ProRealTime
On y parle psychologie, psychanalyse, développement personnel... Le trading c'est beaucoup plus que des chiffres
Répondre Page 1 sur 1

le minimalisme selon Oliver

par ChristelleP » 17 Fév 2020 05:10

La semaine d'ouverture d'Olivier de la semaine dernière a été bien trop passionnante pour que l'on se permette de la laisser se perdre. J'ai alors rassemblé ici ces ouvertures. :mercichinois:

Re: le minimalisme selon Oliver

par ChristelleP » 17 Fév 2020 05:12

J’aimerais vous parler cette semaine de « l’essentiel ou rien d’autre » ou plus largement le minimalisme.

J’avoue c’est un peu bizarre de parler de ce sujet qui, je le conçois, est à l’inverse de l’image du trader, mais finalement pourquoi pas , ça peut être une chouette piste de réflexion.
On naît tous 'minimaliste', la vie se charge de distribuer les cartes, ensuite on le redevient soit par la force de malheureux événements, ou à l’inverse, quand l’existence a été particulièrement clémente, et malgré tous nos biens matériels nous ne trouvons pas le bonheur ou, celui-ci est de courte durée et une insatisfaction permanente s’installe, d’autres passeront toute leur vie sans même prendre conscience du terme minimalisme.
La voie la plus classique est une étape assez avancée du développement personnel, qui je vous rappelle et de trouver la paix, le bonheur et la liberté intérieure voire même, soyons fous, extérieure.

Le courant minimaliste japonais est inspiré du bouddhisme zen, le danshari est pratiqué comme une philosophie de vie.
En japonais, ce mot s’écrit avec trois kanjis tout à fait symboliques. Le premier kanji, (dan), signifie le rejet ou le refus, le second, (sha), donne le verbe jeter tandis que le dernier, (ri), symbolise la séparation. C’est un mot accrocheur résumant parfaitement ces trois règles fixées par Hideko Yamashita pour purifier son chez-soi mais aussi, vivre mieux dans sa tête. Une prise de conscience synonyme de liberté, de joie et de réappropriation de soi.

Le minimalisme tourne aussi sur trois axes majeurs :
- Limiter et réduire notre consommation,
- S’accepter et s’aimer tel que l’on est et non au travers du regard de l’autre,
- Prendre conscience que notre temps est précieux.

Je vais m’appliquer à vous faire découvrir cette vaste pensée tout au long de cette semaine

« Nous sommes plus intéressés à faire croire que nous sommes heureux qu’à essayer d’être heureux nous-même «
François de La ROCHEFOUCAULD

***************

Il est parfois difficile de résister à la consommation dans un monde où le consumérisme est presque érigé comme une loi, la publicité encourage la surconsommation, elle ne fait que nous servir sur un plateau une promesse de bonheur illusoire. Ce bonheur ne peut malheureusement jamais être obtenu par le seul biais d’un objet. Le bonheur se trouve à l’intérieur de nous. Ce qu’il y a de pire est l’image de nos vies que nous renvoie la pub. L’image d’une vie pas assez belle, pas assez satisfaisante, pas assez riche. En somme, une vie morose ! La pub crée chez nous, un sentiment de manque, comme s’il nous fallait tous les jours un nouveau produit, mieux que tous ceux que nous avons déjà dans nos placards. Finalement, nous ne sommes jamais satisfaits de nos vies telles qu’elles sont. Ainsi, nous ne pouvons jamais profiter de ce que nous avons car nous sommes focalisés sur ce que nous n’avons pas. Nous dépensons notre argent dans des objets en espérant que nos existences seront meilleures à l’avenir plutôt que d’apprécier les cadeaux que le présent nous offre et d’en profiter tant qu’il est encore temps. Le minimalisme incite à profiter au maximum de l’essentiel, de ce que l’on a déjà. Il privilégie non pas le matériel mais l’expérience, quelque chose que l’on peut acheter mais qui sollicite plus l’être que l’avoir, plus le présent que l’avenir.

Nos désirs d’acheter, nos pulsions d’achat, ne s’effaceront certainement jamais complètement mais ce n’est pas cela le plus important, le plus important c’est d’être lucide à propos de nous-mêmes et de nos faiblesses, afin de ne pas avoir une attitude passive et être esclave de nos pulsions. Il s’agit simplement de les regarder passer comme on regarderait passer les nuages, d’attendre qu’elles s’éloignent et d’être prêt à accueillir les suivantes.

