ProRealTime
Un espace pour discuter plus spécifiquement de nos actions favorites, analyses techniques sur actions...
Répondre Page 1 sur 1

l imprimante 3d versus l industrie du medoc

par loop 528 » 14 Déc 2016 20:57

L imprimante 3 d mais telle en danger les profits des majors pharmaceutiques .
En effet dans les pays pauvres au en voie de développement il arrivent a fabriqué des molécules de traitement cher sans payer les brevets.
Et même s ils payent les brevets la donnent vas changer a quant le free du medoc

Re: l imprimante 3d versus l industrie du medoc

par chad » 16 Déc 2016 21:02

une imprimante 3D imprime à l'echelle moléculaire ?????

Re: l imprimante 3d versus l industrie du medoc

par Burzum » 16 Déc 2016 21:03

cool , je vais m'en acheter une pour faire mes pilules bleues :lol2:

Re: l imprimante 3d versus l industrie du medoc

par chad » 16 Déc 2016 21:17

:lol2: et moi tout un tas de pilules de toutes les couleurs :shock: :mrgreen:

Re: l imprimante 3d versus l industrie du medoc

par loop 528 » 20 Déc 2016 21:38

Bonsoir ce n est pas vraiment a l échelle moléculaire , ex pour l antidépresseur anafranil il suffi d avoir le principe actif la clomipramine le bon dosage un excipient et voila.
Un petit lien pour étayer mon propos
http://www.topsante.com/medecine/medecine-divers/medicaments/prevenir/un-medicament-sur-mesure-fabrique-par-une-imprimante-3d-612146.
PS les médicaments contiennent des principes actif ne pas en consommer sans avis médical.

Re: l imprimante 3d versus l industrie du medoc

par chad » 20 Déc 2016 21:52

ok ça me parait bizarre avec une imprimante 3d je comprends pas trop

j'ai essayé de lire l'article en anglais
va falloir que je bosse j'ai pas le niveau

merci en tous cas je creuserai l'idée

Re: l imprimante 3d versus l industrie du medoc

par chad » 21 Déc 2016 08:07

ummm en fait il ne s'agit pas de fabriquer le principe actif :idea:

le but est de personnaliser la forme des pilules suivant le patient et le rendre plus ou moins soluble ou dosé

donc on a une tete d'impression rempli du principe actif et une autre remplie d'un solvant (de l'eau le plus souvent)

en fonction du patient et de la dose on choisit la forme (un triangle se disperse plus lentement)

et on peut faire des doses ajustées au poil par exemple 357 mg de paracetamol et pas 500 ou 250

technlogie zipdose =



effectivement c'est prometteur et économique (pas besoin d'acheter des boites entières)

http://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-premiers-medicaments-imprimes-3d-sont-disponibles-etats-unis-62328/


La technologie ZipDose utilise une méthode développée au MIT (Massachusetts Institute of Technology) à la fin des années 1980, dans laquelle un fluide aqueux permet de lier entre elles les couches de poudre. La société Aprecia utilise les droits brevetés de cette technique et les médicaments sont assemblés couche par couche sans utiliser de forces de compression comme pour d'autres médicaments.

Re: l imprimante 3d versus l industrie du medoc

par loop 528 » 21 Déc 2016 23:50

Merci pour ta réponse chad désolé le lien étais foireux erreur de ma par.
L analyse que tu fais est pertinente bonsoir

Re: l imprimante 3d versus l industrie du medoc

par chad » 22 Déc 2016 03:19

du coup c'est quand meme pas n'importe quelle impirmante 3D lambda

mais les perspectives sont réjouissantes à l'avenir :top:

merci de m'avoir fait connaitre ça je pourrai briller à la fac :musique:


ProRealTime

Alors partagez-le 5 fois c'est bon pour la santé