ProRealTime
Pour partager sur nos trades en direct en Day Trading et en Scalping ainsi que nos informations ou réactions sur l'Actualité Boursière

Scalping et day trading du mercredi 12 Avril 2017

par Florine » 11 Avr 2017 21:02

Bonjour à tous, :)

Aujourd’hui encore, changement radical de registre (oui j’aime bien :D ) : je vous propose une petite balade sur les chemins de la... tendresse.

La tendresse ?? Ben voui… :)

Allez, n’ayez pas peur, a priori ce n’est pas un truc qui fait mal… :lol:

Comme vous l’avez sans doute expérimenté dans vos vies, la palette de sentiments que nous pouvons ressentir au cours d’une existence est infinie, selon le contexte du moment, le type de relation, notre ouverture ou fermeture de l’instant, etc. Nos sentiments évoluent, diminuent, s’intensifient, disparaissent, renaissent…
Mais il y a un sentiment qui ne nous quitte jamais, c’est la tendresse. Ou tout au moins le besoin de tendresse. Qu’elle soit amoureuse, familiale, amicale, et même tournée vers les animaux, la tendresse est ce petit plus qui réchauffe le cœur et l’âme, accompagne les peines, augmente les rires et adoucit notre quotidien…

Le Dictionnaire Larousse définit la tendresse comme suit :
« Sentiment tendre d'amitié, d'affection, d'amour qui se manifeste par des paroles, des gestes doux et des attentions délicates.
Synonymes : affection, bienveillance, sympathie, douceur, bonté, amitié...
»

Bon, ce n’est pas faux, mais un peu succinct quand même… ;)

La tendresse est une des formes d’expressions de la relation affective. On l’associe souvent au contact physique : caresser la joue de l’être aimé, ébouriffer les cheveux d’un enfant, prendre un ami dans ses bras, faires des câlins, s’embrasser, etc… mais la tendresse s’exprime aussi beaucoup par le regard, le ton d’une voix, la délicatesse, les attentions et les intentions : proposer du bien-être, du mieux, du doux, pour l’autre et pour soi.

La tendresse réside essentiellement dans la qualité de ce que l’on propose ou de ce que l’on reçoit : qualité d’un regard, qualité d’un échange, qualité d’un geste, qualité d’une écoute…
S’ouvrir à la tendresse, c’est parfois prendre un risque : celui d’oser se laisser aller en ayant confiance dans le fait qu’on va être reçu, accueilli, et non repoussé ou ignoré.

La tendresse, c’est le fil conducteur d’une relation. C’est grâce à elle qu’on s’approche, qu’on se découvre, qu’on s’apprivoise, qu’on se reconnait… qu’on construit la sécurité nécessaire pour oser se dévoiler, pour oser être et grandir. Pour sortir du jugement et de la peur d’être jugé.
C’est dans l’abandon et le lâcher prise que la tendresse peut se révéler…
Il n’y a rien de mieux que la tendresse pour rapprocher deux personnes, pour mieux se comprendre, pour communiquer au delà des mots, pour partager de l’amour et de la chaleur.

La tendresse est l'un de nos grands besoins fondamentaux, c’est elle qui manque tant aux personnes seules, isolées, n’ayant plus personne à chérir, et n’étant plus chéries elles-mêmes.

La tendresse est un bonheur de l’instant, elle se cueille et se savoure dans le présent…
Elle peut être inattendue et survenir à un moment ou dans une relation où l’on ne l’attendait pas. Chaque rencontre avec un adulte, un enfant peut être propice à la tendresse pour peu qu’on ressente des atomes crochus avec cette personne.
Tous les moments de la vie peuvent être porteurs de tendresse et c’est en remplissant le quotidien de tendresse que la vie se nourrit et prend toute sa saveur.

Nous vivons dans une société d’abondance et pourtant, à travailler avec de l’humain tous les jours, je constate comme il y a très souvent pénurie de tendresse, de douceur, j’aurais presque envie de dire de « rondeur » dans les relations humaines :( . Beaucoup d’entre nous vivent dans un état de privation affective conséquent, certains en ont conscience, d’autres pas, habitués qu’ils sont au manque et à la « rudesse » des relations sans tendresse.
Notre société favorise une certaine pauvreté au niveau relationnel, une sorte de désert affectif où les relations manquent cruellement de qualité, de bienveillance, de sollicitude et d’attention à l’Autre :( . La tendresse a besoin qu’on prenne soin d’elle pour ne pas disparaître sous les habitudes du quotidien, la rancœur, la fatigue, le stress, l’hyperstimulation constante des médias et des réseaux sociaux, les soucis, etc…


Qu’est ce qui empêche la tendresse?

