ProRealTime
Posez toutes vos questions sur la Bourse, le fonctionnement des Marchés Financiers, des cfds à risque limité, des Futures, des Actions... Questions de débutants, toutes les questions sont les bienvenues

Les Bases du trading - [1] La théorie

par Elcester » 02 Oct 2019 21:13

Si le savoir est une arme, je compte arriver sur les marchés avec un sniper chargé.

Cet article va servir de préambule à toute une série d’articles. Le but va être d’expliquer les bases du trading, de mon point de vue, afin de pouvoir aborder cette discipline directement sur les marchés de manière sereine. Mon objectif est de simplifier un maximum et d’établir une structure claire afin que vous compreniez les bases avant de vous lancer. Cela permettra également de construire une base de travail pour les traders un peu plus expérimenté afin de progresser.

Spoiler:
Voici un lexique si jamais le vocabulaire que je vais utiliser n’est pas clair pour vous : https://www.andlil.com/lexique-boursier ... e-trading/

Mais avant de se lancer à l’assaut des marchés financiers, commençons par comprendre quelles sont les règles qui les régissent et comment ils fonctionnent.

Introduction
Définition d’un marché : Un marché est l’endroit où se rencontre les acheteurs et les vendeurs.

En effet, les marchés financiers sont l’endroit où s’affrontent en permanence les vendeurs et les acheteurs. Ils sont régis par la loi de l’offre et de la demande. Quand un vendeur et un acheteur souhaitent échanger un actif et qu’ils parviennent à s’entendre, cela donne naissance au prix à un instant T. Ce prix représente alors l’estimation conjointe des deux intervenants sur le prix de l’actif. Le vendeur est prêt à vendre à ce prix, l’acheteur est prêt à acheter à ce prix-là. S’ils ne sont pas d’accord sur le prix, l’échange, le trade ne se fait pas.

On peut voir cela sous le prisme d’une négociation. L’acheteur et le vendeur négocie le prix de l’actif jusqu’à tomber d’accord sur un prix commun. La transaction a alors lieu.



Ce prix varie ensuite en fonction de la pression acheteuse ou vendeuse. Si les acheteurs sont plus nombreux (en volume, quantité) que les vendeurs, alors les prix auront tendance à monter. A l’inverse, si les vendeurs ont l’avantage, les prix auront tendance à baisser.

L’on peut représenter cela sous la forme d’un graphique



Ok, je vois, mais comment on sait si cela va monter et s’il faut donc acheter ou au contraire vendre ? C’est ça qui m’intéresse moi

C’est la problématique majeure du trading. Pour répondre à cela, il y a deux écoles de pensées, l’analyse fondamentale et l’analyse technique.

Il y a d’ailleurs un énorme débat pour savoir quelle analyse est la meilleure. Je vais éviter de rentrer là-dedans, vous trouverez si cela vous intéresse beaucoup de littérature à ce sujet, que ce soit sur internet ou le forum.

Brièvement, je pense qu’aucune analyse est meilleur qu’une autre. Les deux ont leur avantage et défauts et il advient de faire vous-même le travail de recherche pour savoir quelle manière d’appréhender les marchés vous convient le mieux, vous permet d’avoir les meilleures performances. Je pense d’ailleurs qu’il convient d’associer les deux visions afin d’avoir une analyse globale et plus fine des marchés.

Toutefois, ici je vais me concentrer davantage sur les bases de l’analyse technique et mettre au second plan l’analyse fondamentale, sans l’ignorer pour autant.

Si l’on devait faire une analogie. Je verrais l’analyse fondamentale comme l’art de manier l’épée et l’analyse technique comme l’art de tirer à l’arc. Le maniement de l’épée est vu comme plus noble, mais le tir à l’arc est plus pragmatique dans certain cas.



1 - 1 L’analyse fondamentale

C’est la manière d’analyser la plus répandue dans les fonds d’investissement, et celle qui est enseigné en master de finance. C’est à partir de celle-ci que les financiers sont majoritairement formés.



Il va s’agir d’utiliser des modèles se basant sur des hypothèses en simplifiant la réalité pour arriver à déterminer un prix théorique. On va par exemple étudier les bilans des entreprises, leur trésorerie, leur stratégie, leur image de marque, etc pour déterminer quel devrait être le prix de leur action. On suppose alors que le prix de l’action devra tendre vers ce prix théorique, vers ce prix d’équilibre avec le temps.

