ProRealTime
Vos réactions et idées sur l'actualité économique et sociale, vos lectures et questions sur l'économie

Le Secours catholique réfute les préjugés sur les pauvres

par takapoto » 09 Nov 2017 09:54


Exemples.

Les pauvres font des enfants pour toucher les allocations familiales
FAUX : Les couples avec trois enfants ont un niveau de vie moyen annuel inférieur de 911 euros à celui des couples sans enfants. 

Les étrangers viennent profiter de la générosité du système social Français
FAUX : Avec un revenu mensuel médian de 930 euros, les ménages français en situation de précarité vivent toujours mieux que les ménages étrangers dont le revenu mensuel médian est de 139 euros.

Si on cherche du travail, on trouve
FAUX : En 2015, près de 190.000 offres n'ont pas été pourvues, alors qu'il y avait environ 3 millions de chômeurs.

L’article du Figaro :
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/11/09/20002-20171109ARTFIG00010-le-secours-catholique-refute-cinq-idees-recues-sur-les-pauvres.php

Une réflexion sur les préjugés sur le site du Secours catholique :
https://www.secours-catholique.org/actualites/prejuges-quand-les-mots-font-mal

Re: Le Secours catholique réfute les préjugés sur les pauvre

par Benoist Rousseau » 09 Nov 2017 10:33

Merci Takapoto

en complément :

190 000 offres d'emploi n'ont pas été pourvues en 2015. : les emplois non pourvus incluent les offres abandonnées faute de candidats, mais aussi celles qui pourraient encore trouver preneur. Seuls 43 000 projets de recrutement sont effectivement tombés à l'eau, dont la moitié faute de candidat "adéquat". 34% n'ont pas été à leur terme parce que l'entreprise n'avait plus besoin d'embaucher et 16% faute de budget.

Vacant ou non pourvu?

Attention, ces chiffres ne reflètent pas la vacance de l'emploi, qui inclut à la fois les postes inoccupés, nouvellement créés ou sur le point de se libérer. Les responsables politiques ont souvent tendance à amalgamer les deux. A tort, car les emplois vacants ne sont pas forcément le signe que les entreprises peinent à recruter. Un fort taux de vacance peut signifier que beaucoup d'emplois se créent.

Enfin les 3 millions de chômeurs ne sont pas les mêmes. On a toujours l'impression que ce sont les mêmes. C'est totalement faux, on retrouve un emploi en moyenne entre 3 à 7 mois en France. Les jeunes qui débutent ont besoin de plus de temps pour décrocher un contrat à partir du moment où ils commencent à poser leur candidature. Leurs recherches durent donc 7,5 mois en moyenne. Le parcours des jeunes professionnels entre 25 et 30 ans est un peu plus rapide : ils décrochent un contrat après 5 mois en moyenne.

A part les chômeurs de longues durées qui peinent à trouver un emploi pour x raisons (pas de formation, problèmes personnels, psychologiques (650.000 français relèvent d'une pathologie lourde et handicapante), impossibilité de se déplacer (ruralité), peur de l'inconnu (plus importante qu'on le pense), pas de permis de conduire, illettrisme (600.000 français difficile de trouver un emploi si on ne peut pas utiliser internet ou lire une annonce), femmes revenant sur le marché de l'emploi après 20 ans de femme au foyer, gros (première discrimination à l'embauche par exemple mon père me racontait que le directeur d'un Intermarché ne pouvait pas recruter une caissière obèse car elle ne pouvait pas s'assoir à son poste c'était impossible elle ne rentrait pas et les normes de sécurité de la branche n'était plus appliquée donc s'il l'embauchait il aurait été condamné aux Prud'hommes), alcoolisme, drogue (j'ai eu un jeune quand je recrutais qui est venue shooté à l'entretien, je n'allais pas le prendre)... on trouve un emploi en France en quelques mois en moyenne.

Même si on crée instantanément x millions d'emplois, certaines personnes ne seront jamais embauchées même sous la contrainte car elles font "peur", le jour où vous avez un sckyzo en face vous en plein délire de persécution, vous ne lui confirez même pas la surveillance de votre hamster. Donc il y a des allocations adultes handicapés, mais beaucoup ne sont pas "détectés" et ils nourrissent les chiffres du chômage.

Donc la situation est plus complexe qu'on le pense, demain je peux appeler Pole Emploi dire que je veux recruter 10.000 personnes et 1 mois après leur dire que je ne peux plus le faire que je mets la clé sous la porte. Et ces 10.000 postes seront comptabilisés comme offre d'emploi même si le projet n'a pas été sérieux (16% des offres d'emploi).

