ProRealTime
Un Forum pour discuter des méthodes de trading que nous utilisons, de nos recherches...

Re: Marchés US - analyse Weinstein

par kero » 28 Oct 2018 11:42

J'ai beaucoup cogité ce weekend. Vraiment, vraiment, vraiment beaucoup.

Djoby (si tu nous lit :mrgreen: ) avait très raison sur un point. La méthode d'analyse weinsteinienne paraît simple, mais pour en tirer vraiment tout ce qu'on peut en tirer, ça demande pas mal de travail. À condition de faire vraiment ce travail, on trouve parfois de petites pépites... Ce weekend, je me suis beaucoup pris la tête, j'ai beaucoup hésité, et ça m'a poussé à faire quelques découvertes passionnantes. J'ai l'impression de revenir à l'époque où je faisais ma thèse en histoire médiévale.

Disclaimer: Je vais vous proposer ma vision du marché mais (je n'ai pas besoin de le préciser mais il est parfois mieux de le faire quand même) j'aimerais qu'il soit bien clair que je suis encore en train de travailler sur la méthode, qu'il y a des points de recherche que je dois préciser, que la collecte des données n'est pas terminée, que ceci est mon travail personnel, le fruit d'une réflexion permanente qui ne cesse d'évoluer. En somme, un travail qui ne remplace pas celui que chaque DINO qui se respecte doit faire par lui-même, dans son coin, confronté à ses graphiques et à ses doutes. Je me positionnerai personnellement en fonction de mon analyse et je me planterai si je dois me planter. En clair: que personne ne se prévale de cette analyse pour prendre position. Tout au plus, que l'on s'en serve comme une petite contribution à la réflexion collective. Mais il n'y aura pas ici de message BUY.

Si j'entoure cette analyse d'autant de précautions, c'est évidemment parce que - si dans mon analyse de le semaine dernière je suis resté relativement serein - il y a maintenant un peu plus de doute qui s'est installé.

Analyse de la semaine

Inutile de poster pléthore de graphiques pour rappeler/indiquer quelques réalités du moment:
- le marché US demeure fortement évalué (on n'entrera pas ici dans les débats sur la pertinence de tel ou tel type de PER (Shiller, forward, ou je ne sais quoi d'autre encore), ce point n'étant de toute manière pas essentiel)
- les marchés mondiaux, que ce soit les marchés émergents ou développés, sont tous en train de souffrir. J'ai trouvé un seul graphique encore en forme : celui du Brésil (effet Bolsonaro ?)
- le marché US lui-même montre de la fragilité, ayant clairement cassé la dynamique haussière initiée en 2015. On peut considérer, à tout le moins, que le marché US est entré en phase 3 (une phase 3 qui en fait, selon les indices, a commencé en février et ne s'est pas encore terminée). Voici le graphique du DJIA.



Maintenant, ce qui doit nous intéresser pour évaluer la santé sous-jacente du marché américain. Tout d'abord remarquons que la grande majorité des titres du NYSE se situent sous leur MM150d (78%). Inquiétant. Mais pas forcément exceptionnel étant donné qu'on est en forte correction (on peut comparer à ce propos avec 2015). Je réfléchi à un outil d'analyse qui scanne le marché US avec davantage de critères (titre sous la MM30h ET MM30h descendante, par exemple) pour en savoir plus. Bref, pas concluant.

La clé ce sont, surtout, les trois indicateurs de participation: ADline, Momentum, NHNL.

Pour les NHNL, la posture est négative, puisqu'on observe une double divergence baissière, dont la longueur est dans les normes historiques de ce qu'on observe en prélude d'un krach.



Pour note: tous les krach/bear trend ont historiquement été précédés par une longue divergence sur les NHNL, mais on a de nombreuses longues divergences sur les NHNL qui ne sont suivies que d'une correction limitée. Dans la situation actuelle, on n'est donc pas très avancé avec cet indicateur.

L'ADline et le Momentum sont plus engageants. Les deux n'ont pas atteint le niveau normal que l'on observe en prélude d'un krach. L'ADline s'est montrée très haussière tout au long de 2018 avant de construire une divergence de fin septembre à début novembre (durée: environ 1 mois et 1/3). Le Momentum demeure au dessus de la ligne zéro. Aucun signal de krach a été donné lorsque le Momentum était au dessus de cette ligne. Sauf 1987 (inquiétant, n'est-ce pas ? ;) ).