Si on estime que le prix d’équilibre est de 35€ par exemple, et que l’action est à l’instant T à 30€, on cherchera à acheter. On va supposer que le titre est sous-évalué, qu’il s’écarte de son prix d’équilibre, et donc qu’il va tendre à approcher ce prix théorique de 35€ à l’avenir.

Cela est valable pour tous les types d’actifs financier, pas uniquement les actions. Par exemple, on va estimer les risques géopolitiques, la production et les stocks de pétrole pour essayer de déterminer quel est le prix d’équilibre du baril de pétrole.

Force est d’admettre que les modèles d’analyse fondamentale malgré leurs simplifications de la réalité, sont plutôt précis pour déterminer un prix d’équilibre.

Cependant, un de leur défaut majeur, à mon sens, et que ces modèles se base sur une hypothèse erronée. Ils considèrent que les agents sont rationnels et qu’ils vont parvenir à la même conclusion sur ce prix d’équilibre et par conséquent à travers l’effet auto-réalisateur, le prix convergera alors vers ce prix d’équilibre.

Or, les études sur la finance comportementale ont démontré que les individus étaient tout sauf rationnel. On baigne dans nos biais cognitifs, dans nos décisions émotionnelles. Ainsi, on observer des limites à l'analyse fondamentale.

https://www.andlil.com/richard-thaler-l ... 02029.html

L'exemple le plus parlant selon moi est le bitcoin. Théoriquement, d'après les modèles fondamentaux, le bitcoin ne vaut intrinsèquement rien.

https://www.lesechos.fr/2017/11/pour-jean-tirole-le-bitcoin-na-aucune-valeur-intrinseque-186742

Force est de constater que le prix du bitcoin, même aujourd'hui, n'est pas égale à 0. L'analyse fondamentale possède donc ses limites.

Le prix d’un actif reflète également la projection que les intervenants ont de cet actif. Si tout le monde pense que le bitcoin vaut 100 000$ et qu’il est à 10 000$, alors les gens en achèteront en masse en espérant faire une plus-value, malgré le fait que cela ne vaille intrinsèquement rien.

https://www.cafedelabourse.com/dossiers/article/bulles-financieres-la-crise-de-la-tulipe

Ainsi, dans la détermination du prix il est primordial d’incorporer la psychologie des intervenants, afin d’avoir une analyse plus fine. Cet aspect psychologique est cependant mal pris en compte par l’analyse fondamentale. Au contraire, c’est l’aspect mis en avant par l’analyse technique.

Re: Les Bases du trading - [1] La théorie

par Elcester » 02 Oct 2019 21:27

1 - 2 L’analyse technique

Tout d’abord, il est important de comprendre comment les prix sont représentés en analyse technique. La grande majorité des intervenants utilisent les chandeliers, ou aussi appelés bougies, comme représentation des prix.

Chaque bougie regroupe tous les trades passé durant une unité de temps. C’est à dire qu’en UT1 (unité de temps : une minute), la bougie représentera tous les échanges effectués durant ce laps de temps.

Le cours d’ouverture représentera le premier trade effectué, le cours de clôture le dernier trade effectué. Cela sera représenté par la partie coloré, le « corps » de la bougie/chandelier.

Les « mèches » indiquent jusqu’où le prix est allé durant l’unité de temps représenté par la bougie



On utilise cette représentation de prix car elle permet d’avoir un meilleur aperçu de la psychologie des intervenants. Que ce soit à travers la taille de la bougie (une grande taille montrera une certaine puissance haussière/baissière) ou la forme (des mèches longues et un petit corps montre de l’incertitude)

L’analyse technique est ainsi l’analyse du prix, à travers ses représentations (ici en chandelier) mais également à travers des méthodes d’analyses.

A mon sens, l’analyse technique se partage en 4 manières différentes d’analyser le prix.

1 - Gann

Je ne suis pas du tout familier avec cette manière d’analyser les marchés. Mais à priori il y a deux façons d’analyser les cours avec cette manière de faire, issu des travaux de Gann. Il considère que les marchés sont cycliques.

