ProRealTime
On y parle de tout et de rien, de l'air du temps, de nos découvertes, joies et contrariétés mais pas sur le trading ni le high tech ;)

Re: Les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien

par Burzum » 10 Juil 2017 19:21

non ça c'est pour ce que tu trouves dans ton jardin et c'est l'état qui récupère :lol:

Re: Les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien

par Euraed » 10 Juil 2017 19:27

à Dubai et pas dans la rue, dans le restaurant...
Pour info, un jour le conducteur de la voiture où j'étais passager s'est pris 4 points sur le permis + une amende salée parce j'avais jeté un trognon de pomme au pied d'un palmier sur un parking (mais c'est lui qui avait insisté pour que je jette le trognon là, c'est biodégradable allez y... ). Big brother garde un oeil partout dans cette ville


Burzum, ce n'est pas tout à fait aussi manichéen, mais disons que c'est une tendance vis à vis des travailleurs peu qualifiés, pas uniquement philippins
Les riches philippins, indiens, pakistanais etc ont droit à d'autres égards...
et ils se comportent souvent à leur tour comme des esclavagistes.

La réussite financière n'étant pas gage de réussite morale.... pour revenir au sujet précédent de ce fil, ils dupliquent alors le comportement de la caste dominante, celle des locaux (ou celle héritée de modèles de leur propre passé)

Re: Les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien

par Burzum » 10 Juil 2017 19:40

Oui l'esclavage dans ses contrées ne fut aboli que très, très récemment, fin des années 80 début 90 , je pense par là.
on ne va pas changer des pratiques aussi rapidement :lol:

Re: Les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien

par Euraed » 12 Juil 2017 12:13

Je reviens sur le sujet initial et mes propos précédents, en effet après une semaine aux annonces fluctuantes et contradictoires, la position actuelle du gouvernement s'oriente vers une meilleure considération de la notion d'investissement pour relancer l'économie.

A cette heure la flat tax d'environ 30 % serait mise en place en 2018. C'est à mon sens la mesure centrale la plus utile.
Elle fut adoptée par la Suède au début des années 90 lorsque son économie était au plus mal avec de réels effets positifs (pour mémoire la Suède est un des pays les plus sociaux d'Europe où le sens de la collectivité y est bien plus développé qu'en France).
J'entendais ce matin un commentaire pertinent d'une interviewée sur BFM radio, résumé par "Oui c'est bien, mais comment réorienter l'épargne vers les cycles productifs ? "
Effectivement, une large partie des économies de taxes réalisées ne contribuera qu'à l'augmentation de l'épargne sur les supports précédents, une autre sera injectée en consommation (donc relance de type keynésienne) et enfin une partie suivra le chemin attendu, l'investissement économique productif.
Il en va toujours ainsi, aucun moteur n'a 100% de rendement et tout système de distribution d'eau connaît des fuites. Bien entendu, cela ne nous exonère pas de recherche d'optimisation.
Concrètement la flat tax va permettre d'accroître l'alimentation en capitaux de multiples projets. Enfin !

Sur la réforme de l'ISF, transformé en IFI (immobilier) je m'interroge plus sur sa quantité d'apport au bien commun. L'idée de réorienter la base de taxation vers du capital à dominante dormante est judicieuse et d'ailleurs on peut la percevoir comme un volet secondaire, justement d'orientation, de la réforme précédente.
Bien sûr cette réforme a aussi tendance à réduire l'incitation à l'expatriation des plus fortunés vers Bruxelles, Lisbonne, Riga, Rome, Andorra etc, ce qui hors de toute considération idéologique est de nouveau une bonne chose pour le bien commun bien que d'une ampleur nettement inférieure au point précédent.

