Quelques biais listés

par jyong » 04 Mar 2014 22:32

J'espère que je ne me suis pas trompé, la liste n'est pas exhaustive.

BIAIS ET PSYCHOLOGIE : Toutes nos connaissances et notre expérience ne serviront à rien si on subit les biais psychologiques.

-Effet de dotation (Endowment effect): On survalue ce qu'on possède, et on sous-estime ceux que l'on ne possède pas.
-Biais excès de confiance, illusion de savoir. Chaque jour est différent il faut savoir l' évacuer. Le raisonnement du cerveau : le cerveau nous trompe avec des raccourcis, illusions optiques, perception du temps... (économies d’energie)
-L’heuristique de représentativité h**p://fr.wikipedia.org/wiki/Heuristique_de_disponibilit%C3%A9
-biais de disponibilité : L’analyse de l’investisseur s’appuie sur des faits marquants. L’investisseur oriente sa stratégie d’investissement selon la tendance annoncée par le plus grand nombre (logique de consensus). Ex Médiatisation, records, occurrence des évènements.
-Effet de disposition : Rapidement, on ne peut sortir d'une position "perdante" (MV latentes, pertes de valeur...) que cela soit en action, immobilier, oeuvre d'art, vin de collection, objet...car l'affectif prend le dessus. Le coût de renoncement (à la fois économique et affectif) est tellement fort. qu'on refuse de sortir de la position. Malheureusement, parfois cela peut tourner à la catastrophe... Lors d'un trading perdant, on refuse de prendre nos pertes et de renoncer à notre décision initiale. (question d'égo, affect...) l’investisseur dérogera de sa logique d’investissement. On est paralysé, on n’ose plus. On se met en mode espoir.
-biais de subjectivité : distorsion entre probabilités réelles et celles perçues. Ex l'apparition d'un cygne noir et 11 sep. Fréquence identique mais perçu comme élevé surtout s’il en a vécu
-Biais Négativité, Biais de conservatisme ou de confirmation: surévalue les infos qui nous intéressent et occulte les informations contraires."On fait son propre monde"
-Biais de ressenti : pertes plus douloureux que gain du même ordre.
-biais de rémanence : surpondère les évents et les infos les plus récentes.
-Le biais d’auto attribution (ou biais de complaisance): Les pertes sont dues à la malchance alors que les gains résultent du « talent » de l’investisseur. réussite est un facteur interne, l’échec est un facteur externe. Pertes = baisse estime de soi Gains = sensibilité d’invincibilité et de toute puissance.
-L’heuristique d’affectivité : L’aversion au risque de l’investisseur concernant un actif précis est corrélé à son niveau de connaissance. Plus l’investisseur se sent familiarisé avec un secteur, un pays ou une société et moins le risque qui en est perçu est important.
-L’aversion au regret : impulsion, peur de rater le train
-Anomalie d’efficience informationnelle : décalage, dé corrélation entre capitalisation boursière et valeur fondamentale, informations disponibles et pertinentes. Ex : capital humain
Effet de dotation (Endowment effect): En résumé, on survalue ce qu'on possède, et on sous-estime ceux que l'on ne possède pas.


Pour le reste il y a cela
h**p://www.andlil.com/commment-controler-ses-emotions-pour-trader-4379.html
h**p://www.andlil.com/etat-emotionnel-trading-5100.html
h**p://www.andlil.com/trading-neurobiologie-4714.html
h**p://www.andlil.com/trading-transfert-emotionnel-99745.html
h**p://www.andlil.com/les-facteurs-et-variables-a-maitriser-pour-un-trading-profitable-128722.html