ProRealTime
On y parle psychologie, psychanalyse, développement personnel... Le trading c'est beaucoup plus que des chiffres

Le Kyudo ou comment devenir un Samouraï du trading ?

par Florine » 17 Nov 2017 18:22

Bonjour tout le monde, :)

Il y a quelques jours on a discuté du concept Mushotoku sur une autre file (du-concept-mushotoku-applique-au-trading-t9032.html) et Burzum (je crois) a évoqué le Kyudo. Comme je ne connaissais pas, j'ai fait quelques recherches et j'ai trouvé que c'était un art martial japonais, héritage des Samouraïs.
La pratique de cet art demande de la technique et un vrai travail sur soi.
Exactement comme en trading.... :)
Je trouve qu'il y a beaucoup de choses à en tirer dans notre approche du trading.
(Merci Burzum d'avoir parlé de ce sujet :mercichinois: )


QU'EST-CE QUE LE KYUDO ?

Le Kyudo (prononcer kyû-dô) est "la Voie de l'Arc". C'est la pratique de l'archerie traditionnelle japonaise.

Le Kyudo a son origine dans les techniques guerrières des Samouraïs du Japon médiéval, mais aussi dans des rituels traditionnels de la même époque, religieux ou laïcs, où l'arc occupait une fonction symbolique importante. Ces deux courants se sont unis pour former les bases du Kyudo moderne, qui unit de manière harmonieuse la maîtrise d'une technique de tir très précise, à un travail plus "en profondeur".
En effet le pratiquant de Kyudo doit aussi tendre vers le perfectionnement de sa posture corporelle, aussi bien que vers l'harmonisation de son attitude mentale et émotionnelle.






Le Kyudo, comme tout art martial japonais, est d'abord un héritage des Samouraïs. Mais il se distingue cependant des autres arts plus connus (kendo, judo, karaté, aïkido...) par le fait qu'on n'y combat aucun adversaire extérieur. C'est certainement dans cette discipline que l'on peut le plus facilement rencontrer la véritable essence de ces arts martiaux, dont l'objectif n'est pas la victoire obtenue au combat, mais la victoire permanente sur soi-même. Ce qu'on cultive dans le Kyudo, c'est la personnalité, les qualités humaines, la force de caractère, la connaissance de soi, le respect des autres.

Le tir à l'arc japonais se distingue de son cousin européen par de nombreux aspects. Du point de vue matériel, c'est l'arc japonais qui est utilisé, un arc de facture traditionnelle en bois et bambou. Sa poignée est asymétrique, placée au tiers de sa longueur qui dépasse deux mètres. Il y a des arcs de différentes tailles, et de toute puissance, adaptés à tout type d'archer. Le Kyudo n'est pas une question de force physique, et est ouvert à toutes et à tous, quel que soit l'âge.

Coupe du monde 2014



Une grande importance est donnée à la qualité de la posture et du gestuel. Le Kyudo n'accorde qu'une place accessoire à la précision du tir, qui n'est en fait que le résultat inéluctable d'un tir "parfait", c'est à dire parfaitement exécuté en respectant les principes transmis par les lignées ininterrompues des Maîtres Archers. Le tir parfait sera non seulement précis, mais emprunt de dignité et d'esthétique, dimensions fondamentales de la pratique du Kyudo. Esthétique du geste rythmé et harmonisé à la respiration, esthétique de la posture équilibrée, soulignée par la beauté des formes de l'arc.

Tout l'art du Maître est de guider le pratiquant dans l'exécution très précise de ces gestes, rendue possible seulement par une concentration ininterrompue, et un entraînement intense et régulier

(Source de l'article : Association de Kyudo du Val Maubuée)

Re: Le Kyudo ou comment devenir un Samouraï du trading ?

par Burzum » 17 Nov 2017 18:23

c'est également abordé dans la file sur le Mushotoku , Florine ;)

Edit : tu en fais référence , pardon :lol2:

Re: Le Kyudo ou comment devenir un Samouraï du trading ?

par Benoist Rousseau » 17 Nov 2017 18:26

Superbe contribution Florine :top: :mercichinois:

maintenant quand on écrira le mot Kyudo sur le forum cela renverra à ton post de référence :top:

Jepense qu'en mariant Kyudo et Mushotoku on peut arriver à de grande chose dans une forme de trading automatique discrétionnaire. le lâché prise, suit la vague petit escargot

Re: Le Kyudo ou comment devenir un Samouraï du trading ?

par Florine » 17 Nov 2017 18:27

Ben oui Zum, c'est parce que ça a été abordé dans cette file que ça m'a donnée envie de chercher ;)

Re: Le Kyudo ou comment devenir un Samouraï du trading ?

par Burzum » 17 Nov 2017 18:29

Ben ça serait quand même un comble de ne pas utiliser des techniques de samouraïs alors que l'on utilise au quotidien les techniques Sakatas de Munehisa Homma ainsi que les chandeliers et autres H A :D

Re: Le Kyudo ou comment devenir un Samouraï du trading ?

par Florine » 17 Nov 2017 18:32

KOKORO NO YOÏ

"Le texte qui suit, Kokoro no Yoï, est extrait de l'introduction du traité d'Ogasawara Ryu, le deuxième volume du Gendaï Kyudo Koza (Traité sur le Kyudo Moderne) constitué de sept volumes. Il a été écrit par Saïto Chobo, pratiquant accompli d'Ogasawara Ryu et historien respecté du Kyudo, qui a été instruit sous l'autorité d'Ogasawara Kiyoaki Senseï, le 29ème maître de la lignée Ogasawara Ryu, et qui a atteint le niveau de hitoharikyu menkyo. Ce texte a été écrit en 1968, deux ans avant sa mort survenue en 1970 à l'âge de 69 ans.
Cet essai bref est remarquable par son style économe, clair et direct. Je pense qu'il est déterminant pour deux raisons : parce qu'il touche à des aspects fondamentaux de l'esprit du kyudo, qui à mon avis sont d'une telle importance que sans eux il est impossible de vraiment apprécier ce qu'est le kyudo ; et parce qu'il le fait d'une manière remarquablement franche et sans prétention. Il vient tout droit aux faits et ne mâche pas ses mots. On y trouve le véritable esprit du kyudo, expliqué avec une lumineuse simplicité et une perspicacité aussi perçante qu'une pointe de flèche.
Il est intéressant de noter que dans tout cet essai Saïto Chobo utilise le mot " kyujutsu " quand il se réfère à l'archerie; le mot kyudo n'apparaît en fait qu'une seule fois, et il choisit souvent de ne désigner l'archerie que par le simple mot " yumi " (l'arc). C'est parfaitement cohérent avec l'usage japonais. Bien qu'on entende rarement aujourd'hui le terme kyujutsu, il était très communément utilisé pour désigner l'archerie il n'y a pas si longtemps. L'utilisation qu'en fait Saïto Senseï est d'autant plus significative qu'il est un pratiquant accompli de la plus ancienne tradition d'archerie encore vivante au Japon; ses vues sont donc solidement ancrées dans la tradition et n'ont donc rien d'original. (...)

Earl Hartman, novembre 1997"


"KOKORO NO YOÏ, de Saïto Chobo
(Préparer son esprit)


Préparer son esprit est essentiel. Beaucoup dépendra de la motivation initiale de la pratique, suivant qu'elle a commencé sur un coup de tête, ou qu'elle s'appuie sur une solide résolution. Mais dans tous les cas il faudra garder à l'esprit les points suivants.

1. Choisir le professeur adéquat
S'il y a bien différentes manières de choisir un professeur, par exemple selon qu'il soit bon pédagogue ou non, ou selon qu'il traite ses élèves avec générosité ou non, il faut en premier choisir un professeur qui a un shajutsu correct (la technique du tir) et un esprit correct. Faire une erreur dans ce choix conduira inévitablement à ce que vos longues années d'efforts ne fassent de vous qu'un archer indigne et vulgaire.

2. Aborder l'arc avec humilité
Tant que vous recevez des instructions, vous devez abandonner votre ego et vous en remettre totalement à votre professeur. Si vous ne pouvez pas suivre votre professeur, il vous faut en prendre respectueusement congé.