La première consiste alors à utiliser les angles de Gann, un tracé sur un graphique, pour détecter dans quel cycle le prix se situe, puis trader en fonction de cela. En ayant connaissance du cycle où se trouve les prix, on estimera qu’il est plus probable que les prix montent par exemple.

Une autre manière de faire consiste à utiliser le cycle de répétition théorisé par Gann. L’on va étudier ce qu’il s’est produit durant l’ouverture des marchés le jour précédent, la semaine précédente, etc. Puis, estimer qu’il est probable que la même tendance se reproduise (ou son opposé) durant la session aujourd’hui.

TREVE DAY TRADER utilise notamment cette manière de faire. Il a ouvert une file pour partager son expérience et son analyse.

methode-treve-t31153.html

2 - Analyse Structurale / fractale
Cette méthode consiste à étudier les mouvements des marchés sous formes de vagues. D’après l’analyse structurale, un marché évolue sous forme de vagues caractéristique. Il va consister à déterminer dans quelle vague le cours se situe actuellement.

Plus concrètement, une vague haussière par exemple sera suivie d’une vague de correction, une vague baissière. L’idée sera alors de déterminer la fin d’une vague, en connaissant le comportement adopté par la vague suivante, puis trader en fonction de cela.

Le concept des fractales est qu’il existe des vagues à l’intérieur des vagues si l’on « zoom ». En unité de temps 1h, on observera par exemple une vague 3, mais si on zoom en unité de temps 15 min, l’on verra qu’on est dans une vague 4, puis si on zoom encore, en unité de temps 1 minute qu’on est en vague 1.

Il existe, à mon sens, 4 méthodes dérivés de cette logique.

1) Les Vagues de Wolfes
2) La fourchette d’Andrew
3) Les vagues d’Elliot
4) Figures Harmoniques

La logique reste la même, cependant des nuances existe dans ces méthodes d’analyse. Malgré tout, pour moi ces 4 méthodes d’analyses descendent tous de la logique fractale et de l’analyse structurale.

Là encore, je ne suis pas familier avec ces méthodes d’analyse. Il convient évidemment que cela fait partie de votre job d’approfondir si ces méthodes d’analyse semblent vous parler.

Je vous renvoie également vers cette file sur le forum qui explicite cette vision. Elle est spécialisée sur les vagues d’Eliott, réinterprété par Raymond Blanc.

analyse-structurale-fractales-toutes-les-infos-t29850.html

Par ailleurs, Guillaume De Russie et Fx2016 notamment sont des traders sur le forum qui utilise particulièrement efficacement cette méthode. Ils vous en parleront mieux que moi.

Spoiler:
Je tiens cependant à vous avertir que les membres du forum ne nous doivent rien. Ils répondent souvent aux questions quand ils en ont le temps. Il convient alors de poser les questions poliment et ne pas s’offusquer s’ils ne voient pas ou n’ont pas le temps d’y répondre. Ceci afin de garder une bonne ambiance au sein du forum

3 - Ichimoku
Ichimoku est un indicateur technique. Cependant, il est considéré comme un système de trading à part entière puisque cet indicateur regroupe toutes les informations nécessaires pour pouvoir trader. C’est-à-dire qu’il s’auto-suffit à lui-même. Tandis que d’habitude il est courant d’associer plusieurs indicateurs/oscillateurs. Malgré tout, il est possible d’y associer d’autres indicateurs pour la prise de décision.

Il est très complexe à première vue, mais une fois qu’on est familiarisé avec l’indicateur, il est « simple » à interpréter. Il signifie d’ailleurs, en japonais, « d’un seul coup d’œil ». C’est l’idée, pouvoir d’un seul coup d’œil, repérer ce qu’il se passe sur le marché.

Je vous recommande d’aller consulter les explications fournies par Khalid El Bhouzidi et Patrick Riguet (alias cypressat), qui pour moi sont les deux meilleurs connaisseurs francophones de cet indicateur, pour en savoir plus et connaître tous les différents rouages. A titre personnel, je n’apprécie pas les analyses de Karren Peloille, mais elle est également connue pour ses connaissances de cet indicateur.

4 - Le chartisme

Le chartisme, a mon sens, consiste dans l’étude du prix, de la lecture des différentes configurations graphique (pattern, c’est-à-dire des combinaisons de chandelier entre eux. Mais également, cela comprend l’utilisation d’oscillateurs/indicateurs pour s’aider à lire le prix.

