ProRealTime
On y parle de tout et de rien, de l'air du temps, de nos découvertes, joies et contrariétés mais pas sur le trading ni le high tech ;)

Vous, vous feriez quoi ?

par Renaud-C » 28 Oct 2017 22:32

Bonjour à tous !
Je suis désolé de ne pas prendre ni donner de nouvelles mais je suis super occupé par une sorte de reset initié à mes yeux par l'irruption du trading et d'Andlil dans ma vie, en 2014.
Les changements que je vis sont bouleversants (psycho, couple, boulot), j'ai parfois l'impression d'enfin devenir qui je suis, parfois celle de me perdre complètement. Je pense, je crois, que cette crise est très très positive et je suis extrêmement reconnaissant envers Benoist, c'est beaucoup grâce à lui que je suis ce chemin.
Voici un petit texte que j'ai envie de partager ici.
J'espère que vous allez bien, Benoist, ZeBlob, Chad, Florine, Miju, Scoualpinge, Sobear, Eversa, AirOne... je me sens loin mais je ne vous oublie pas.
Merci pour votre passage ici !
Renaud-C






La crème de la crème

Je souffre d'une maladie de peau bénigne mais très impressionnante. Elle n'est pas douloureuse, je ne sens pratiquement rien, au plus de vagues démangeaisons, ce n'est pas contagieux. Mais comme j'aimerais à la place un truc douloureux invisible ! Ou au moins à un endroit facilement recouvrable d'un vêtement, soit partout sauf au visage. Souvent je m'imagine des marchandages avec je ne sais qui : ok, un truc qui fait mal, qui saigne, qui empêche de dormir ou qui fait boiter, mais ailleurs : sur la poitrine, les jambes, le dos, n'importe où, même sur le cou, avec un foulard je me débrouillerais. En fait je préfèrerais souffrir de n'importe quoi d'autre, mais c'est peut-être ce que pensent tous les malades de leur maladie.
J'ai vu cent médecins, pris tous les médicaments possibles, essayé toutes les crèmes, c'est peut-être ce qui me réussit le moins mal, les crèmes, une certaine notamment qui, appliquée très régulièrement, fait parfois un peu d'effet. Cette dermatite serait hautement psychosomatique, ce qui me fait une belle jambe car j'ai également consulté mon lot de psychothérapeutes. Une belle jambe, deux même, pas une rougeur, pas un bouton, rien, le nez et les mains c'est autre chose. Suivant des circonstances que j'ai du mal à identifier mais qui, grosso-modo, je m'en suis quand même rendu compte, sont liées à mon état de stress et au taux de l'humidité de l'air (plus il est sec, moins ça va), les ailes de mon nez et les articulations de mes doigts présentent un mélange de zones ultra sèches (avec desquamation : des espèces de pelures qui partent au grattage) et, croyez-le ou non, de zones hyper grasses et suintantes, avec des pustules rouges que je perce et désinfecte. C'est totalement dégoutant et au plus fort des crises (le tout marche par crises), j'ai le pif littéralement explosé. Les gens dans la rue doivent se demander à quel âge j'ai dû me mettre à boire pour être aujourd'hui dans cet état. Les crises apparaissent globalement en cas de fort stress (travail, famille, amour quand j'en ai) et de climat sec, pour autant elles sont imprévisibles, un excellent voyage d'un mois en Inde avec un ami, et en période de mousson, n'avait par exemple eu que très peu d'effet positif. Bref, j'ai renoncé à comprendre le truc et suis assez fier, en fait, de commencer à accepter les choses : j'ai un nez répugnant et tant pis si c'est le premier organe que les autres voient chez moi, c'est la vie. Quant à mes mains, j'arrive à les cacher dans mes poches, sous les tables, dans des gants bien sûr dès qu'il fait froid. Notez que si elles étaient montrables, je pourrais m'en servir pour me cacher le nez, de temps en temps, en faisant semblant de me masser les tempes par exemple, ce que je fais souvent quand il fait assez froid pour pouvoir porter des gants.
Côté vie amoureuse, cela ne donne évidemment rien de folichon. Pour aller vite, rares sont les femmes qui peuvent supporter cette énormité et j'ai tendance à ne pas supporter celles qui le pourraient. Et contrairement à ce qu'on pourrait penser, à ce que j'ai espéré aussi, une relation sentimentale et sexuelle suivie, j'en ai eue tout de même, s'étalant même sur plusieurs semaines, ne change rien à l'affaire. Au contraire, mon état empire en général quand les choses semblent s'installer.