Au sujet de la taxe d'habitation, pour moi c'est de la relance keynesienne par la consommation. Cela ne concerne que très peu l'investissement, une très faible partie des taxes évitées sera réorientées vers les projets productifs, cela se fera indirectement au travers des mécanismes habituels de transformation de la conso en investissement, donc lent.
Il a été argué que cet impot était injuste, à situation égale les montants dépendent de la géographie. C'est exact mais simultanément c'est aussi l'une des armes de certaines régions/communes déshéritées qui tentaient par le biais d'une taxe faible de compenser certains handicaps structurels. Cela dit, cela ne concerne pas les 20% de ménages les mieux rémunérés, ceux qui justement peuvent contribuer à la gentrification de zones en souffrance. Néanmoins ce sera sans doute un choc pour nombre de communes.

La baisse de l'impôt sur les sociétés, target 25% en 2022, contre 33% aujourd'hui.
J'avoue être assez partagé sur le sujet (même comme chef d'entreprise qui paye des millions à ce titre). Bien sûr, on sait qu'une partie des économies d'impôts pourront être réinvesties (idem que pour la flat tax) en projets, process, machines, hommes...
Cela pourra aussi jouer sur les arbitrages au sein des groupes internationaux avec une meilleure attractivité de la carte France sur l'échiquier des pays/zones. On a par exemple vu nombre d'effets bénéfiques concrets qui découlaient directement du crédit impôt recherche avec l'établissement en France de centres de recherches de groupes internationaux qui sinon seraient allés ailleurs.
Cette mesure aura donc des effets bénéfiques incontestables, mais en parallèle elle est très coûteuse et les fuites d'utilité seront nombreuses (dixit cela ne sert qu'à enrichir les patrons). C'est là où s'instille mon doute, quelle en sera la balance pour le bien commun ?
De toute évidence elle choquera aussi la France insoumise. L'un de ses effets sera aussi de contribuer à l'accroissement des inégalités.
Personnellement j'aurais eu tendance à l'aligner sur la flat tax de 30%, en quête d'équilibre, national et international.

Une seule chose est sûre, l'actualité fiscale contradictoire de ces derniers jours nous a rappelé à la réalité immuable de ce pays "Les promesses de César n'engagent que ceux qui y croient", attendons donc l'inscription dans les textes de ces paroles et promesses !
Verba volant, scripta manent n'est pas encore effacé du marbre de l'Elysée

Re: Les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien

par Euraed » 12 Juil 2017 12:19

Ces mesures ne vont pas effacer l'échelle des disparités mais je pense qu'à terme cela va dans le bon sens pour contribuer, par l'économie, à réduire la pauvreté et c'est ce qui me paraît être l'un des objectifs essentiels.


Re: Les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien

par chad » 12 Juil 2017 12:52

oui merci

Re: Les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien

par sobear » 12 Juil 2017 14:14

Ajoutons que la flat taxe à 30% sur les plus values serait générale y compris sur les PV des assurances vies (pour les PV réalisées sur les sommes déposées après la promulgation de la loi et avec des exemptions par exemple si les pv sont réinvesties dans l'industries...donc faut voir le détail de cette loi)

Articles en relation
Les gens Riches
par Mister Hyde » 25 Nov 2014 21:30 (44 Réponses)
Les gens bien, et mauvais
par chad » 16 Fév 2018 22:11 (1 Réponses)
La guette des gens qui se lèvent tôt 08/02/2019
Fichier(s) joint(s) par noko » 08 Fév 2019 08:46 (288 Réponses)
Pour réconcilier les gens comme moi avec la politique
par BearIsDead » 20 Mai 2018 12:42 (4 Réponses)
Pourquoi les gens nous jugent avec une belle voiture ?
Fichier(s) joint(s) par chad » 10 Mai 2017 18:39 (62 Réponses)
Le rien
par Miju » 23 Nov 2014 23:27 (25 Réponses)
Je suis seul au monde, il y a rien à faire..
par kieran » 19 Mar 2013 21:28 (5 Réponses)
Rien à voir avec le trading - l'horreur !
par Benoist Rousseau » 01 Déc 2017 01:25 (1 Réponses)
Apprendre ne sert à rien, c’est dangereux et ça rend idiot
Fichier(s) joint(s) par Tartempion » 08 Oct 2017 07:43 (130 Réponses)
Les belges sont les plus intelligents
par Eversa » 01 Nov 2012 16:17 (7 Réponses)

ProRealTime