ProRealTime
Amoureux de l'Art du Design et de la Culture sous toutes ses formes, bienvenus

la semaine sur Lawrence d’Arabie de Niki

par ChristelleP » 11 avr. 2022 04:38

Cette semaine je vais vous partager ma fascination pour un personnage qui m'a toujours interpellé pour son coté énigmatique et qui a marqué l’histoire du siècle dernier.
Il s'agit de Thomas Edward Lawrence, plus connu sous le nom de Lawrence d’Arabie.
Lawrence d'Arabie est devenu dès les années 1920 un personnage de légende. Dans le contexte des révoltes arabes de 1916-1918 contre l'Empire ottoman, il a fait prendre conscience à ces populations de leur force tout en restant au service des intérêts britanniques.

1-------.jpg
1-------.jpg (5.83 Kio) Vu 96 fois


Son épopée s'inscrit dans le contexte de la Première Guerre mondiale, des grandes manœuvres des Franco-Britanniques pour soulever les populations arabes du Moyen-Orient contre l'Empire ottoman, et des marchés de dupes qui en ont suivi.

2---_____----.jpg
2---_____----.jpg (410.08 Kio) Vu 96 fois


En fait, il y a plusieurs T. E. Lawrence.
Le « premier » est né, deuxième de cinq enfants, le 16 août 1888, de sir Thomas Chapman, baronet le plus petit des titres de noblesse anglais anglo-irlandais, et de Sarah Junner, sa concubine. Difficile, à l'époque, d'être issu d'une union illégitime, sans encourir l'opprobre social. Forcée à de fréquents déménagements, la famille finit par s'installer à Oxford en 1896, sous le nom de « M. et Mme Lawrence ».

3--------.jpg
3--------.jpg (28.14 Kio) Vu 96 fois


C'est au Jesus College de la ville universitaire britannique d’Oxford qu'il étudie l'histoire et prépare une thèse qu’il intitulera :
L’Influence des croisades sur l’architecture militaire européenne à la fin du XIIe siècle.

À cette occasion, il entreprend un tour de France à vélo, avec pour objectif de comparer les fortifications médiévales occidentales avec leurs homologues orientales.
Durant deux mois, il va parcourir 4 000 km, sillonner l’Hexagone du Havre à Saint-Malo, en passant par Le Puy-en-Velay, Les Baux-de-Provence, Chartres ou encore Étampes et Chinon.

4-----.png
4-----.png (2.78 Mio) Vu 96 fois


Son attrait pour l’influence des croisades sur l’architecture européenne le pousse à entreprendre un voyage au Moyen-Orient. Il arrive ainsi à l’été 1909 à Beyrouth, puis se rend à Sidon (Saïda), en Galilée, à Tibériade, à Nazareth, Haïfa, Saint Jean d’Acre et Tyr. Il entreprend ensuite de visiter la Syrie du Nord.

Mais son attrait intellectuel pour les croisades laisse progressivement la place aux Arabes,

“qui exercent un attrait particulier sur mon imagination. Ils représentent l’antique civilisation qui a su se libérer des dieux du foyer et de la plupart des entraves dont nous nous chargeons avec empressement.”

Il se rend ensuite dans la région du haut Euphrate, regagne Alep et Beyrouth, et rentre en Angleterre.
Il soutient alors sa thèse sur L’influence des croisades sur l’architecture militaire d’Europe, jusqu’à la fin du XIII ème siècle, et obtient la meilleure mention.

5----.jpg
5----.jpg (323.21 Kio) Vu 96 fois


Après quoi, l'intérêt de Thomas Edward Lawrence pour l'Orient se mue en véritable passion. Dès 1911 il retourne au Moyen-Orient à Karkemish, en Syrie du Nord, pour une mission archéologique britannique

6------.jpg
6------.jpg (269.82 Kio) Vu 96 fois


……mais cela sera pour demain où nous irons le rejoindre, préparez vos malles le bateau nous attend !