Vous trouverez un lien à la fin renvoyant vers un guide de l’analyse technique, et notamment du chartisme, disponible sur andlil.

4 - 1 Price action

Le price action consiste à se baser uniquement sur la lecture des bougies pour prendre des décisions. En effet, puisque les bougies permettent d’avoir une indication sur la psychologie des intervenants, il est possible de trader en ne se servant que du prix. D’ailleurs, les meilleurs traders ont tendance a avoir une approche totalement épuré de tout indicateurs/oscillateurs pour trader.

Il se base sur la lecture des chandeliers et les résistances/supports, perceptible à l’œil nu, pour quelqu’un expérimenté.

4 – 2 Chart Pattern

Le but des Chart Pattern est de déterminer une configuration des prix, afin d’avoir des indications sur la probable future orientation des prix. Ces patterns constituent une manière d’interpréter la psychologie des intervenants.



4 – 3 Indicateurs
Un indicateur, apparaît directement sur le prix ou à ses côtés, comme une moyenne mobile ou les bandes de Bollinger. Ses intérêts sont multiples, cela va de la détermination d’un point d’entrée/sortie, à l’identification d’une tendance, en passant par une aide pour gérer son money management.

4 – 4 Oscillateurs
Un oscillateur, quant à lui, est un indicateur technique qui s’affiche en dessous des graphiques, à l’instar du RSI ou du stochastique. Un oscillateur va chercher principalement à déterminer la puissance d’une tendance ainsi qu’indiquer un potentiel retournement de tendance.

Le but des indicateurs/oscillateurs est d’aider à la prise de décision. C’est un peu comme les petites roues d’un vélo. Le but à terme, à mon sens, est de pouvoir sans passer, quand l’expérience permettra d’avoir les informations sans avoir recours à cette assistance.

En outre, des nuances existes au sein des indicateurs/oscillateurs. Par exemple, pour le cas des oscillateurs, le RSI est plus efficace en phase de tendance, tandis que les Stochastiques se révèlent plus efficaces en phase de range.

Par ailleurs, il convient de ne pas saturer son graphique d’indicateurs afin de ne pas avoir trop d’informations contradictoire. Cela est contre-productif. Il est conseillé d’utiliser un maximum de 3 indicateurs/oscillateurs dans sa stratégie

Vous pouvez retrouver sur andlil tout un guide sur l’analyse technique, et notamment sur le chartisme. Vous y trouverez notamment des explications plus approfondies sur les Chart Pattern ainsi que sur les Oscillateurs/indicateurs et comment les utiliser dans votre trading.

https://www.andlil.com/guide-de-lanalyse-technique/

Toutes ces manières d’analyser convergent vers un but. Analyser graphiquement l’évolution des prix. Ce dernier reflète alors la psychologie des intervenants. S’ils sont optimistes, qu’ils ont confiance en l’avenir, ils achèteront en masse et les prix augmenteront. Au contraire, s’ils sont pessimistes, qu’ils sont inquiets sur l’avenir, ils vendront.



A l’aide de l’analyse technique l’on va ainsi chercher à déterminer ce que pense les intervenants sur le marché, étudier la psychologie de la foule d’intervenant, afin d’élaborer les probabilités que les cours montent ou descendent dans le futur.

https://www.andlil.com/la-psychologie-d ... 04591.html

Par exemple, en cas de krach boursier, il est évident graphiquement que les intervenants n’ont plus aucune rationalité et laisse place à leur émotion pour décider. Ils vont vendre massivement dicté par leur peur, leurs émotions négatives. Les traders expérimentés, maître de leurs émotions, verront d’ailleurs une superbe opportunité d’achat puisque les prix atteignent un prix extrême. Pour eux ce sera les soldes.

Re: Les Bases - [1] La théorie

par Elcester » 02 Oct 2019 21:35

1 - 3 La notion de prix d'équilibre, prix extrême

Comme vu plus tôt, l’analyse fondamentale se sert de modèle pour établir un prix d’équilibre. Cette logique de prix d’équilibre s’applique également à l’analyse technique et peut s’observer graphiquement.

Je parlerais ici uniquement de la théorie et je n’expliquerais pas directement comment trader cette notion. Cela sera développé plus loin, le but de cette partie est de vous faire comprendre les notions, pas comment en profiter.

