ProRealTime
Amoureux de l'Art du Design et de la Culture sous toutes ses formes, bienvenus

Re: Avions emblématiques

par Rafale » 13 Nov 2017 19:32

chad a écrit:Aujourd'hui quel pays à les avions le plus performants ?


A mon humble avis, il n'y a plus de pays qui soit clairement au-dessus des autres.
La réponse est encore plus mitigée on prenant en compte le fait que certains appareils font l'objet de ventes à d'autres pays.

Je mettrais dans le même groupe les appareil suivants :

F-22 (US seulement)
Rafale (France et export)
Eurofighter (Europe et export)
Su-27-30-35 (Russie, Chine, Inde et export)

A ton avis, quel est en 2017 le meilleur avion pour du dogfight ?


Très difficile à dire.
Je donnerais le Su-35, d'une courte tête.

Pour donner une idée, revoir le cobra de Pugachev.
Le commentaire du pilote américain sur les différences de philosophie est également très juste.



Et se rappeler que le meilleur avion du monde entre les mains d'un pilote moyen ne vaut pas un avion moyen entre les mains du meilleur pilote.

Par exemple, en combat tournoyant, je ne sous-estimerais même pas quelqu'un qui sait piloter un MIG-21, c'est pour dire.



Oui, oui, ce vieux truc pourri. Il a l'air de rien, mais il peut prendre presque autant de g que le Rafale (facteur de charge : 8.5g Mig contre 9g Rafale), a la même vitesse de pointe et une charge ailaire meilleure.

Re: Avions emblématiques

par Junior » 13 Nov 2017 20:09

Le rafale c'est bien plus que 9g mais attention au Gloc :joker:

1100km/h à 50m heuresement que les navigateurs sont là pour sauver leur pilote sur un exces de bravoure :bravo:

Re: Avions emblématiques

par loilodan » 13 Nov 2017 20:44

Et puis, il n'y a pas de vérité absolue sur quel est le meilleur avion. Par exemple, pendant la guerre des Malouines, les mirages 3 étaient meilleurs que les sea harrier à haute altitude, mais moins bon à basse altitude.
Pendant un certain temps, aucun pilote ne voulait aller à l'altitude de prédilection de l'ennemi.
Puis, pour je ne sais plus quelle raison, les argentins sont passés en basse altitude. Du coup, ils ont perdu...

Pareil pour la bataille d'Angleterre : bf109 vs spitfire. Le spitfire virait mieux, mais le bf109 piquait mieux. Là, ce qui a été déterminant c'est le fait que les combats se passaient au dessus de la grande Bretagne et que les allemands n'avaient que 15 min de carburant pour le combat.

Ps : je raconte ça de mémoire, donc à vérifier.

Re: Avions emblématiques

par Jim » 13 Nov 2017 20:47

loilodan a écrit:Puis, pour je ne sais plus quelle raison, les argentins sont passés en basse altitude. Du coup, ils ont perdu...

Besoin de ravitailler ? :joker:

Re: Avions emblématiques

par chad » 13 Nov 2017 20:52

Je pensais que les us avaient peut être plus de technologie

Re: Avions emblématiques

par Rafale » 13 Nov 2017 21:21

Les US sont plus avancés en réduction de l'empreinte radar, mais négligent complètement d'autres aspects importants.

Par exemple, le F-22 n'a pas d'IRST, c'est à dire de système de balayage et d'acquisition infra-rouge.
Concrètement, un Rafale, un eurofighter, un Su-35 peuvent éteindre leur radar et verrouiller leur ennemi à distance avec ce capteur qui est passif. C'est extrêmement important.

En effet, lorsque l'on sait qu'un missile nous arrive dessus, on peut prendre des contre-mesures. On le sait parce que l'on voit qu'un appareil ennemi nous a verrouillé avec son radar, afin de lancer son missile.
Mais si on est verrouillé avec un système passif, qui ne fait qu'observer sans émettre quoi que ce soit, alors le missile qui va nous arriver dessus sera une surprise totale, donc mortelle.

Re: Avions emblématiques

par Benoist Rousseau » 13 Nov 2017 21:28

Merci de ces précisions Rafale. Tu m’apprends des choses.

Re: Avions emblématiques

par Rafale » 13 Nov 2017 21:30

Junior a écrit:Le rafale c'est bien plus que 9g mais attention au Gloc :joker:

1100km/h à 50m heuresement que les navigateurs sont là pour sauver leur pilote sur un exces de bravoure :bravo:


Impressionnant, ça n'est pas passé loin ...

Voilà ce que donne le G-loc à l'entraînement


Re: Avions emblématiques

par chad » 13 Nov 2017 21:40

Un truc de dingue

Re: Avions emblématiques

par Rafale » 13 Nov 2017 22:03

Benoist a écrit:Merci de ces précisions Rafale. Tu m’apprends des choses.


J'en suis très heureux, c'est le moins que je puisse faire après tout ce que tu fais pour nous ;)

Article intéressant sur l'IRST :
http://www.businessinsider.fr/us/irst-cant-stop-f-22-f-35-2016-8/?op=1



Noter comme l'auteur prend le parti des appareils US dépourvus d'IRST et tente de démontrer l'inutilité du système.
Examinons ses arguments

"First off, there is an "enormous amounts of clutter and all sorts of Air Force missile threats in any contested environment."

Ne veut strictement rien dire.

"Secondly, IRST is hugely affected by weather. Humid parts of the world are inhospitable, and the thermal imaging works better at night when the skies are cooler. "

Oui, les nuages réduisent la portée de la détection infra-rouge.
Maintenant, quel avion de chasse peut passer toute sa mission planqué dans une couche nuageuse, sans jamais en sortir ?

" But even on a good day, looking for fifth-generation aircraft in the open skies with IRST is like "looking through a drinking straw," said Bronk.
"The [IRST] field of regard is quite small... and it's much much harder to perform a wide sector scan in a way that a radar can," said Bronk. "

L'argument est que ne sachant pas où se trouve l'avion furtif US, il faut balayer le ciel entier pour le trouver.

Sauf que, ce que pas un journaliste ne vous dit, c'est que les avions furtifs sont très bien repérables au radar.

En effet, différents radars utilisent différentes longueurs d'ondes. La réduction d'empreinte radar des avions ne fonctionne que pour les radars qui sont censés guider des missiles, tel les radars d'autres avions ou de batteries de défense anti-aériennes, qui sont pour cela très précis.

Cette furtivité ne marche absolument pas sur des radars qui utilisent des longueurs d'ondes plus grandes, de moindre précision.

Concrètement, les radars au sol savent très bien où se situe l'avion américain, et guident donc leurs chasseurs, qui eux ont éteint leur radar, et vont repérer et verrouiller avec leur IRST passif le chasseur furtif.

De plus, les aérodromes d'un pays ennemi peuvent être surveillés par des radars qui possèdent une portée de plusieurs milliers de kilomètres.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Radar_trans-horizon

Les émetteurs hertziens de télévision peuvent également servir à détecter les avions furtifs, par les échos que ceux-ci font.

Les batteries de défenses anti-aériennes russes modernes utilisent justement ce genre de longueur d'onde (VHF-UHF).


ProRealTime