3. Ne pas copier les autres
La pratique du kyujutsu varie suivant les aptitudes physiques et mentales de l'étudiant. Corriger votre tir d'après ce que vous voyez dans le tir des autres est quelque chose qui n'est possible qu'aux tireurs très expérimentés. Copier les autres détruirait la progression de l'étude et serait une cause d'échec. L'entraînement correct est un lent cheminement. La qualité du tir qui serait acquis en copiant ce que vous voyez sur un quelconque pas de tir n'aurait pas plus de valeur qu'une copie.

4. Être également attentionné à chacun de ses tirs
Il y a un ancien enseignement qui dit " Cent mains, une main; une main, cent mains " (la 'main' signifie une 'paire de flèches'). Il signifie que deux cents flèches tirées sans soins ne valent pas deux flèches tirées avec attention, et que deux flèches tirées avec attention en valent deux cents tirées sans soin.
Parmi les pratiquants, on en trouve qui veulent par orgueil tirer simplement le plus grand nombre possible de flèches, et d'autres plutôt nonchalants qui n'en tirent paresseusement que quelques unes. Les deux attitudes sont mauvaises; l'approche correcte est de tirer le plus grand nombre possible de flèches, mais avec application et assiduité. Mon professeur m'a dit " celui qui tire cent flèches par jour ne progressera ni ne régressera ". Si vous voulez faire des progrès, il faut tirer plus de cent flèches par jour, jour après jour.
Si vous tirez sans concentration, c'est inutile et même préjudiciable; vous devez faire l'effort de tirer chaque flèche avec un esprit ferme et résolu. Il ne faut pas faire l'erreur de penser que tirer avec soin c'est expérimenter au hasard. Tirer exige une maîtrise technique. " La connaissance suit l'action " doit être la méthode en kyujutsu. Il faut pratiquer encore et encore, exactement comme il vous a été enseigné. C'est comme ça que vous pourrez pénétrer un certain secret, saisir le tour de main, ou apprendre le truc (kotsu). Alors le professeur vous corrigera et vous expliquera le secret. C'est ainsi que le kyujutsu doit être étudié.
Le monde d'aujourd'hui est chaotique, et je suppose qu'on ne peut éviter que les gens cherchent à comprendre d'abord, pour essayer de maîtriser ensuite. Mais les pires embêtements viennent de ces gens pour qui la connaissance précède l'action, et qui sans réfléchir écoutent ou lisent des fragments de choses qui ne leur ont pas été enseignées par leur professeur.

5. Ne pas avoir la grosse tête
Parmi tous les arts martiaux, il n'y en a pas un qui ait plus tendance à favoriser la grosse tête que le kyujutsu. Si vous prenez deux flèches, faites face à la cible, la touchez avec les deux flèches, ce toucher de la cible, est le même pour quiconque, indépendant de la qualité de l'archer.
Il y a toujours de gens qui pensent, après avoir pratiqué l'arc pendant un an ou deux, " sur cent flèches mon professeur en a mis soixante-dix dans la cible, mais moi j'en ai mis quatre-vingts. Je suis meilleur que mon professeur. " ou quelque chose du genre. Un pratiquant musclé sera rapidement capable de tirer un arc plus fort que celui de son professeur. Si son arc est plus fort que celui de son professeur, et s'il touche la cible plus souvent que lui, il commencera à devenir d'une arrogance navrante. Il commencera à dire " Il n'y a personne dans ce dojo qui peut encore m'enseigner quelque chose. " Bien sûr il est encore à un stade où il n'est pas conscient de ses propres faiblesses car sa pratique est superficielle et manque de maturité; plus tard il pourra dépasser cette faiblesse et atteindra un stade où il sera clairement conscient de sa propre médiocrité. Pour certains cela peut prendre dix ou quinze ans; et il y en a qui n'atteindront jamais ce stade où ils peuvent se voir clairement eux-mêmes. Ceux qui sont affligés de ce défaut doivent vraiment être pris en pitié; car quand tout est dit, ils ont finalement gâché du temps et de l'argent à pratiquer l'arc par orgueil, pour se montrer aux autres, afin de récolter des compliments de la part d'ignorants, ce qui ne vaut pas un clou.
Si, avec un esprit qui reconnaît que la Voie est sans fin, vous continuez à avancer sans relâche jusqu'à atteindre ce stade où vous pouvez vous voir vous-même, vous serez étonné de découvrir combien vous êtes minable et rempli de défauts, et sentirez la nécessité de corriger tous ces défauts jusqu'au plus petit. C'est à ce moment que naîtra la vraie confiance qui provient d'être face à face à son vrai soi. Même si les gens prétentieux peuvent tirer devant leurs cadets d'un air assuré, ils commencent à trembler de manière pitoyable dès qu'ils doivent se mesurer à quelqu'un qui les dépasse.
Pour quelqu'un qui se connaît et a la vraie confiance, les gens qui regardent n'ont aucun rapport avec lui. Même quand personne ne regarde, il tire au mieux de ses possibilités; et quel que soit le nombre de personnes qui regardent, il ne peut mieux tirer qu'il ne le fait habituellement. Il montre simplement son authentique soi naturel. Il ne court pas après les louanges et n'est pas touché par des réflexions désobligeantes. Je pense que ceci est une bonne leçon que le kyujutsu peut enseigner. La Voie est sans fin. Je souhaite de tout mon cœur que vous, le lecteur, continuerez d'avancer avec humilité.