Il faut savoir que la plupart du temps, le prix évolue à l’intérieur d’un range. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de nouveau plus haut, ni de nouveau plus bas. Il n’y a donc aucune tendance quelle soit haussière ou baissière qui se dessine.

Il convient alors de repérer les bornes hautes et basses du range, ainsi que son prix d’équilibre. Voici un exemple.



Je ne suis pas à l’aise quand je n’ai pas d’indicateurs, est-ce qu’il y a un moyen de m’aider à lire les graphiques ? Je n’ai pas encore l’expérience pour me suffire du prix uniquement

Il faut savoir que la plupart des indicateurs et des oscillateurs permettent d’aider à identifier un prix d’équilibre. Ici, je vous donne un exemple où il est possible de le déterminer en utilisant soit
1) La lecture des prix
2) Un indicateur, une moyenne mobile, l’EMA50 (Moyenne mobile exponentielle)
3) Un oscillateur, le RSI.



Il convient ensuite d’essayer les différents indicateurs/oscillateurs à votre disposition pour savoir avec lesquels vous êtes le plus à l’aise. Chaque indicateurs/oscillateurs donnant des informations différentes mais plus ou moins similaires dans le fond.

Ok je vois, mais on peut déterminer un prix d’équilibre qu’en configuration de range ? Tu as utilisé des phases de range dans tes deux exemples. Quid des phases de tendances ?


Tu es attentif, c’est bien ! En effet, on peut également déterminer un prix d’équilibre en phase de tendance, quelle soit haussière ou baissière. Ici j’ai prix un exemple de tendance haussière, mais la même logique s’applique en tendance baissière.



Il y a un truc qui me chiffonne. Pourquoi si on est capable d’établir un prix d’équilibre, il n’est jamais exact ? Je comprends maintenant que les prix gravitent autour de prix d’équilibre, mais pourquoi ?

Pour répondre simplement, disons que c’est une guerre d’égo. On a vu plus tôt que le marché est un affrontement en permanence entre les vendeurs et les acheteurs.

Ainsi, quand le prix est trop bas selon les acheteurs, ils commencent à acheter massivement le marché, ce qui conduit à une hausse des prix. Puis, quand le prix est trop haut selon les vendeurs, ils commencent à vendre le marché. En outre, en voyant l’entrée massive des vendeurs sur le marché, les acheteurs sentent que les cours risquent de se retourner et décide de prendre leurs bénéfices, accentuant alors la chute des prix.

Enfin, quand le prix redevient abordable pour les acheteurs, ils reviennent massivement sur le marché, faisant grimper à nouveau les prix. C’est à ce moment là que les vendeurs prennent également leurs bénéfices, ce qui conduit à faire monter les marchés en parallèle.

Cette partie de ping-pong entre vendeurs et acheteurs dessinent alors des bornes, des supports où les acheteurs se positionnent, et des résistances où les vendeurs sont présents.

Ces supports/résistances apparaissent sous forme horizontale, comme en range, ou également en oblique, comme en phase de tendance. Des obliques apparaissent en range et des R/S en horizontale en tendance également, ce n'est pas exclusif.
Ah je comprends maintenant pourquoi tu insistes autant là-dessus ! C’est parce que déterminer le prix d’équilibre, cela permet aussi de déterminer les supports/résistances !

Je vois que tu comprends vite ! Maintenant, ça va être à toi de jouer. Je t’ai mis un graphique vierge afin que tu l’analyses pour me dire ce qu’on peut établir sur le prix d’équilibre. Comme je suis quelqu’un de sympa, je t’ai mis une moyenne mobile simple 200 (SMA200), afin de t’aider.

La SMA200 est très utilisé pour connaître la tendance de fond. De plus, elle permet d’avoir un niveau de support/résistance dynamique.



Spoiler:

Ah ouais, bon j’avais deviné une partie, mais je ne pensais pas qu’on pouvait en dire autant sur un seul graphique ! Je comprends maintenant pourquoi on dit que le prix à l’instant T est l’agrégat de toutes les informations disponibles. Les graphiques nous parlent et nous donnent directement énormément d’information sur la situation, c’est impressionnant


Tout à fait, le prix actuel représente toute l’information disponible. C’est pour cela que les cours deviennent très volatiles quand les informations du calendrier économique sont différentes de celles attendues. Le prix incorpore l’attente des intervenants, qui « price » les prix sur la rumeur.

