ProRealTime
On y parle Livres et Outils de Trading, Station de Trading, des livres lus sur le trading, de notre vision du trader et de son métier

Votre ratio "volume annuel tradé / revenus annuels totaux" ?

Entre 0 et 1
1
7%
>1 et <10
0
Aucun vote
>10 et <100
2
14%
>100 et <1000
3
21%
>1000 et <10000
3
21%
>10000
5
36%
 
Nombre total de votes : 14

Re: Votre ratio "volume annuel tradé / revenus annuels totau

par dede6363 » 21 août 2017 13:48

Euraed a écrit :Comment avoir un ratio inférieur à 1 ?
bonne remarque :top: :lol:

Re: Votre ratio "volume annuel tradé / revenus annuels totau

par falex » 21 août 2017 14:37

En lisant tes exemple de profils, le tradeurs "moyen" se situe dans un ratio entre 1000 et 10000 (qu'il perde ou qu'il gagne) si je résume

Re: Votre ratio "volume annuel tradé / revenus annuels totau

par Euraed » 22 août 2017 03:05

Bonsoir Falex,
Connais-tu la blague « J’ai la tête dans le four et les pieds au congélo, en moyenne je me sens bien… »
Les moyennes sont souvent un piège qui créent un être fictif.
Lorsqu’une personne se lance dans le trading, avant son premier ordre, symbolique, par définition le ratio est à 0, puis il va se développer.
On a donc
Volume / Revenus = (Capital du compte * Levier * Fréquence) / (Revenus Divers + Revenus Trading)
(dans le cas simple d’un seul type de produit tradé, sinon il faut indicer tout cela et passer en fonction somme sigma, mais inutilement compliqué ici)
Qu’est ce qui influence le Capital de trading ?
Entre un compte à 100 ou 100 000, on pourrait imaginer que ce dernier tradera un volume 1000 fois plus élevé, si tous les autres facteurs étaient identiques. Or on sait que c’est très rarement le cas. Plus le capital se développe, de façon significative, plus le levier baisse. Il y a une interaction entre les deux, la variable levier est une fonction complexe du capital.

Le Capital est également une fonction complexe de multiples facteurs : de l’épargne disponible, de l’aversion/propension au risque, de l’environnement et contexte, des objectifs de vie, de l’histoire. Disons, pour simplifier, que l’axe principal formateur de la capacité à déployer un capital croissant de trading est l’âge croissant.
Néanmoins il y a ici un phénomène contrariant, en général l’aversion au risque est une fonction croissante de l’âge, or trader c’est prendre des risques.
Ainsi dès la formation initiale du capital de trading va intervenir le profil psychologique du futur trader. Je l’ai simplifié en utilisant l’axe prudent/agressif.

En caricaturant, à l’extrémité prudente on investira 1% de l’épargne et à l’extrémité inverse on s’endettera à hauteur de 50% de ses revenus annuels.

Si l’on ne retient que l’hypothèse raisonnable de formation du capital de trading à partir d’une fraction de l’épargne disponible. Il va y avoir ici de grandes disparités.
En effet, la capacité d’épargne est tout sauf proportionnelle aux revenus. Quelqu’un qui se trouverait dans la médiane des revenus français, soit environ 20 000 par an, dégagera au maximummum 2 000 d’épargne. A 100 000 et moins d’efforts, la même personne mettrait aisément 24 000 de côté. Dans cet exemple, on a des revenus 5 fois plus élevés mais une épargne 12 fois plus importante. Chacun pourra avoir d’autres capacité d’épargne à l’esprit, mais l’important est de voir que c’est très loin d’être proportionnel.
C’est un peu la même chose avec l’âge qui est en général un facteur très discriminant pour la capacité d’épargne.
Des études ont montré que c’est aux alentours de 55 ans qu’un homme ou une femme est au zénith de son pouvoir.

(Ceux qui en douteraient peuvent aller jeter un œil sur internet, par exemple qui achète les voitures neuves etc).

Or le capital investi est un facteur déterminant si on le rapporte au dénominateur que sont les revenus. En effet, le senior qui investira une fraction d’épargne qui représente tout de même 25% des revenus d’une année aura déjà par nature un ratio 25 fois supérieur à la personne qu’il était autrefois et qui n’aurait investi que l’équivalent de 1% de ses revenus.

Qu’est ce qui influence le levier ?
Première idée, la psychologie du trader bien sûr. Mais aussi la taille du capital.
Il ne faut pas oublier également les produits tradés. En FX (devises) par exemple on nous propose des leviers de plusieurs centaines de fois le capital (pour les petits capitaux uniquement).
Et puis il y a le type de trading : scalpeur, day trading, swing, long terme. Un trader qui va fermer sa position dans la minute aura éventuellement tendance à utiliser du levier là où son homologue qui conserve un produit financier pendant 10 mois sera beaucoup plus prudent.
Celui qui sait maintenir une discipline d’acier (plus dur que le fer) sur ses Stop Loss et money management pourra aussi monter plus facilement en levier. On en revient à une composante psychologique mais aussi à une composante d’expérience (donc un peu liée à l’âge).

