ProRealTime
On y parle fiscalité, défiscalisation, finances personnelles, impôts, réductions d'impôts, livrets rémunérés, immobilier, assurances vie...

Re: Conversations sur la fiscalité

par Rogue » 19 mars 2014 10:16

Personnellement je suis pour un impôt fixe, applicable à tous les foyers.

En France, il est progressif mais on oublie de dire que la moitié des foyers n'en paient pas. Or je trouve que tout le monde devrait participer à hauteur de ses possibilités.

Et qu'il n'est pas déc*nnant de demander ne serait-ce que 200€ (ce qui fait moins de 17€/mois) d'impôts à un foyer de 2 adultes et 2 enfants qui gagne 18000€ sur l'année.

Et je suis également pour l'impôt à la source.

Re: Conversations sur la fiscalité

par blAst » 19 mars 2014 12:05

Oui ça responsabilise de se sentir impliqué. Au niveau européen, je crois que la France est vraiment un des tout dernier à ne pas avoir l'impôt à la source. C'est dommage de ne pas taper dans la fourmilière. Ya des économistes français qui ont démontré de nombreux bénéfices envisageables en simplifiant radicalement les process de la fiscalité, mais ça implique des mutations donc on préfère appliquer des rustines. C'est toujours mieux que passer par une phase d'impopularité.

Re: Conversations sur la fiscalité

par Benoist Rousseau » 19 mars 2014 14:54

Je crois qu'ils ont surtout peur de tout remettre à plat, des siècles de création, d'articles, de jurisprudence à remettre en cause :lol:

Dans la cité d'Athènes sous Périclès, chaque citoyen devait payer l'impôt, même les plus pauvres, même symbolique. C'était une marque d'honneur. Maintenant c'est l'inverse, 50% ne paye pas d'impôts, voire touche de l'argent de l'Etat avec les primes pour l'emploi. J'ai rencontré des gens qui insistaient pour que je demande la prime à l'emploi, je leur répondais que tout le monde ne la touche pas, il spensaient vraiment que tout le monde avait un chèque de l'Etat à la fin de l'année. Quand je leur ai dis combien je payais d'impôts chaque année ils m'ont regardé :hein: :hein: Là j'ai compris qu'il y avait une "déformation", c'est comme certaines personnes qui ralent parce qu'elles vont payer 100€ d'impôts pour la première fois de leur vie. Je trouve cela indécent. Elles n'imaginent pas combien elles coûtent à l'Etat avec leur maladie et compagnie. La santé est gratuite, tout est gratuit mais la gratuiteté a un prix, il faut pressuré d'autres personnes.

L'idée d'un impôt dégressif est excellente, je ne connaissais pas, idéal pour motiver, plus tu travailles moins tu payes :)

Re: Conversations sur la fiscalité

par benpen » 23 mars 2014 01:39

ladefense92800 a écrit :...si on est dans une tranche avancéé d imposition , on est aussi imposé selon les tranches inferieures pour les plafonds donnés .
Heureusement !
C'est pour ça que ça me fait bien rire les gens qui ont peur de passer une tranche supérieure parce qu'ils ont gagné 1 euro de plus !
Que tu gagnes 24620€ ou 24621€, tu payes le même impôt. Et pourtant, tu as sauté dans une tranche supérieure !

Re: Conversations sur la fiscalité

par benpen » 23 mars 2014 01:41

Rogue K. a écrit :Personnellement je suis pour un impôt fixe, applicable à tous les foyers.

En France, il est progressif mais on oublie de dire que la moitié des foyers n'en paient pas. Or je trouve que tout le monde devrait participer à hauteur de ses possibilités.

Et qu'il n'est pas déc*nnant de demander ne serait-ce que 200€ (ce qui fait moins de 17€/mois) d'impôts à un foyer de 2 adultes et 2 enfants qui gagne 18000€ sur l'année.

Et je suis également pour l'impôt à la source.
Rogue, président ! :bravo:
(ou au moins, ministre du budget :mrgreen: )

Re: Conversations sur la fiscalité

par Benoist Rousseau » 23 mars 2014 11:09

Tout le monde et les gens qui travaillent. Cela encourage le travail. Imaginons tu gagnes 50000€ tu payes 20% d'impôt 10000€. Tu en gagnes 200.000€ tu payes 15% 30.000€ ça va t'encourager à atteindre les 200.000€.

C'est une incitation à travailler. Et il vaut mieux payer 30000€ d'impôts que 5000€ pour l'Etat. Il y'a un moment où l'impôt est décourageant. Dans mon cas par exemple j'arrête de trader ou de travailler à un certain niveau. J'ai déjà payé 75% de ce que je gagnais. À ce moment là tu préfères partir en vacances 60h de travail = 45h de travail pour l'Etat. Je préfère tout arrêter j'avais l'impression de faire du bénévolat pour renflouer les caisses de la sécurité sociale. Avec un abattement de -5% si je franchissais un nouveau palier je continuerai à bosser et un fine je rapporterai plus d'argent encore dans les caisses de l'Etat.