Par exemple, sur l’annonce du PIB américain. Si les intervenants pensent que le PIB a évolué de 2%, quand, le PIB américain est finalement annoncé à 2,5%, le marché doit alors se chercher pour déterminer le nouveau prix d’équilibre, prenant en compte cette nouvelle information, cette différence entre attente et réalité. C’est pour cela qu’il y a autant de volatilité. Et qu’il est fortement déconseillé d’être en position 15 minutes avant et après les annonces.

C’est la même chose quand une nouvelle inattendue apparait. Comme lors de l’attaque de Drone visant les installations pétrolières en Arabie Saoudite. Cela a fortement impacté à la hausse le marché du pétrole, qui a dû pricer un changement de capacité de production, pouvant possiblement mener à une pénurie.

Ce sont des nouvelles inattendues qui expliquent les Gap. Plus le Gap est grand, plus l’impacte de cette nouvelle sur le prix d’équilibre est important.
Ok je vois. C’est très intéressant tout ça. Mais cela reste théorique. Comment je peux mettre à profit ces notions de prix d’équilibre, de prix extrêmes, représentés par les supports et résistances ?

Et bien, ces notions sont importantes, car cela permet de mettre les probabilités de notre côté. Autrement dit, cela permet de savoir quand est-ce que l’on a le plus de chance de pouvoir gagner de l’argent !

Re: Les Bases - [1] La théorie

par Elcester » 02 Oct 2019 21:49

1 - 4 Le trading implique une approche mathématique et statistique

Je vais vous introduire une notion très importante, en rapport avec le prix d’équilibre : La courbe de Gauss. Cette partie est sans doute la plus technique, alors je vais avoir besoin que vous redoubliez d’attention. Promis, on n’a pas besoin d’aller très loin dans la technique et je vais essayer de rendre ça le plus simple et ludique possible.

On considère que les prix d’un marché suivent une loi normale. Ce qui signifie que l’on peut représenter les prix grâce à la courbe de gauss. Le prix d’équilibre est représenté par à
« µ » ce qui correspond à la moyenne des prix sur une période donné.


Par exemple, si on prend un échantillon de 20 périodes « µ » correspondra à la moyenne des prix de ces 20 périodes. En analyse technique, on peut représenter « µ » grâce aux moyennes mobiles. Ainsi, la SMA20, la moyenne mobile simple de 20 périodes, correspondra à « µ »

La volatilité, l’écart des prix par rapport à la moyenne, est alors représenté par « σ ».
Ainsi, l’on peut établir que 95% du temps, l’écart des prix par rapport à la moyenne, ou autrement dit la volatilité, n’excédera pas 2 écart-types.


Tu sais, je n’ai jamais vraiment aimé les maths, là Tu es en train de me perdre

Je vais illustrer, ça va devenir limpide. Voilà un schéma de la courbe de gauss pour expliquer ce que je viens de dire.



Bon, j’imagine que c’est un peu mieux mais pas toujours ça. Il faut savoir qu’un indicateur représente parfaitement cette courbe de gauss et utilise ses propriétés. Cet indicateur est un des plus utilisés au monde, puisqu’il est un outil très efficace pour un trader.

Là, tout de suite, je récupère l’attention, n’est-ce pas ?

Cet indicateur, ce n’est rien d’autre que les bandes de Bollinger.
Mon but ici ne va pas être de vous expliquer comment trader avec cet indicateur, mais d’illustrer le principe de prix d’équilibre, couplé d’une approche statistique.


Les bandes de Bollinger sont représentés par 3 courbes. La première, au milieu en rouge, représente la moyenne des prix sur un nombre de période donné, ou « µ ». De base, l’indicateur est réglé sur 20 période, chaque point de la courbe reflète donc la moyenne des 20 périodes précédentes.

Les deux autres courbes, aux extrémités en bleu, représente l’écart type par rapport à la moyenne, ou autrement dit la volatilité, soit « σ ». De base, l’indicateur est réglé sur 2 écart-type. Cela signifie que 95% des prix sont compris à l’intérieurs des bandes bleues.

