ProRealTime
Pour partager sur la nature, les loisirs de plein air, les jardins de l'agrément au potager, du jardin Zen au jardin alimentaire, conseils, photos et autres

Re: Les plantes d'intérieur, les cactus, les succulentes...

par Aurélien » 26 sept. 2017 13:05

Bonjour Amarantine,

J'ai des cactus depuis longtemps et une licence en biologie, ça aide bien aussi..
Concernant l'arrosage, j' insiste bien sur le fait que les arrosages doivent détremper le substrat, sans cela, à terme le cactus va mourir de soif si les racines ne peuvent pas absorber l'eau. Les arrosages du genre "2 cuillères à café tous les 15j" induiront à coup sûr la mort de la plante à terme, qui à force de puiser dans ses réserves va fleurir, se courber et mourir.... Les cactus restent des plantes au métabolisme particulier, mais ça reste des plantes angiospermes comme les autres, il leur faut de l'eau, de l'azote, phosphore, potassium et autres oligo-emements tous dissouts dans l'eau.
D'une manière imagée, je dirais que pour une plante et concernant les minéraux et oligo-éléments, "boire c'est aussi manger".
Donc ne pas hésiter à arroser copieusement de temps à autre quand-même, puis laisser sécher complètement un bout de temps.

Oui les cochenilles c'est la misère sur ces plantes, mais ça se traite, elles forment des petites toiles blanches qu'il est souvent difficile de retirer.
N'hesite pas à demander concernant tes cactus, j'essaierai de t'aider (à défaut d'avoir des connaissances suffisantes en finances pour le moment, on ne peut pas tout apprendre en meme temps les journées ne font que 24h lool).

Re: Les plantes d'intérieur, les cactus, les succulentes...

par Amarantine » 26 sept. 2017 16:07

Merci d'avoir répondu Aurélien. J'apprécie car, n'ayant plus d'animaux à la maison, e me suis reportée sur mes cactus et les oiseaux du jardin (avec un chat, ce n'était pas possible).
Il y a déjà pas mal de temps en effet, j'avais fait pourrir un ou 2 cactus. On me disait que je les arrosais trop, donc j'ai fait "Les arrosages du genre "2 cuillères à café tous les 15j" . Ils se portent très bien (voir la photo p.2), mais il est vrai que quand je les ai rempotés pour la 1ère fois au printemps, la motte autour des racines était ulta-sèche ce qui m'a étonnée d'ailleurs. Mais l'eau ne devait pas pénétrer jusque là et devait couler juste le long des bords du pot puisque le substrat se détachait des bords.
Donc, je pense bien les détremper comme tu le conseilles 1 fois avant l'hiver et ensuite les laisser ensuite se reposer tout l'hiver sans eau ou presque pas et reprendre les détrempages au printemps.
Qu'en penses-tu?
Pour les chenilles farineuses, j'enlève les toiles blanches avec un coton tige et ensuite, j'arrose la plante d'alcool à 70°et elles ne reviennent pas et curieusement, l'alcool n'abîme pas la plante.

Re: Les plantes d'intérieur, les cactus, les succulentes...

par chad » 26 sept. 2017 16:12

moi je les fait tous mourir les plantes grasses
j'ai laissé tomber

excès d'eau sûrement
mais grace aux conseils précis de cette file je vais peut-être réessayer

Re: Les plantes d'intérieur, les cactus, les succulentes...

par Aurélien » 26 sept. 2017 16:59

Cultiver des plantes dites grasses n'est pas compliqué. Il y a juste des erreurs "fatales" à éviter, car bien que les cactées et succulentes soient des plantes généralement résistantes, il y a des limites à tout. Comme tes cactus Amarantine, qui certes se portent très bien malgré qu'ils soient très SEC, mais jusqu'à quand, et pour une croissance annuelle de combien....... ?

