ProRealTime
Pour partager sur nos trades en direct en Day Trading et en Scalping ainsi que nos informations ou réactions sur l'Actualité Boursière

File cac40 du vendredi 24 janvier 2020

par Elcester » 24 Jan 2020 03:09

Hello Amis trader ! :D

Cette semaine, je vais tenter de sortir de ma zone de confort en vulgarisant des courants philosophiques tout en essayant de dresser des parallèles avec le trading. Il se peut que par soucis de vulgarisation ou de mauvaise interprétation de ma part, je puisse faire des erreurs. Mon but n’est évidemment pas de travestir la pensée des auteurs et je serais plus que ravi d’en discuter avec vous afin que l’on puisse s’enrichir mutuellement.

Pour finir cette semaine, on va aborder la notion de bonheur avec la pensée Epicurienne !



Pour Epicure, le principal obstacle au bonheur est avant tout nos peurs, à l’instar de la peur de la mort. Or, avoir peur de la mort, c’est avoir peur d’une projection mentale, d’une idée et non pas d’une réalité. Puisque tant que l’on vit, la mort est par définition absente. Et quand on est mort, nous ne sommes plus présents pour en souffrir. Ainsi, on ne rencontre jamais réellement la mort. Il n’y a donc aucune raison de la craindre.

« Apprendre à vivre, c’est apprendre à mourir »

Ce n’est qu’une fois qu’on n’a plus peur de la mort, qu’on s’est libéré de cette angoisse qu’il est possible de jouir de la vie.

Cependant, L’Epicurisme ne se limite pas à une philosophie de la Jouissance.

En effet, Epicure estime que puisque qu’on suit naturellement le plaisir et que dans le même temps on fuit la douleur, il n’y a pas de raison d’aller à l’encontre de cela. C’est d’ailleurs ce qui nous conduirait vers l’Ataraxie, c’est-à-dire l’absence de trouble, ou autrement dit, la paix intérieure.

On parle alors d’Hédonisme.

Toutefois, ce n’est pas pour autant une philosophie de la décadence. Au contraire, Epicure affirme que le bonheur ne peut être atteint dans l’excès.

Tous les plaisirs ne valent pas forcément le coup, puisque les souffrances qui les accompagnent peuvent être supérieur. On peut penser au fait de se saouler, qui peut apporter une satisfaction immédiate, mais qui aura un contrecoup le lendemain à travers la g**le de bois.

En parallèle, certaines souffrances permettent dans un second temps d’apporter beaucoup de bienfaits. On peut illustrer cela avec le trading, la phase d’apprentissage étant source de souffrance, mais qui permet une fois achevé de s’épanouir dans ce domaine.

Petit aparté sémantique. Le désir est une force intérieure qui nous pousse vers un objet, au sens large. Le désir peut également se définir comme un manque, on désire ce que l’on n’a pas. Le plaisir quant à lui est le résultat de la satisfaction d’un désir.

Epicure propose alors une classification des désirs :


Ainsi, on peut établir que les désirs naturels et non nécessaires peuvent être satisfait, mais avec modération.

Tandis que les désirs non naturels et non nécessaires sont vains car naturellement l’homme n’éprouve pas ce besoin. Or, ce genre de désir peut témoigner d’un dérèglement si l’on y goûte et que le ne parvient pas à maîtriser par la suite, tombant dans l’addiction.

Dès lors, il faut modérer les plaisirs pour qu’ils ne soient que plaisir. Et donc il convient d’être capable de modérer ses désirs, afin que le plaisir ne soit pas souffrant par la suite. Si l’on ne respecte pas cet équilibre, on est alors dans une poursuite immature d’un plaisir qu’on ne maitrise pas. Ce qui revient à être aliéné à ce dernier.



En somme, l’épicurisme n’est pas une philosophie de la décadence comme il est courant de le penser, mais au contraire une philosophie de l’équilibre.

==============================================================


J’aimerais également rebondir sur l’adéquation bonheur – argent.
Ceci est une réflexion personnelle, et n’a pas vocation à être imposé en tant que vérité absolue. Au contraire, j’aimerais qu’elle puisse être la base d’un débat entre nous. Ceci afin de créer une émulation pour que chacun puisse s’en nourrir et étoffer sa propre opinion à ce sujet. En effet, je considère que ma réflexion à ce sujet n’en est qu’à ses balbutiements et j’aimerais donc avoir vos avis pour la tester et la faire mûrir.



