ProRealTime
Un problème de pc ? Une choix de logiciel ou de hardware à faire ? Besoin de conseils pour acheter ou optimiser votre station de trading ?

L'école 42 : Xavier Niel a tué l'éducation nationale...

par ladefense92800 » 03 Mar 2015 19:59

Hier en naviguant , je suis tombé sur cette video , qui vaut son pesant de cacahuette . Pleins d idees nouvelles sur l education , le numerique , l entrepreunariat , la vallée , la freebox , les start up , le code , la vie ....

mettez vous ça en fond , vous le regretterez pas .....


Comment l'Ecole 42 veut redonner la capacité d'innover dans le "digital". Entretien avec le directeur général adjoint de la grande école informatique gratuite lancée par Xavier Niel.







Kwame Yamgnane
Directeur général adjoint 42

Spoiler:
Kwame est depuis des années l’un des plus proches collaborateurs de Nicolas. Avant de lancer 42 avec Xavier, Nicolas et Florian, il a participé aux débuts d’Epitech et a mené une carrière entièrement dédiée à l’IT en tant qu’entrepreneur et au sein de SSII. Son histoire et sa nature empathique l’ont conduit à développer une fibre sociale marquée. Il s’implique particulièrement auprès des jeunes de la [email protected], lancée conjointement par Nicolas et François Benthanane (ZupDeCo). Ce pilier de 42, « simple mortel » passionné de Kendo et de bonne chère, rappelle volontiers ses deux devises : « Liberté, Egalité, Fraternité » et « J’ai pas atteint 2 m et 120 Kg en mangeant de la salade ! »

La devise de la France est Liberté, Egalité, Fraternité.

L’initiative que nous prenons aujourd’hui s’inscrit dans cette droite ligne. Si l’on regarde l’état de la France et en particulier celui de l’enseignement supérieur, on ne peut qu’être alarmé. L’intégration des jeunes diplômés en entreprise ne fonctionne pas, même pour les très grandes écoles. Notre modèle d’ascenseur social par l’éducation est à l’arrêt, l’OCDE nous classant même parmi les pays les plus mauvais dans le domaine de l’accessibilité des études.

Lorsque l’enseignement supérieur et avec lui notre pays ont ainsi un genou à terre, il est important de lancer des initiatives fortes, comme la création de 42.

L’objectif, c’est d’apporter à plus de jeunes la pédagogie que nous développons avec succès depuis 10 ans maintenant dans le domaine de l’enseignement de l’informatique. Une pédagogie qui ne réserve pas la réussite à une élite sociale comme c’est actuellement le cas dans l’enseignement supérieur. En décidant la gratuité de l’école, nous avons voulu aller au bout de cette logique pour multiplier autant ces cas de réussite dont nous avons été les témoins dans le cadre de nos fonctions antérieures mais qui sont encore trop isolés.

On a vu des jeunes qui venaient de classe sociales extrêmement modestes, des caissières dans la grande distribution, des personnes sans le bac, des gens issus des plus obscures banlieues, avoir des réussites exceptionnelles dans de grands groupes ou en tant qu’entrepreneurs, là où pourtant leur bulletin scolaire ne les promettait qu’au chômage.

Aujourd’hui la filière informatique bac +5 compte quelques 6 à 7.000 inscrits en moyenne. 42 ce n’est pas rien, c’est dès maintenant 1.000 places supplémentaires et gratuites. 42, c’est donc le contraire du déterminisme, tout sauf ce ‘quelque chose’ au-dessus de vous, qui guide vos choix et vous prédestine sans que vous ne puissiez intervenir. Avec 42 c’est votre travail qui va vous permettre de vous échapper.

Mon histoire familiale est liée à ce système éducatif français qui savait servir notre devise, mener à bien cette mission juste. Aujourd’hui, avec Xavier, Nicolas et Florian nous renvoyons l’ascenseur. Nous proposons quelque chose d’unique et singulier. Quelle que soit votre classe sociale. Que vous ayez ou pas le BAC. Ce n’est plus le portefeuille de vos parents qui va dicter votre réussite, c’est votre travail. Et croyez-moi, si vous êtes courageux vous serez récompensé.


Pour finir et apres avoir googler le nom :

Kwame Yamgnane est le fils de Kofi Yamgnane ....les chiens font pas des chats .

Re: L ecole 42 : xavier niel a tué l education nationale ..

par Rogue » 03 Mar 2015 20:16

ladefense92800 a écrit:Kofi Yamgnane ....les chiens font pas des chats .

C'est qui ? :?