Idem un impôt fixe pour tous ferait que tout le monde serait motiver à bosser et je continuerai à travailler le dernier trimestre de l'année. Ce sont les effets paliers je peux vous assurer que quand vous vous battez 100h par semaine 7 sur 7 pour développer votre entreprise pour gagner 300.000€ par an et qu à la fin il vous en reste 80000€ 90000€ vous avez envie de jeter l'éponge. Au Canada par exemple les 3 premières années ne sont pas taxées pour les entreprises. Bilan au bout de 3 ans les entreprises canadiennes sont 5 fois plus pérennes qu'en France elles ont pu de développer investir grossir se constituer un fond de roulement et payer beaucoup d'impôt la 4 eme année. En France plus de 50% des entreprises sont en dépôt de bilan la quatrième année. Avant même de gagner un euro on doit déjà payer des forfaits. On asphyxie nos entreprises des la naissance. Si j'avais lancé ma boîte de seo au Canada j'aurai un trésor de guerre pour racheter des concurrents faire des milliers d'euros de pub par mois sur google avoir deux salariés à temps plein. En France ? Je payais 5000€ à 10000€ d'impôt chaque mois et toute la marge de manœuvre est partie dans les caisses sociales et les impôts. Conclusion je n'ai pas créé d'emplois alors que j'en avais 6 de potentiels et j'ai fermé 90% de mon activité pour rester sous des tranches raisonnables et ne pas avoir l'impression de travailler pour rien. Notre système progressif m a encouragé à travailler moins à trader moins car au delà d'un seuil je redevenais fonctionnaire.

Ce que ne montre pas le tableau de ladéfense (qui est faux au passage il y a cette année un bonus d'impôt à payer sur les plus hautes tranches) c'est que là c'est l'impôt personnel. Et les charges sociales ? En gros 100€ de bénéfices après charges sociales reste 64€ 68€ soumit à la dernière tranche reste 35€ en gros. Impôt total en gros 65% qui monte en fait à 68% à 70% si on compte les dernières lois.

Conclusion à 150000€ je n'ai plus envie de travailler en France. J'arrête et j'attends l'année suivante ou je quitte le pays. Si je continue à travailler cela devient du bénévolat. À 150.000€ j'arrête. C'est ce que je fais en partant en vacances à la fin de l'année entre 1 mois et 2 mois en Italie. Là je suis parti une semaine en Andorre ce qui n'était pas prévu car sur le T1 j'ai déjà trop gagné et je commence déjà à ralentir...

Re: Conversations sur la fiscalité

par Benoist Rousseau » 23 mars 2014 11:57

La seule optimisation en France que je peux faire c'est me marier et avoir 2 gamins :) Sinon même en Sarl etc cela dépassera les 50%. Plus tu gagnes d'argent plus on te tape dessus en France, plus on te donne des handicaps. Donc j'ai fais le choix de ne plus dépasser la tranche maximummum et si je veux faire décoller ma société de référencement et bien j'irai en Irlande par exemple...

Re: Conversations sur la fiscalité

par Flo » 23 mars 2014 12:09

Je suis à peu près dans le même cas.... C'est complètement délétère pour la vie eco française.
Je limite mon activité et stop mon activité volontairement 3 a 4 mois par an ...
A une époque pas si lointaine, dans mon métier, passé un certain quota de soins, on devait bosser gratis, ou rendre l'argent perçu.
Mais il est vrai que l'on ne crée rien, on ne fait que sauvegarder....

Donc un mois à la montagne, 2 à la plage par an ne me déplaisent pas.... Mais qui pour me remplacer?

Pour faire moins d'impôt, il y a bien le mariage et les gosses.... Non? ;-)

Re: Conversations sur la fiscalité

par Flo » 23 mars 2014 12:13

Tiens même idee: gosses et mariage.
Ne pas se plaindre, les SARL sont moins imposées que les libéraux , notamment en ce qui concerne les dividendes ....
Le droit fiscal " à tué " le regroupement des professionnels de santé donc adieu coordination et mise en commun des patients pour assurer continuité et permanence de soins de ville. Les Selarl restent donc très minoritaires .
Selarl= SARL mais pour les professions libérales réglementées ( archi, avocats, médicins, infirmiers, kinés...)

Re: Conversations sur la fiscalité

par Rogue » 24 mars 2014 12:35

Benoist Rousseau a écrit :La seule optimisation en France que je peux faire c'est me marier et avoir 2 gamins :) Sinon même en Sarl etc cela dépassera les 50%. Plus tu gagnes d'argent plus on te tape dessus en France, plus on te donne des handicaps. Donc j'ai fais le choix de ne plus dépasser la tranche maximummum et si je veux faire décoller ma société de référencement et bien j'irai en Irlande par exemple...
J'espère au moins que tu nous inviteras à la cérémonie ! :mrgreen:

Sujets similaires
La fiscalité du trading
par phylou » 03 oct. 2011 18:49 (25 Réponses)
Fiscalité et Trading
par Benoist Rousseau » 22 oct. 2011 20:19 (9 Réponses)
Fiscalité Ig
par Jean » 16 janv. 2012 15:51 (68 Réponses)
Fiscalité du trader
par Eversa » 08 mai 2012 18:41 (544 Réponses)
Ouverture de compte - Fiscalite depuis l'etranger
par Pascouille » 21 déc. 2012 10:48 (5 Réponses)
Fiscalité du trader américain
par schrax » 29 avr. 2013 14:13 (11 Réponses)
Immobilier, fiscalité et location.
par robin32 » 26 févr. 2014 10:48 (16 Réponses)
fiscalité du trading IG
par ageca » 16 nov. 2014 19:18 (2 Réponses)
fiches pratiques concernant la fiscalité
par alexandre511 » 24 févr. 2015 19:41 (11 Réponses)