Souvent, le premier frein à la tendresse est la peur du jugement des autres.
Est-ce que je vais passer pour un(e) faible si je me laisse aller à exprimer ce que je ressens ? Si je montre que j’ai besoin de donner et de recevoir de l’affection ?

Cette peur est très souvent associée à une autre : la peur de la dépendance.
« Si je m’habitue à la tendresse, si j’y prends goût, je vais en avoir besoin… trop besoin et je risque de souffrir… si un jour j’en suis privé ». On revient sur le fait que la tendresse est alors associée à la vulnérabilité, elle même associée à la « faiblesse ». Se laisser aller à demander, à reconnaître son besoin, c’est risquer d’être tributaire de l’autre, voire redevable, ce qui peut créer un blocage chez certaines personnes. C’est risquer de perdre son autonomie, le contrôle de soi et de la relation. Or, bonheur et contrôle sont incompatibles… Etre dans le contrôle, c’est bloquer la possibilité de laisser surgir l’inattendu, le moment de grâce, l’intention généreuse d’un partage, c’est parfois couper l’herbe sous le pied de celui ou celle qui venait nous proposer de la tendresse.

La peur de la dépendance peut être corrélée à la peur de l’intrusion.
Si je laisse l’Autre me toucher, physiquement ou émotionnellement, si je le laisse pénétrer dans mon espace intime, jusqu’où ira-t-il ? Saurais-je poser ma limite si les choses ne se passent pas comme je le souhaite ?
Ainsi se développe la non confiance en soi et en l’Autre.

Intervient également la peur de l’érotisation de la relation.
Dans l’expression de la tendresse, c’est le toucher qui reste très censuré et mal interprété. Nos habitudes sociales ont tendance à réduire le toucher à la sensualité et la sensualité à la sexualité. Il est difficile dans un échange de poser les mains ou même le regard sur le corps de l’Autre, sans que cela ne suscite un questionnement : quelle est l’intention de celui ou de celle qui touche ou regarde mon corps ? Cela peut être vécu comme une menace, une tentative de prise de possession, ou une intrusion.
Ainsi, on n’ose pas prendre son meilleur ami dans ses bras par peur qu’il nous prête des intentions homosexuelles, un père n’osera plus prendre sa fille adolescente dans ses bras, ou une mère son fils adolescent, par peur que cela soit connoté incestueux, un maître ou une maîtresse d’école n’ose plus faire un câlin à un enfant par peur que les parents y voient un abus sexuel, etc, etc.

Le ressentiment peut lui aussi être un obstacle à la tendresse.
Quand on en veut à son compagnon ou à sa compagne, à un parent, un enfant, un ami, c’est difficile de laisser le « canal » de la tendresse ouvert et libre de s’exprimer. Le ressentiment, c’est comme la rouille sur le métal, ça corrode tout. Ça finit par abîmer la relation.

Il y a d’autres freins à la tendresse mais le but n’est pas de faire ici une liste exhaustive…


Qu’est-ce qui favorise la tendresse ?

La capacité à recevoir.
C’est en apprenant à mieux écouter nos besoins et nos peurs que nous pouvons nous ouvrir à recevoir. Quand nous nous prenons en compte nous-même, sans attendre que les autres le fassent pour nous, nous avons une attitude davantage ancrée dans la justesse. Cette justesse vis-à-vis de nous, de l’Autre et de la relation nous fait sortir du mode de fonctionnement basé sur les plaintes ou les reproches (même déguisés). Quand nous acceptons de recevoir, quand nous sommes en capacité de nous ouvrir, nous pouvons accueillir pleinement la tendresse et nous en nourrir, nous avons donc en conséquence beaucoup moins besoin de demander ou de « prendre ».

L’aptitude à recevoir va souvent de pair avec le respect de soi.
Quelle image j’ai de moi-même ? Est-ce que je me donne suffisamment d’importance pour estimer que je mérite de recevoir de la tendresse ?