Jusqu'à ce que je rencontre Lætitia. Ah, le très rare e dans l'a ! Lætitia est une fille incroyable, elle fait l'unanimité, tous mes copains, je dis bien tous, la détestent. Elle serait profondément égoïste, ne penserait qu'à elle et me mènerait par le bout du nez se désolent-ils avant de s'excuser pour l'expression. Je suis assez d'accord avec eux. Lætitia est égoïste, c'est sûr, elle a autant de cœur qu'un rail d'autoroute, c'est probable, elle s’intéresse principalement à elle et ne fera jamais rien passer avant sa brillante carrière, surtout pas une relation amoureuse : tout le monde en convient, elle la première, et sans la moindre gêne. Un jour, au début de notre relation, je lui disais que je lui trouvais un côté princesse, que, petite fille, je l'imaginais ultra gâtée par son père, que celui-ci devait tout lui passer, la couvrir de cadeaux à chacun de ses caprices. J'adoptai un ton moqueur mais pas trop, avec Lætitia, je suis souvent dans mes petits souliers. Elle m'avait répondu, pas du tout impressionnée par tant de perspicacité : Bien sûr mon père est comme ça, et c'est toujours le cas.
C'est une égocentrique infinie mais je lui trouve un côté honnête qui fait qu'elle ne s'en cache pas.
Eu égard à ma maladie, j'ai cru au départ qu'elle s'en fichait complètement, que le nez n'était pas un truc auquel elle prêtait attention chez un homme, et bien pas du tout. J'ai eu peur ensuite qu'elle exige de moi que je fasse absolument quelque chose pour me débarrasser de cette horreur : pas du tout non plus. Lætitia a abordé une seule fois le sujet : elle m'a dit qu'elle trouvait mon nez vraiment dégoutant et qu'elle se demandait comme je faisais pour le supporter. Je n'ai rien répondu, elle se posait la question à elle-même, pas à moi… Lætitia d'une manière générale ne pose pas beaucoup de questions aux gens. Dans cette même discussion, elle m'a dit qu'elle se savait extrêmement maigre, sans me demander non plus ce que j'en pensais. C'est vrai qu'elle est très maigre et n'a pas beaucoup de formes, cela ne me dérange pas du tout. Je crois même que j'aime bien les femmes légères. Pour elle ai-je pensé, dire ça à ce moment, c'était peut-être dresser ce constat : Je n'ai ni (mot censuré merci de rester poli) ni sein, tu as un nez horrible, celui qui n'est pas content peut se barrer. C'est comme ça que j'ai pris les choses.
Niveau sexe, tout va plutôt bien avec Lætitia, plutôt très bien même, avec un accord tacite : elle ne m'embrasse pas le visage, elle sait pourtant que je ne suis pas contagieux.
Je n'ai jamais été avec une femme aussi légère, c'est troublant, elle n'est pas très grande et je peux la déplacer facilement, la soulever, la tourner. C'est très troublant. Troublant aussi : dans la vie de tous les jours, Lætitia est très dominatrice, j'en suis maintenant tout à fait conscient, c'est elle qui décide, presque tout et tout le temps, mais, la nuit, elle aime se laisser faire et je me suis découvert un côté dominateur. Vraiment troublant. Je n'ai pas fini d'explorer cette nouveauté. Oui, le sexe marche bien entre nous.
À ce stade on pourrait penser que nous formons un beau couple. J'ai écrit « beau » ! Pourtant ni elle ni moi ne sommes beaux. Un beau couple, c'est ce que j'ai pensé, assez longtemps même, contre l'avis de tous ceux à qui j'ai présenté Lætitia. Pourtant il ne faut pas que je reste avec elle, aujourd'hui je le sais. Si je regarde la vérité en face, et il faut absolument que je regarde enfin la vérité en face, cela donne ça : nous nous voyons très peu, et uniquement quand Lætitia le décide. Tout simplement, c'est Lætitia qui décide tout : quand, où, combien de temps nous nous voyons. Moi je pourrais la voir tous les soirs, je suis libre tous les soirs. Lætitia elle, peut rarement, elle a du travail, des réunions qui se terminent tard, des « gens à voir ». Elle est capable d'annuler une visite au dernier moment ou au contraire de passer chez moi sans prévenir pour ensuite retourner dormir chez elle « car c'est plus pratique ». À chaque fois je lui trouve des excuses : ok, elle est un peu spéciale et pas vraiment disponible, mais c'est tellement bien quand on se voit… Il faut que j’arrête, la vérité en face c'est ça : je suis une marionnette qui mendie le bon vouloir de Madame. Mes copains, ma sœur ont raison, il faut que j'arrête, il faut que je quitte « ce sac d'os égoïste » qui n'a aucune intention de construire quoi que ce soit de sérieux avec moi. Ils ont raison, Lætitia me mène en bateau.
Oui mais il y a un problème.
Depuis que je la vois, mon nez et mes mains vont mieux, beaucoup mieux, je crois même – je ne me suis jamais dit ça de ma vie – que je peux guérir.
Vous, vous feriez quoi ?

