ProRealTime
On y parle de tout et de rien, de l'air du temps, de nos découvertes, joies et contrariétés mais pas sur le trading ni le high tech ;)

« IL ÉTAIT L’UN DES 177 »

par antares45 » 17 avr. 2021 13:28

HOMMAGE et RESPECTS Monsieur . Le vétéran du 1er BFMC (et dernier officier) Hubert Faure s'est éteint cette nuit, à l'âge de 106 ans.
Il ne reste plus que Léon Gautier (98 ans).
160420326_4172002572810429_1604685146138620210_n.png
160420326_4172002572810429_1604685146138620210_n.png (599.96 Kio) Vu 87 fois
Ils étaient 177 à débarquer, le 6 juin 1944, sous les ordres du capitaine de corvette Philippe Kieffer
« IL ÉTAIT L’UN DES 177 »
🔍 Hubert FAURE, badge n° 134
Né le 28 Mai 1914 à Neuvic, Hubert Faure s'engage dans l'Armée de Terre à 20 ans, comme Sous-Officier dans un Régiment de Dragons.

A la fin de l'année 1939, lorsque la France déclare la guerre à l'Allemagne, il est affecté au sein d'un Régiment de Chars de Combat et placé derrière la ligne Maginot.
Quelques mois plus tard, il prend part à la Bataille de Montcornet, dans l'Aisne, au cours de laquelle son Régiment est engagé aux côtés d'un détachement de blindés légers, commandé par le Colonel Charles De Gaulle.

Fait prisonnier par les Allemands, il profite de l'Armistice pour s'échapper et tente de rejoindre l'Angleterre en passant par l'Espagne, où il sera de nouveau fait prisonnier par la Garde Civile Espagnole.

Après quelques mois de détention, il s'échappe lors d'un transfert de prisonniers et rallie le Portugal, d'où il parviendra enfin à s'envoler pour l'Angleterre.

A son arrivée, il s'engage dans les Forces Françaises Libres et se porte volontaire pour rejoindre l'unité de Commandos Français, encadrée par le Lieutenant de Vaisseau Kieffer.
Envoyé à Achnacarry, il subi le redoutable stage Commando, duquel il sort avec le badge n° 134 avant de rejoindre le 1er Bataillon de Fusiliers Marins Commandos, au sein de la Troop 1.

Remarqué pour son excellente condition physique et son moral d'acier, il est promu au grade de Maître-Principal et quelques semaines plus tard, Philippe Kieffer lui confie le commandement d'une section de combat.

Le 6 Juin 1944, Hubert Faure débarque en Normandie, sur le secteur de Sword, aux côtés de ses 176 camarades du 1er Bataillon de Fusiliers Marins Commandos.
Blessé à la plèvre, il continue malgré tout à combattre, notamment aux abords du Casino de Ouistreham, où il dirige l'assaut en l'absence du Capitaine de Corvette Kieffer, parti dérouter un blindé Britannique pour tenter d'amenuiser les défenses Allemande.

Malgré sa blessure qui s'aggrave, il participe aux combats de Bénouville, du pont de Pégasus ou encore à ceux d'Amfreville avant d'être finalement rapatrié en Angleterre pour être soigné.
De retour sur le front, il rejoint ses camarades et participe à la fin de la Campagne de Normandie, avant d'être de nouveau blessé à la colonne vertébrale, ce qui lui fera manquer le débarquement de Flessingue, quelques mois plus tard.

A la fin de la guerre, contraint de mettre un terme à sa carrière militaire suite aux séquelles gardées de ses blessures, il reprend ses études et devient ingénieur en travaux publics.

À ce jour âgé de 106 ans, Monsieur Hubert Faure est l'un des 2 derniers vétérans sur les 177 hommes que comptait le 1er Bataillon de Fusiliers Marins Commandos.

Re: « IL ÉTAIT L’UN DES 177 »

par Papaours74 » 17 avr. 2021 13:34

MONSIEUR!!

:mercichinois: :mercichinois: :mercichinois:

Re: « IL ÉTAIT L’UN DES 177 »

par Francis1 » 17 avr. 2021 13:36

:mercichinois:

Re: « IL ÉTAIT L’UN DES 177 »

par Benoist Rousseau » 17 avr. 2021 13:48

Merci pour cet hommage

Re: « IL ÉTAIT L’UN DES 177 »

par Major Haag » 17 avr. 2021 14:29

Merci Antarès45 d'avoir mis ce grand homme au premier plan sur le forum.

Trois mots me viennent à l'esprit : Courage, Valeurs et Engagement...

Nous avons un devoir de mémoire envers nos anciens et de transmission pour le générations futures.

Re: « IL ÉTAIT L’UN DES 177 »

par antares45 » 17 avr. 2021 16:32

Il n'en reste plus qu'un, Léon Gautier, je dirais le plus connu, il a créé le musée du n°4 commando à ouistreham, géré par sa fille si je ne me trompe pas.

Je ne pense pas qu'il le fasse toujours, mais avant pour les scolaires, il était présent pour leur raconter cette page de l'histoire .

Re: « IL ÉTAIT L’UN DES 177 »

par Thierry 29 » 17 avr. 2021 18:35

Merci Antares

Beaucoup de respect pour ces hommes d'honneur et de courage :mercichinois: :mercichinois: :mercichinois:
.
Insigne_du_1er_Bataillon_de_Fusiliers_Marins_Commandos.jpg
Insigne_du_1er_Bataillon_de_Fusiliers_Marins_Commandos.jpg (519.07 Kio) Vu 52 fois

Re: « IL ÉTAIT L’UN DES 177 »

par climatisor » 17 avr. 2021 19:30

Bel hommage.
C'est le début des commandos marines en plus, ils ont ensuite eu une longue d'histoire. Une des forces d'intervention des plus efficace du monde, capable d'intervenir en mer comme sur terre. J'ai un ami qui a servi dans cette unité d'élite.

Re: « IL ÉTAIT L’UN DES 177 »

par ChristelleP » 17 avr. 2021 19:40

:( :(

Re: « IL ÉTAIT L’UN DES 177 »

par antares45 » 17 avr. 2021 20:30

Un badge de béret tant convoité par tous ces jeunes qui s'engagent à Lorient

80 a 90% d'échec aux sélections

Seuls les plus déterminés réussissent