ProRealTime
On y parle psychologie, psychanalyse, développement personnel... Le trading c'est beaucoup plus que des chiffres

S'oublier pour sublimer

par Elcester » 08 juin 2020 13:36

J'ouvre ce sujet pour rebondir sur une réponse apporté dans une autre file, afin que les questions / réponses ne partent pas dans tout les sens et perdre la raison initiale de la création de la file.

la-place-de-l-amour-dans-le-trading-t37402-10.html

Pour remettre en contexte la réponse qui soulève beaucoup de question est la suivante
Spoiler:
"une phrase très vraie, « pour tomber amoureux il faut être disponible ». Cela veut dire avoir fait le ménage dans son cerveau, ne pas être tourmenté, ne pas être centré sur soi-même mais ouvert aux autres…

Dans le trading c'est exactement la même chose, on n'arrive pas à gagner de l'argent régulièrement quand on n'a pas fait le ménage dans sa tête (cela peut prendre plus d'une d'une vie), quand on est trop centré sur soi-même c'est-à-dire que son ego est démesuré. Ego démesuré égal perte inévitable en bourse.

Pour aimer et être aimé il faut aller au-devant de l'autre en s'oubliant. Pour gagner en trading, il faut aussi s'oublier.


La première phase amoureuse que tu décris est en psychanalyse ce que l'on appelle la phase de passion. Tu as très bien décrit les processus chimiques, mais ce qui est intéressant c'est de comprendre pourquoi ces processus chimiques se lancent. La réponse est dans le psychanalyse.

Pourquoi tombons nous fou amoureux d'une personne jusqu'à présent inconnu ?
Qu'a-t-elle bien pu éveiller ou réveiller en nous ?

L'explication se trouve dans la psychanalyse.

La personne aimée ( amour physique ou amitié forte) évoque, rappelle des choses inconscientes en nous. Dans le cas d'une amitié, bien souvent nous aimerions être l'autre. Nous voyons dans l'autre des qualités que nous aimerions avoir inconsciemment. C'est pour cela que la frontière entre l'amour et la haine est extrêmement faible.

On est amoureux de la personne tant que l'on pense que l'on peut s'approprier ses qualités. Quand on comprend qu'on ne pourra jamais être l'autre (on appelle cela de l'introdjection chez les psychotiques, ils absorbent l'autre, ils sont l'autre, ils perdent toute forme de personnalité pour s'identifier totalement à l'autre qui est une forme de projection idéale d'eux-mêmes).

Puis, parfois, on réalise que pour X raison qu'on ne sera jamais comme l'autre. Il y a alors une phase de deuil à accepter, je ne serai jamais aussi beau que lui, aussi intelligent que lui… (on voit bien là que l'on se retrouve au niveau de l'école maternelle avec des jalousies d'enfance).

Soit on accepte et c'est une forme de violence qui blesse notre ego, la violence est intériorisée sur nous-mêmes. Mais une personne équilibrée finit par « grandir » et passer à autre chose. Pour avancer dans la vie, il faut accepter ses lacunes. Pour avancer dans le trading, il faut accepter ses faiblesses.

Soit notre ego est tellement instable que nous allons projeter notre violence sur l'autre et l'être aimée devient l'être haï (celui que je ne serai jamais mais que je vais essayer de détruire car il incarne mon échec). Cette personne, devient alors la pire chose sur terre alors qu'elle était la meilleure chose sur terre quelques jours semaines ou mois avant.

En bourse on retrouve exactement le même schéma, généralement on rentre en bourse de manière passionnée et il faut faire aussi le deuil de tas de choses : je ne deviendrai jamais riche facilement, je ne trouverai jamais un système miracle…

Hélas, même schéma : soit on se met à haïr la bourse car elle incarne notre échec, soit en digère cette violence pour inévitablement dépassionner le trading. C'est pour cela que quand le trading devient ennuyeux comme un vieux couple, on commence à gagner de l'argent régulièrement et on est dans la stabilité. On ne vient plus chercher des émotions dans le trading, on ne vient plus rechercher de la passion dans le trading, on vient chercher de l'ennui dans le trading

Mais l'analogie que nous faisons pour l'amour et le trading, elle est valable pour absolument tout : la réussite professionnelle, la qualité de sa vie, sa capacité à être heureux malheureux. Il faut donc réfléchir à cela et passer son temps à se construire et non à détruire. La violence et la destruction ne sont que des signes de faiblesse psychique, d'un déséquilibre interne. C'est le seul moyen pour le corps d'expulser cela. Il existe aussi des théories sur l'apparition de certains cancers provoqués justement par ce déséquilibre interne. Les personnes schizophrènes par exemple vivent rarement plus de 50 ans car le déséquilibre s'accentue avec l'âge et leurs troubles augmentent inexorablement mais c'est un autre sujet. Le plus important à retenir c'est que pour vivre un trading heureux et une vie amoureuse épanouie, c'est à la fois très simple mais cela nécessite beaucoup de travail sur soi"
Dans cette file j'aimerais approfondir un aspect
"Pour aimer et être aimé il faut aller au-devant de l'autre en s'oubliant. Pour gagner en trading, il faut aussi s'oublier."
Qu'est-ce qu'on entends par s'oublier ? Autant dans l'aspect amoureux que l'aspect trading?

