ProRealTime
Pour faire découvrir et partager sur nos films et séries TV préférés

Re: Ni Dieu ni maître - Une histoire de l'anarchisme

par Burzum » 14 Avr 2017 10:30

C'est intéressant ce que tu soulèves Algo.
Il n'y a pas de notion de "bien ou de mal" dans le débat d'idées , normalement devrais je dire.
Il n'y a juste les faits, que les faits que chacun argumente, fonction de ses opinions, politique,religieuse, historique,philosophique et j'en passe.
Nous nous sommes trop habitué au débat, tient comme par exemple présidentiel, où il n'y a que de débat le terme . la on retrouve la notion du "bien et du mal" je suis le meilleur, vous êtes des nuls.
Ce qui à pour finalité de tuer tout débat et d'appauvrir la réflexion de fond.
Ce qui est d'autant plus pathétique que l'argumentaire a été érigé au Panthéon par nos ancêtres. Malraux,Zola, Voltaire ......
Aujourd'hui, argumenter = faire étalage de sa science, vue comme infuse.
Non le débat est bel est bien mort.

Re: Ni Dieu ni maître - Une histoire de l'anarchisme

par Djobydjoba » 14 Avr 2017 10:48

Benoist a écrit:Ne pas prendre les gens pour des abrutis. La télé et ce type de documentaire n'accompagnent les gens faire plus de réflexion. Pour le même temps d'occupation de votre cerveau ils auraient pu tellement vous en donner plus. Soyez exigeants vous valez mieux et c est loin d'être de l'élitisme lol Je donnais juste le meilleur à mes élèves en banlieue qui suivaient des cours de fac sans même le savoir. Donc la télé peut faire bien plus pour vous et accessible à tout le monde. Mais élever le niveau c est trop anarchiste. On a besoin de consommateurs avant tout hélas
Tellement vrai :top: :top: :top:

Avec la TV, le ratio information utile / temps passé est le plus bas qui soit. Quand on veut mieux gérer son temps, la première chose à faire est de ne plus la regarder.

La télé est désertée depuis longtemps par ceux qui recherchent un contenu sérieux et un peu objectif. Même Arte n'est pas du tout objectif. C'est une chaîne orientée politiquement à gauche (du moins, il me semble :mrgreen: ).

D'ailleurs il n'y a aucun média objectif. Chacun voit et pense le monde selon ses propres biais et intérêts. La seule démarche valable il me semble est de s'abreuver à toutes les sources, sources opposées et contradictoires, et d'en faire une synthèse qui tiennent compte de ces multiples points de vue et sans jugement, ou en tout cas le minimum.

Re: Ni Dieu ni maître - Une histoire de l'anarchisme

par sobear » 14 Avr 2017 11:03

ce débat est intéressant, la transmission du savoir doit elle être parfaite, complète et rigoureuse ou peut-elle se faire ludique, partielle, fragmentée, insouciante ou divertissante ? Je suis pour la deuxième solution pourvu qu'elle ne soit pas trompeuse, manipulatrice ou fausse.
Alors même si les documentaires sur arte ou autres peuvent paraître de la bouillie pour chat aux initiés et bien c'est déjà un premier pas qui mène vers la connaissance et l'envie d'en savoir plus.

Re: Ni Dieu ni maître - Une histoire de l'anarchisme

par Djobydjoba » 14 Avr 2017 12:45

L'objectivité n'existe pas, je te rejoins.

Raoul Volfoni a écrit:Néanmoins je ne suis pas du tout d'accord quand on rejette tout en bloc au non de la médiocrité ou du manque d'objectivité : télé, internet, vulgarisation, etc. J'ai du mal avec ces postures intellectualistes (je les ai beaucoup cotoyées, dans mes études notamment :roll: .

J'ai énormément regardé la TV dans ma vie (génération années 80 :) ). J'ai évolué avec la TV et j'ai assisté à son évolution. J'étais de plus en plus exaspéré par le contenu des programmes, les idées que l'on ne développe pas, les interlocuteurs que l'on coupe sans cesse sans qu'ils puissent terminer leurs phrases (débats où ils sont douze sur le plateau, 3 minutes chacun, à s'interrompre constamment les uns les autres...). Quand on invite quelqu'un, même supposé adversaire, et même si je n'apprécie pas particulièrement cette personne, je considère qu'on doit le laisser s'exprimer sans la couper. La laisser exprimer posément son point de vue, le temps nécessaire. Sur ce média c'est impossible. C'est le chaos des idées non développées qui prédomine.

Ensuite, avec Internet, j'ai commencé à m'informer différemment. Avec Internet on peut écouter quelqu'un qui développe une idée pendant une heure sans être interrompu. Wahhoooou.

