ProRealTime
Vos réactions et idées sur l'actualité économique et sociale, vos lectures et questions sur l'économie

Re: Écarts salariaux, Revenu maximale et disparité sociale

par Miju » 21 janv. 2019 21:38

Comme reconnaître qu’il y a de pauvres smicards profiteurs du système et qui ne veulent rien faire.

Comme reconnaître qu’il y a certains retraités qui ont une pauvre retraite parce qu’ils ont fait du black toute leur carrière et qui on creusait le déficit.

Re: Écarts salariaux, Revenu maximale et disparité sociale

par Santé-Fitness » 21 janv. 2019 21:40

Exactement ! Je le reconnais volontiers !

Et je ne me sens pas mieux ou plus mal qu'il y a une minute! :idea:

On arrive enfin à rectifier mon image, alléluia! :top:

Les humains patrons pourris, les retraités pourris et les smicards pourris sont des pourris !
Enfin de l'équité!

Dire la vérité ne m'affecte pas :D

Re: Écarts salariaux, Revenu maximale et disparité sociale

par Miju » 21 janv. 2019 21:41

Là, on revient sur de bonnes bases ;)

Re: Écarts salariaux, Revenu maximale et disparité sociale

par kenzo94 » 21 janv. 2019 21:42

Spoiler:
oui enfin les plus pourris c'est quand même les traders :mrgreen:

Re: Écarts salariaux, Revenu maximale et disparité sociale

par Florian » 21 janv. 2019 21:53

Retraités sans retraite : j'en connais un. Il a cramer toute sa vie. Il vit des aides. Il a pas le choix.
Des smicards qui profitent volontairement du système depuis qu'ils ont des enfants j'en connais.
Des patrons qui font 80h par semaine et qui sont pourris j'en connais aussi.

Comme finalement je connais aussi l'inverse de ce que je viens de citer.

Kenzo, ce sont les mammouths les pourries :lol:

Re: Écarts salariaux, Revenu maximale et disparité sociale

par Santé-Fitness » 21 janv. 2019 21:58

Si ce sont les injustices et les mauvaises choses qu'on essaye de critiquer en mettant en avant les bonnes choses sans faire de boucs émissaires alors c'est super!

Le plus petit au plus grand a du bon et du mauvais , donc si on se soucie de la justice on ne va pas commencer à stigmatiser par des mots (patrons, actionnaires, smicards, retraités, assistés etc) si vous croyez que je vais sérieusement stigmatiser ou caricaturer c'est pas le cas

Maintenant être juste au niveau de la souffrance des uns et des autres et leur intention réelle et la raison de leur sentiment d'injustice est chose exigeante à déceler avec clairvoyance selon les situations

Si on veut plus de justice plus de bien-être et de respect c'est toujours frustrant de ne pas parvenir à se mettre d'accord et/ou à se comprendre

Re: Écarts salariaux, Revenu maximale et disparité sociale

par noko » 21 janv. 2019 22:34

SF en dehors du coté parfois brouillon ou bizarre de tes propos je trouve que tu deviens de plus en plus philosophe :top:

Re: Écarts salariaux, Revenu maximale et disparité sociale

par Jim » 21 janv. 2019 23:22

takapoto a écrit : Entre 2010 et 2017, les bénéfices sont en hausse de 9,3 %. Les sommes versées aux actionnaires ont augmenté de 44 % alors que le montant des impôts payés a reculé de 6,4 %.
Les emplois en France ont, eux, reculé de 20 %.
Allez, on réfléchit 2 secondes. Ca ne choque personne : une hausse des bénéfices de moins de 10 % en 7 ans après une sortie de crise ?!
Je ne prête plus attention aux études partisanes qui sortent des chiffres du chapeau...

Re: Écarts salariaux, Revenu maximale et disparité sociale

par takapoto » 24 janv. 2019 09:17

takapoto a écrit :Et je suis persuadé que si Carlos Ghosn a été contraint de frauder le fisc pour boucler ses fins de mois, c'est parce que sa rémunération était trop faible.
Je propose qu'on lance une opération de crowdfunding sur Andlil pour lui venir en aide.
Bonne nouvelle !
Vous pouvez garder vos petits sous : il se débrouille très bien tout seul :top:
Spoiler:
Screenshot 2019-01-24_08-13-30-730.jpg
Seuls les membres inscrits peuvent voir les fichiers.
L'inscription au forum prend moins de 30 secondes.