Re: S'oublier pour sublimer

par Benoist Rousseau » 09 juin 2020 11:41

s'oublier c'est ne plus avoir d'ego

s'oublier c'est ne plus être heureux si on gagne de l'argent ou triste si on en perd

s'oublier c'est arrêter de se croire le centre de l'univers

s'oublier c'est accorder aucune importance à sa vie

s'oublier c'est déconnecter ses résultats de son identité

s'oublier c'est ne pas exister par le regard des autres

s'oublier c'est être soi, un être mortel qui est de passage

s'oublier c'est s'effacer

s'oublier c'est laissez tomber le matériel, les métaux

s'oublier c'est zazen

s'oublier c'est tout simplement vivre comme un adulte et pas comme un enfant qui est touché, balloté par la vie et le regard, les paroles des autres, les épreuves

s'oublier c'est être soi et être soi ce n'est pas être l'autre

s'oublier c'est être soi et savoir que la mort est la seule certitude

s'oublier c'est vivre comme un mortel et pas comme un immortel

s'oublier c'est être et ne pas être en devenir

s'oublier c'est avoir fait la paix avec soi et les autres

s'oublier c'est regarder les autres sans jugement
s'oublier c'est écouter les autres sans jugement

s'oublier c'est comprendre que l'autre ne fait que parler de ses névroses, rêves et fantasmes

s'oublier c'est comprendre que quand une personne parle d’une autre personne elle parle en fait uniquement d'elle

s'oublier c'est comprendre que quand une personne parle d’une autre personne elle parle en fait uniquement de ses problèmes sans le savoir

s'oublier c'est comprendre que quand une personne parle de toi cela n'a aucune importance pour toi car cela ne te concerne pas

s'oublier c'est comprendre que les autres sont des êtres mortels apeurés par leur mort qu'ils nient et que cela explique 99% de leur comportement

s'oublier c'est être vivant et avancer

s'oublier c'est comprendre le sens de la vie

Re: S'oublier pour sublimer

par farwest » 09 juin 2020 12:29

Sublime texte :mercichinois:

Re: S'oublier pour sublimer

par Stochastic » 09 juin 2020 13:34

s'oublier c'est , argent sans amour!
s'oublier c'est , amour sans argent !

un gros sujet à traîter:
le rapport de soi à l'argent ...

Re: S'oublier pour sublimer

par ChristelleP » 09 juin 2020 16:41

Merci Elcester ! :mercichinois:
Merci Benoist ! :mercichinois:

Re: S'oublier pour sublimer

par Elcester » 09 juin 2020 18:01

Je rejoins Farwest, l'anaphore donne une puissance poétique à ta réponse Benoist
Spoiler:
s'oublier c'est comprendre que l'autre ne fait que parler de ses névroses, rêves et fantasmes

s'oublier c'est comprendre que quand une personne parle d’une autre personne elle parle en fait uniquement d'elle

s'oublier c'est comprendre que quand une personne parle d’une autre personne elle parle en fait uniquement de ses problèmes sans le savoir

[...]

s'oublier c'est comprendre que les autres sont des êtres mortels apeurés par leur mort qu'ils nient et que cela explique 99% de leur comportement
Cette partie m'a beaucoup intrigué et cela m'intéresserait si tu pouvais développer davantage développé, sans vouloir abuser

D'ailleurs la dernière phrase me fait penser au livre The Denial Of Death d'Ernest Becker, cela fait référence à ses recherches ? Je l'ai acheté il y a quelques moi mais j'ai pas pris le temps de me plonger dedans

Re: S'oublier pour sublimer

par Benoist Rousseau » 09 juin 2020 18:45

non je ne connais pas

===

Si tu es équilibré (disons heureux) tu n'as pas besoin de parler des autres en mal. Tu es positif, tu écoutes les gens (râler, se plaindre, discuter). Tu n'as pas une seconde de ta vie à consacrer à parler des autres, ce qu'ils font, surveiller le voisin etc. Tu ne souffres pas, tu n'as pas besoin de cela pour essayer de te "soigner"

Un cadre qui critique un autre cadre parle de lui. X parle de Y.

