ProRealTime
Vos réactions et idées sur l'actualité économique et sociale, vos lectures et questions sur l'économie
Répondre Page 1 sur 1

Echantillon de ma "théorie du glissement des nations riches"

par WSshark » 01 Jan 2014 15:40

(Ne sachant pas comment l'envoyer à Benoist pour une contribution au blog "économie"...)


La chine en Afrique, le renversement du monde ou la théorie du « glissement des nations riches »

Durant le siècle dernier, nous avons vu l’occident délocaliser nombre des entreprises et de ses filiales productives en Asie, pour quêter le coût d’une main d’œuvre le plus bas possible.
Cependant, la mondialisation accélérée voit un phénomène assez inattendu se produire en Chine ; de la même manière que nous avons délocalisée en Chine, les Chinois délocalisent en…Afrique, pourquoi et comment ?

La recherche incessante d’une main d’œuvre bon marché est la motivation principale de ces délocalisations, parlons un petit peu de théorie, et invoquons un premier théorème bien connu, celui de la « convergence » de Solow, qui énonce que les rendements croissants dans les pays en développement permettent de rattraper les pays industrialisés et développés en raison de rendements décroissants dans ces derniers, ainsi nous comprenons pourquoi les Chinois peuvent délocaliser et veulent délocaliser : pour ne pas perdre l’avantage d’une économie d’export à rendements croissants, et ainsi préserver un minimum de 9% de croissance nécessaire à la réduction des inégalités dans le pays.
Un autre théorème vient s’appliquer ici, celui du « déversement » de Sauvy, qui énonce que le développement du secteur secondaire induit des « rejetés » qui créent le secteur tertiaire, c’est le cas en Chine, les rejetés du secteur de la production manufacturières sont contraints d’aller à la ville, recherche du travail, et c’est bien souvent dans le secteur des services, hors nous savons tous ce que pose comme problèmes une économie dirigée vers les services : une productivité nulle, aucune création de richesse, Smith disait « Un particulier s’enrichit à employer une multitude d’ouvrier, il s’appauvrit à employer une multitude de serviteurs », et qualifiait le secteur tertiaire « d’improductif », ainsi, avec un temps d’avance les Chinois veillent à conserver une activité manufacturière large, et bon marché, il n’est en rien un hasard, puisque la Chine demeure le premier régime Communiste-Capitaliste et que Marx considérait comme seul secteur utile celui de la manufacture.

Voyons maintenant comment cela se manifeste sur le sol aride d’Afrique sub-saharienne :

h**p://imageshack.us/a/img198/4999/mviy.jpg
h**p://imageshack.us/a/img690/4734/btxl.jpg

Nous remarquerons que les Chinois s’intéressent particulièrement au secteur de l’énergie, une des pièces principales de la croissance asiatique, et délocalisent notamment des productions automobiles bon marché destinées au marché local.

Vous me direz, jusqu’ici, rien de nouveau, mais au fond ce qui est le plus intéressant c’est les conséquences futures qu’induisent ce comportement.
Le schéma est le suivant, l’occident délocalise en Chine, et se prive de son secteur secondaire, s’appauvrit. La Chine récupère les fruits de cet appauvrissement et délocalise elle même son secteur secondaire ailleurs, avec plus d’intelligence, ce n’est alors plus qu’une question de temps pour qu’elle perde son secteur secondaire au profit de l’Afrique qui aura reçu un « transfert de technologiques » ainsi qu’un « transfert de mœurs » à savoir l’institutionnalisation poussée vers la démocratie, la démocratie étant un préalable à la croissance, et devra à son tour aller chercher une main d’œuvre bon marché ailleurs. Tout le problème est là : où ça ? Et bien en Occident, qui sera devenu la nouvelle Afrique que nous connaissons aujourd’hui.

En remettant cela à plat, nous pouvons historiquement remarquer un cycle, qui pourrait donner naissance non pas à un « glissement des secteurs » mais à un « glissement des nations riches », dans une sorte de cercle logique de désindustrialisation/industrialisation, qui viendra enrichir/appauvrir tour à tour, chaque continent, glissement accéléré par le progrès technique (cf le concept de Destruction Créatrice chez Schumpeter) et les dispositions étatiques (cf définition de la croissance par Kuznets).

Paul Benoit


(NB : Cette théorie nommée « glissement des nations riches » n’a pas été énoncée par un seul économiste auparavant ou pas sous cette forme, elle est le fruit d’une réflexion personnelle qui n’est ni officielle, ni indicative et ne fait en aucun cas l’objet d’une étude à utiliser dans des devoirs scolaires, ou des dîners en société. Elle reste le fruit de ma réflexion et ma propriété intellectuelle qu’il convient de respecter, ainsi qu'une simple ébauche. Elle sera prochainement sur mon propre blog consacré à l’économie (en travail), agrémentée d’études historiques et de documents chiffrés appuyant la réalité de celle-ci)


Auteurs cités :

-Robert Solow ( h**p://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Solow )
-Alfred Sauvy ( h**p://fr.wikipedia.org/wiki/Sauvy )
-Karl Marx ( h**p://fr.wikipedia.org/wiki/Karl_Marx )
-Joseph Alois Schumpeter ( h**p://fr.wikipedia.org/wiki/Schumpeter )
-Simon Kuznets ( h**p://fr.wikipedia.org/wiki/Simon_Kuznets )

Re: Echantillon de ma "théorie du glissement des nations ric

par Eversa » 01 Jan 2014 18:17

Très, très intéressant WSshark.
Benoist va t'envoyer son adresse mail et ton article sera placé sur le blog "Economie" où il sera davantage lu, vu le nombre de personnes qui y passent chaque jour (plusieurs milliers).
Les contributions sont toujours les bienvenues donc, un grand merci à toi.

