ProRealTime
Vos réactions et idées sur l'actualité économique et sociale, vos lectures et questions sur l'économie
Répondre • Page 1 sur 1

Loi de Parkinson

par Motiyo » 29 janv. 2024 09:26

Comme dans certaines files du forum il est fait mention du développement des administrations je pense informatif de rapporter le travail effectué par l'Anglais C. Northcote Parkinson qui a établi une loi sur la croissance et l'efficience des administrations:
Les bases que je rapporte sont sur Wikipedia (tapez sur un Moteur de recherche "loi de Parkinson" et vous trouverez plusieurs articles)

Loi de Parkinson

La loi de Parkinson pose que tout travail au sein d'une administration augmente jusqu’à occuper entièrement le temps qui lui est affecté. Elle concerne en particulier la multiplication inéluctable des bureaucrates, et a d’abord été publiée par Cyril Northcote Parkinson le 19 novembre 1955, dans un article publié dans la revue The Economist.

C. Northcote Parkinson développe sa loi à partir du comportement des gaz appliqué au travail lui permettant d'affirmer que « le travail étant extensible, il n'y a pas (ou très peu) de relation entre un travail donné et la taille de l'équipe qui en est chargée ».

Les deux forces qui dictent le comportement des bureaucrates:

1) un bureaucrate entend multiplier ses subordonnés, pas ses rivaux;
il a une tendance à diviser le travail pour éviter d'être remis en cause par l'un de ses collaborateurs. Il crée ainsi des besoins de coordination interne, qui entraînent une charge de travail supplémentaire, puis l'embauche de collaborateurs supplémentaires. On construit ainsi un système « autarcique » qui va consommer, de manière endogène, une part croissante de l'énergie disponible, conduisant à la deuxième force :

2) les bureaucrates se créent mutuellement du travail. 
Plus il y a de bureaucrates, plus les demandes d'approbation qu'ils se communiquent mutuellement, ou tâches comparables, les occupent, de sorte que le travail accompli d'un point de vue extérieur par l'administration dans son ensemble n'augmente pas.

il cite une analyse sur les évolutions des employés de deux ministères britanniques (Marine et Affaires coloniales), qui met en évidence une progression constante de leur nombre malgré une importante diminution des attributions de ces ministères.
Ces derniers éléments peuvent également être considéré comme une validation expérimentale.
À partir de celà C. N. Parkinson construit sa loi, donnant le taux d'augmentation des effectifs d'une administration quelconque, qu’il énonce ainsi:
 
dans une administration publique qui n’est pas engagée directement dans des actions de guerre, l'augmentation des effectifs peut être définie par la formule suivante :  
formule de Parkinson.png
formule de Parkinson.png (3.23 Kio) Vu 147 fois
Cette valeur sera toujours comprise entre 5,17 % et 6,56 %, indépendamment de toute variation de la quantité du travail (éventuel) à effectuer.

Les facteurs intervenant dans la formule sont :
x : le nombre de nouveaux embauchés chaque année,
k : le nombre de personnes qui recherchent une promotion via la nomination de subordonnés,
m : (exposant de k) le nombre d'heures de travail consacrées à répondre à des notes internes du Service,
: le nombre d’années entre l’âge d’affectation au poste et l’âge de la retraite,
: le total de bureaucrates de l'année précédente,
n : le nombre de nouveaux bureaucrates nécessaires par an.

La loi de Parkinson est donc la loi qui prédit l’augmentation inéluctable des bureaucrates avec un taux d’environ 6 % par an, indépendamment de la quantité de travail à fournir ou même de sa simple légitimité.
Elle est également appelée « Loi de la pyramide sans fin » et a conduit à des expressions comme « développement parkinsonien des administrations ». C. Northcote Parkinson a ainsi mis en évidence une maladie fondamentale des bureaucraties administratives.