Et puis, soyons objectif sur qui possèdent les chaînes de TV et les grands médias. Les grands patrons industriels et les financiers. C'est forcément pour exercer une influence, faire passer une vision du monde, faire du lobbying... Donc je ne rejette pas la TV en bloc, à condition de savoir à qui on a affaire, et les limites du média. Personnellement j'ai bazardé ma TV il y a bientôt quatre ans, je ne la regardais plus, je suis toujours fourré sur Internet à chercher l'information qui m'intéresse. J'ai la chance de ne pas avoir de compagne qui m'impose la TV à la maison. En fait je crois ne plus pouvoir partager ma vie avec des personnes qui passeraient plus de, disons, 5 heures pas semaine, devant la TV. Les messages (ou l'abrutissement) renvoyés par beaucoup d'émissions et fictions me sont devenus proprement insupportables. Ce qui d'ailleurs est un peu gênant socialement, mais tant pis.

Re: Ni Dieu ni maître - Une histoire de l'anarchisme

par Djobydjoba » 14 Avr 2017 13:02

Et lâcher la TV c'est aussi une forme d'anarchisme :)

Re: Ni Dieu ni maître - Une histoire de l'anarchisme

par Djobydjoba » 14 Avr 2017 13:38

J'avais des cousins qui n'avaient pas la TV, pour moi à l'époque c'était des extra-terrestres. Je ne comprenais pas comment c'était possible. Mais en même temps je les enviais terriblement parfois. J'ai souvent ressenti de la tristesse à constater tout ce que la TV nous empêchait de vivre entre nous, famille de 4 enfants. Les jeux de sociétés, activités de plein airs, les échanges etc. La TV était toujours la solution de facilité, et on ne se privait pas. Faire un jeu de société au lieu de regarder un film, c'est un effort à faire important... C'est dommage et ça m'a assez attristé souvent. J'ai donc toujours considéré la TV assez négativement, comme nous empêchant de vivre notre propre vie, même s'il y a des programmes que j'adorais étant môme (dessins animés notamment).

La TV des années 80 restait assez qualitative. Tu vois des dessins animés comme Capitain Flam, Ulysse 31 ou Albator, ça tient la route. Des aventures assez épiques. A partir des années 90 ça s'est dégradé et rapidement. On grandit aussi, mais je ne pense pas que ça soit la cause. La TV à l'américaine, TV spectacle, vide et qui tourne en boucle, s'est importé de manière rapide. Auj. la qualité des émissions et des débats est alignée globalement sur la TV US. Quelques exceptions parfois, rare, mais je trouve que ça ne vaut pas le coup de garder la TV pour quelques rares bonnes choses dans l'année (que l'on peut retrouver sur Internet d'ailleurs).

Re: Ni Dieu ni maître - Une histoire de l'anarchisme

par AlgoFlex » 14 Avr 2017 13:47

En attendant de passer du tout ou rien, sur la télécommande il y a un bouton pour couper le son, ne pas n’hésiter pas a en abuser l’effet est magique sur les enfants.

Re: Ni Dieu ni maître - Une histoire de l'anarchisme

par Benoist Rousseau » 14 Avr 2017 17:09

J'ai du modérer. On reste courtois. On insulte personne, aucun membre du forum pour ses opinions politiques ou autres.

Merci. Sinon c'est l'anarchie :lol:

Re: Ni Dieu ni maître - Une histoire de l'anarchisme

par Burzum » 14 Avr 2017 17:10

:lol: Benoist
Je suspecte que tu as peur de perdre tes abonnements aux journaux que j'ai cité :lol2:

Re: Ni Dieu ni maître - Une histoire de l'anarchisme

par Benoist Rousseau » 14 Avr 2017 17:15

Non j'ai envie de ne pas passer mon weekend à modérer alors que c'est le seul moment où je peux souffler. On attaque pas un membre du forum pour ses opinions.

Moi je suis centriste, tendance Bayrou et Pro européen que je considere comme mon identité et la France comme mon régionalisme. Je suis tolérant, il n'y aurait pas beaucoup de monde sur le forum sinon, 80% des gens du forum je les trouve extrémistes :lol: donc tant que les partis d'extrême gauche et d'extrême droite sont autorisés par la République, on ne stigmatise personne. Et cela me coûte souvent aussi de lire certains propos mais je fais avec. J'argumente parfois mais Je ne fustige pas l'opinion d'un membre. Ce n'est pas en se tapant dessus que cela changera quelque chose. On accepte même les aristocrates romains :lol:

Retour au sujet svp, (la file est riche de pensées diverses, je n'ai aucune envie de la fermer) : l'anarchie comme modèle politique.

Articles en relation
L'histoire du capitalisme en 6 partie
par Mister Hyde » 16 Mai 2015 13:15 (3 Réponses)
Pétrole, une histoire sans fin ?
par Rogue » 10 Sep 2015 15:11 (1 Réponses)
La drole histoire des banques françaises
par Mister Hyde » 16 Mai 2015 12:52 (2 Réponses)
Confessions d'histoire. Richard et les croisades
par chad » 21 Nov 2017 23:03 (1 Réponses)
Arte Reportage - histoire bouleversante d'une famille d'Alep
par Khalyser » 21 Mai 2016 19:49 (1 Réponses)

ProRealTime

Alors partagez-le 5 fois c'est bon pour la santé