Re: Echantillon de ma "théorie du glissement des nations ric

par GOLDS » 01 Jan 2014 19:09

très interessant, bravo et merci beaucoup. :) :top:

Re: Echantillon de ma "théorie du glissement des nations ric

par WSshark » 01 Jan 2014 19:31

Merci :)

Re: Echantillon de ma "théorie du glissement des nations ric

par lemerou » 02 Jan 2014 09:57

Très intéressant mais il y a deux choses qui me gènent :

la démocratie étant un préalable à la croissance
,
Ah bon ? Va falloir prévenir plein de pays qu'ils se sont trompés alors ?
L'Asie du Sud Est nous a montré avec ses Dragons (non démocratiques lors de leur période de croissance : Corée du Sud, Taiwan. Ca se discute pour Singapour) et ses Tigres (Vietnam), sans même parler de la Chine, que la démocratie n'est absolument pas une condition nécessaire à la croissance.

aller chercher une main d’œuvre bon marché ailleurs. Tout le problème est là : où ça ? Et bien en Occident, qui sera devenu la nouvelle Afrique que nous connaissons aujourd’hui.

Ca me parait un peu rapide et très décliniste comme point de vue.
Si l'Occident s'est énormément désindustrialisé, ne pas oublier que cela a été compensé (en richesse ajoutée. Pas en en emploi, certes) par une forte poussée des secteurs hautement technologiques.
Donc dire que l'Occident va devenir le nouvel Afrique (c'est à dire la réserve d'emploi à bas coût si je te suis bien), je pense qu'on en est encore très loin.

Re: Echantillon de ma "théorie du glissement des nations ric

par WSshark » 02 Jan 2014 10:27

Merci pour ton retour, je suis en effet allé vite en besogne sur l'ébauche, il ne s'agit pas réellement d'un besoin de démocratie, mais d' "arrangements institutionnels" tels que les présentaient North et Fogel, et qui suppose au moins quelques une des conditions suivantes:
-Liberté d'entreprendre
-Liberté de travailler, ou non.
-Propriété privée

Il ne faut pas oublier que le FMI estime que les régimes politiques en Afrique, absorbent 80% de la croissance potentielle, alors dans un sens, un minimum d'arrangement est nécessaire à la croissance, oui.

En ce qui concerne la rapidité de ma théorie, il faut en effet la conserver sur un, voir deux siècles, la poussée des secteurs technologiques en Occident est vraiment limité, si ce secteur à forte VA s'est bien développé aux USA grâce à une 2ème R.I réussie, il n'a pas réussi à faire face en Europe, ou les seuls secteurs de pointes demeurent quelque biotech. En réalité je considère plutôt l'Europe comme la future Afrique, le continent Américain me semble bien plus loin de cela que l'Europe, et de toute manière l'Europe recèle déjà quelque viviers grandissants de main d'oeuvre à bas coût qui devra se vendre encore moins cher pour subsister, notamment dans les pays de l'est.
Pour finir sur le secteur des hautes technologies: il ne crée rien hormis de la valeur, et ne crée vraiment aucun emplois, si ce n'est ce que qualifierait Reich de "manipulateur de symboles", l'important pour la croissance étant l'emploi de la masse, que Reich nomme les "travailleurs routiniers" à un salaire permettant au taux de profit, ainsi qu'à l'EMC de rester au dessus pour le premier et en dessous pour le second, des taux d'intérêts auxquels se financent les entreprises.


J'espère avoir répondu à ta question :)

Articles en relation
Le marché parallèle très dangereux du "Shadow banking "
par GOLDENBOY » 15 Jan 2016 02:40 (2 Réponses)
Pourquoi le "cours légal" a mener à la crise de 1929 ?
par loilodan » 19 Jan 2017 23:24 (6 Réponses)
Remèdes et conséquences du "fiscal cliff"
par kapistar » 13 Déc 2012 23:47 (6 Réponses)
Système monétaire basé sur le "savoir"
par WSshark » 18 Fév 2014 20:04 (11 Réponses)
Les sites "pépites" de la communauté ANDLIL
Fichier(s) joint(s) par FD707 » 24 Avr 2016 10:54 (7 Réponses)
Question concernant "Business and Society"
par akadoc » 18 Nov 2018 16:15 (1 Réponses)
"La finance va vivre un tsunami d’ici fin 2020"
Fichier(s) joint(s) par Santé-Fitness » 26 Mar 2019 19:22 (59 Réponses)
Les "biais" d'Alan Greenspan
par WSshark » 21 Fév 2014 15:27 (5 Réponses)
Think tank "Monnaies en transition"
par Anonymous99 » 19 Mar 2017 14:46 (0 Réponses)
la BCE et la "liquidité"
par Shz43 » 07 Fév 2018 12:22 (2 Réponses)

ProRealTime