Par conséquent, si le prix sort des bandes de Bollinger, cela montre un excès de volatilité par rapport à la moyenne des 20 dernières périodes.



Ah oui, je visualise beaucoup mieux la courbe de gauss, je comprends la logique désormais. Mais je ne vois pas où tu veux en venir ?

On commence à montrer de l’impatience ?

Bah c’est-à-dire que j’avais cru comprendre qu’une semaine après avoir débuté dans le trading je serais millionnaire. C’est ce que j’avais compris en en regardant les pubs en tout cas !

Bah voyons, et la marmotte emballe le chocolat dans du papier aluminium, c’est bien connu ! Tu ne serais pas un peu candide toi dis-moi ?
Bon, on va dire que oui. Mais c’est bien parce que je ne sais pas ce que ça veut dire ! Enfin, bref, continue


Là où je voulais en venir, c’est quand le prix gravite autour de son prix d’équilibre, autour de sa moyenne dans le cas des Bandes de Bollinger. Il est compliqué de savoir dans quel sens le cours va aller ensuite. On peut imaginer alors qu’on a 50% de chance que le prix monte et 50% de chance que le prix diminue.
Ouais donc si le prix est autour de son prix d’équilibre, autant tirer à pile ou face, cela revient au même ! Je ne me lance pas dans le trading pour jouer au casino, on peut quand même améliorer ses chances de réussite nan ?


Exactement, cela revient à faire du trading casino. Ce n’est pas sérieux. Ainsi, si l’on veut optimiser ses chances de réussite, plutôt que de jouer au devin, on va essayer de repérer le prix d’équilibre ainsi que les zones extrêmes. Que ce soit à travers les bandes de Bollinger, les supports/résistances, un RSI suracheté/vendu, qu’importe votre méthode d’analyse.

Et c’est dans ces cas là qu’on cherchera à se positionner.

haha trop bien, en fait je vais vraiment pouvoir être millionnaire dans la semaine ! Allez, c’est parti, dès que ça sort des bandes de Bollinger, je me positionne !


Vas-y, je te laisse essayer en démo, tu risques d’être surpris ! Voilà à quoi t’attendre.

Spoiler:


Ah ouais, c’est pas du tout systématique en fait ! Mais tu m’avais pourtant dit qu’en visant les prix extrêmes on pouvait optimiser ses probabilités de réussite. Tu me racontes n’importe quoi en fait !

Oui, je vais devoir nuancer mes propos. J’ai voulu garder cela simple dans un premier temps pour ne pas rendre cela confus.

Cette logique de prix d’équilibre – prix extrême doit être mis en lien avec la configuration du marché. C’est-à-dire que si on est en tendance ou en range, on tradera différemment cette notion de prix d’équilibre – prix extrême.

En situation de range, on prendra position sur les extrêmes, pour rejoindre le prix d’équilibre, voir la borne extrême opposé.

Tandis qu’en situation de tendance, on fera totalement l’inverse. On se positionnera sur le prix d’équilibre pour aller chercher le prix extrême.



Pour illustrer, on peut voir les marchés comme une session de ski. Quand vous voulez la gravir, en tendance haussière, vous allez prendre un télésiège. Vous allez vous positionnez sur le prix d’équilibre, le télésiège et vous laisser porter jusqu’au sommet, jusqu’au prix extrême.

Une fois arrivé en haut, vous allez descendre la piste. Et vous serez alors en tendance baissière, vous descendez les pistes. Vous partez du prix d’équilibre, puis vous vous laissez glisser jusqu’au prix extrême.



En phase de range, quand la tendance est neutre, on peut voir cela comme une piste de skateboard. Vous vous mettez en haut, puis vous descendez, et parfois vous profiter de la propulsion pour vous retrouvez sur l’autre versant. Et ainsi de suite.
Extrême => Equilibre



Ah mais tout s’éclaire maintenant ! En fait tu as insisté sur cette notion de prix d’équilibre-prix extrême pour que je comprenne quelle logique je devais adopter en fonction du contexte du marché, s’il est en range ou en tendance, afin de mettre les probabilités de mon côté ! Bon c’est cool de savoir ça, mais au final je ne sais toujours pas vraiment déterminer si on est en range ou en tendance…

Et bien cette problématique fera l’objet de mon prochain article ;)

Comment tu as pris la confiance, ça se met à teaser ses articles maintenant…

Re: Les Bases - [1] La théorie

par Elcester » 02 Oct 2019 21:50

1 - 5 Ce qu'il faut retenir
Les marchés financiers sont le terrain d’un affrontement permanent entre les acheteurs et les vendeurs autour du prix d’équilibre.