Re: Vous, vous feriez quoi ?

par scalptrice » 28 Oct 2017 23:25

Une écriture magnifique. Une plume, aussi légère que Laëtitia, est venue se poser ici.

Je ne sais pas ce que je ferais. Si j’aime je garde. Si cela me fait du bien, je conserve. Je me fiche de l’avis du voisin, de mes copains, je me contrefiche d’etre pris pour une marionnette, ou pour éléphant-man. Je m’en balance complètement.

Je cherche à être heureux, le plus possible, tout le temps. Et si me sentir malheureux me rend heureux, je prends aussi.
C’est moi. Je m’aime avant tout. Avant d’aimer les autres.
Et si je n’y arrive pas, j’essaie quand même. Parce que c’est par là qu’il faut commencer.

Laëtitia a bien raison d’etre égoïste. Elle vit pour elle, et quand son bonheur débordera, elle pourra le distribuer et le donner aux autres, la distribution commencera. Pas avant.

Ce n’est que mon avis Renaud.

Re: Vous, vous feriez quoi ?

par Icarius » 28 Oct 2017 23:50

Laëtitia c'est du Gainsbourg mais Barber et Addaggio pour corde dans eléphant man. Les 2 réconfortent.

Re: Vous, vous feriez quoi ?

par scalptrice » 28 Oct 2017 23:52

Oui exact, c’est Marilou. Et l’homme à la tête de chou. C’est un chou artistique :)

Re: Vous, vous feriez quoi ?

par chad » 29 Oct 2017 01:53

teste le cannabis pour ton problème de peau
je suis sérieux
sous forme de crème contenant thc ou cbd ils en vendent dans les pays où c'est légal ou tu peux la fabriquer
tu peux trouver du cbd en France c'est légal

ou même en ingestion
voilà encore un remède à tester

tu décris un peu une de mes ex
seul toi à la clef
à plus

Re: Vous, vous feriez quoi ?

par Renaud-C » 29 Oct 2017 10:39

Chers tous !

Merci pour vos remarques, elle me font chaud au cœur.
Précision : je pensais que c'était évident mais il s'agit d'un texte avec une part de fiction, du coup je me dis qu'un peu de pitié entre en jeu dans votre attention, alors que je ne prétends attirer celle-ci que par mon style…
Fiction sur la forme, mon nez (quoique très long) n'a rien de pathologique, mais pas dans le fond. J'ai vraiment vécu très récemment une histoire salutaire pour ma propre image de moi (altérée par des choses plus profondes que des problèmes de peau) et "Lætitia" a, je crois, sauvé une part de moi.

