ProRealTime
Pour partager sur le trading automatique, nos algorithmes, nos backtests

Re: Vers la fin des hommes sur les marchés ?

par alfbeaum » 13 Mar 2016 17:50

en effet,les marchés ont changé,en ce sens que les mouvements sont plus rapides,fluctuent bien plus qu'il y a quelques décennies quand on regarde les courbes du passé...certainement l'homme sera de plus en plus remplacé par des machines,réduction des couts,plus rapides,absence d'émotions...bien qu'ils soient devenus la foule,les biais psychologiques sur les marchés ne seront pas pour autant effacés,érradiqués,car conçus par des humains victimes de leur nature

Re: Vers la fin des hommes sur les marchés ?

par DarthTrader » 13 Mar 2016 17:54

quand on voit que AlphaGo à déjà battu Lee Sedol sur les 3 premiers match on peut se dire que l intelligence artificiel fera fi des biais psychologique

Re: Vers la fin des hommes sur les marchés ?

par plataxis » 13 Mar 2016 19:29

Pelops a écrit:Bonjour PTM,

pour ma part il me semble qu'à terme l' Intelligence Artificielle (...) se débarrassera des humains, plus vulnérables, devenus gênants et inutiles.

(...)

Et donc, vous l'aurez compris, je ne suis pas très optimiste pour l'avenir proche de Homo sapiens :mrgreen:

Je ne suis pas plus optimiste mais si je suis convaincu que les machines peuvent nous battre en tout, je suis tout aussi convaincu qu'elles hériteront de nos tares, et donc de notre agressivité et notre capacité à l'autodestruction. Je miserais plutôt sur les organismes les plus anciens de la planète que sur nos créatures électro-mécaniques pour nous survivre.

Re: Vers la fin des hommes sur les marchés ?

par Djobydjoba » 13 Mar 2016 21:46

Pelops a écrit:A moins que d'ici là les humains et leur intelligence collective rudimentaire ne se soient auto-détruits (guerre nucléaire / bactériologique multipolaire, déséquilibres politiques liés aux ressources naturelles, conflits de civilisations, ...)
...Et donc, vous l'aurez compris, je ne suis pas très optimiste
Nous créons collectivement les conditions de développement de notre futur par nos pensées et nos projections. Soit nous raisonnons optimisme, soit pessimisme. Si collectivement nous pensons que nous allons nous bousiller il y a des chances pour que ça finisse par se réaliser. Perso je vois ça en terme d'énergie maintenant. Ai-je envie de donner de l'énergie à une perspective négative ? Niet.

Notamment les médias, les politiques, s'incrustent dans nos vies, de force, pour canaliser notre énergie vers des faits et perspectives extérieurs à nous sur lesquels nous n'avons aucune prise. La télé nous a appris la passivité et la soumission. Le journal de 20h est fait autant pour distraire que tenir en laisse en jouant sur les peurs.

Les médias, les politiques, se nourrissent de notre énergie. Si tout le monde éteignaient sa télé pour ne s'intéresser qu'à son propre environnement la plupart des problèmes seraient très rapidement résolus, les médias et les politiques seraient "désintégrés" dans la semaine faute d'énergie de groupe pour les faire vivre. Médias et politiques font toutes les gesticulations possibles pour qu'on les regardent : créer du buzz, créer des fausses polémiques, des faux événements... Ils sont détestables ? Pas grave, la détestation est aussi de l'énergie pour eux. Leur but est d'arriver à nous rendre captif de leur vision du monde et nous imposer leurs règles par tous les moyens : rire, larmes, crises... Des gesticulations dans tous les sens. 99% des personnes tombent dans le panneau, la vie politique et les médias occupent les discussions des familles et imposent le cadre pour la réflexion et l'action. Pendant qu'on s'intéresse à la vie d'hologrammes égocentriques du petit écran c'est ça de moins pour le développement de notre propre univers.

Perso j'ai choisi mainteannt de donner le minimum d'énergie à tout ce que je ne veux pas. Médias, politiques, j'ignore maintenant complètement. Je n'irais plus voter. Je me fiche de savoir quel clown veut se présenter aux prochaines élections. Je n'ai plus la télé depuis 3 ans. Il vaut mieux garder son temps et ses idées pour des choses intéressantes qui nous font progresser personnellement nous et notre entourage direct plutôt que d'ingurgiter une vision du monde imposée de l'extérieur. Se désengager émotionnellement de tout ce que l'on ne veut pas, c.a.d. ne même pas accorder trop d'énergie négative sur quelqu'un ou quelque chose, car ça nourrit cette personne ou cette chose, mais essayer plutôt de mettre son énergie dans les choses que l'on veut alimenter pour sa vision personnelle d'un monde meilleur.