Pour ta méthode d'arrosage: oui. Il faut bien comprendre que ce que redoute une plante dite "grasse", c'est le combiné froid/humidité ou humidité/manque de lumière ou pire les 3 paramètres en même temps "froid/humidité/excès d'eau...Pour une cactée 9 fois sur 10 c'est le pourrissement assuré des racines, et la mort. Vous en déduisez donc aisément d'après ces 3 paramètres, que l'hiver si vous surchauffez votre appartement, qu'il y a très peu de lumière mais que vous arrosez soit trop soit trop peu, la plante va être mise dans des conditions contradictoires.
Il doit y avoir une corrélation continue entre ensoleillement/température/arrosage. (Ca se démontre mais c'est assez long, si ça vous dit rapprochez-vous de wikipédia sur les processus de la photosynthèse, et des plantes "CAM", c'est passionnant)
Pour ta terre "ultra-secret": probablement qu'il s'agit de leur terre d'origine, dans laquelle tu les as achetés enjardinerie: c'est l'effet de la tourbe, support utilisé par les producteurs de cactées qui n'a pas grand choses à faire là. A rempoter au printemps en enlevant un maximummum de cette m****, dans un terreau adapté, et un pot un peu plus grand.
Si nécessité de couper qques racines, laisser cicatriser la plante à l'air pendant 3 jours (oui-oui). Puis rempoter et arroser une première fois après une semaines. De la sorte, vous éviterez les contaminations bactériennes ou fongiques des racines par les plaies créées.

DONC:
-Beaucoup de lumière + beaucoup de chaleur --> augmenter les arrosages. (Conditions estivales de fortes chaleur en juillet/aout en France de plantes exposées en plein soleil par 40-50°C, certains cactus s'arrosent copieusement tous les 3 jours sans crainte).
-Peu de lumière + température basses --> arrêt ou net ralentissement des arrosages. Métabolisme au ralenti, la plante hiverne et n'a plus besoin de beaucoup d'eau.

Si vous mettez vos cactus proche d'un radiateur l'hiver, alors que les journées sont courtes et que vous arrosez trop, ça n'aura aucun "sens" pour le métabolisme de la plante. Elle sera gavée d'eau alors que son métabolisme sera ralenti par la faible photosynthèse quotidienne malgré la surchauffe qui ne servira à rien.
L'ideal est de les faire hiverner, les températures d'hivernage dépendant des espèces: en général, tenir un cactus dans un pièce bien éclairée, vers 15°C, en arrosant toutes les 6 semaines devrait empêcher la plante de mourir, et permettra même à certaines de fleurir à l'été.
Les arroser progressivement de +en+ au printemps (toujours dans cette logique corrélative lumière/température/eau), les mettre au soleil progressivement pour éviter les brulures épidermiques et même hors soleil direct pour certaines cactées.

Oui-oui chad, tu peux re-essayer. Je pourrais te donner des Genre/espèces de cactées à cultiver des plus résistantes, ça donne confiance en soi au début quand on débute, certaines plantes étant très résistantes aux erreurs de cultures malgré tout, surtout aux oublis de rempotage et d'arrosage des mois durant................

Re: Les plantes d'intérieur, les cactus, les succulentes...

par chad » 26 sept. 2017 19:03

tu me rappelle mes cours de bio avec les plantes CAM
mais j'ai survolé le sujet

effectivement passionnant

oui moi c'est froid/humidité/trop d'arrosages / manque de lumière = mort lol

Re: Les plantes d'intérieur, les cactus, les succulentes...

par Amarantine » 26 sept. 2017 19:07

Merci Aurélien de prendre le temps de nous orienter.
J'ai presque le trio réuni. Reste plus que l'arrosage, mais je vais y pallier.
J'avais lu un jour que même avec la plus forte luminosité possible sous nos climats, pour un cactus, c'est équivalent à la pénombre dans son pays d'origine. C'est dire comme la lumière est importante.

Re: Les plantes d'intérieur, les cactus, les succulentes...

par chad » 26 sept. 2017 19:15

et les fenètres filtrent une partie des UVs

Re: Les plantes d'intérieur, les cactus, les succulentes...

par Aurélien » 26 sept. 2017 22:32

De rien Amarantine J'adore la biologie/physiologie végétale. ;)
N'allons pas trop vite concernant l'image des "déserts" dits "arides". Effectivement dans une très large majorité des cas la lumière y est forte, et qui plus est sur des très nombreuses heures annuellement. L'image d'Epinal des lieux de vie des cactées est souvent faussée tout de même....
Ils sont présents à de nombreuses latitudes, et à de nombreuses altitudes aussi, donc sous des climats très différents.