Note: si certains souhaitent discuter plus dans le détail de mes remarques sur l'historique des indicateurs, on pourra le faire dans la file sur Les cartes du DINO.

Voici les graphiques des indicateurs en question:




Alors le problème actuel (problème qu'on ne PEUT PAS esquiver si on considère les enjeux) est que pour ces deux indicateurs, s'ils ont été très précis dans un très grand nombre de cas, on peut trouver des cas limites. Pour le Momentum, en 1987, le signal sur indicateur arrive bien tardivement, après le signal d'entrée en position (au dernier moment la veille du krach) et pour l'ADline, on a un certain nombre de cas litigieux (ainsi en 1937, quoi qu'en disent les chartistes en herbe, on n'a aucune divergence longue, du moins aussi longue que le standard que nous admettons généralement, d'au moins 4/5 mois; on a simplement deux divergences de court terme).

So what ?

So, on peut conclure par deux juges de paix sur lesquels je me suis penché au cours de ce weekend. Deux observations faites par les indices et en croisant avec les données des indicateurs.

Constatation 1: si certains indicateurs pris isolément peuvent donner des signes ambiguës dans certaines situations limites, historiquement aucun krach ne s'est produit alors que plus d'un indicateur donnait une indication litigieuse (et j'ai dis litigieuse, pas contradictoire: ainsi en 1937, on n'a pas simplement une divergence courte, mais deux; en 1987, le Momentum n'est pas sous la ligne du zéro au moment du signal, mais elle a oscille juste au dessus pendant plusieurs mois.

Constatation 2: Djoby nous a reproché plusieurs fois de nous fier aux signaux de l'ADline de manière trop exclusive, de plus sur un signal à certains égards simpliste. Et il avait raison. Cela m'a amené à mener une étude plus approfondie de cet indicateur, et j'ai pu faire une constatation intéressante: ce qui doit nous intéresser sur l'ADline, ce sont moins les divergences, plutôt que la situation technique intrinsèque de l'indicateur que cette divergence exprime. Il faut donc associer la divergence à une approche plus complète de l'ADline, sous la forme d'une analyse par phases (à grand renfort de MM30h). On constate alors qu'une divergence baissière n'est rien d'autre qu'une traduction graphique du fait que l'ADline entre en phase 3 avant les indices boursiers. Maintenant, si on observe les indices sur le long terme avec ce prisme, on constate que tous les krach ou bear trend s'accompagnent de la formation d'une belle phase 3 sur l'ADline, dont la MM30h devient descendante avant celle de l'indice. À noter que l'ADline entre en phase 4 avant les indices dans presque tous les cas, SAUF en 2008. Mais en 2008, sa configuration générale (phase 3 se préparant à un breakdown baissier) ne fait pas grand doute sur la suite du mouvement.

Je vous livre ici une analyse par phase de la situation la plus litigieuse à mon sens: 1937.



Que conclure de tout cela ? En gros: que si on considère les indicateurs de manière globale et qu'on se fie à leur message, la configuration technique n'est pas encore mûre pour un retournement d'ampleur. Ce qui ne veut pas dire qu'on puisse l'exclure pour autant, à plus ou moins long terme. Car si les signaux ne sont pas encore présents, beaucoup d'éléments vont dans le sens d'une dégradation de la situation. Nous sommes tout de même face à un cycle d'une longueur exceptionnelle.

Bref: ne pas paniquer, mais de la prudence.

Re: Marchés US - analyse Weinstein

par Cliff » 28 Oct 2018 14:16

Merci beaucoup Kero pour toutes ces réflexions dominicales.

Je cogite pas mal à la situation de mon côté également.

Si l'on s'en tient à l'approche stricto sensu, on a une divergence de 1 mois et demi sur l'ADLine, qui est le principal indicateur, donc très loin des 5 mois minimum requis. Donc, c'est une simple correction. Point.