6. Ne pas perdre l'intérêt
Quoiqu'il arrive, perdre l'intérêt pendant l'entraînement est rédhibitoire. Cela peut prendre de nombreuses formes: certains perdent l'intérêt rapidement, d'autres après quelque temps, d'autres encore après avoir atteint un assez bon niveau; mais c'est en aucun cas acceptable. C'est avec une attitude qui considère que vous pourrez peut-être atteindre, après dix ans de pratique, seulement un tout petit niveau d'habileté, que vous devez pratiquer inlassablement et avec patience.

7. Pratiquer sans relâche
Vous devez pratiquer tous les jours, même si ce n'est que pour trente minutes. Il n'est pas bon de pratiquer par exemple toute la journée du dimanche, et de ne pas tirer du tout de la semaine. Si vous n'avez pas la possibilité d'aller jusqu'au dojo, il faut alors au moins pratiquer subiki (ouvrir l'arc à vide sans flèche). Une autre bonne méthode est d'installer une makiwara à la maison et de pratiquer tous les jours. Le tir à la makiwara peut devenir monotone, et il y a des gens qui ne l'aiment pas, mais c'est très utile. Si vous essayez de tirer à la cible quand vous êtes débutant vous risquez de détruire votre posture sans en être conscient, mais la makiwara n'a pas ce défaut. Les gens ont tendance à vouloir tirer en se détendant entre amis, mais dans de telles conditions non seulement vous ne ferez aucun progrès, mais vous aurez de grandes chances de prendre de mauvaises habitudes. Pour ceux qui trouvent la makiwara ennuyeuse, je souhaite qu'ils sachent faire preuve de patience et pratiquent jusqu'à ce qu'elle devienne intéressante.