La priorité est de reprendre contact avec le monde réel et de lâcher prise avec les injonctions de la société de consommation.
Malgré toute notre bonne volonté, il est parfois difficile de résister à l’appel de la consommation et aux potentielles pulsions d’achat. Nous avons beau savoir qu’il ne s’agit, la plupart du temps, que d’envies temporaires, nous nous faisons quand même avoir à chaque fois. Voici quelques conseils pour résister à l’achat compulsif quand la tentation est grande, et ainsi reprendre le contrôle de nous-même au lieu d’être esclave de nos pulsions :
-Commencer par prendre conscience de la pulsion,
-Mettre à jour les raisons de cette pulsion,
-Attendre que l’envie passe,
-Se fixer des limites d’achat,
-Profiter des choses que l’on possède déjà.

la zik du jour ♫ ♪ ♪



***************

Voulez-vous savoir comment se rendre malheureux à coup sûr ? C’est simple, il suffit de rentrer dans le jeu du paraître et des comparaisons, qu’elles soient d’ordre physique ou matériel vous ne sortirez jamais vainqueur de ce jeu sournois et impitoyable.

Posséder un objet qui a une certaine valeur marchande, un certain prix peut être très valorisant, nous pouvons le percevoir comme une extension de nous-même, à ce moment-là l’objet parle de nous et est le représentant de notre valeur aux yeux des autres. Si je suis capable de m’offrir cet objet luxueux ou très en vogue, c’est certainement parce que j’ai une grande valeur, je mérite donc d’être reconnu par les autres comme quelqu’un de bien, d’aimable, qui a réussi. Un objet peut faire office de faire valoir et peut être un substitut éphémère à l’estime de soi. Posséder un objet à la mode permet aussi de faire partie d’un groupe, le groupe des gens qui ont du goût par exemple.

Cette spirale est exponentielle pour garder sa place ou son rang aux yeux des autres, il faudra toujours acheter plus et plus gros, car l’achat d’un objet nous apporte du plaisir sur le moment, celui-ci ne dure pas et nécessite l’achat d’un autre objet pour ressentir à nouveau ce plaisir. Il existe également une forme de lassitude, acheter un objet d’une certaine valeur me fera ressentir un plaisir de 9/10 la première fois, contre un plaisir à 4/10 la troisième fois. Il faudra donc acheter un objet plus cher ou en plus grande quantité la fois suivante pour être à nouveau à 9/10 sur l’échelle du plaisir.

C’est aussi s’accepter avec toutes nos diversités, c’est pouvoir se dire qu’on est suffisamment bien tel qu’on est, qu’on a de la valeur sans avoir besoin d’artifices et que l’on n’est pas obligé de porter un masque social valorisant pour se plaire et plaire aux autres, être conforme aux attentes de la société, à ses normes, aux attentes de nos parents, de notre conjoint, de nos amis requiert beaucoup d’énergie. Être en accord avec ses valeurs, avec son moi profond, privilégier l’être à l’avoir et au paraître est primordial pour avoir une vie épanouie et épanouissante. Tout comme se détacher du regard des autres, de leurs jugements et de leurs attentes, pour écouter et se laisser guider par notre propre voix intérieure.
Le minimalisme, c’est également prendre ou reprendre le contrôle de sa vie et refuser de se laisser diriger par des objets ou des normes sociétales.

la zik du jour ♫ ♪ ♪



***************

Aujourd’hui, je vous propose un deal !
Vous avez chaque journée la somme de 86.400€, vous devez impérativement tout dépenser dans la journée sans rien regretter, cette somme n’est ni cumulable, ni échangeable, la banque peut reprendre cette somme à tout moment sans préavis, et sans dédommagement, accepterez-vous le deal ?

La plupart diront : ‘super je fais le deal’, après quelques temps vous verrez ce n’est pas si simple de rester dans le bon chemin sans accumuler excès et dérapages.
Imaginons maintenant que les euros deviennent des secondes ??!!

Le minimalisme nous aide à prendre conscience combien notre temps est précieux...
Notre société nous pousse à travailler toujours plus, à remplir nos carnets d’adresses et nos agendas de nombreux amis et activités en tous genres. Ainsi, la plupart des gens pensent que c’est cela profiter de la vie : travailler plus pour gagner plus, nous devons faire de l’argent notre esclave et non notre maître. Trop de gens se laissent diriger par l’argent en achetant des objets inutiles qui finissent dans un placard ou viennent encombrer leur maison. La quête du bonheur au travers de la consommation est une course sans fin et vous allez forcément la perdre !