Re: Écarts salariaux, Revenu maximale et disparité sociale

par Sylv123 » 29 janv. 2019 13:00

Merci d’avoir recentré le sujet.
Juste une précision, on ne parle pas de taxe sur le revenu et quand je parle d’écart salariale je parle de salaire net. C’est absurde de parler en brut et d’applique des taxes « proportionnelles » par la suite.
Benoist Rousseau a écrit : Les actionnaires c’est aussi voire principalement des petits retraités, les assurances vie, les sicav. . Vous voulez spolier l’épargne des retraités qu’ils ont mis une vie de labeur à constituer ?
Bien sûr que l’argent vient de la masse, c’est pour ça que la crise économique a décimé les petits épargnant et pas les riches gestionnaire de fonds. Parce que après tout, c’est le petit épargnant qui met son nom sur son crédit immobilier, qui autorise les placements sur son assurance vie ….
D’un autre côté c’est aussi les petits épargnant qui touche des intérêts de quelques % sur des sommes restreintes tandis que les personnes en charge des placements, elles, touchent des montants hallucinants. (Oui j’ai une vision déformée par la vulgarisation du système économique américain et de la crise des subprimes, dans les faits ils ne doivent pas être si nombreux que ça.) Peut-être est-ce là un des points où un limitations des rémunérations seraient pertinentes.
Alors c’est sûr que le « responsable » qui prend les « risques » et qui doit « rendre des comptes » c’est celui qui donne les ordres de placements pour ceux qui ont de l’argent chez lui. Et c’est aussi lui le fusible qui risque de sauter si tout foire, particulièrement quand on parle de grosse institution financière. Il doit être rémunéré, et même disons bien rémunéré si on considère sa position comme précaire et soumise à ses résultats. Mais là encore quand on parle de limitation des écarts je ne suis pas contre le fait que les petites mains société financière soit bien payée par rapport au SMIC.
Le problème, à mon sens, c’est que l’institution financière en question se fait de fortunes grâce à l’argent de ses adhérents qu’elle ne prend que peu de risques et qu’elle a pléthores de fusibles à faire sauter. Pendant ce temps ces actionnaires reçoivent des dividendes, et ainsi de suite.
Benoist Rousseau a écrit : Et quel est le rapport avec l’emploi En France pour des entreprises multinationales qui font parfois 95% de leur chiffre d’affaires en dehors de la France ??
Je rappelle quand même que je parlais à la base d’un point économique particulier qui pris isolément n’a effectivement pas de sens dans une économie mondialisée. Appelons ça une étude de cas théorique au pays des bisounours.
Benoist Rousseau a écrit : Être contre c’est bien. C’est facile. On est contre les actionnaires. Pourquoi pas. Je m’en fiche royalement je n’ai pas une action pas une sicav pas une assurance vie j’ai toujours trouvé cela immoral.
Contre quoi ? le système d’actionnariat ? Je n’en sais rien.
Ce contre quoi je suis c’est l’accaparement des bénéfices des entreprises par l’actionnariat. La croissance des bénéfices d’une entreprises et celle des dividendes est, il me semble, souvent décalée. Le bénéfice augmente de 3% les dividendes de 30% (chiffres aléatoires). Là il y a un problème. Parce que l’argent versé en dividende est autant d’argent qui n’est pas réinvestit par l’entreprise, qui donc peut perdre son avance technologique, des opportunités de croissance ... Surtout que le vertueux actionnaires qui défend l’entreprise je n’y crois pas. Pour l’actionnaire (suffisamment important pour faire partie du comité de direction), il y a toujours possibilité de quitter le navire lorsqu’il voit une voie d’eau. Même si il a participé à la créer cette voie d’eau. Bien sûr c’est surement plus compliqué que ça.
Benoist Rousseau a écrit : Mais puisqu’on est dans la caricature à chaque ligne vous allez expliquer aux millions de veuves qui ont une petite rente grâce à l’assurance vie qu’elles sont odieuses
Ce que je dénonce c’est l’emploi de mots bouc émissaires dont on ne sait même pas la réalité qu’il touche. Vous ferez plus de mal smicards qui a épargne et aux veuves qu’à Ingrid Bettancourt
Non, on parle justement d’une petite rente. Si on parle de plafond alors on peut mettre un plafond basé sur la rémunération (retraite ou salaire ou autre) de la personne 100%, 200% … j’en sais rien
Encore une fois on est dans la théorie.
ChristelleP a écrit : SF, il y a des patrons qui se font taxer sans même gagner d'argent sur leur activité (ou sont même en perte) à cause des contributions minimum pendant que d'autres personnes se vautrent dans le rsa et les apl en faisant semblant de chercher du travail.
Miju a écrit : Alors, ces sales profiteurs entreprennent. Ils prennent des risques. Ils sont créateurs. Ils créent de l’emploi. Ils ne sont pas couverts en cas de faillite (pas de chômage). Ils font des heures pas possibles... C’est bête à dire mais sans chef d’entreprise, pas d’entreprise donc pas d’emploi.

