ProRealTime
Pour partager sur nos Sports préférés, événements sportifs... et sur la Santé et la Nutrition

Un vaccin à ARN, c'est de la thérapie génique.

par masta » 06 déc. 2020 02:35

Bonjour/Bonsoir.

Dans la vidéo ci dessous, ce Monsieur nous parle de thérapie génique et nous donne sa définition :

"La thérapie génique c'est soigner par/avec les gènes.
Autrement dit, l'idée, le concept (et la réalisation si possible) de l'introduction dans des cellules d'un matériel génétique qui va coder pour une protéine (schématiquement), et de telle manière que cette protéine va avoir une action biologique médicalement pertinente."

C'est exactement ce que promettent les vaccins à ARN.
Et cela tombe bien que ce Monsieur ait l'air de s'y connaître sur le sujet, car c'est le "Monsieur vaccination" français. Professeur Alain Fischer...




https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Fischer
https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9rapie_g%C3%A9nique
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vaccin_%C3%A0_ARN

Re: Un vaccin à ARN, c'est de la thérapie génique.

par AlgoFlex » 06 déc. 2020 08:54

Messieurs vaccin du gouvernement.

J'espère qu'il fera mieux que messieurs d'econfinement.

Re: Un vaccin à ARN, c'est de la thérapie génique.

par Motiyo » 06 déc. 2020 09:19

Au moins ce monsieur explique clairement et j'espère qu'il gardera cette qualité quand il prendra la parole.
Il est clairement dit que les vaccins à ARN ne présentent aucun risque génétique car le matériel introduit ne va jamais jusqu'au noyau de la cellule. Ce ne serait pas la même chose pour des vaccins à ADN mais là, pour la covid, ce n'est pas le cas.

Re: Un vaccin à ARN, c'est de la thérapie génique.

par AlgoFlex » 06 déc. 2020 10:08

Si je devais me faire vacciné je prendrais le vaccin classique et pas ARN, il y a pas assez de recul à mon goût, et cette technologie s'adresse à des maladies génétique ou le bénéfice risque est important, chacun est libre de choisir selon sont âme et conscience.

Ça reste une technologie du futur pour faire un homme amélioré je pense quand on aura éliminer tous les maladies orphelines, on est en période de teleton.

Un article de 2019
https://www.lecho.be/les-marches/actu/general/pourquoi-la-therapie-genique-attise-l-appetit-des-investisseurs/10150951.html

Re: Un vaccin à ARN, c'est de la thérapie génique.

par masta » 06 déc. 2020 12:28

Motiyo : rétrotranscription. Et il s'agit bien de thérapie génique selon la définition de cette dernière.

Re: Un vaccin à ARN, c'est de la thérapie génique.

par Olivier Sun » 06 déc. 2020 12:43

Nouvelle génération de vaccins = prudence ou non suivi des processus des essais. .. devinez ce que l'humain a choisi de faire 😩
Uniquement de l'ARN dans cette fiole???
Je pense aux personnes dites vulnérables qui n'ont pas forcément le choix .
En espérant que le risque va payer.

Re: Un vaccin à ARN, c'est de la thérapie génique.

par Francis1 » 06 déc. 2020 13:04

:top:

Re: Un vaccin à ARN, c'est de la thérapie génique.

par Motiyo » 06 déc. 2020 15:08

en terme de risque, un vaccin à ARN (dit messager) consiste à faire rentrer cet ARN dans la cellule en lui mettant des protections pour éviter qu'il se fasse détruire puis à provoquer la synthèse de protéines (dans le cas de la covid il s'agit des protéines des spicules du virus pour provoquer une réaction immunitaire) à partir du code de cet ARN par une micro structure intra cellulaire qu'est le ribosome (disons que c'est une petite usine à fabriquer des protéines avec un code fourni par l'ARN messager lui-même issu habituellement de l'ADN du noyau de la cellule)
Bref, à aucun moment l'ARN du vaccin ne passe par le noyau et donc ne se retrouve jamais en contacte avec l'ADN (et même s'il y avait contacte, c'est une supposition car c'est impossible, il faudrait en plus une action supplémentaire pour retranscrire l'ARN en ADN)
Bref, il n'y a aucun risque mais vraiment aucun à utiliser l'ARN comme méthode vaccinale.
LE défaut de cette vaccination à ARN: l'ARN est très fragile donc déjà il faut le produire en lui ajoutant des protections dont, particulièrement, une capsule lipidique. Mais c'est pas tout, il y a des tas d'enzymes prêt à le dégrader d'où la conservation à très basse température et il faut utiliser des flacons en verre de très haute technologie pour assurer l'absence d'interaction entre le verre et le vaccin.
C'est peu dit mais il peut y avoir un ralentissement mondial de la production du vaccin, quelque soit son type, à cause de ces flacons en verre spécial (procédé de fabrication protégé par des brevets) qui ne sont produits actuellement qu'en Allemagne et en Italie.