La vie est le bien le plus précieux que nous avons et nous disposons d’un temps limité pour en profiter. Le meilleur moyen de profiter pleinement est de vivre dans le présent car le passé n’existe plus et le futur n’existe pas encore. Beaucoup se plaignent du fait de manquer de temps.
Le problème, vient du fait que nous passons trop de temps à nous concentrer sur des choses inutiles, ressasser le passé, s’inquiéter de l’avenir…. Nous ne contrôlons pas ces choses-là. Nous ne pouvons pas agir dessus donc ce sont des pensées non constructives, pour alléger son agenda, il faut simplifier sa vie et revenir à l’essentiel.

La première chose à faire pour se libérer de ce sentiment de « manquer de temps » est de commencer par se demander « qu’est-ce qui est important aujourd’hui dans ma vie ? » et aussi « qu’est-ce qui me fait vibrer ? » Ce qui fait vibrer vos proches ne vous fera pas forcément vibrer car nous sommes tous uniques. Ce qui participe souvent au sentiment de perdre son temps, c’est qu’on n’arrive pas à dire non aux demandes de nos proches, collègues, patron, etc. La peur d’être rejeté ou abandonné en est souvent à l’origine. Si c’est votre cas, je vous invite à travailler sur votre affirmation et votre confiance en vous. Vous verrez que l’affirmation de vous-même vous aidera à gagner du temps ! D’où l’intérêt de clarifier ce qui vous enthousiasme aujourd’hui et définir voire redéfinir vos priorités.

la zik du jour ♫ ♪ ♪



***************

Nous voilà déjà au bout de cette semaine, j’ai pris beaucoup de plaisir à faire ces ouvertures, que pouvons-nous en retenir ?
Le minimalisme est un mode de vie qui consiste à se débarrasser de tout ce qui est superflu dans notre vie pour ne garder que ce qui est essentiel à notre bonheur, en sachant bien évidement que ce qui vous est essentiel n’est pas forcément essentiel aux autres.

Contrairement aux idées reçues, le minimalisme ne concerne pas que les objets, pour devenir minimaliste, il ne s’agit pas seulement de faire du tri dans vos armoires, il s’agit aussi de faire du tri dans vos activités ou encore dans vos relations. Le but étant de ne garder que ce qui apporte de la valeur à votre vie et de la joie dans votre quotidien. Contrairement aux idées reçues, être minimaliste ce n’est pas être radin, ni économe, ceux qui pensent cela ont souvent mal compris le processus, le minimalisme permet vraiment de se simplifier la vie.
Avec moins d’objets, fini le sentiment d’être débordé ! Vous n’avez plus tous ces messages silencieux qui vous obligent à faire des tâches que vous n’avez pas la moindre envie de faire. Vous avez enfin du temps pour vous et vous êtes libre d’en faire ce que vous voulez.

Voilà un très rapide tour d’horizon de cet univers, j’aurais voulu approfondir davantage avec des cas pratiques comme, par exemple, comment jeter des objets très personnels, ou des livres et CD en gardant quand même une trace numérique ou virtuelle, mais si ça vous intéresse, ce sera à vous de les découvrir
.
Si vous désirez approfondir le sujet il y a une multitude de très bons livres, et de magnifiques forums, ne sachant pas si je peux les citer, je m’abstiens mais le cœur y est, je les remercie vivement pour leurs sources d’inspirations.

Je vous souhaite une bonne continuation à toutes et tous, petit clin d’œil au passage à J-C, récent membre d’Andlil , et voisin dans la vie, il s’engage sur un chemin passionnant et gratifiant, je lui souhaite sérénité et bonheur, Je sé quil es à chevalle surre les feaute d’ortografe, jespere quille nen à pa vu baucoux :mrgreen:

Merci pour votre bienveillance. :mercichinois:
Soyer heureux.

Ah j’ai failli oublier, n’oubliez pas votre Valentin, Valentine ou vice versa, ou votre chien, chat, poisson rouge, tortue, lézard, serpent, mais dites je t’aime à quelqu’un ou quelque chose ça fait toujours du bien. :top:

la zik du jour ♫ ♪ ♪


Re: le minimalisme selon Oliver

par Elcester » 17 Fév 2020 08:24

Merci pour l'ouverture de la file Christelle :top:

Et Merci à Olivier pour les ouvertures, c'était super intéressant :merci:

Re: le minimalisme selon Oliver

par takapoto » 17 Fév 2020 08:36

Dans la foulée...

Re: le minimalisme selon Oliver

par ChristelleP » 17 Fév 2020 09:27

:) :mercichinois:

Articles en relation
La sur-douance selon Raymonde Hazan
Fichier(s) joint(s) par fxbravo » 30 Mar 2018 14:43 (154 Réponses)
une conception de la rentabilité selon Elcester
par Bobbix » 04 Oct 2019 01:59 (39 Réponses)

ProRealTime