Alors, il est vrai, que lorsque on décrit un entrepreneur comme un fonceur, tout le monde applaudi mais lorsqu’il récolte le fruit de ses risques en monnaie sonnante et trébuchante, tout le monde dit « bè partage profiteur va! »
Bien sûr que lancé une PME par ses propres moyens c’est prendre un (gros) risque. Oui les gens qui le font ont du courage et de la volonté. Et oui si ils arrivent à former un business opérant et rentable il mérite une reconnaissance. Mais on parle de TPE/PME là. Les patrons gagnent rarement plus de 20 fois le SMIC (il me semble en tout cas) (le 20 fois est arbitraire mettez ce que vous voulez)
Oui il y a des gens qui profitent et abusent du système social et oui c’est aussi anormal que ceux qui touchent des sommes pharaoniques.
Limités l’écart salariale, dans l’idée, est aussi pour moi une façon de valoriser ceux qui travaille, puisque si ils travaillent bien ils peuvent voir leur revenu augmenter.
Attention retour de la caricature :
Spoiler:
Et juste par rapport à la description de l’entrepreneur salvateur qui crée de l’emploi. Il a eu une idée, l’audace de se lancer, il s’est battu pour ses parts de marchés … Je suis d’accord (voir plus haut). Mais sans rigoler il aurait rien pu faire de tous cela si il y avait pas des types qui attendait sagement « assis sur leur mains en pétant pour les tenir au chaud » que leur futur emploi soit créer. Parce que créer une boite c’est bien, créer de la richesse c’est bien, employés des gens c’est bien mais il faut quand même qu’il y ait des gens à employer.
Benoist Rousseau a écrit : Si tu donnes 800€ à tout le monde. Tu as toujours autant de pauvres. Les gens a 800€ qui ne supporteront pas que le voisin a plus. Les prix augmenteront d’autant. Les commerçants adaptent leur prix en fonction de la clientèle. Si les gens gagnent plus les prix augmentent d’autant. Bilan aucune amélioration à la longue.
Oui si tu augmentes le pouvoir d’achat moyen tu risques une flambée des prix/de l’inflation, puisque la demande va grimper tandis que l’offre restera sensiblement la même (aux différences marketing près).
Miju a écrit : Comme reconnaître qu’il y a de pauvres smicards profiteurs du système et qui ne veulent rien faire.
Comme reconnaître qu’il y a certains retraités qui ont une pauvre retraite parce qu’ils ont fait du black toute leur carrière et qui on creusait le déficit.
En regardant les chiffres du gouvernements ? http://www.securite-sociale.fr/-La-fraude-sociale-


Oui au sein d’une entreprise c’est plus facile de se comparer au collègue d’à côté, à celui de la ville voisine ou autre. Le bonheur par comparaison est très humain, mais très malsain aussi.
Ça ne change pas l’idée de base du débat.
Oui l’homme est une créature de vice, le loisir a ce genre d’impact. Ça et le développement de l’intelligence.
Alors je suis d’accord, on pleure toujours que les politiciens ne servent à rien et qu’ils font ce que leur disent les riches. Mais si on changeait nous, la base, il y aurait un changement au-dessus. Le problème c’est qu’on attend que ce soit le gouvernement qui nous donne les signes de changements (en plus faut qu’il arrive à contenter tout le monde, :mur: ). Et puis surtout il faudrait quand même pas faire le premier pas avant son voisin. On est tous comme ça, à plus ou moins haut degré selon les situations.
Je suis bien d’accord que si le consommateur faisait un effort pour dire « Ce que moi je consomme je veux que ça vienne du plus près de chez moi », alors les fournisseurs de biens décentraliserait pour se rapprocher. Alors on va me dire c’est facile pour toi tu as les moyens. C’est vrai, en même temps j’ai fait d’autre choix, j’ai pas de télé, pas de grosse voiture, je répare mes objets, j'achète d'occasion … (oui je suis un bon gros bobo écolo).
Un autre problème de société c’est de vouloir que tout monde fasse comme les riches (au grand amusement de ces derniers qui en profite pour s’enrichir).
La grande perdante de tout ça ? Notre bonne vielle planète.
Et tous les peuples moins développés économiquement que l’on exploite pour notre sacro-sainte consommation.

Sujets similaires
Revenu salarial et revenu boursier
par Marc Player » 30 mai 2018 20:38 (12 Réponses)
Indice de disparité
par GOLDENBOY » 01 févr. 2015 20:45 (6 Réponses)
Ecarts d'exécution entre IG et IB
par Fredinho78 » 08 janv. 2014 14:43 (2 Réponses)
Les Pires écarts sur les indices
par SenseiTrader1 » 07 mars 2015 10:27 (14 Réponses)
Écarts de points cfd à risque limité
par Alex69 » 15 mars 2015 18:08 (3 Réponses)
Perte maximale journalière et moyens d'arrêter
par Epitaf » 15 nov. 2016 15:33 (20 Réponses)
Quantité maximale de RAM dédiée pour Java/PRT
par Jim » 17 mai 2017 16:21 (26 Réponses)
Pourquoi se fixer une perte maximale par jour ?
par plataxis » 04 sept. 2018 18:59 (10 Réponses)
Perte maximale sur futures
par Obi Wan Kenobi » 09 sept. 2018 19:35 (5 Réponses)
Securité Sociale / Assurance Maladie
par Obi Wan Kenobi » 17 juin 2013 14:34 (2 Réponses)