ProRealTime
Pour partager sur la nature, les loisirs de plein air, les jardins de l'agrément au potager, du jardin Zen au jardin alimentaire, conseils, photos et autres
Répondre • Page 1 sur 1

l'art viticole selon Michael

par ChristelleP » 17 oct. 2020 07:08

Michael nous a partagé toute la semaine l'art de la viticulture.

Cette semaine, je vous propose de parler du domaine viticole qui va de la plantation des vignes à la mise en bouteille en passant par les vendanges et la préparation.

Débutons par la plantation, qui est plus compliqué contrairement aux idées reçues. Il y a des règles/ procédures à respecter. Je vous met deux vidéos de David FAIVRE, un passionné de terroir qui possède 5.5 hectares, qui explique les différentes étapes.

📐Comment on implante une vigne en Champagne ? 💪- CHAMPAGNE


Comment implanter une vigne en CHAMPAGNE ? | Épisode 2


- Anticiper la plantation 3 ans à l’avance
- Penser au repos du sol
- Analyser le sol de la parcelle
- Favoriser la minéralisation de la fumure de fond
- Choisir avec soin le cépage, le clone et le porte-greffe
- Commander 18 mois à l’avance les plants traditionnels/8 mois à l’avance en pot
- Préparer le sol pour favoriser le système racinaire des jeunes plants
- Emietter la zone d’enracinement 1 mois avant la plantation
- Adapter ses pratiques aux types de plants commandés
- Arroser abondamment les plants ( ça dépend des régions :lol2: )
- L’entretien mécanique du sol stimule l’enracinement
- Protéger la jeune plantation contre les maladies
1-.jpg
1-.jpg (201 Kio) Vu 142 fois
terroir-plantation-1024x455.jpg

2.JPG
2.JPG (158.52 Kio) Vu 142 fois
plan jeune.jpg

3.JPG
3.JPG (133.13 Kio) Vu 142 fois
Image19.png

Re: l'art viticole selon Michael

par ChristelleP » 17 oct. 2020 07:18

Aujourd'hui, l'histoire des vendanges

Réputées pour leur convivialité, les vendanges sont une période très particulière pour le vigneron qui voit l'aboutissement d'une année de travail dans les vignes, et prend à ce moment-là des décisions capitales pour la qualité de son futur millésime. Cette étape dans la culture de la vigne et la production de vin existe depuis des millénaires.
En effet les vendanges ne datent pas d'hier : le terme viendrait de « vendémiaire » qui est le mois de septembre-octobre dans le calendrier républicain de 1792. Mais bien avant cela, les premières traces de vigne cultivée et donc de vendange du raisin remontent à l'âge de Bronze (environ -2200 à -800 avant JC) en Israël et Palestine. A ce moment-là on n'a plus parlé de cueillette par des populations nomades, mais bien de culture et de récolte par des groupes sédentaires.
Plus tard en France on a trouvé des traces datant de l'âge de Fer (environ -800 à -52 avant JC) dans le Vaucluse, l'Hérault et le Gard. Cette culture de la vigne a donné lieu aux vendanges ; c'est à dire la récolte planifiée des raisins pour en faire du vin. D'ailleurs si c'est pour du raisin de table, on ne parle pas de vendanges. Celles-ci sont d'ailleurs soumises à des règles strictes, notamment concernant la date de démarrage et les conditions de récolte.
Quelques coutumes et dictons ont également perduré au fil des générations de viticulteurs comme celui qui veut que les vendanges commencent 100 jours après le passage de la fleur de vigne. Si l'on demande à nos partenaires vignerons, il apparaît que même si très souvent la date de démarrage de la récolte est en effet très proche, elle tombe rarement sur 100 jours exactement, la météo étant assez capricieuse ces dernières années !

Autre coutume qui a survécu malgré la mécanisation des récoltes dans certains domaines : l'arrivée de saisonniers pour procéder aux vendanges. Ce sont eux aussi qui apportent une ambiance si particulière à cette période ! Sachez que si vous souhaitez participer aux vendanges, beaucoup de viticulteurs cherchent du personnel. Pour cela il faut être le plus souvent disponible pour toute la durée des vendanges et se montrer flexibles sur les dates car la décision de vendanger est souvent prise la veille pour le lendemain.


1.JPG
1.JPG (58.14 Kio) Vu 139 fois
v1.jpg

2.JPG
2.JPG (148.69 Kio) Vu 139 fois
v2.jpeg

3.JPG
3.JPG (85.74 Kio) Vu 139 fois
v3.jpeg

4.jpg
4.jpg (197.31 Kio) Vu 139 fois
v4.jpg

Re: l'art viticole selon Michael

par ChristelleP » 17 oct. 2020 07:40

Aujourd'hui , on va parler de la vinification qui est une étape cruciale pour obtenir le produit final. C'est beaucoup de contrôle, de travail et d'affinage.

