ProRealTime
On y parle psychologie, psychanalyse, développement personnel... Le trading c'est beaucoup plus que des chiffres

Re: Le déni de deuil

par chad » 13 Juil 2015 09:28

oui et c'est un organe très mal connu des scientifiques, plein de mystère encore...

Re: Le déni de deuil

par OpenBar » 15 Juil 2015 10:46

Je viens de commander le livre de Nasio.

J'aurais jamais pensé acheter un livre sur la psycha il y a encore quelques mois, et maintenant je suis tout excité à l'idée de le lire. :geek:

Re: Le déni de deuil

par Eversa » 15 Juil 2015 11:10

Le cerveau, c'est le moyen ultime de survie dans les cas désespérés, c'est une sorte de trop-plein qui évite la folie dans certains cas, il déconnecte.
Exemple:
Ma belle-soeur décide de déménager de son grand pavillon à plus de 70 ans. Elle s'occupe de tout, fait face à tout (vente, recherche, déménagement, changement...). Le jour de l'emménagement, elle part rejoindre son nouveau logement en voiture. Arrivé au 1er stop, le trou noir. Elle ne sait plus où elle va, a tout oublié: le lieu où elle a habité depuis plus de 50 ans, sa nouvelle destination, la ville même lui semble étrangère. Elle se souvient juste d'avoir acheté les p-d-t qu'elle voit dans sa voiture, à côté d'elle. Elle attend, elle ne sait quoi puis trouve son téléphone dans sa poche. Elle a l'idée d'appeler le 1er nom, un de ses fils heureusement, elle ne savait pas qui c'était. Son fils fait le trajet entre maison et appartement et la trouve, la conduit à l'hôpital où ils expliquent que son cerveau ne pouvait supporter davantage de stress, il a carrément déconnecté. Tout est revenu le lendemain, mais aucun souvenir de la veille. Aucune séquelle à redouter ont dit les médecins.
Très spectaculaire en tout cas.

Re: Le déni de deuil

par OpenBar » 15 Juil 2015 11:27

Impressionnant, en effet.

Re: Le déni de deuil

par fisherman » 17 Juil 2015 22:38

Ce que tu dis Eversa est très à propos. Je vois pas mal de cas comme ça en beaucoup moins spectaculaire.
Je pense que c'est salvateur. Personnellement j'ai l'impression d'avoir moins de soupape de ce genre dans mon cerveau.
Et j'ai vécu des expériences pénibles sans échappatoire. J'ai mis des années avant de surmonter ces traumatismes et je ne suis pas sur encore aujourd'hui de les avoir dépassé.
A tel point que j'ai souvent pensé ne pas avoir cette chance (du déni) et qu' à la place j'ai du affronter une grosse déprime. :gloups:

Re: Le déni de deuil

par chad » 17 Juil 2015 22:47

Dingue ton histoire Eversa, meme si je sais que des cas comme cela existent.

Pour ma part, j'arrive à oublier , zapper les souvenirs les plus désagréables , à force de temps , de temps , et de temps,....

Mais des fois ça va plus vite.

Articles en relation
La courbe du deuil
par alexandre511 » 19 Mai 2015 23:14 (5 Réponses)
Les 5 étapes du deuil
par fxbravo » 24 Juil 2018 11:33 (12 Réponses)
Les cinq étapes du deuil comment en finir avec la dépression
par zax2 » 03 Oct 2018 09:53 (14 Réponses)

ProRealTime