Re: Le Secours catholique réfute les préjugés sur les pauvre

par chad » 09 Nov 2017 10:39

Pour toucher l'aah il faut un lourd handicap

Moi je pense que si on veut vraiment bosser on le peut
Par contre ça implique mobilité formation travail sur soi...
Je pense aussi que certaines personnes ne sont pas faites pour travailler

Alors on peut dire ce qu'on veut sur le rsa ou autres mais je préfère qu'un gars borderline reste chez lui au rsa plutôt qu'il soit obligé de bosser et que je le croise à cotè de moi dans un job à risque
La découpe de viande ou port de charge que sais je ?

Re: Le Secours catholique réfute les préjugés sur les pauvre

par takapoto » 09 Nov 2017 10:42

Merci Benoist, pour ce décryptage.

Re: Le Secours catholique réfute les préjugés sur les pauvre

par Benoist Rousseau » 09 Nov 2017 10:50

Et il est utile de préciser que plus on a d'enfant plus on est "pauvre", je crois que les allocations familiales c'est 50€ pour le premier enfant. Difficile de nourrir habiller un enfant et sortir une plus value mensuelle avec 50€ :lol:

Je pense que plus personne ne croit que les gens font des enfants pour toucher des allocations de nos jours, cela doit dater des années 60.

Re: Le Secours catholique réfute les préjugés sur les pauvre

par takapoto » 09 Nov 2017 10:52

Je cite l'article du Figaro :
Ce préjugé reste répandu dans l'opinion. En effet, 31,5 % des personnes interrogées par le Secours Catholique au printemps 2017 sont d'accord avec cette affirmation. Ils étaient même 51% à le penser d'après un autre sondage réalisé en 2014 pour ATD Quart Monde.

Re: Le Secours catholique réfute les préjugés sur les pauvre

par chad » 09 Nov 2017 10:54

Pourtant j'en connais
A partir du 3e ou 4e enfant c'est jackpot
Ça paie bien
Tu leur donne des ravioli en boîte et tu t'achètes des trucs cool avec toutes ces allocs !
Je ne dis pas que c'est généralisé mais ça existe les familles qui font 1500 à 2ke par mois juste parce qu'elles ont plein de gosse
Si en plus tu formes les grands de 12 ou 13 ans à dealer du shit c'est tout benef

Re: Le Secours catholique réfute les préjugés sur les pauvre

par chad » 09 Nov 2017 10:56

C'est plus que 50e mes potes qui bossent ils ont quand même vu leurs apl explosès des le premier gosse c'est pas négligeable

Re: Le Secours catholique réfute les préjugés sur les pauvre

par takapoto » 09 Nov 2017 10:58

chad a écrit:ça existe les familles qui font 1500 à 2ke par mois juste parce qu'elles ont plein de gosse
C'est justement à la lutte contre ce genre d'idée reçue que fait référence l'article :D
Il faut 10 enfants pour atteindre les 1500 € d'allocations familiales :mrgreen:

Re: Le Secours catholique réfute les préjugés sur les pauvre

par Benoist Rousseau » 09 Nov 2017 10:59

re complément tant que j'y pense : plus on a d'enfants et plus la "pauvreté" se diffuse à ses enfants car on va diviser la maison familiale en 4 6 8 10... au lieu de 1. on a pas "l'héritage" comme bouée de sauvetage à la pauvreté.

Et si la pauvreté dure plus longtemps c'est aussi très lié à l'espérance de vie (totalement tabou si on le dit on se fait massacrer) : beaucoup hérite trop tard (70 ans pour un parent mort à 90 ans contre 40 60 avant...) ou n'hérite rien car le placement en maison de retraité à 1500€ / mois pendant des années ronge l'héritage (vente de la maison obligatoire) quand il n'endette pas ou appauvrisse leurs propres enfants. On a le cas de plus en plus nombreux de retraités saisis sur leurs retraites pour payer la maison de retraite de leur parents car leur pension et la vente de tous leurs biens ne suffisent pas à couvrir les frais de la maison de retraite. On peut avoir le cas de moins en moins extrèmes hélas du petit fils devant payer la maison de retraite de ses parents et grand parents. A 40 ans 50 ans, sa vie est fichue, il n'héritera de rien + on peut saisir son salaire et lui laisser le minimum vital. Dans ces cas là, on peut préférer arrêter de travailler que de travailler pour rien.

Articles en relation
Les Allemands, les plus pauvres d’Europe!
par Car00line » 22 Avr 2013 14:31 (3 Réponses)
Même nos riches sont trop pauvres en France
Fichier(s) joint(s) par Benoist Rousseau » 22 Mar 2019 09:56 (26 Réponses)

ProRealTime