Qu’est ce qui influence la fréquence ?
Le type de trading bien sûr et ici ce sont les scalpeurs qui vont passer des dizaines, voire même centaines d’ordre par jour.
Chose impossible il y a 20 ans, c’est la révolution technologique avec les liaisons internet en haut débit et l’ubiquité offerte par les smartphones, qui offre à chacun la possibilité de faire exploser la fréquence des trades.
Un coup de smartphone dans un embouteillage, chez le coiffeur, dans une salle d’attente, au restaurant etc…
En plus certains marchés sont ouverts la nuit. A 3h du matin dans un taxi on peut se faire en moins de 5 minutes un aller-retour sur le marché de Tokyo pour 2 fois sa rémunération annuelle…
Néanmoins l’un des facteurs limitant reste la disponibilité (et l’usage du smartphone, certains ne s’y risqueront pas), le job source des revenus principaux, le sommeil, les activités…
Et pour conclure ce panorama du facteur levier, encore la psycho ! Par exemple le scalpeur qui trade en TP4 (Take Profit de 4) le fera moins fréquemment qu’en TP1.


Au final, cela crée une multitude de profils que j’ai simplifiée en ne retenant que 3 axes qui me paraissent les plus discriminants : profil psycho, âge, capital sachant que les 3 sont partiellement interdépendants.
Les deux profils opposés étant Jeune/petit capital/agressif et Senior/gros capital/prudent.
Et tous les cocktails existent, Jeune/Gros capital/prudent, Senior/petit capital/agressif etc
Il faudrait avoir plus de votants mais je vois trois groupes principaux.
Je pense que les traders qui ont un très faible compte montent avec l’expérience aux alentours de quelques dizaines de fois leurs revenus annuels.
Ensuite il y a des traders réguliers avec des comptes de quelques dizaines de milliers d’euros, le ratio peut monter à quelques centaines.
Puis il y a un troisième groupe, les scalpers, les retraités ou personne disposant de plus de temps libre et évidemment les traders en compte propre pour couronner ce segment. Là effectivement le ratio monte à plusieurs milliers.

Toutes ces lignes pour simplement faire prendre conscience au lecteur patient qu’à une microscopique échelle beaucoup d’entre nous brassent des quantités d’argent électronique qui auraient été hallucinantes pour nos parents. Nous créons du marché financier.
Un seul trader tel que Benoist brasse en échelle de PIB l’équivalent du 149ème pays de la planète sur un total de 188… aux environs du Togo.
Alors prenez n’importe quel hedge fund, banque, le trading ultra haute fréquence, les produits dérivés etc… et les volumes de marché atteignent effectivement des valeurs que l’on ne peut plus se représenter, des milliers de milliards par jours.
Mais ce n'est que de la rotation... on fait tourner la machine de plus en plus intensément pour capter en réel une infime fraction de ces mouvements.

NB: pour le sondage, n'oublions pas que sur ce forum les scalpeurs sont sur-représentés par rapport à la population de personnes qui tradent même activement.

Re: Votre ratio "volume annuel tradé / revenus annuels totau

par chad » 22 août 2017 03:09

oui c'est fou !
merci pour la file !

Re: Votre ratio "volume annuel tradé / revenus annuels totau

par falex » 22 août 2017 07:00

Effectitla moyennne en stat elle est le meilleur ami du "attend je vais bien trouver un truc".

Merci pour tes explications

Re: Votre ratio "volume annuel tradé / revenus annuels totau

par loilodan » 22 août 2017 15:13

Excellente file euraed. :top:

Re: Votre ratio "volume annuel tradé / revenus annuels totau

par Benoist Rousseau » 22 août 2017 20:27

Merci pour ta synthèse brillante.

À mettre dans les files à garder


Re: Votre ratio "volume annuel tradé / revenus annuels totau

par Euraed » 23 août 2017 00:11

Ok, merci
Si c'est intéressant pour quelques lecteurs/lectrices tant mieux
Je crois que comme beaucoup j'ai été surpris, non par la nature du phénomène, que l'on perçoit tous intuitivement, mais par son ampleur, les chiffres massifs auxquels on arrive en toute légèreté ;)

Re: Votre ratio "volume annuel tradé / revenus annuels totau

par chad » 23 août 2017 10:32

mdr xxxx

Sujets similaires
rendement annuel des dividendes d'un indice
par falex » 25 juin 2014 21:46 (4 Réponses)
Bilan annuel 2017 CMC Markets
Fichier(s) joint(s) par plataxis » 30 juin 2018 07:59 (6 Réponses)
Interactive Brokers, Demande revenu annuel net 53 000$ CAD ?
Fichier(s) joint(s) par Benoist Rousseau » 02 sept. 2019 10:38 (7 Réponses)
IG rapport annuel 2019
par falex » 12 déc. 2019 17:23 (12 Réponses)
Quel est votre objectif de rendement annuel ?
par lenanard » 17 févr. 2020 23:37 (3 Réponses)
revenu annuel et epargne pour ouverture de compte trading
par corto75 » 27 juin 2020 13:56 (4 Réponses)
La Gauche et les revenus mobiliers : révolution culturelle .
par brucy » 08 juil. 2014 03:43 (4 Réponses)
Revenus de l'extérieur
par Amarantine » 24 sept. 2014 19:15 (18 Réponses)
Limite de déclaration des revenus 2016
par Verbal Kint » 23 mai 2016 15:20 (8 Réponses)
Plus & moins values revenus mobiliers
par TrayingTrading » 23 févr. 2018 15:17 (2 Réponses)