Si X dit Y est malhonnête etc tu sais à 99% que X est malhonnête ou potentiellement qu'il peut le devenir. Quelqu'un d'honnête se fiche totalement de ce que fait Y. Mais si X en parle c'est que cela le "travail", que cela lui "parle", que cela "l'agace" car il aimerait faire comme lui mais qu'il ne peut pas (éducation, morale etc) ou qu'au fond de lui il aimerait être comme Y

Quand tu perds ton temps à parler des autres c'est que l'autre fait écho à une de tes problématiques internes.

Par exemple une personne qui passe son temps à se fichre du physique des autres est une personne très mal dans sa peau. Elle a besoin de rabaisser les autres, de les dégrader pour se sentir mieux.

Le secret des mentalistes c'est juste d'écouter et de regarder les gens. Et quand ils parlent tu sais qu'ils parlent de ce qu'ils ont au fond d'eux si ce sont des critiques.

Un gars qui dit regarde ce frimeur avec sa voiture blling bling .. Tu sais qu'il aimerait avoir une voiture bling bling mais qu'il en a pas les moyens financiers, intellectuels etc. Une personne équilibrée n'aura absolument rien à faire de la voiture du voisin, il ne la verra même pas ce n'est pas SA problématique.

Quand les gens parlent des autres, ils ne parlent que de LEUR problématique sans même s'en rendre compte. Donc tu vois leur âme, ce qu'ils ont au fond d'eux qu'ils veulent cacher mais généralement tu touches leur inconscient, tu en sais plus sur eux que bien souvent eux eux même.

Cela te donne un pouvoir sur eux, à toi de bien ou de mal l'utiliser.

En soirée je ne parle jamais. Les gens viennent vers moi naturellement et souvent au bout de 5 minutes ils me déballent leur vie. Et souvent ils s'arrêtent en me disant "c'est incroyable je ne me suis jamais autant dévoilé etc.". Certains prennent peur et vont te haïr, d'autres ne vont pas te lâcher. Tu as fait quoi ? Rien tu les as écoutés sans les juger. Et cela n'existe presque plus dans la société, il faut payer un psychanalyste pour cela.

Tu remarqueras que les gens ne parlent que d'eux... Ils te posent une question sur tes vacances. Tu réponds en 2 phrases et ils enchainent en disant "c'est comme moi..." et boum ils te racontent de A à Z leurs vacances. Tes vacances ils s'en fichent totalement. Et quand ils auront déballé tout ils seront contents et ils auront passé une bonne soirée. Et tu seras un gars sympa. Ils ne seront pas pourquoi mais ils te trouveront sympas. Tu les as juste écoutés.

Mais c'est épuisant, il faut aussi se protéger et couper toute relation rapidement quand tu tombes sur certains profils qui "vivent" de prendre de l'énergie aux autres. à toujours attirer l'attention, peu importe que ce soit en bien ou en mal.

Un prof sait bien que l'élève le plus difficile de la classe qui fait des bêtises en permanence c'est juste pour que le prof s'occupe de lui. Il est en détresse affective avec ses parents et il cherche un contact avec un adulte. Même négatif il s'en fiche l'important c'est que le prof lui parle quitte à lui mettre une punition. Ses parents ne le considèrent pas, l'ignorent, son absent etc donc il a besoin de cela... Il se soigne comme cela.

Tu remarqueras les adultes qui font exactement les mêmes choses, qui vont prendre la parole dans les réunions systématiquement pour meubler et ne rien dire. Mais on les regarde, ils existent etc. Tu sais qu'il n'ont pas eu une belle enfance pour être comme cela.

Tu vois très simplement les enfants battus par exemple dans les comportements des adultes.

Une personne qui t'insulte montre
1) qu'elle est mal (une personne heureuse ne le fera jamais, perte de temps absolue)
2) qu'elle essaye d'attirer ton attention (car tu l'attires et tu la fascine pour X raisons inconscientes)

donc tu vois que tu n'es absolument pas dans l'histoire. La personne ne parle que d'elle.

En gros, 99% des adultes se comportent de telle ou telle façon pour "se soigner" de leur enfance et des manques qu'ils ont eu (manque d'amour, d'attention...)

Toute ta vie s'est jouée avant 7 ans ;) Des adultes qui n'arrivent pas à avoir une relation stable, ça vient de l'enfance, tu sais un peu ce qu'ils ont vécu. Les gens soumis, les lèches bottes, les lâches, les diffamants, les gens qui n'arrivent pas à se fixer, les agressifs, les gens qui divorcent 5 fois pour se remettre avec exactement le même profil de personne etc. tout cela marque une enfance particulière qu'ils essayent de gérer comme ils peuvent en étant adulte

Pour un psychanalyste, un mentaliste, il lit en toi à livre ouvert. Il sait avant même toi ce que tu vas ressentir et comment ta relation avec lui va évoluer.

