ProRealTime
Pour partager sur nos Sports préférés, événements sportifs... et sur la Santé et la Nutrition

Les bénéfices du Jeûne

par ZeBlob » 17 Juil 2016 20:54

Je voulais vous partager un reportage que je viens de visionner sur le jeûne. (Je suis désolé, il est en anglais...)
En résumé: des études plus ou moins récentes en vantent les multiples vertus... Cela permettrait de combattre le diabète, le cholestérol, lutter contre l'obésité et autres surcharges pondérales, ralentir le vieillissement, lutter contre certains cancers, réparer, améliorer nos réflexes et performances cérébrales et j'en oublie.

La privation de nourriture mettrait les cellules de notre corps en mode 'warrior' et cela serait hautement bénéfique.

Alors pourquoi n'est-il pas à la mode? et recommandé par la médecine conventionnelle?
Plusieurs réponses:
- Les mauvaises langues (?) diront que cela ne rapporte rien à l'industrie pharmaceutique... ce qui n'est pas complètement faux. D'ailleurs, très peu de recherches sont financées... et ce sont en majorité les labos privés qui financent les recherches dans la santé.
- Un jeûne est difficile à tenir et le frein jusqu'à maintenant, c'est qu'un jeûne, pour être efficace doit au moins durer 3 jours... (au delà, il faut être sous surveillance médicale)

La bonne nouvelle (relayée dans ce documentaire) c'est que la formule "jeûne alternatif" donnerait d'excellents résultats. L'idée est de faire des semaines avec 2 jours où on jeûne quasiment (500 kcal) et 5 jours 'normaux' ou autre idée: de réduire la fenêtre de tir de nos repas à 8h (p. ex. 12h>20h).

J'aurais bien aimé savoir si parmi vous, certains auraient déjà tenté l'aventure?


Re: Les bénéfices du Jeûne

par Epitaf » 17 Juil 2016 21:19

Arte avait déjà fait un reportage.
Je l'avais partagé sur une ouverture en février.
Je copie le layus que j'avais écris, cependant je ne sais pas si le lien est ok.

Spoiler:
Dans un monde Capitaliste, il est évident qu'une thérapie ne reposant sur aucun médicament ne soit pas ébruitée.. Le jeûne sur plusieurs jours, voire plusieurs semaines a pourtant des vertus reconnues en Allemagne et en Russie. Le jeûne permettrait de soigner de nombreuses maladies, il permettrait de combattre le cancer, les cellules cancéreuses détestant un environnement sans sucre.
Ce jeûne n'a pas grand chose à voir avec le jeûne musulman car ce dernier n'impose pas au corps un changement d'alimentation.

http://future.arte.tv/fr/le-jeune-une-nouvelle-therapie-0

Re: Les bénéfices du Jeûne

par Calag » 17 Juil 2016 22:48

Un oncle avait des gros problèmes alimentaires, allergie a répétition, intoxications alimentaires ect ect...

Il a vu plusieurs médecins plus ou moins "conventionnel".
On lui a conseillé de faire 1 jour de jeune/semaine.
Tous les dimanches il ne mange rien, beaucoup beaucoup d'eau mais 0 nourittures.
Depuis ca va mieux pour lui, ce n'est peut être pas dû à ca, peut être psychologiques ou autres... mais bon.

Je suis tenté par un jeune de 3-5j mais je me demande vraiment si ça à un intérêt, et comment cela est vivable. Si cela est compatible avec le travail ect ect...

Donc je suis aussi dans l'attente de vos expériences ! :)

Re: Les bénéfices du Jeûne

par kelly » 17 Juil 2016 23:24

Le jeûn ne sert strictement à rien qu'il soit d' 1 , 2 ou 10 jours !!
Une alimentation pauvre (moins de 800 calories ) avec une majoration +++ des apports protéiques et une quasi abstinence de produits sucrés est autrement plus pertinente et efficace. Il faut y ajouter des vitamines (C en particulier)
Ce ne doit être que provisoire (et de préférence sous suivi médical) pour rejoindre progressivement un régime diversifié, peu calorique donc peu de féculents et produits sucrés.

Re: Les bénéfices du Jeûne

par Benoist Rousseau » 18 Juil 2016 08:14

" de réduire la fenêtre de tir de nos repas à 8h (p. ex. 12h>20h)."

c'est ce que je fais depuis des années et je suis obèse :)

Re: Les bénéfices du Jeûne

par chad » 18 Juil 2016 08:47

kelly a écrit:Le jeûn ne sert strictement à rien qu'il soit d' 1 , 2 ou 10 jours !!
Une alimentation pauvre (moins de 800 calories ) avec une majoration +++ des apports protéiques et une quasi abstinence de produits sucrés est autrement plus pertinente et efficace. Il faut y ajouter des vitamines (C en particulier)
Ce ne doit être que provisoire (et de préférence sous suivi médical) pour rejoindre progressivement un régime diversifié, peu calorique donc peu de féculents et produits sucrés.

je suis amplement d'accord avec ta vision de l'alimentation (pas de sucres surtout pas blancs , peu de féculents, légumes en quantité (...))

en revanche je n'ai jamais jeuné plus de 3 jours mais je suis convaincu des effets (positifs OU négatifs) , je pense quand même que cela peut déclencher des mécanismes inhabituels et éventuellement amener des réactions positives de l'organisme.