De plus, les Cracks se produisent en période d'euphorie or, les sentiments de marché sont très Rouge vif. Donc, on serait tentés d'opter là encore pour l'entrée dans un (petit ?) Bear market plus qu'un Crack.

Même si c'est le cas, ce n'est pas forcément réjouissant. Correction = DD jusqu'à 20% et durée jusqu'à 18 mois. C'est ce que dit xxxx. Mais quand on regarde bien les graphes, on trouve une correction non considérée comme Crack de 28% en 1946 par rapport aux plus hauts !!!! Il faut être en mesure d'y faire face.

La question que l'on se pose à chaque correction, c'est toujours la même en fait : is this time different ?

Moi je serai tenté de dire que potentiellement oui car l'approche Weinsteinienne comporte plusieurs failles :

1- La vitesse, la rotation des marchés est elle la même que dans les années 30 ? 40 ? 60 ? Peut être que les réajustements de portefeuille se font plus rapidement aujourd'hui - et que la divergence d'ADLine requise pour avoir un Crack sera plus courte que 5 mois.

2- Apparition d'ETF and co qui peuvent perturber la lecture des marchés.

3- Désormais, une Bad news sur un cador de marché, c'est une correction de 8-20% dans la journée (voir Fb et Amazon dernièrement). Était-ce ainsi auparavant ?

4- Le manque d'occurrences !!! J'avais déjà souligné ce point, on analyse certes 120 ans, mais de façon hebdomadaire, cela ne représente donc que 6.000 occurrences. C'est assez peu finalement. Même si, je le reconnais, elles s'appuient sur des fondamentaux.

5- Très peu de cas finalement !!!! Sur ces 6.000 occurrences, on n'étudie en somme que quelques dizaines de configurations de Cracks / reprises… un statisticien dirait que c'est insuffisant pour créer une loi - même empirique.

6- Outre le fait que l'on traite finalement peu de situations, plusieurs d'entre elles sont de surcroit limites comme on l'a vu… et je ne reviens pas sur la correction de 28% non considérée comme Crack.

Finalement, on en arrive à valider une méthode avec assez peu de cas concrets et ne faisant pas toujours l'unanimité. Alors, oui, on a le droit de douter…

Et je reprends ce que j'ai dit ici en fin de semaine. Tous les gérants sont tellement chargés en Apple que si la publication de jeudi est une bad news, compte tenu de la nervosité du marché, ça risque d'être vraiment Halloween…

Pourquoi sommes nous tellement humains avec nos doutes… :(

Re: Marchés US - analyse Weinstein

par kero » 28 Oct 2018 15:34

Merci pour ces remarques Cliff.

C'est marrant Cliff, parce que nos doutes portent sur des choses très différentes. Pour prendre un exemple...

Cliff a écrit:Sur ces 6.000 occurrences, on n'étudie en somme que quelques dizaines de configurations de Cracks / reprises… un statisticien dirait que c'est insuffisant pour créer une loi - même empirique.


Lorsque j'ai sous la main une méthode de lecture de marché qui, sur 16 occurrences d'un phénomène pendant un siècle (quoique je vais peut-être revoir ce décompte au fur et à mesure de mes travaux), m'assure de me repositionner correctement à chaque fois que le marché fait un krach ou un bear trend, je pense pouvoir raisonnablement m'y fier. Sachant que dans tous les cas, nos positions sont protégées par un SL, ce qui préserve une bonne part des PV déjà faites.

Par contre, tu exprimes deux certitudes sur lesquelles - je suis désolé - mais je vais devoir te décevoir.

De plus, les Cracks se produisent en période d'euphorie or, les sentiments de marché sont très Rouge vif. Donc, on serait tentés d'opter là encore pour l'entrée dans un (petit ?) Bear market plus qu'un Crack.


Ah tu crois ? J'ai vécu en direct live les événements de l'été 2007 jusqu'en 2009, à commencer par les corrections de l'été 2007, en passant par l'entrée en bear market de janvier 2008 (impressionnant à regarder) jusqu'aux pires chutes de 2008. Et je peux te garantir qu'à l'été 2007, il n'y avait aucune euphorie. Plutôt déjà un peu d'inquiétude, en fait (on parlait déjà des subprimes pendant l'été) et quelques mauvaises nouvelles tombaient dès l'été 2007 (on apprenait que certains fonds BNP avaient fermé pour je ne sais plus quelle raison). Bref. Contrairement à ce que tu dis, l'euphorie haussière n'est pas un préalable nécessaire à une chute violente, c'est juste un signe de plus que quelque chose est susceptible de se produire.