C'est triste mais si tu regardes autour de toi, tu n'as pas beaucoup de personnes heureuses alors que c'est si simple (et évident) de l'être...

Re: S'oublier pour sublimer

par bujinkan34 » 09 juin 2020 20:13

Merci Elcester et merci Benoist. :merci:

Je vois au fur et à mesure que je parcours le forum qu' Elcester fait des sujets de qualité, riche et très développé et c'est très enrichissant à lire. Et la lecture est agréable. Merci. :top:

Benoist, quant à toi, c'est toujours avec une aisance, une extême facilité que tu fais passer un message, peu importe ce message.

Quand tu dévelloppes la chose sur un sujet peut importe lequel, c'est toujours avec les yeux grands ouverts que je plonge dedans, je suis dans une bulle, focus, avec un léger sourire niais à peine dissimulé, c'est très pédagogique, vulgarisé, il y a une clairvoyance, une logique "évidente" après coup, en même temps que je te lis il y a parfois des bribes de souvenirs qui remontent en moi et ça fait toujours mouche (et sourire).

Je constate que hors forum, je suis en mode "muet", je parle très peu depuis tout petit, passif à l'école, et j'écoute énormément l'environnement et les personnes, sans juger. Tout le monde vient me voir pour me raconter tout et n'importe quoi. On me consulte, me demande mon avis. Et avec le sourire. Moi j'en m'en fous mais les gens sont contents :lol2:

Alors que sur le forum, j'ai l'impression de toujours parler de moi, de me mettre en avant quitte à répondre un peu à côté de la plaque sur un sujet précis, comme un manque à combler...ou parce que je suis bien ici...se poser des questions c'est s'ouvrir l'esprit ;)

J'aurais sincérement aimé/apprécié de t'avoir eu comme professeur à l'école, j'en ai eu des bons et des moins bons certes mais voilà, vouloir te connaitre plus tôt, tu es une personne très enrichissante, très intérèssante, quelqu'un qui "sait", qui partage tout ce qu'il peux sans rien réclamer en retour, sans juger, tu aides les autres à progresser, à évoluer, à s'élever, il suffit de voir tes GMT tu attires la sympathie, toujours le sourire, la bienveillance, ton avatar te résume assez bien d'aileurs :) chez moi on appelle ça une perle rare. Il faut en prendre soin, écouter, rester humble et suivre...

J'aurai aimé faire un message plus développé et de qualité car tu le mérites, tout le monde le mérite ici, mais pas de regret car j'en ai fait un :bravo:

Sur ce, plein de bonnes choses à tout le monde et passez une bonne nuit, le réveil sonne à 03H15 pour moi :lol2:

Re: S'oublier pour sublimer

par Elcester » 09 juin 2020 21:35

@Benoist La richesse de ta réponse m'a ébahi, littéralement. Je te remercie d'avoir développé, c'est vraiment passionnant. Et même si je l'ai relu plusieurs, je pense que je vais avoir besoin de plusieurs relecture pour digérer tout cela et l'appréhender de manière plus profonde.

Je ne pensais pas qu'on en révélait autant sur nous en parlant, c'est très troublant. Je crois que ça m'effraie de m'en rendre compte. En tout cas, tu as galvanisé mon envie d'entamer une psychanalyse, je suis certain que ce sera super enrichissant, j'ai hâte de pouvoir en commencer une!

@Bujinkan24 :mercichinois:

Re: S'oublier pour sublimer

par Sgad » 10 juin 2020 12:23

Magnifiques réponses de Benoist.
Il y a tellement de matière à y puiser pour un travail sur soi, quel que soit l'entreprise (ou ce qu'on n'entreprend pas, d'ailleurs).
Comme toujours, on n'en mesure pas la profondeur lorsqu'on n'est pas averti, mais c'est un tel plaisir pour l'esprit de s'y plonger.

Sujets similaires
Ne pas oublier qui nous sommes...
par CitronRouge » 08 janv. 2015 01:04 (1 Réponses)
Pour ne pas oublier les annonces
Pièces jointes par seba264 » 13 avr. 2016 22:52 (1 Réponses)
ScalpX, l'api qui va vous faire oublier la L3...
Pièces jointes par Tartempion » 19 avr. 2016 16:02 (26 Réponses)
Pour ne pas oublier 80 ans déjà
Pièces jointes par ChristelleP » 10 mai 2020 12:36 (7 Réponses)
Pour ne pas oublier
par Amarantine » 08 juin 2020 15:04 (4 Réponses)