ajoutons à cela que souvent nous mangeons des produits de mauvaise qualité et chargés en polluants , une pause des apports en polluants peut permettre au corps de nettoyer les crasses qu'il avait mis de coté (relargage ...)

perso depuis tout petit j'ai tendance à ne pas manger du soir au midi voir au soir du lendemain (je fais ça naturellement) , mais ce n'est pas tous les jours je suis capable de m’empiffrer également du matin a soir.

on parle de jeune intermittent visiblement (16 h minimum de jeune quotidien)


Durant cette abstinence temporaire, l’organisme va libérer des hormones comme l’adrénaline ou la noradrénaline qui permettent à la fois de rester vigilant et d’activer la lipolyse (transformation du gras en énergie). Le jeûne induit également une meilleure sensibilité à l’insuline, ce qui amène à une hausse du taux d’absorption du glucose dans le corps et à une baisse du tissu adipeux. De plus, l’estomac va stopper la production de la ghréline, l’hormone de la sensation de faim.


On a ainsi observé sur huit personnes soumises pendant deux ans à un apport calorique quotidien de 1.800 kcal (au lieu de 2.200), dans une biosphère située dans le désert de l’Arizona : une baisse du poids, des graisses, de la température, de la pression artérielle, des lipoprotéines, et des effets positifs sur les marqueurs des maladies métaboliques.

Dans une autre étude, on a constaté une plus faible incidence du diabète, des cancers et des risques cardiovasculaires

Une étude sur des personnes obèses (indice de masse corporelle supérieur à 30 kg/m²) de 60 ans a montré de meilleures performances mnésiques au bout de trois mois de restriction de nourriture

En revanche, contrairement à ce qu’on a pu constater sur des animaux, aucune étude scientifique n’a à ce jour démontré que la restriction calorique avait des effets bénéfiques sur la longévité ou le vieillissement chez les humains.

Re: Les bénéfices du Jeûne

par ZeBlob » 18 Juil 2016 09:39

Arrfff non Benoist... ne me dit pas ça, c'est justement la stratégie que je voulais tester :D
(J'ai aussi été classé en 'obésité modérée' et je suis maintenant fier d'être passé en catégorie 'surpoids')(Cacul IMC)

Oui, Chad, j'ai mal traduit, mais c'est exactement ce que je voulais dire 'jeûne intermittent' (en anglais Intermittent Fasting ou "IF" pour les intimes). J'ai toujours été un peu sceptique avec ces méthodes "miracles", mais en creusant un peu le sujet, il y a des explications physiologiques qui ont du sens...

Les russes ont fait énormément d'études sur le jeûne thérapeutique dans les années 50 et semblent avoir eu d'excellents résultats (C'est dans le reportage Arte d'Epitaf).

D'après ce que j'ai compris, le jeûne (même intermittent) permettrait de faire 'sauter' la barrière d'insuline qui permet - entre autre - le stockage des graisses en vue d'une situation potentielle de 'famine' à venir (mécanisme de survie chez nos ancêtres). Aujourd'hui, le rythme de 3 repas raccourcit le jeûne naturel de la nuit et cela ne permet pas d'enclencher cette chute d'insuline qui permet d'aller puiser dans les réserves... du coup, notre rythme hormonal serait déréglé.

Re: Les bénéfices du Jeûne

par Eversa » 18 Juil 2016 09:42

Si pour arriver à réduire la période des repas à 8h avec donc 16h de jeûn, soit on saute un repas et il est prouvé que le corps stoke dans ce cas-là, soit on refait un repas avant d'avoir digéré le 1er et on fatigue le système digestif.
Dans cet ordre d'idée, j'avais lu que de rester à jeûn 12h était déjà bénéfique. (par exemple: de 20h le soir à 8h le matin), mais matériellement, c'est difficile. ( pt-déjeuner à 8h avant de partir travailler).
Quoiqu'il en soit, il y a toujours en sous-jacent cette histoire de stokage lorsque l'organisme est en manque de sucre.
On a aussi longtemps prôné le fractionnement en multiples petits repas.

Vous me faites tous un peu rigoler, je vous sens tous jeunes. Comment dire.... avec l'avancé en âge, les expériences vécues, on regarde les choses autrement. On voit davantage tout ce qui passe comme des modes éphémères qui sont lancées par des personnes intéressées à faire de l'argent et non au service dee hommes.

Je suis maintenant intimement persuadée qu'il faut toujours faire le plus simplement possible, c'est-à-dire s'écouter, apprendre à sentir ce qui nous fera du bien, ce qui est bon pour nous en laissant de côté toutes les envies, attirances du moment, de l'époque. Comme pour le trading, on est unique et nous seuls pouvons sentir ce qui est bon pour notre santé, notre moral, notre équilibre et ce sera différent du voisin. C'est un principe de vie qu'il faut avoir, mais pour y parvenir, il faut arriver à faire abstraction de tout le tintouin publicitaire, médiatique et ne s'attacher (à la rigueur, mais là aussi, il faut trier) qu'aux découvertes médicales dans le domaine de la nutrition.

Simple, simple et suivre son instinct, se retrouver et agir comme on le sent.

Re: Les bénéfices du Jeûne

par chad » 18 Juil 2016 09:58

c'est simple et économique de jeûner lol

Re: Les bénéfices du Jeûne

par chad » 18 Juil 2016 10:03

ça me donne faim cette histoire je vais faire les courses fissa ! :lol: :lol:


ProRealTime

Alors partagez-le 5 fois c'est bon pour la santé