A priori, les extrêmes 1% de la population, c’est-à-dire les 1% les plus riches et les 1% les plus pauvres, sont les populations les plus sujets à la toxicomanie. A mon sens, les toxicomanes sont des personnes malheureuses qui n’ont trouvé que la drogue comme moyen d’échapper à leur quotidien. On peut alors établir que l’argent dans un extrême comme dans l’autre n’est pas source de bonheur. Son absence, tout comme son abondance aurait même un effet pervers.

Dans le même temps, il existe une corrélation entre le revenu et le niveau de bonheur. Tout du moins, jusqu’à un certain seuil : 3000€. Au-delà de ce revenu mensuelle, le bonheur n’augmente plus.

On peut alors se demander légitimement si l’argent fait le bonheur, et surtout dans quelle mesure ?

On peut essayer de répondre à cette question grâce à la classification des désirs d’Epicure. A travers ce prisme, on peut ainsi expliquer pourquoi l’absence totale d’argent ne permet pas d’être heureux. En effet, l’argent permet de satisfaire les désir naturels et nécessaire (comme boire et manger), indispensable au bonheur.

Dans le même temps, on peut constater que jusqu’à un certain confort matériel, l’argent permet de satisfaire la 2e catégorie, dont les désirs sont à satisfaire avec modération.

Au-delà, la recherche démesurée d’argent, qu’on appellera alors cupidité, rentre dans la 3e catégorie, les désirs non naturels et non nécessaire. Ce qu’Epicure considère donc comme un désir vain.

Ainsi, on pourrait simplement répondre à cette question, que l’argent contribue au bonheur tant qu’il répond aux 2 premières catégories de désir établis par Epicure. Au contraire, la cupidité aura un effet pervers sur son bonheur.

Cependant, j’aimerais aller un cran plus loin dans l’analyse.

Je pense qu’on peut définir le bonheur simplement par le fait, au crépuscule de notre vie, d’avoir jouit de notre temps passé sur terre, et ceci sans regret. Le bonheur est donc lié à la qualité du temps passé sur terre, à la qualité des moments qu’on a vécue, des souvenirs que l’on gardera.



Ce qui rend heureux à mon sens, c’est donc avant tout la liberté financière que procure l’argent. La liberté étant pour moi une condition nécessaire au bonheur. Cependant, cette liberté est parfois mal comprise et mal utilisé. L’intérêt d’être libre financièrement n’est pas de pouvoir accumuler toute sorte de plaisir matériel. Mais au contraire de pouvoir à nouveau être maître de son temps, être responsable de sa vie. C'est pour moi d'avantage l'aspect liberté que financier qui importe dans la recherche d'argent

Ainsi, j’aimerais nuancer la valeur de l’argent comme source de bonheur, puisque la principale manière d’obtenir de l’argent est à travers l’échange de ressource la plus précieuse : son temps.



Pour preuve, on est majoritairement payé à l’heure. Il faut également du temps pour acquérir une compétence, à travers les études notamment, pouvant être échangé par la suite contre de l’argent. En somme, on transforme notre temps, directement à travers notre travail, ou indirectement par l’acquisition de compétences à travers nos études, contre de l’argent. C’est un transfert de valeur

On peut néanmoins établir un certain paradoxe sur ce transfert de valeur. Effectivement, l’argent est disponible en quantité quasiment illimité. Au contraire, notre temps sur terre est fini, limité.

Si l’on considère que peu de gens font attention à la gestion de leur argent, combien font attention à la valeur de leur temps ?

Pour conclure, je pense qu'on accorde une place trop importante à l'argent, qui n'est à mon sens, qu'un outil à notre service et qui ne devrait pas être une aliénation. Au contraire, je pense sincèrement qu'on néglige notre gestion du temps et son importance sur notre bonheur.



Par conséquent, j’aimerais vous inviter à réfléchir à la valeur que vous accordez à votre temps.

Croyez-vous nécessaire de passer ce temps si précieux encombré par des émotions négatives ?

Avez-vous réellement envie de passer du temps avec des gens que vous n’appréciez pas ?