Du coup vos remarques percutent à fond chez moi.
Celle-ci Scalptrice surtout :
C’est moi. Je m’aime avant tout. Avant d’aimer les autres.
Et si je n’y arrive pas, j’essaie quand même. Parce que c’est par là qu’il faut commencer.

Ce truc, que je partage aujourd'hui à 100 %, va exactement, je crois, à l'encontre de l'éducation et de l'environnement catholique dans lesquels j'ai baigné.
Pour caricaturer, pour moi, l'éducation catho coincée du string, c'est ça : baves-en sur terre, on est là pour ça, tout ira mieux après ta mort. Alors que la vie c'est ça : recherche ton bonheur, occupe-toi de toi, de tes peurs, de tes faiblesses, alors tu pourras être heureux et rendre heureux les autres.
S'aimer soi-même est un péché selon la religion (telle que je l'ai vécue), alors que c'est la base de tout peut-être.

Swing, comme toujours ton fils me touche, je veux te dire ceci :
Tu n'es pas responsable de tout, de toute la vie de ton fils, et tu ne dois absolument pas t'occuper de tout pour lui, sa vie sentimentale et sexuelle en particulier NE TE REGARDE ABSOLUMENT PAS. Je comprends que cela te tracasse à fond, mais le montrer à ton fils, ce serait lui dire que tu ne lui fais pas confiance. Ton fils a besoin de ton amour et DE TA CONFIANCE, c'est capital je pense. Je ne sais pas ce qu'il a exactement, mais même s'il a une grave malformation physique, tu dois lui faire confiance, c'est la seule chose que tu puisses et doives faire pour lui.
Pour aller vite, je pense qu'un enfant "sain" qui se sent méprisé par son père a moins de chance dans la vie :gloups: qu'un enfant "handicapé" qui sent qu'il fait la fierté du sien 8-) .
Chad, content de te lire, peut-être que je dois ma jolie peau à l'excellent thc dont je me suis régalé sans scrupules dans les îles il y a longtemps !

Bonne journée les valeureux.
Et merci, merci.
:mercichinois:

Re: Vous, vous feriez quoi ?

par trader-incognito » 29 Oct 2017 12:50

Si tu es amoureux mon cher ami il te faut conquérir son cœur mais la respecter, elle est comme elle est et les gens changent rarement, être fait l'un pour l'autre ça n'existe pas il faut se battre, je pense que dans ce cas présent tu as principalement deux choix, soit tu fiches tout en l'air et arrête cette relation parce que tu commences à souffrir et donc en rompant ça sera dur, ou bien tu te lances dans le combat de l'amour où tu te dévoue pour conquérir son cœur mais tu ne pourras jamais réclamer qu'elle te rende en retour, aimer c'est donner il ne faut pas réfléchir (quand on aime on ne compte pas) parce qu'en l’occurrence vous avez entamé une relation et c'est toi qui veut que les choses changent à présent alors que ça se passe bien entre vous il me semble, donc soit tu fais un sacrifice sur toi parce que c'est toi que ça dérange, pas elle, ou bien tu cesses parce que ça commence à te faire du mal, l'éducation catho n'est pas fautive de ce que tu ressens,
Renaud-C a écrit:Pour caricaturer, pour moi, l'éducation catho coincée du string, c'est ça : baves-en sur terre, on est là pour ça, tout ira mieux après ta mort. Alors que la vie c'est ça : recherche ton bonheur, occupe-toi de toi, de tes peurs, de tes faiblesses, alors tu pourras être heureux et rendre heureux les autres.
S'aimer soi-même est un péché selon la religion (telle que je l'ai vécue), alors que c'est la base de tout peut-être.
même si les religions sont plein de textes remplis de débilités, le but derrière est quand même d'aider à bénéficier de "l'amour" de Dieu qui est supérieur à l'amour entre humains, souvent ça ça déplaît à l'orgueil.
S'aimer soi-même un pêché? Jamais entendu ça dans mes recherches mystiques et religieuses :lol2: d'ailleurs une des bases est "tu aimeras ton prochain comme toi-même" donc c'est aimer l'autre comme soi-même en respectant nos différences et en laissant autrui libre je crois qu'en matière d'amour c'est grand et honorable et peu parmi nous sommes comme ça, maintenant si ça te sers de bouc émissaire le catholicisme pour mieux assumer ce que tu penses vas-y :lol: , mais ne sois pas injuste :mrgreen:
Renaud-C a écrit:Pour aller vite, je pense qu'un enfant "sain" qui se sent méprisé par son père a moins de chance dans la vie :gloups: qu'un enfant "handicapé" qui sent qu'il fait la fierté du sien 8-) .
Ça je confirme, :top:

Re: Vous, vous feriez quoi ?

par AlgoFlex » 29 Oct 2017 13:04

L'amour et un médicament très puissant, et comment dirais je ne c'est plus qui, à chaque pot son couvercle.

(Je remercie chaque jour d'avoir une femme qui démultiplie ma confiance en moi.)

Re: Vous, vous feriez quoi ?

par Benoist Rousseau » 29 Oct 2017 13:08

Renaud, on va tous mourir. Prnds cela toujours en considération. Quand tu seras au bord de la tombe qu'est ce qui aur aété important ? Le regard des autres ? Non la seule chose importante est :

Perdican : Adieu, Camille, retourne à ton couvent, et lorsqu'on te fera de ces récits hideux qui t'ont empoisonnée, réponds ce que je vais te dire : Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière ; et on se dit : " J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui." (Il sort.)

On ne badine pas avec l'amour, Alfred de Musset


Vis ta vie tu n'en as qu'une et ta seule responsabilité est de ne pas gacher cette chance exceptionnelle que Dieu la nature le hasard etc t'a offert

Vis ta vie !

Re: Vous, vous feriez quoi ?

par trader-incognito » 29 Oct 2017 13:11

Ça si il y a bien un homme heureux c'est bien toi Algo ça c'est sûr, je pense que tu es l'exemple le plus significatif du forum pour montrer que aimer une femme et bénéficier de son amour est la plus belle chose qui est possible sur Terre.

En tout cas c'est toi qui exprime le plus ta reconnaissance d'avoir une femme extraordinaire qui t'aime :top: :mercichinois:

Articles en relation
C'est quoi le bonheur pour vous ?
Fichier(s) joint(s) par chad » 20 Mar 2017 11:16 (83 Réponses)
Les chemtrails, vous en pensez quoi ?
Fichier(s) joint(s) par Benoist Rousseau » 22 Mai 2017 09:29 (46 Réponses)
Cigare Cohiba vous en pensez quoi ?
par HellionReign » 28 Juin 2018 21:03 (7 Réponses)
Manuel Valls maire de Barcelone ? Vous en pensez quoi ?
Fichier(s) joint(s) par moustique » 27 Sep 2018 18:49 (27 Réponses)
Trading: Que faites vous lorsque vous n'êtes pas inspirés??
par anonyme 25 » 12 Sep 2013 22:11 (18 Réponses)
Oh! vous, les Français, vous êtes ballots !
par Djobydjoba » 10 Oct 2012 14:06 (2 Réponses)
Et vous, vous l'auriez à nouveau le bac ?
Fichier(s) joint(s) par Djipi » 21 Mai 2015 21:13 (10 Réponses)
comment vous chauffez vous ?
par chad » 03 Nov 2016 00:02 (50 Réponses)
le saviez-vous ?
Fichier(s) joint(s) par cuitaslesbananas » 13 Juil 2017 21:39 (133 Réponses)
Retour parmi vous
par Eversa » 07 Jan 2013 22:08 (5 Réponses)

ProRealTime

Alors partagez-le 5 fois c'est bon pour la santé