Re: L ecole 42 : xavier niel a tué l education nationale ..

par ladefense92800 » 03 Mar 2015 21:24

Rogue a écrit:
ladefense92800 a écrit:Kofi Yamgnane ....les chiens font pas des chats .

C'est qui ? :?


mais si tu connait .....

Kofi Yamgnane

Spoiler:
Kofi Yamgnane est un homme politique franco-togolais, né le 11 octobre 1945 à Bassar (Togo). Il fut secrétaire d'État chargé de l'Intégration auprès du ministre des Affaires sociales et de l'Intégration de 1991 à 1993, conseiller régional de Bretagne de 1992 à 1997 et député socialiste du Finistère lors de la XIe législature de 1997 à 2002. Après une première tentative en 2005, il présente sa candidature à l'élection présidentielle togolaise de 20101 mais celle-ci est rejetée par la cour constitutionnelle2 en raison d'un « doute sur son identité », car ses documents d'état civil mentionnaient deux dates de naissance différentes, à savoir les 11 octobre 1945 et 31 décembre 19453.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Kofi_Yamgnane


c est le fils d un type assez brillant je trouve , c est ça que je voulait dire ... :mercichinois:

Re: L ecole 42 : xavier niel a tué l education nationale ..

par Melmoth » 03 Mar 2015 21:41

L'emploi de cadres dans l'nformatique en Ile-de-France est tendu. Encore plus pour les jeunes cadres informatique de moins de six ans d'expérience qui représentent 74% des embauches d'après le munci). De ce que je vois et de ce que j'entends, cela n'est pas près de changer dans les années qui viennent. Alors ouvrir une ecole à Paris qui forme de jeunes bac+5 IT cela a du sens.

Bon après ca reste une école d'ingénieur, et même si le nom est drôle, cela ne vaut pas la fac :mrgreen:

Re: L ecole 42 : xavier niel a tué l education nationale ..

par Rogue » 03 Mar 2015 21:46

Ah ok, merci, je pensais que tu faisais une erreur de presque homonymie avec Kofi Annan. ;)

Re: L ecole 42 : xavier niel a tué l education nationale ..

par ladefense92800 » 03 Mar 2015 21:51

Melmoth a écrit:L'emploi de cadres dans l'nformatique en Ile-de-France est tendu. Encore plus pour les jeunes cadres informatique de moins de six ans d'expérience qui représentent 74% des embauches d'après le munci). De ce que je vois et de ce que j'entends, cela n'est pas près de changer dans les années qui viennent. Alors ouvrir une ecole à Paris qui forme de jeunes bac+5 IT cela a du sens.

Bon après ca reste une école d'ingénieur, et même si le nom est drôle, cela ne vaut pas la fac :mrgreen:


pas sur que ce soit bac +5 ....

Parce que la complexité et l’importance des programmes informatiques grandit pour devenir le vecteur silencieux mais indispensable de toute innovation, 42 se donne 3 ans pour faire de vous un informaticien et une informaticienne aux compétences recherchées. Mais avant de vivre de votre passion dans l’entreprise ou le Lab de vos rêves, il faudra travailler dur…

Au travers d’une pédagogie conçue pour développer des capacités hors normes en matière de programmation, 42 vous prépare à répondre aux besoins les plus pointus et les plus exigeants des entreprises qui innovent. Au-delà d’une simple expertise technique, c’est l’excellence en programmation qui est visée.


à mon humble avis rien a voir avec une ecole ingenieur ... :D

Re: L ecole 42 : xavier niel a tué l education nationale ..

par ladefense92800 » 03 Mar 2015 21:52

Rogue a écrit:Ah ok, merci, je pensais que tu faisais une erreur de presque homonymie avec Kofi Annan. ;)


ok pas de soucis ...... ;)

Re: L ecole 42 : xavier niel a tué l education nationale ..

par Melmoth » 03 Mar 2015 21:57

Au temps pour moi, effectivement cela ne délivre pas de diplôme reconnu par l'état. A voir dans le temps, parce qu en France le diplôme ca compte ...

Re: L'école 42 : Xavier Niel a tué l'éducation nationale...

par DarthTrader » 03 Mar 2015 23:32

effectivement en France le diplôme sa compte mais ce qui compte le plus c'est l'école dans laquelle tu as obtenue ton diplôme et le réseau que cela t'a permis de tisser, parceque pour les bon postes dont les annonces ne paraissent jamais nulle part hors réseau impossible ou presque d'y accéder. Cependant et heureusement le marcher de l'emploie ne se limite pas à la France, et un bon développeur peut se vendre via des sites en freelance ou tenter sa chance en Californie. Perso je trouve sa bien qu'on fasse des écoles qui sorte un peu des champs battue et qui permette de se différencier des cursus classique

Re: L'école 42 : Xavier Niel a tué l'éducation nationale...

par Mister Hyde » 04 Mar 2015 14:29

Vidéo très intéressante, merci ladéfense.