Etre à l’écoute
L’autre est par nature différent de moi. Ce qu’il ressent, éprouve, sa perception des choses se sont construit sur un autre référentiel et un autre vécu que les miens. Lors un échange, ce qu’exprime l’Autre à propos de ce qu’il ressent, de ses émotions, de ses sentiments ne doit pas être discuté et encore moins disqualifié.
La tendresse a cet effet positif : celui de pouvoir faire sentir à l’Autre qu’il est reconnu dans ses émotions, qu’il est accueilli dans ce qu’il vit à ce moment-là.

Le besoin d’espace et le besoin de temps
La tendresse, c’est aussi la possibilité de reconnaître à l’autre qu’il a droit à un espace bien à lui, dans lequel nous n'entrerons pas sans son invitation. Espace extérieur : une pièce, un lieu de travail, un atelier de création, etc, mais aussi un espace intérieur : on respecte le jardin secret de l’autre. On ne fouille pas les poches, le portable, l’historique de l’ordinateur, on ne le harcèle pas de questions pour savoir ce qu’il ou elle a fait, quand, comment, avec qui, etc.
Etre tendre, c’est respecter l’intimité de l’Autre.
La tendresse, c’est aussi cet espace où par un regard, une attention, un sourire, nous pouvons ressentir la complicité avec l’Autre même au milieu de la foule… :)

Le temps... ah le temps… cette ressource précieuse dont nous manquons si souvent.
La tendresse demande de prendre le temps. Paradoxalement prendre le temps ne prend pas forcément beaucoup de temps. Qu’est-ce que je veux dire par là ? Qu’on en revient à la qualité dont je parlais plus haut. Etre là. Présent dans le moment. Pleinement conscient de la tendresse qu’on partage dans l’instant. Inutile de forcer sur la quantité, la tendresse requiert de la qualité : prendre le temps de se retrouver, de se reconnecter à l’Autre puis prendre le temps de se quitter, de se dire au revoir dans de bonnes conditions.
Ne pas faire à la « va vite », comme on le fait si souvent...
Prendre le temps d’apprécier, de goûter ce regard, ce geste, cette attention, cette intonation qui exprime de la tendresse pour nous. Le savourer, s’en imprégner… Sentir que l’Autre est en train de nous donner et que c’est précieux…
Si notre cerveau est toujours en mode effervescence en train de penser à hier, à demain, à ce qu’il faut faire, à toutes les préoccupations quotidiennes, il ne peut pas être pleinement réceptif au moment présent et à la tendresse.

L’intuition… Ce formidable « outil » qui nous guide. Ecoutez la petite voix en vous, elle vous dira vers quelle personne ou quelle situation vous tourner pour partager de la tendresse… ;)

Comme plus haut, la liste n’est pas exhaustive, vous compléterez en fonction de vos sensibilités particulières… :)

Pour terminer, j’ai envie de vous faire partager quelques citations que j’aime beaucoup :

« C’est horrible de vivre une époque où au mot sentiment, on vous répond sentimentalisme. Il faudra bien pourtant qu’un jour vienne où l’affectivité sera reconnue comme le plus grands des sentiments et rejettera l’intellect dominateur ».
Romain Gary

« Nous avons l’âge de notre tendresse. Notre usure n’est rien d’autre que de l’amour inemployé. »
Stan Rougier

« La tendresse, c'est toucher l'âme de l'autre avec respect. »
Anonyme


Voilà, on arrive au terme de la balade alors :
Je vous souhaite beaucoup de bon, de doux, de joie, de partage sur les chemins de la tendresse…
Je vous souhaite de la tendresse à donner et à recevoir…
de la tendresse à créer et à inventer…
de la tendresse à rire et à danser…
de la tendresse complice et espiègle…
de la tendresse vivante et douce…
de la tendresse arc en ciel pour accompagner votre route et colorer votre vie de toutes les nuances et de toutes les douceurs…

Revenez à vous-même, osez être celui ou celle que vous êtes déjà dans les secrets de votre cœur et allez vers les êtres que vous aimez,
manifestez de la tendresse, doucement, joyeusement, délicatement, discrètement, intensément, passionnément, infiniment…

Aimez, aimez autant que vous pouvez…
On n’est riche que de ce que l’on est, et que de ce que l’on donne.
Alors aimez pour pouvoir dire le jour de votre mort : « j’ai aimé et j’ai été aimé ».
Rien n’est plus important.