Eraflage
Après la vendange, avec un érafloir les grains de raisin sont séparés du reste de la grappe appelé rafle. Cette pratique produit généralement des vins plus structurés et plus tanniques qui demandent souvent à être conservés quelques années avant ouverture

Foulage
Dans le fouloir les grains de raisin sont éclatés pour libérer le jus.

Macération
C’est l’opération durant laquelle le jus de raisin frais va être en contact avec les peaux. C’est cette phase qui permet l’extraction de la couleur et la diffusion des tanins des peaux ver le jus. Opération bien sûr capitale pour les vins rouges, partielle pour les rosés ou Clairet, pas nécessaire pour les vins blancs.


Débourbage
Le but est de débarrasser le jus de raisin ou moût de ses particules en suspension appelées « bourbes ». Cela se fait le plus souvent par décantation naturelle.

Fermentation alcoolique
C’est le processus qui permet au jus de raisin de devenir du vine. Le sucre contenu dans le jus de raisin va se transformer en alcool et en gaz carbonique.

Décuvage
Séparation du jus fermenté de la peau, des pépins, des dépôts de bourbes en le transférant dans une autre cuve.

Pressurage
L’opération consiste à extraire le jus de raisin ou le vin, par pression à l’aide d’appareils appelés pressoirs. Pour le vin blanc, le pressurage a lieu juste après la vendange. Pour le vin rouge, le pressurage a lieu après la fermentation alcoolique.

Fermentation malolactique
Opération durant laquelle l’acide malique contenu dans le vin, se transforme en acide lactique. Elle diminue l’acidité du vin. En pratique, cette fermentation est indispensable pour les rouges, les Clairet et effectuée selon les cas pour les rosés. En revanche, elle est facultative pour les vins blancs.

Soutirage
A la fin de la fermentation, le vin est séparé de ses lies (dépôts de bourbes) déposées dans le fond de la cuve. A ce moment, on sulfite le vin c'est-à-dire qu’on le traite avec un dérivé soufré pour le stabiliser et le protéger de l’oxydation.

- La dernière étape est la mise en bouteille qui sera le sujet de demain.

1.JPG
1.JPG (101.07 Kio) Vu 139 fois
vin4.png

2.JPG
2.JPG (157.08 Kio) Vu 139 fois
vin 2.jpg

3.JPG
3.JPG (116.63 Kio) Vu 139 fois
vin3.jpg

4.jpg
4.jpg (216.1 Kio) Vu 139 fois
vin1.jpg

Re: l'art viticole selon Michael

par ChristelleP » 17 oct. 2020 07:47

Aujourd'hui, on va parler de la mise en bouteille qui peux se faire sur chaîne fixe ou mobile ( camion qui se déplace dans les domaines / châteaux, mon métier)

Voici les différents élément d'une ligne d'embouteillage

- La ligne de filtration est composée des filtres lenticulaires (3 et 1 µ) et des membranes pour des mises stériles ( 0.65µ) , de 2 circuits différents pour séparer les vins rouges des blancs & rosés et éviter toute coloration ainsi d'une cuve tampon en inox incorporée au système de filtration pour l’avinage du matin.

- Un monobloc composé d'une rinceuse, d'une soutireuse ( qui remplie les bouteilles) et d'une bouchonneuse.

- Un monobloc composé d'une capsuleuse ( alu, étain, à vis et verre pour les plus récentes) et d'une sertisseuse.

- Une étiqueteuse avec au moins 3 postes d'étiquetage voir 4 pour les plus modernes

- Une emballeuse soit à la colle ou au scotch. C'est le client qui choisis.

A titre d'info, un camion d'embouteillage peut produire de 2000 à 6200 bouteilles suivant l'équipement. Ils sont tous sur mesure et peut couter jusqu'à 2 millions neuf ( semi - tracteur- équipements)

Voici une vidéo d'un ''concurrent'' afin d'avoir une meilleur idée

embouteillage mobile à la propriété : le camion "4 OP" d'Euralis

1.JPG
1.JPG (116.88 Kio) Vu 139 fois
mono3.jpg

2.JPG
2.JPG (156.14 Kio) Vu 139 fois
mono1.jpg

3.JPG
3.JPG (227.3 Kio) Vu 139 fois
mono 4.jpg

4.jpg
4.jpg (148.05 Kio) Vu 139 fois
mono 2.jpg

Re: l'art viticole selon Michael

par ChristelleP » 17 oct. 2020 08:31

Aujourd'hui, on va parler des différents formats dans lesquels on peut mettre du vin, en particulier la démesure des grands formats :mrgreen:

Les grandes bouteilles de vin portent, dans l’ordre croissant de contenance, les noms suivants (au moins en Champagne) : Magnum – Double-Magnum – Jéroboam – Réhoboam – Mathusalem – Salmanazar – Balthazar – Nabuchodonosor – Salomon, pour les plus courantes.