Si ce prix d’équilibre est stable, le marché évoluera en range, les vendeurs se positionneront alors sur la borne haute, et les acheteurs sur la borne basse. La logique de prix extrême vers prix équilibre s’applique.

Quand une nouvelle information apparaît, le marché est alors susceptible de bouger, de montrer de la volatilité, et de rentrer en phase de tendance. Ceci afin de déterminer ce nouveau prix d’équilibre. Ainsi, il convient d’appliquer une logique de prix d’équilibre vers le prix extrême pour optimiser ses probabilités de réussite. On va attendre une correction, une respiration des marchés pour se positionner.

Il convient de faire le travail de recherche de méthode d’analyse, que ce soit à travers l’école fondamentale, ou à travers l’analyse technique (Gann, Fractale, Ichimoku, Chartisme) pour savoir quelle méthode d’analyse nous convient le mieux. Aucune méthode ne prévaut sur une autre, ce n’est qu’une affaire de préférence, l’important étant de gagner de l’argent avec.

Re: Les Bases - [1] La théorie

par Elcester » 02 Oct 2019 21:58

Ceci est mon premier article alors j'aimerais énormément avoir votre retour afin de les prendre en considération pour améliorer les prochains.

Est-ce que le style vous plait ? Est-ce trop long ? Est-ce assez clair ? etc

J'aimerais également savoir quels sujets vous aimeriez que j'aborde? J'ai déjà une structure de préparé mais je peux l'adapter voire ajouter de nouveaux thèmes que j'aurais oublié de considérer.

Merci pour votre attention :mercichinois:

Re: Les Bases - [1] La théorie

par Elliott » 02 Oct 2019 21:59

Le fameux manuel du débutant tant attendu - personnellement je checkais tes messages tous les jours depuis deux semaines, en attente de sa publication..! Je commence par dévorer tout cela tout-de-suite

Énorme bravo et un grand merci pour ce partage Elcester!

Re: Les Bases du trading - [1] La théorie

par Elliott » 02 Oct 2019 22:32

Lecture finie : excellent tout ça - surtout la partie 1-3 et 1-4 ou j'ai appris beaucoup de choses. J'aime beaucoup le format général et la pédagogie utilisée - notamment l'utilisation des questions rhétoriques dans les petites boites bleues, ça rend la lecture très agréable.
Félicitations pour ton excellent travail!

Re: Les Bases du trading - [1] La théorie

par ChristelleP » 02 Oct 2019 22:36

Un gros boulot que tu viens de faire la, Elcester ! :bravo:

Re: Les Bases du trading - [1] La théorie

par ChristelleP » 02 Oct 2019 22:57

C est passionnant, merci Elcester ! :mercichinois:

Articles en relation
Les bases du trading - [2] La tendance
Fichier(s) joint(s) par Julik » 04 Nov 2019 05:35 (52 Réponses)
Les bases du trading - [4] Les confirmations
Fichier(s) joint(s) par Piaggio P7 » 13 Jan 2020 03:37 (30 Réponses)
Les Bases du trading - [3] Phases de marché
Fichier(s) joint(s) par Fredo.17 » 08 Déc 2019 23:17 (25 Réponses)
Besoin de vos lumières pour reprendre les bases du trading
par spiritdesign » 15 Aoû 2018 12:52 (5 Réponses)
Les bases de la bourse
par Abime » 03 Jan 2017 23:55 (4 Réponses)
Les bases du scalping : Questions
Fichier(s) joint(s) par Gabi » 12 Fév 2015 09:28 (132 Réponses)
théorie de DOW
par flo_est » 23 Mar 2018 08:50 (7 Réponses)
La théorie du cas haut
Fichier(s) joint(s) par Scoualpinge » 11 Jan 2015 08:02 (4 Réponses)
trading de rente vs trading d'accumulation
par Plantul56 » 08 Oct 2019 06:42 (7 Réponses)
Trading sur l'or
par Toto le Héros » 05 Mai 2015 14:37 (6 Réponses)

ProRealTime