Re: la semaine sur Lawrence d’Arabie de Niki

par ChristelleP » 11 avr. 2022 05:25

Aujourd'hui, place au « deuxième » T. E. Lawrence.

En mission archéologique sur le site de Karkemish en Syrie du Nord, Thomas Edward Lawrence se passionne également pour la culture et le mode de vie des peuples qu'il côtoie.
S'initiant à la langue arabe qu'il maîtrise rapidement, il parlait également le français, l'allemand, le latin, le grec et le turc, il gère au mieux les employés du chantier recrutés dans la population locale.
En outre, Karkemish était à proximité du tracé du BBB voie ferrée de Berlin à Bagdad et Bassorah, et les relevés archéologiques pouvaient revêtir à l'occasion un intérêt réel pour les militaires.

1-------.jpg
1-------.jpg (10.57 Kio) Vu 90 fois


Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, Lawrence rejoint la section géographique de l'état-major général, où il est employé comme cartographe, rédigeant notamment un rapport sur les routes traversant le désert du Sinaï.
Au début de l'année 1914, Lawrence et un collègue furent chargés par l'armée britannique de réaliser des relevés militaires dans le Néguev sous couvert de fouilles. Cette région désertique revêtait une importance stratégique en cas d'attaque ottomane contre la zone du canal de Suez et l'Égypte.

2-------.jpg
2-------.jpg (159.01 Kio) Vu 93 fois


De géographe à agent de liaison
La situation au Moyen-Orient est extrêmement complexe : en théorie, l'Empire ottoman y exerce sa souveraineté de l'Anatolie à l'Égypte, et de la Méditerranée au golfe Persique mais les Britanniques sont très présents également, car plusieurs routes vers l'empire des Indes, le joyau de la Couronne, traversent le Moyen-Orient.

La plus importante route passe par l'isthme de Suez, percé d'un canal en 1869. Une autre route passe par Chypre colonie britannique depuis 1878, puis la Mésopotamie et le golfe Persique. Le Golfe lui-même étant bordé de territoires sous influence britannique le long de la cote Perse.

3-------.jpg
3-------.jpg (150.77 Kio) Vu 93 fois


Les Britanniques ont aussi des intérêts économiques dans toute la région : ils sont les premiers fournisseur et client de l'Empire turc, détiennent 13 % de sa dette extérieure, et ont investi dans des secteurs très divers, à commencer par la ligne du BBB.

La Turquie n'en rejoint pas moins l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie dans la guerre en octobre 1914. L'Empire ottoman va dès lors revêtir une importance particulière dans la stratégie britannique.

Devant l'enlisement des opérations sur le « front de l'Ouest » et les difficultés militaires des Russes en Europe orientale, Churchill, ministre de la Marine, conçoit un plan d'actions périphériques qui, portant la guerre contre les Turcs, obligerait les Puissances centrales à diviser leurs forces.

C'est, d'une part, le fiasco des Dardanelles mars-décembre 1915, et d'autre part, au Moyen-Orient, les opérations en Mésopotamie.

4----------.jpg
4----------.jpg (249.81 Kio) Vu 93 fois


C'est aussi le projet, élaboré par le Bureau arabe du Foreign Office, de pousser à la révolte les populations arabes assujetties aux Ottomans, afin d'affaiblir l'effort de guerre de ces derniers.

A Damas, dans l’empire Ottoman la révolte gronde et des intellectuels arabes veulent affranchir le pays de l'autorité des Turcs. Le destin de Thomas Edward Lawrence va alors prendre un tournant décisif. Fervent soutien de cette Révolution en marche, il devient agent de liaison entre la Grande-Bretagne et les forces arabes.