Re: Vers la fin des hommes sur les marchés ?

par DarthTrader » 13 Mar 2016 21:55

entièrement d accord avec toi Djobydjoba, plus de télé depuis 2008 et je m en porte que mieux
par contre je pense que voter c est important, je sais que les politique sont des clowns mais je vote tout de même pour ceux qui défende mes valeurs, le risque de ne pas voter c est de se retrouvé dans une dictature fasciste et la ça peut faire mal

Re: Vers la fin des hommes sur les marchés ?

par Djobydjoba » 13 Mar 2016 22:11

Pour moi voter c'est donner de l'énergie au système actuel, qui n'a rien de démocratique, et donner de l'énergie à ce cirque qu'est la politique. Donc c'est niet. C'est complètement pipé, le choix est déjà fait bien avant les élections, et de toute façon c'est bonnet blanc, blanc bonnet, derrière se sont les mêmes qui préservent seulement leurs intérêts tu peux en être sûr. Je n'ai pas une heure de mon temps à passer pour aller voter pour préserver les intérêts de personnes que je ne connais pas personnellement et que je trouve plutôt pas sympathiques. :musique: Bref, c'est assez hors sujet, dsl. Bonne soirée.

Re: Vers la fin des hommes sur les marchés ?

par ChefCuistot30 » 14 Mar 2016 13:47

Un jour sans doute, mais on ne sera probablement plus de ce monde ...

Re: Vers la fin des hommes sur les marchés ?

par plataxis » 16 Mar 2016 22:37

swingwin a écrit:Bon sinon sérieux, ne surtout pas oublier qu'un ordi a déjà battu Kasparov et surtout que cette semaine un ordi vient de battre le champion du monde de go. Et je rappelle que le jeu de go est le jeu le plus stratégique qu'il m'ait été donné de jouer.

Je n'ai pas (encore) eu l'occasion de me frotter au go, mais cette avancée de google dans le deep learning m'interpelle : ici, alphago a eu un avantage majeur, c'est qu'il a pu jouer contre lui-même un nombre énorme de parties pour se "forger" une forme d'"intuition" ou d'expérience. En matière de trading, une telle auto-confrontation n'est pas possible, alors un tel monstre serait-il potentiellement efficace sur les marchés ?

Re: Vers la fin des hommes sur les marchés ?

par Benoist Rousseau » 16 Mar 2016 23:59

Non aucune efficacité :)

Les règles du GO sont simples et claires comme les dames les échecs. Le nombre de combinaisons est connue à l'avance

Il n'y a aucune règles en bourse. Aucune.

Re: Vers la fin des hommes sur les marchés ?

par GOLDENBOY » 17 Mar 2016 02:25

Oui je pense comme toi benoist si il y a autant de hedges qui ferment c'est pas pour rien ;), si on regarde par exemple le flash crash de 2010 , et la réaction des algos , on voit tout de suite la limite des robots :

Extrait wikipedia :

Spoiler:
À 14 h 32, dans un contexte de grande volatilité, fut envoyé sur le marché :geek: un Ordre de vente de 75 000 E-Mini à échéance juin 2010 d'une valeur approximative de 4,1 milliards de dollars pour couvrir une position longue équivalente. Cet ordre fut adressé automatiquement via un programme de trading algorithmique. Cet ordre avait été configuré afin d'obtenir un taux d'exécution de 9 % du volume d'échange calculé par rapport à la dernière minute, sans apporter d'attention au prix ou à l'heure d'exécution. Cet ordre de vente automatisé créa la plus forte baisse du cours du contrat E-Mini depuis le début de l'année 2010. Seuls deux échanges d'une telle taille avaient été exécutés sur les 12 derniers mois et par la même société de trading. La dernière vente de cette taille avait été opérée via une combinaison d'ordres manuels et de plusieurs ordres automatisés prenant en compte le prix, l'heure et le volume ; l'exécution de cet ordre avait pris plus de cinq heures. Le 6 mai 2010, dans un marché nerveux, le choix de vendre 75 000 contrats en ne prenant en compte que le volume (sans tenir compte du prix et de l'heure) devait occuper seulement 20 minutes.

Selon la SEC, les traders haute fréquence et les intermédiaires furent acheteurs des premiers lots de contrats E-mini vendus par le programme, ce qui les rendait temporairement détenteurs de ces contrats. Les traders haute fréquence accumulèrent une position longue de 3 300 contrats. Entre 14 h 41 et 14 h 44, les traders haute fréquence vendirent de façon agressive 2 000 contrats E-Mini afin de réduire leurs positions longues. Dans le même temps, d'autres traders haute fréquence se mirent à échanger 140 000 contrats E-Mini représentant 33 % du volume total d'échange sur la journée. Cette chronologie était en adéquation avec les principes du trading à haute fréquence qui consiste à échanger de grandes quantités de titres sans jamais accumuler de positions shorts ou longues supérieures à 3 000 ou 4 000 contrats. Le programme de trading basé sur les volumes d'échanges réagit à l'augmentation du volume d'échanges en augmentant la vitesse à laquelle il alimentait le carnet d'ordres, bien que la plupart des ordres déjà envoyés au marché ne fussent pas encore traités et absorbés. :mrgreen:


NB: vive le semi automatique :top:


ProRealTime

Alors partagez-le 5 fois c'est bon pour la santé