Petit florilège:

-Certaines plantes "grasses" vivent en haute montagne, au froid (Ex: Opuntia polycantha, >3000m).
-Il y en a dans le sud de la France sous le climat méditerranéen poussant dans la rocaille ou pourtant les hivers sont relativement froids (disons frais...) Ex: figuiers de Barbarie, Agavacées.
-Saviez-vous aussi qu'il pouvait neiger la nuit, assez rarement tout de même, dans les désert les plus emblématiques du monde ? Ex: Sahara récemment !
-Saviez-vous que les amplitudes thermiques dans les déserts du Mozambique, de Nairobie, ou du Sahara peut atteindre 30°C entre le jour et la nuit, qu'il y gèle parfois la nuit quand les températures du jour sont de seulement 20°C (Sahara par exemple...) ?

Ceci indique, vous le remarquez, que par "désert" et "aride", on sous-entend donc climats défavorables, secs, rocailleux, aux sols pauvres où la végétation s'est remarquablement adaptée, et ce que ce soit sous 60°C en plein soleil des déserts de sable ou à -20°C à certaines altitudes la nuit dans la rocaille.
Point commun des biotopes de ces plantes: pauvreté et forte perméabilité des sols, très nombreuses heures d'ensoleillement annuelles, milieu de croissance sans concurrence, rares précipitations...


Quelques extrêmes pour la curiosité !

Opuntia humifera fait 30cm de haut maximummum, résiste à -25°C et aux pluies.... Mais ne supporte pas les températures constantes de nos appartements où il y meure ! On les trouve en France (Hte Loire), en Suisse, en Italie, dans les Balkans.
https://www.noelshack.com/2017-39-2-1506456659-opuntia-humifusa.jpg

A l'autre "extrémité":
Carnegia gigantea pousse dans le désert de Sonora, en Amérique du Nord. Il y fait sans problème 50°C à l'ombre, il peut se passer une année sans pleuvoir.
Ce cactus peut atteindre 15m de haut, peser 5t, contenir 3m3 d'eau et vivre plus de 150 ans. Il résiste à 2 années de sécheresse au cours desquelles il peut perdre 50% de son poids.
https://www.noelshack.com/2017-39-2-1506456833-carnegia-gigantea.jpg



Mais alors pourquoi les nôtres sont si sensibles ? Tout simplement car ils ne sont pas dans leurs milieux naturels, ils n'ont développé aucune résistance et surtout ce sont de toutes jeunes plantes qui plus est vivant dans un substrat reconstitué et clos !

Re: Les plantes d'intérieur, les cactus, les succulentes...

par Amarantine » 26 sept. 2017 23:22

Aurélien j'adore tes explications et tes exemples sur la résistance des frères de nos cactus d'appartement!
Tu m'apprends pas mal de choses concernant les dits-déserts. On s'en voudrait presque d'avoir extirpé les nôtres de leur milieu naturel pour leur faire subir un mode de vie qui est loin du leur.
Je comprends que tu puisses te passionner pour la physiologie végétale. C'est un monde fabuleux et une merveille d'adaptation, comme beaucoup d'autres plantes d'ailleurs.

Re: Les plantes d'intérieur, les cactus, les succulentes...

par chad » 26 sept. 2017 23:49

:merci: Aurelien

Sujets similaires
La bonne santé par les plantes
par Air one » 23 mai 2016 21:36 (53 Réponses)
Créer de l'électricté à partir de plantes.
par chad » 12 déc. 2016 13:42 (2 Réponses)
les capacités extraordinaires des plantes
Fichier(s) joint(s) par ChristelleP » 05 sept. 2020 06:02 (10 Réponses)
Plantes médicinales et aromatiques.
Fichier(s) joint(s) par masta » 24 févr. 2021 22:10 (3 Réponses)
Ajouter un gène humain aux plantes dope leur rendement
Fichier(s) joint(s) par D.S. » 05 août 2021 08:55 (7 Réponses)
travaux d'intèrieur
Fichier(s) joint(s) par sakado » 18 févr. 2016 12:02 (2069 Réponses)
L'ennemi interieur
par Djobydjoba » 22 juin 2017 09:37 (4 Réponses)
Intérieur, Thomas Clerc.
Fichier(s) joint(s) par Francis1 » 29 oct. 2020 22:45 (5 Réponses)
Le plus puissant ouragan de l’année filmé de l’intérieur
Fichier(s) joint(s) par loilodan » 05 oct. 2021 14:56 (6 Réponses)