* Magnum contenant 1,5 litre ou 2 bouteilles de 75 cl. Il tire son origine du mot latin magnum qui signifie « grand ». Il serait connu depuis la fin du XVIIIe.
* Jéroboam contenant 3 litres ou 4 bouteilles de 75 cl. Il se nomme double magnum dans le Bordelais. Plus rarement, on rencontre à Bordeaux des Jéroboam de 5 litres (6,66 bouteilles de 75 cl).
* Réhoboam contenant 4,5 litres ou 6 bouteilles de 75 cl. Fils du roi Salomon, son gouvernement tyrannique lui attira les foudres de dix des douze tribus d’Israël qui lui préférèrent Jéroboam. Lui-même conserva les territoires de Benjamin et de Judas.
* Mathusalem contenant 6 litres ou 8 bouteilles de 75 cl. Il prend parfois le titre d’Impériale dans la région de Bordeaux.
* Salmanazar contenant 9 litres ou 12 bouteilles de 75 cl. Ce patronyme a été porté par cinq rois assyriens.
* Balthazar contenant 12 litres ou 16 bouteilles de 75 cl. Balthazar faisait partie des trois rois mages qui vinrent rendre hommage à Jésus enfant.
* Nabuchodonosor contenant 15 litres soit 20 bouteilles de 75 cl. Il Futures le plus grand roi de Babylone et gouverna entre 605 et 562 av. J.-C..
* Salomon contenant 18 litres ou 24 bouteilles de 75 cl. Il est appelé parfois Melchior, du nom du roi mage censé venir d’Europe
* Souverain contenant 26,25 litres soit 35 bouteilles de 75 cl. Le souverain a été conçu par Taittinger pour le baptême du plus grand paquebot au monde « Sovereign of the sea » le 16 janvier 1988.
* Primat contenant 27 litres, soit 36 bouteilles de 75 cl. Ce nom vient du bas latin et signifie « de premier ordre »
* Melchisédec contenant 30 litres, soit 40 bouteilles de 75 cl, utilisée depuis 2002.
Cette vasque géante porte le nom d’un personnage énigmatique de l’Histoire Sainte. Melchisédech a béni Abraham et possède un caractère messianique similaire à celui du Christ.

1.JPG
1.JPG (137.82 Kio) Vu 139 fois
une des plus grande cave du monde

2-.jpg
2-.jpg (221.15 Kio) Vu 139 fois
B4.jpg

3.JPG
3.JPG (51.5 Kio) Vu 139 fois
B1.jpg

4.jpg
4.jpg (54.11 Kio) Vu 139 fois
B3.png

Re: l'art viticole selon Michael

par Francis1 » 17 oct. 2020 09:06

:merci:

Re: l'art viticole selon Michael

par ChristelleP » 17 oct. 2020 10:00

Bonjour Francis :-)

Re: l'art viticole selon Michael

par gima » 17 oct. 2020 10:05

:top: Comme d’- un super boulot de compilation Christelle.
J’adore

Re: l'art viticole selon Michael

par ChristelleP » 17 oct. 2020 11:00

merci Gima ! :mercichinois:

Sujets similaires
Présentation Michaël
par ventura » 31 oct. 2012 14:38 (3 Réponses)
Présentation de Michael Kowialiewski
par Florine » 07 janv. 2018 10:09 (6 Réponses)
Présentation Michael
par Sigurokk » 15 juin 2018 11:20 (7 Réponses)
une semaine au Québec avec Michael
Fichier(s) joint(s) par Pulcherie » 29 août 2020 08:55 (5 Réponses)
Gros break Michael
Fichier(s) joint(s) par Olivier Sun » 18 déc. 2020 19:01 (27 Réponses)
évasion autour des merveilles du Monde de Michael
Fichier(s) joint(s) par ChristelleP » 31 janv. 2021 05:40 (10 Réponses)
une semaine de voyage avec Michael
Fichier(s) joint(s) par ChristelleP » 06 févr. 2021 06:59 (8 Réponses)
Présentation Michael (Mich00)
par VigVag » 11 févr. 2021 17:00 (5 Réponses)
la semaine archéologie de Michael
Fichier(s) joint(s) par ChristelleP » 04 avr. 2021 04:21 (6 Réponses)