Voulez-vous sincèrement passez autant de temps à faire quelque chose qui ne vous plait pas ?

Avez-vous vraiment besoin d’une occasion particulière pour jouir de l’instant présent ?

Votre temps est précieux, et vous en êtes responsable, ne le gâchez pas ;)

Calendrier Economique
9h15 – France – PMI
9h30 – Allmagne – PMI
10h – Zone euro – PMI
10h30 – UK – PMI
15h45 – US - PMI

Re: File cac40 du vendredi 24 janvier 2020

par graal » 24 Jan 2020 07:26

Bonjour du jour!

Re: File cac40 du vendredi 24 janvier 2020

par Obi Wan Kenobi » 24 Jan 2020 08:07

Le Good Morning Trading du jour


Analyse du jour AT Dax DOW NASDAQ ES
===

Excellente journée de trading dans la bonne humeur et le partage. Merci pour cette superbe semaine et merci à Elcester pour ses ouvertures remarquables

Re: File cac40 du vendredi 24 janvier 2020

par Brighenti kévin » 24 Jan 2020 08:12

Bonjour à tous

Merci pour l'open elcester

Re: File cac40 du vendredi 24 janvier 2020

par Actarus21 » 24 Jan 2020 08:54

Salut
Fichiers joints

Re: File cac40 du vendredi 24 janvier 2020

par Madnex » 24 Jan 2020 09:08

Hello et merci pour les ouvertures de la semaine :top:
On est pas parti pour le moment pour combler le gap
C'était mon scénario envisagé.

Re: File cac40 du vendredi 24 janvier 2020

par Ludovix » 24 Jan 2020 09:20

Bonjour à tous.
Merci Benoist pour le GMT

Re: File cac40 du vendredi 24 janvier 2020

par Fayron » 24 Jan 2020 09:23

Super Actarus :top:
Toujours en démo ? ou c'est du réel

Re: File cac40 du vendredi 24 janvier 2020

par trappiste73 » 24 Jan 2020 09:33

Sortie de mes swing cac avec 1ke de pv, moins que visé : l'épidémie s'étend, ça risque d'ébranler l'économie chinoise et je vous dis pas si ça vient chez nous qui sommes nettement moins disciplinés. C'est qu'un risque faible mais aux lourdes conséquences potentielles. Méfiance, j'ai envie de passer un weekend tranquille.

Re: File cac40 du vendredi 24 janvier 2020

par Actarus21 » 24 Jan 2020 09:36

Démo suffit de lire en haut à gauche
Ca y est le coronavirus est parti (ca monte, ca monte)

Articles en relation
File CAC 40 du vendredi 3 janvier 2020
Fichier(s) joint(s) par Alex44 » 02 Jan 2020 23:31 (6 Réponses)
File CAC 40 du Vendredi 10 Janvier 2020
Fichier(s) joint(s) par graal » 09 Jan 2020 23:09 (15 Réponses)
File CAC 40 du Vendredi 17 Janvier 2020
Fichier(s) joint(s) par Matthieu L » 16 Jan 2020 22:37 (29 Réponses)
File CAC 40 du Vendredi 31 Janvier 2020
par graal » 30 Jan 2020 22:52 (22 Réponses)
File CAC40 du lundi 20 janvier 2020
Fichier(s) joint(s) par graal » 19 Jan 2020 20:37 (11 Réponses)
File CAC40 du mardi 21 janvier 2020
Fichier(s) joint(s) par Madnex » 21 Jan 2020 00:29 (17 Réponses)
File CAC40 du mercredi 22 janvier 2020
Fichier(s) joint(s) par Obi Wan Kenobi » 22 Jan 2020 00:11 (20 Réponses)
File CAC40 du jeudi 23 janvier 2020
Fichier(s) joint(s) par graal » 22 Jan 2020 23:40 (14 Réponses)
File scalping et day trading du Vendredi 17 Janvier 2020
Fichier(s) joint(s) par Obi Wan Kenobi » 16 Jan 2020 22:29 (434 Réponses)
File scalping et day trading du Vendredi 3 janvier 2020
Fichier(s) joint(s) par TREVE DAY TRADER » 02 Jan 2020 23:32 (369 Réponses)

ProRealTime