Si l'on s'en tient à l'approche stricto sensu, on a une divergence de 1 mois et demi sur l'ADLine, qui est le principal indicateur, donc très loin des 5 mois minimum requis. Donc, c'est une simple correction. Point.


Ça, c'est typiquement l'affirmation péremptoire dont il faut se méfier (aussi intelligente que soit la personne qui donne les informations ;) ), qu'il faut aller vérifier et revérifier. Si on observe attentivement, il y a au moins deux cas qui ne respectent pas cette règle. Donc, non, pas "point". Par contre, la bonne nouvelle est que j'ai trouvé des éléments techniques intéressants permettant de départager les cas litigieux. Ça implique d'avoir un regard plus global l'interprétation des indicateurs. J'en parlerai plus dans le détail dans un post que je compte faire dans la file sur les cartes.

Ceci étant dit, je te rejoins sur la conclusion: au final, les indicateurs ne suggèrent pas que ce soit le début d'un retournement durable du marché. Ce que je dis d'ailleurs dans mon analyse.

Re: Marchés US - analyse Weinstein

par Cliff » 28 Oct 2018 15:59

Oui, je suis d'accord sur le point 2, j'avais aussi repéré des Cracks sans euphorie.

Pour le point 3, c'est de l'auto suggestion basique, puisque je démonte ensuite mon propre argumentaire :mrgreen:

Weinstein dit de toute façon qu'il ne faut jamais prendre un indicateur seul car celui-ci finira par nous berner, tôt ou tard, mais essayer d'avoir un "faisceau d'évidences" (ou une expression similaire, je ne me souviens plus) pour se forger son opinion.

Re: Marchés US - analyse Weinstein

par PtitFab » 28 Oct 2018 16:27

Merci beaucoup. C'est très intéressant. Je vais prendre en compte ces nouveaux éléments pour le travail des cartes. Pour l'indicateur roi, l'AD line, j'ai un taux de détection de 83% en ne considérant que les divergences entre 5 et 10 mois. Il faut rester humble et envisager le pire en n'oubliant pas ses stops. A ce sujet, je pense qu'il y aurait des choses à ajouter pour les jeunes Dinos (dont je fais parti) qui commencent sur cfd à risque limité. A développer dans les files appropriées...

Re: Marchés US - analyse Weinstein

par PtitFab » 28 Oct 2018 18:59

Maintenant, ce qui doit nous intéresser pour évaluer la santé sous-jacente du marché américain. Tout d'abord remarquons que la grande majorité des titres du NYSE se situent sous leur MM150d (78%). Inquiétant. Mais pas forcément exceptionnel étant donné qu'on est en forte correction (on peut comparer à ce propos avec 2015). Je réfléchi à un outil d'analyse qui scanne le marché US avec davantage de critères (titre sous la MM30h ET MM30h descendante, par exemple) pour en savoir plus. Bref, pas concluant.

Sur le site Stage Analysis, grbaNT a posté son US Stock Survey Indicator
(page: https://stageanalysis.net/forum/attachment.php?aid=31322) qui recense les actions en phase 1, 2, 3 et 4.
Il y a actuellement davantage de phase 4 que de phase 2. C'était aussi le cas en 2015.

Re: Marchés US - analyse Weinstein

par Djobydjoba » 28 Oct 2018 21:49

Techniquement les marchés sont en correction mais en mensuel c'est toujours un bull market. Il faudra que les plus bas de 2015 cèdent pour passer en bear market, on n'y est pas encore. Mais les indices en phase 3 comme tu le dis Kero, oui, très probablement. Le double top sur ton graph DJIA est clair et net.

Donc il est TRES probable que de nouveaux plus hauts ne puissent pas être fait avant l'entrée en bear market. Ou alors seulement marginalement sur certains indices.