Les réflexions de Kwame sur le fonctionnement de l'éducation nationale, ce même moule à fabriquer des gens qui pensent pareil, l'artisanat du logiciel, l'initiative privée telle que 42 sont très justes et je les partages.

Ce n'est pas nouveau que l'industrie développe des écoles pour pourvoir à ses propres besoins, vous avez par exemple les ITII (Institut des techniques d'ingénieur de l'industrie), l’Ecole d'Enseignement Technique Michelin ou l'École Espera Sbarro pour ne citer que ces exemples.

L'ajout de l'enseignement du code aux gamins est encore une lubie bureaucratique, qui viendra s'ajouter à l'enseignement de l'histoire, de la géographie, de la musique, des arts plastiques, de la littérature, de la philosophie, de l'éducation civique, de l'éducation physique et sportive. Au détriment des outils de bases de la vie, le calcul, la lecture et la compréhension, ainsi que l'écriture.

Compétences de base pour tous dans l’enseignement obligatoire
De nombreux enfants ne parviennent pas à acquérir les compétences de base à l’école. Dans la zone OCDE, près de 22 % des enfants de 15 ans en moyenne obtiennent un score inférieur ou égal à 1 à l’échelle de compréhension de l’écrit de l’enquête PISA et 25 % un score inférieur ou égal à 1 en mathématiques (OCDE 2004b, tableau 2.5a, 6.)
[...]
L’impact sur ceux qui sont concernés est très important, car savoir lire et écrire est un outil essentiel pour travailler et pour vivre et parce que ces aptitudes forment une base indispensable à la quasi totalité des compétences de niveau plus élevé.

source : En finir avec l’échec scolaire (OCDE)
http://www.oecd.org/fr/education/scolaire/45179203.pdf

En France cela tourne à 18% à peu près de jeunes ayant des difficultés avec la lecture, toujours selon cette étude.

Kwame parle aussi des antis-MOOC :lol:

J'ai retrouvé le papier qu'il cite.
Mooc : une étape vers la privatisation des cours

L’apparition des Mooc aux Etats-Unis dans les années 2010 relève de choix économiques de pure rentabilité. L’objectif affiché était de répondre à la crise des universités privées américaines, suite à la hausse des frais de scolarité, à l’augmentation des emprunts étudiants, au chômage croissant des jeunes diplômés et à l’affaiblissement de leur retour sur investissement.


Le développement des Mooc ne découle donc pas de raisons philanthropiques liées à la démocratisation des savoirs, dont on peut douter de la réalité. En effet, l’accès au numérique est socialement différencié et les cours en ligne, écoutés chez soi, maintiennent les enseignés dans leurs milieux d’origine et diminuent un brassage scolaire déjà insuffisant.


Ces dispositifs devraient aussi soulever quelques interrogations sur le sens du métier d’enseignant. S’ils viennent à se diffuser, il ne s’agira plus de faire un cours adapté à une classe et en lien avec l’activité de recherche, mais d’expliciter un cours préfabriqué, aux dépens des interactions entre le professeur et sa classe. Le concept de liberté pédagogique n’aura tout simplement plus de sens puisque la répétition d’un contenu imposé remplacera les tâches de conception.


En réalité, Mooc et enseignements en classe ne sont pas complémentaires. L’avènement des premiers signifie la fin des seconds ou, en tout cas, leur subordination. C’est pourquoi nous nous opposons fermement à la mise en place des Mooc, qui poursuit la politique néolibérale conduite dans l’enseignement par les ministres Valérie Pécresse et Geneviève Fioraso.

(1) Article d’Annie Vinokur : la Normalisation de l’université (2013). (2) Ibid. (3) Au Forum économique de Davos, janvier 2013.
Par le Collectif anti-MOOC, Solidaires Etudiants, la CGT Ferc-Sup et l’Unef de l’ENS

source : http://www.liberation.fr/societe/2013/12/26/mooc-une-etape-vers-la-privatisation-des-cours_969050

Chacun se fera son avis sur les bonnes intentions de ces syndicats.

Articles en relation
Le Patron de Free veut lancer une école 100% gratuite
Fichier(s) joint(s) par emma » 27 Mar 2013 15:17 (31 Réponses)

ProRealTime

Alors partagez-le 5 fois c'est bon pour la santé