Dans son livre Parkinson’s Law And Other Studies In Administration, C. N. Parkinson propose également deux autres lois :

la loi de futilité : dans un comité financier, plus le budget discuté est important, moins on y passe de temps, et inversement 

le coefficient d’inefficacité : il définit le nombre critique des membres d’un cabinet ou conseil des ministres, nombre à partir duquel ce cabinet ministériel devient inefficace. Ce chiffre est toujours compris entre 19,2 et 22,4.

Exemples concrets :

Parkinson prenait l'exemple des effectifs administratifs de l'amirauté britannique et montrait que ceux-ci avaient crû notablement, alors même que les tonnages gérés avaient été réduits des deux tiers.
Les statistiques concernant l'amirauté entre 1914 et 1928 montraient une forte chute du nombre des marins disponibles pour les combats en même temps qu'une forte augmentation du personnel disponible uniquement dans l'administration, qualifiée ironiquement de « magnifique marine sur terre » : les 2 000 fonctionnaires de l'amirauté en 1914 passaient à 3 569 en 1928 sans que cette croissance soit liée à aucune augmentation possible de leur travail.
La marine, pendant cette période, avait de fait diminuée d'un tiers pour le nombre des hommes et de deux tiers pour le nombre des navires.

L'exemple le plus frappant étant le département colonial, qui comprenait 372 personnes en 1932 et 1 661 personnes après la fin de l'existence des colonies britanniques en 1954.

2 Exemples en France

le ministère de l'Agriculture voit ses effectifs augmenter bien que le nombre d'agriculteurs baisse et qu'une partie de ses prérogatives soit confiée à Bruxelles.

Les effectifs du ministère des Anciens combattants sont stables en dépit de la diminution des anciens combattants.

Re: Loi de Parkinson

par Benoist Rousseau » 29 janv. 2024 10:45

merci pour ta pédagogie, je ne connaissais pas

Très clair et les exemples sont lumineux

Re: Loi de Parkinson

par ChristelleP » 29 janv. 2024 15:45

très intéressant, merci beaucoup Motiyo pour ce partage :mercichinois:

Re: Loi de Parkinson

par Francis1 » 29 janv. 2024 16:40

:merci:

Re: Loi de Parkinson

par kelly » 29 janv. 2024 17:58

Je connaissais de nom mais absolument pas le sujet.
Merci ++

Re: Loi de Parkinson

par HellionReign » 29 janv. 2024 19:38

:merci: Motiyo Sujet Très Intéressant :top:
Et Super Bien Expliquer ;) :mercichinois: :mercichinois: :mercichinois:

Re: Loi de Parkinson

par nuts » 29 janv. 2024 21:03

''les bureaucrates se créent mutuellement du travail
(...)
le travail accompli d'un point de vue extérieur par l'administration dans son ensemble n'augmente pas''

😂🤪
en gros de plus en plus nombreux pour faire du sur place 🤩🤔😅

heureusement qu'il y a l'informatique, les algos et l'ia pour faire avancer le pays 😁👀🧐

(merci Motiyo)

Re: Loi de Parkinson

par ChristelleP » 03 févr. 2024 19:14

UP

Sujets similaires
PC portable et musique pour handicap Parkinson
par olivier.ov » 04 mars 2018 13:06 (10 Réponses)
La loi des séries?
par Amarantine » 01 déc. 2014 12:00 (3 Réponses)
Ouverture d'un compte réel IG et loi de l'AMF ?
par Benoist Rousseau » 23 févr. 2016 09:02 (3 Réponses)
Loi travail + salariés en gréve :
par ladefense92800 » 26 mai 2016 19:02 (88 Réponses)
Faillite des banques loi sapin 2
par farwest » 22 juin 2016 13:26 (26 Réponses)
La loi Rothchild
par loilodan » 02 sept. 2016 23:42 (4 Réponses)
Loi sapin 2 et ig market cfd à risque limité
par SURFEUR » 28 nov. 2016 14:04 (4 Réponses)
Loi de Dow : est-ce codable sous PRT
par Balian » 25 mars 2017 21:18 (12 Réponses)
Loi, decret, circulaire
par apj » 19 déc. 2017 18:01 (4 Réponses)