8. Faire de la cible son seul but
Il y a parmi les pratiquants de kyudo ceux qui disent qu'il n'est pas nécessaire de toucher la cible, que la seule chose nécessaire est d'avoir une forme correcte; il y en a même qui disent que la forme n'importe pas, que seul l'esprit est la chose importante. Bien sûr, ceux qui ont un esprit tordu seront toujours sources d'ennuis quoiqu'ils fassent; et pratiquer avec une forme incorrecte n'est pas bon. Cependant avoir la forme correcte (la technique du tir) et ne pas toucher la cible est contre nature. Ne soyez pas égaré par cette ineptie. Si la forme de votre tir est correcte, la précision ne peut qu'en résulter. Je veux que vous n'oubliez pas que manquer la cible signifie que quelque chose ne va pas.
Si vous pratiquez l'arc avec assiduité, vous en obtiendrez un bénéfice spirituel. Mais le kyujutsu est par nature une activité physique, et si vous souhaitez vous engager dans la recherche spirituelle, vous aurez des résultats plus rapides en pratiquant quelque chose comme zazen plutôt que l'archerie.
Kiyoaki Senseï (Ogasawara Kiyoaki, le 29ème maître d'Ogasawara Ryu) m'a dit un jour : " Plus une personne tire à l'arc, pire elle devient. " Un grand nombre de personnes trouvent certainement étrange cette affirmation, mais en un sens elle est certainement vraie. Je veux que ceux qui commencent l'arc fassent attention à ce point. C'est ce que je veux dire quand je dis : " faites de la cible votre seul but ." Une personne qui a seulement la cible pour objectif, quel que soit le nombre d'années de pratique, n'a aucune chance d'être corrompue.
Cependant un étudiant de l'arc va au début pratiquer avec un dévouement total pour toucher la cible; mais rapidement dès qu'il va réussir à toucher la cible, il cherchera à participer à des compétotoons pour ramener des prix. Quand il aura progressé un peu plus il cherchera les grades et les diplômes d'enseignant. Puis finalement il voudra une position reconnue dans la communauté des archers, même si pour cela il doit pousser un peu du coude d'autres personnes. Il y a peu de personnes qui peuvent éviter d'être corrompues dans ce processus.
Je veux que ceux d'entre vous qui commencent à pratiquer l'arc évitiez résolument d'être entraînés vers ces chimères. Sans même parler des victoires en compétotoons, obtenir un grade ou un diplôme d'enseignant ne changera jamais un mauvais tireur en un bon tireur. J'irai encore plus loin en disant que les places d'honneur n'apportent que des ennuis et n'ont rien à voir avec la pratique de la Voie."

(Source de l'article : Association de Kyudo du Val Maubuée.)

Re: Le Kyudo ou comment devenir un Samouraï du trading ?

par Florine » 17 Nov 2017 18:35

"Le véritable combat il est contre soi-même."

Ben oui x, c'est ce qui est écrit ;) tu as lu ? :musique:

Edit : ok x ;) (je te taquinais :) )

Re: Le Kyudo ou comment devenir un Samouraï du trading ?

par DarthTrader » 17 Nov 2017 18:37

les sept grandes vertus du bushido :

Droiture (義, Gi?)
Courage (勇, Yū?)
Bienveillance (仁, Jin)
Politesse (礼, Rei)
Sincérité (誠, Makoto)
Honneur (名誉, Meiyō)
Loyauté (忠義, Chūgi)

Re: Le Kyudo ou comment devenir un Samouraï du trading ?

par Florine » 17 Nov 2017 18:37

Merci Benoist :mercichinois: et je suis bien d'accord : je trouve que Mushotoku et Kyudo sont très complémentaires :)

Re: Le Kyudo ou comment devenir un Samouraï du trading ?

par Florine » 17 Nov 2017 18:37

Merci Darth :top:

Articles en relation
Comment devenir plus fort ?
par Air one » 25 Jan 2018 10:22 (4 Réponses)
Comment protéger son trading des perturbations extérieures ?
par Jili » 18 Mar 2018 00:26 (11 Réponses)
Systémique: comment aggraver sa journée de trading?
par fxbravo » 21 Mar 2018 10:36 (9 Réponses)
Comment s’échauffer mentalement avant le trading
Fichier(s) joint(s) par Daeiondf » 13 Juin 2018 09:14 (9 Réponses)
Comment gérer l'état de manque d'activité trading?
par Benoist Rousseau » 17 Juil 2015 10:17 (7 Réponses)
Comment progresser dans le trading et dans sa vie ?
par lopo06 » 09 Avr 2019 12:21 (13 Réponses)
Comment profiter de la vie ?
par Eversa » 06 Juin 2018 08:28 (10 Réponses)
Comment faites vous?
par plataxis » 17 Juin 2015 22:46 (8 Réponses)
Comment construire son paradis ?
par AlgoFlex » 13 Fév 2018 06:10 (3 Réponses)
Comment rebooster son moral ?
par Air one » 18 Jan 2018 06:14 (26 Réponses)

ProRealTime