Les absents ont toujours tort, donc je me permets d'être bien critique sur le comportement du DINO en chef qui consistait à crier BUY à tout va sur problablement ce qui s'averera être le top de marché avant retournement MT. Il suffisait de regarder les indices US pour réaliser que ce n'était pas du tout raisonnable, et même assez fou, d'appeler à l'achat à ces niveaux stratosphériques. Le DINO en chef avait commencé sa pyramide haussière depuis 2009, ce qui était un coup de maître de la tenir et de la renforcer jusqu'en 2018. Mais inciter les autres à commencer leur pyramide en 2018, en fin de cycle, heu...

Dommage qu'il soit parti pile au moment où ça commence à devenir intéressant... Hasard ou coincidence ? Je taquine. Probable qu'il nous lise.

Quand à l'ADLine, elle divergera probablement lors du prochain rebond, dans les semaines et mois qui viennent, avant que les indices n'entrent en bear market. Mais rien de surprenant, elle sera en cohérence avec la fin de la phase 3 / entrée en phase 4. Pas besoin de mettre particulièrement cet indicateur en avant pour identifier que les indices en seront rendu à ce stade, une analyse techique et inter-marchés classique permet d'identifier également les divergences et l'entrée imminente en phase 4. Avec, en prime, des informations de market timing beaucoup plus précises, alors que l'ADLine n'apporte aucun timing précis.

Attention, je ne dis pas que l'entrée en bear market est assurée dans quelques semaines ou mois. De nouveaux plus hauts pourraient encore être fait. Mais c'est un scénario très peu probable, qui correspondrait à une maxi bulle sur les US. Possible si les banques centrales se lâchent vraiment. Mais encore une fois, inciter à l'achat sur ces plus hauts dans une optique moyen terme (DINO), c'est jouer le scénario très peu probable, jouer la bulle hors norme. Ce n'est pas très sérieux.

Re: Marchés US - analyse Weinstein

par noko » 28 Oct 2018 22:02

qui correspondrait à une maxi bulle sur les US.


bonsoir et merci

ce n'est pas déjà la situation actuelle ? :geek:

Re: Marchés US - analyse Weinstein

par Djobydjoba » 28 Oct 2018 22:07

Si c'est déjà le cas, grosse bulle.

Les opérateurs ont captés avec cette correction que la fête était finie. Les US normalisent très sérieusement, l'Europe va s'y mettre de manière imminente, les taux remontent vraiment. La fête est finie.
A moins que les banques centrales repartent dans des QE dans trois mois, scénario fou et impensable, le bull market est consommé.

Re: Marchés US - analyse Weinstein

par Cliff » 28 Oct 2018 22:27

Djobydjoba a écrit:Dommage qu'il soit parti pile au moment où ça commence à devenir intéressant


:prier: :prier: Reviens, je t'offrirai une Bugatti DINO !!!



(Bon, c'est DIVO le vrai nom mais c'est pas grave)

Articles en relation
A/D line - Weinstein
Fichier(s) joint(s) par plataxis » 07 Juin 2018 11:50 (23 Réponses)
La Méthode de Stan Weinstein
par kapistar » 05 Avr 2014 11:29 (3 Réponses)
Suite Weinstein et moi, ou les dinosaures du trading
Fichier(s) joint(s) par Sylvain P. » 12 Oct 2018 13:49 (519 Réponses)
Selon Stan Weinstein, départ de Phase 2
par Benoist Rousseau » 10 Fév 2019 11:56 (4 Réponses)
Astrologie des marchés financiers.
par Eric_69 » 15 Oct 2017 19:53 (16 Réponses)
Horaires de calcul PP pour marches 24/24
par splanquart » 06 Aoû 2013 18:31 (2 Réponses)
Comment savoir la volatilité des marchés
par Rogue » 15 Oct 2014 10:01 (15 Réponses)
Anticiper les marchés avec les bougies japonaises...
par Benoist Rousseau » 09 Déc 2018 22:35 (1 Réponses)
analyse matinale vs analyse Postprandial DAX30
par Richard_08 » 17 Juil 2019 18:12 (4 Réponses)
Analyse fondamentale + AT?
par kieran » 09 Sep 2013 15:23 (6 Réponses)

ProRealTime