Re: Un vaccin à ARN, c'est de la thérapie génique.

par masta » 06 déc. 2020 15:32

Motiyo il faut te documenter sur la transcription inverse.

https://criigen.org/wp-content/uploads/2020/12/2020-09_Note-dExpertise-Vaccins-GM_C.Ve%coucou%81lot-06.pdf

Re: Un vaccin à ARN, c'est de la thérapie génique.

par masta » 06 déc. 2020 16:08

"La mutagenèse insertionnelle est une mutation (modification de l’information génétique) par insertion d’une séquence à l’intérieur d’un génome, cette insertion pouvant alors inactiver ou modifier l’expression d’un ou plusieurs gène(s). Ce risque de génotoxicité pour les cellules humaines cibles de la vaccination (dont le génome est bien sûr de l’ADN) ne concerne donc que les vaccins délivrant de l’ADN viral, que le vecteur soit un plasmide ou un virus génétiquement modifié.

Toutefois, ce risque peut également concerner les vaccins délivrant de l’ARN par le biais d’un vecteur viral génétiquement modifié à ARN du type du virus du sida (VIH, très utilisé comme vecteur) si celui-ci n’a pas été correctement dépourvu de sa transcriptase inverse et du gène la codant.

En effet, la transcriptase inverse virale peut alors convertir l’ARN délivré en ADN, lequel ira s’intégrer dans le génome des cellules cibles.

Les virus génétiquement modifiés sont également très utilisés à des fins de thérapies géniques pour délivrer dans ce cas la version normale d’un gène humain qui s’avère défaillant (muté) chez le patient traité. En 2002, trois ans après un essai de thérapie génique (chez des enfants atteints d’une immunodéficience sévère due à une mutation sur un gène du chromosome X) utilisant un virus à ARN génétiquement modifié comme vecteur, deux des 10 enfants traités ont développé une leucémie due à l’insertion de l’ADN réparateur délivré par le vecteur viral à proximité d’un proto-oncogène (gène de cancer), provoquant une perturbation sévère de l’expression de celui-ci.

Plusieurs études ont montré les effets de mutagenèse insertionnelle provoqués par différentes familles de virus à ARNs (dont le VIH). De même, plusieurs études réalisées chez des souris ont montré que la délivrance de gènes par des vecteurs dérivés du virus adéno-associé (AAV, petit virus à ADN non pathogène) résultent en une mutagenèse insertionnelle.
En 2016, une étude sur les effets génotoxiques des vecteurs viraux dérivés du VIH et du AAV, utilisés à des fins de thérapie génique, conclut que « une connaissance approfondie de la biologie virale et des progrès en génétique cellulaire sont nécessaires pour élucider la nature de la sélection des sites d'intégration des vecteurs viraux et les risques associés »."

Sujets similaires
Types de thérapie
par AlgoFlex » 22 déc. 2019 18:46 (12 Réponses)
La thérapie de la méthode de trading
par Darko2020 » 18 nov. 2020 14:55 (0 Réponses)
Allergie respiratoire: peut-être un vaccin dans l'avenir
par chad » 10 oct. 2015 10:04 (5 Réponses)
Le vaccin "grand public" sera sûrement nasal.
par masta » 17 déc. 2020 12:40 (4 Réponses)
Sondage vaccin
par Deal » 08 janv. 2021 09:58 (102 Réponses)
Immunité collective au Covid sans vaccin.
par masta » 09 févr. 2021 03:12 (92 Réponses)
Un vaccin contre le VIH en test en France.
par masta » 16 mars 2021 17:53 (9 Réponses)