Avec beaucoup de tendresse, je vous souhaite une belle journée… :)



La tendresse, Jacques Brel




La tendresse, Bourvil




La tendresse, Daniel Guichard


Re: Scalping et day trading du mercredi 12 Avril 2017

par takapoto » 11 Avr 2017 21:11

:top:


Re: Scalping et day trading du mercredi 12 Avril 2017

par Burzum » 11 Avr 2017 21:26

La tendresse , la compassion ne tournent en mollesse , que pour les esprits faibles.

Nietzsche

Re: Scalping et day trading du mercredi 12 Avril 2017

par Pamplemousse » 11 Avr 2017 21:44

La tendresse d'un oreiller quand tu es bien fatigué et que tu t'allonge dans ton lit et plonge ta tête dans cette avant dernier.

Ou la tendresse d'un lapin qui te léchouille le doigt quand tu lui as mis une salade entière dans ça cage.

Et Bourvil cette acteur mythique, que j'adore énormément. Je l'ai connu dans la traversé de Paris et le jour le plus long. J'adore ces genre de film.

Merci Florine, pour cette tendre ouverture.

J'aurais tendance à associer tendresse et moelleusité , comme la tendresse d'un chocolat blanc Zéphyr fondu que l'on nappe sur un moelleux au chocolat préparé avec du chocolat certifié commerce équitable cueillit à Saint Domingue, et une boule de glace à la vanille de Tahiti :D

Re: Scalping et day trading du mercredi 12 Avril 2017

par Benoist Rousseau » 11 Avr 2017 22:04

Merci pour ta finesse Florine

Re: Scalping et day trading du mercredi 12 Avril 2017

par Florine » 11 Avr 2017 22:11

Merci pour ce joli compliment Benoist, ça me touche :mercichinois:

Zum, je ne connaissais pas cette citation de ton auteur fétiche, merci ;)

Pamplemousse ;)

Re: Scalping et day trading du mercredi 12 Avril 2017

par Florine » 11 Avr 2017 22:25

Takapoto, je viens de voir ton message, merci ;)

Re: Scalping et day trading du mercredi 12 Avril 2017

par Jeremy83 » 11 Avr 2017 23:05

Bonsoir,
Les PP Dax Future du jour :
Fichiers joints

Re: Scalping et day trading du mercredi 12 Avril 2017

par Air one » 12 Avr 2017 07:28

Hello tout le monde
Florine ;) :top:
Merci pour cette avalanche de tendresse
Bonne journée de trading
Stay Happy :)
Air One :mercichinois:

Mercredi, c'est la journée des enfants & des petits
Donc je serai avec ma fille, en mode tendresse :)

Articles en relation
Scalping et day trading du mercredi 05 Avril 2017
Fichier(s) joint(s) par Burzum » 04 Avr 2017 22:08 (480 Réponses)
Scalping et Day trading du Mercredi 19 avril 2017
Fichier(s) joint(s) par Burzum » 19 Avr 2017 00:36 (366 Réponses)
Scalping et Day Trading du Mercredi 26 avril 2017
Fichier(s) joint(s) par ramzy1492 » 25 Avr 2017 21:06 (339 Réponses)
Scalping et Day Trading du mercredi 23 avril
Fichier(s) joint(s) par blAst » 22 Avr 2014 22:31 (176 Réponses)
Scalping et Day Trading du Mercredi 30 avril 2014
Fichier(s) joint(s) par iCircuit » 29 Avr 2014 21:39 (154 Réponses)
Scalping et Day Trading du Mercredi 16 Avril 2014
Fichier(s) joint(s) par iCircuit » 16 Avr 2014 07:09 (261 Réponses)
Scalping et day trading du mercredi 1 avril 2015
Fichier(s) joint(s) par Eversa » 31 Mar 2015 23:29 (326 Réponses)
Scalping et day trading du mercredi 15 avril 2015
Fichier(s) joint(s) par LEROGER » 14 Avr 2015 23:10 (381 Réponses)
Scalping et day trading du mercredi 22 avril 2015
Fichier(s) joint(s) par leroidessables » 22 Avr 2015 00:49 (443 Réponses)
Scalping et day trading du mercredi 29 avril 2015
Fichier(s) joint(s) par glloq » 28 Avr 2015 22:15 (352 Réponses)

ProRealTime