballade à la mer et ensuite partie de snooker.

Re: Heyyyy Sigmund, trader à la recherche du père-dû?

par G'sT » 23 févr. 2018 09:35

jhana a écrit : Bon, je ne vais pas polluer la file de Gst. .
Nannnn t inquiètes tu ne pollues pas allez y : Le débat est libre, la pensée est libre ici ; ce n est pas mon post....il appartient a la communauté. Chacun en fait ce qu il souhaite ;)
jhana a écrit :Jili,

Les émotions, pensées et schémas répétotofs apparaissent dans le champ de la conscience; Affiner la conscience pour qu'elle devienne claire .
Tu mets en avant la notion de CONSCIENCE ....mais la vois tu avec quel antagoniste ? (=quel opposé ?)
jhana a écrit : et l'identification du moi .
Qu entends tu par "l identification du moi" ?
Quelle est ta definition du moi ?

;)

Re: Heyyyy Sigmund, trader à la recherche du père-dû

par Jili » 23 févr. 2018 10:02

Restons ici alors !

Très bonnes questions que soulève le taulier :lol:

Ta réponse servira à mieux te comprendre.

Re: Heyyyy Sigmund, trader à la recherche du père-dû

par jhana » 23 févr. 2018 10:26

Par smarphone.
Pas de différence entre la conscience et celui qui la voit. C'est la même chose.
Le moi c est moi lol. Identification veut dire de croire qu on est que le flux des pendées sentiments passé et personnalité. Toiut cela est changeant et transitoire. C est la surface. On est aussi autte chose.

Re: Heyyyy Sigmund, trader à la recherche du père-dû

par G'sT » 23 févr. 2018 10:41

Ok si je comprends bien tu es sur le registre des "emotions".
Mais ne faudrait il pas approcher les choses selon qu il s agisse de la cause ou de la conséquence (ce qui est différent) : La cause de l emotion peut trouver son origine dans l inconscient, mais ses consequences sont composées de succession de phénomènes chimiques (relevant de la biologie/neurobiologie).
Dit en d autres termes ne faut il pas différencier causes et consequences des emotions ?
-++

Re: Heyyyy Sigmund, trader à la recherche du père-dû

par Jili » 23 févr. 2018 13:07

D'après ce que je comprends, il y a d'un côté les phénomènes chimiques qui peuvent être une cause, et également les divers névroses, tromats du au vécu, au developpement, à l'éducation.. associations que l'on fait .... qui peuvent également être une cause (co ances /automatismes...).

Lorsque nous ne sommes pas conscient (pas connecté avec nous même. Réelement en conscience, pas à l'écoute, fermé par nos automaties, croyances... donc pas ouvert), c'est notre inconscient qui sert de passerelle pour qu'on réagisse car parfois, c'est "trop". Ça c'est la conséquence qui peut donc venir grossièrement de deux grosses causes (avec des ramifications of course)

Dans les deux cas, ça doit s'apprendre si on est attentif. Petit à petit, avec notre expérience, analyse... notre ouverture..

Ainsi, au lieu d'encaisser jusqu'à que notre inconscient communique avec notre conscient, on doit pouvoir percevoir cela en amont. Même si on se trouve toujours dans l'écoute de la conséquence. Au bout d'un moment, on pourrait peut-être remonter jusqu'à la cause, et la traiter.

Sauf que quand c'est du côté chimique, on doit simplement pouvoir se connaître et s'ecouter et adapter des comportements en fonction (prendre des pauses etc...) Car gérer en amont les sécrétions hormonales, pourquoi pas mais perso j'me sens pas totalement prêt :D

Arriver à ce stade de la connaissance, de l'écoute, on vie surement beaucoup moins de choses que l'on crois "subir" car on ne sait pas ce qu'il nous faut... on s'écoute mieux donc beaucoup plus de positif... Et vu que l'on se repose quand il nous faut du repos, qu'on va vers du contacte social si on en veut, que l'on va se recharge en nature si besoin... l'énergie abonde. On fait simplement ce qu'il nous faut sur le moment.

Pour ça, pas de secret, faut apprendre. Qui dit apprentissage dit erreur. Mais pour faire ça "au mieux", faut surtout se rendre le plus libre possible. Autant face à la société (j'entends aux diverses pressions sociales qui sont là par 100enes..) que face à ses prores pressions, enfermement, shemat...

Donc, les contraintes, oui. Mais les bonnes !

Quand je me retrouve face à la météo avec mon petit vélo, ça me remet "à ma place'. Et c'est vraiment excellent pour l'ego etc.. c'est une bonne contrainte. Formatrice. Mais si je dois aller au boulot tous les jours pour faire de l'argent pour combler mes divers peurs/ tromats par exemple, ça me paraît être de la contrainte négative pour la connaissance et développement de soi. Pour faire cet apprentissage qui va nous amener à certaines causes ou gérer au mieux certaines conséquences.

Voila ma piste.

:-)

Sujets similaires
Heyyyy Sigmund Sur Moi le trading fait ça.....
Pièces jointes par sobear » 01 nov. 2017 17:24 (11 Réponses)
Heyyyy Sigmund le trading ça pulse ! (Episode 2)
Pièces jointes par Toutep » 04 nov. 2017 18:27 (59 Réponses)
Heyyyy Sigmund c'est quand compulse la répétition de perte
par Trublion » 11 nov. 2017 18:44 (39 Réponses)
Heyyyy Sigmund, Traders dans "la camp" des 95 % de perdus
par Reda » 10 avr. 2018 22:34 (4 Réponses)
Père Riche, Père Pauvre de Robert Kiyosaki
par Ano782345 » 12 juil. 2018 23:25 (3 Réponses)
Quel trading pour un employé père de famille ?
Pièces jointes par Djobydjoba » 20 oct. 2014 19:08 (7 Réponses)
Lettre au Père Noël
par Bella Swan » 21 déc. 2014 17:01 (22 Réponses)
Cadeaux pour le Père Noël
par Air one » 26 déc. 2016 13:40 (5 Réponses)
Cher Père Noël, cette année ramène du matos!
par apj » 03 déc. 2017 00:13 (26 Réponses)
"beast of no nation" et "d'abord, ils ont tué mon père"
Pièces jointes par chad » 13 févr. 2018 23:48 (1 Réponses)