Nous verrons demain le « troisième » T. E. Lawrence qui lui valut le nom de « Lawrence d'Arabie »

5-------.jpg
5-------.jpg (7.88 Kio) Vu 89 fois

Re: la semaine sur Lawrence d’Arabie de Niki

par ChristelleP » 11 avr. 2022 05:37

la suite un peu plus tard... patience ! :)

Re: la semaine sur Lawrence d’Arabie de Niki

par Francis1 » 11 avr. 2022 08:16

Merci

Re: la semaine sur Lawrence d’Arabie de Niki

par ChristelleP » 11 avr. 2022 09:10

merci Francis :mercichinois:

Re: la semaine sur Lawrence d’Arabie de Niki

par ChristelleP » 12 avr. 2022 02:09

La guerre révéla alors le « troisième » T. E. Lawrence : « Lawrence d'Arabie » Affecté, en décembre 1914, aux services de renseignement britanniques au Caire, il est envoyé en octobre 1916 en mission dans le Hedjaz où, au mois de mars précédent, le chérif Hussein de La Mecque s'était soulevé contre les Ottomans. Il devient rapidement agent de liaison entre les tribus arabes révoltées et les Britanniques, et participe aussi à des opérations de guérilla au sein des troupes de l'émir Fayçal, un des fils de Hussein.

1-----.jpg
1-----.jpg (12.73 Kio) Vu 61 fois


Ils concentrent leurs opérations contre la voie ferrée du Hedjaz, empêchant le rapatriement des troupes turques stationnées à Médine vers la Syrie d'où elles doivent être envoyées contre les Britanniques en Palestine.

2-----.jpg
2-----.jpg (113.1 Kio) Vu 61 fois


En signe d'amitié et pour sceller leur alliance, les Arabes offrent à Lawrence une tunique blanche de chérif, qu'il arbore avec fierté.

3-----.jpg
3-----.jpg (29.82 Kio) Vu 61 fois


Le 6 juillet 1917, à la tête d'un contingent de troupes arabes, il parvient à s'emparer de la place forte d’Aqaba alors occupée par une garnison turque et pourtant réputée imprenable, devenant ainsi un héros national.

4-----.jpg
4-----.jpg (80.02 Kio) Vu 61 fois


Le 11 décembre, de retour en Palestine, Lawrence entre dans Jérusalem avec le général Allenby à la tête des troupes britanniques.

5------.jpg
5------.jpg (27.48 Kio) Vu 61 fois


Au moment où les Arabes renversaient le pouvoir Ottoman, Français et Britanniques s'en partageaient en secret les futures dépouilles.
Les accords conclus en mai 1916 entre les diplomates sir Mark Sykes et Georges Picot attribuaient à la Grande-Bretagne une large bande allant de Jérusalem au golfe Persique et à la France, le Liban et la Syrie.
La divulgation de ces accords secrets par les bolcheviques dès leur arrivée au pouvoir causa un réel malaise au Moyen-Orient, d'autant que Londres s'engageait à favoriser l'établissement en Palestine "d'un foyer national juif."
A la fin de la Première Guerre Mondiale, Lawrence défend toutefois la cause de l'indépendance arabe en Grande-Bretagne et fait partie de la délégation britannique à la Conférence de Versailles en 1919.

6-----.jpg
6-----.jpg (150.9 Kio) Vu 61 fois


Il n'empêche que le royaume arabe évoqué dans la correspondance entre les Arabes et les Britanniques ne vit pas le jour. Mais si son soutien idéologique au soulèvement est bien réel, T. E. Lawrence restera d'une fidélité absolue à sa patrie.

Très déçu par les résultats de la Conférence de la paix, Lawrence retourna à Oxford, occupant un poste de chercheur au All Soul's College.

C'est là que la célébrité médiatique lui fondit dessus : un journaliste américain, Lowell Thomas, qui avait assisté à la prise d'Aqaba, publia un livre racontant ses exploits au Moyen-Orient, lequel devint un succès de librairie.

7-----.jpg
7-----.jpg (97.14 Kio) Vu 61 fois

Re: la semaine sur Lawrence d’Arabie de Niki

par ChristelleP » 12 avr. 2022 02:22

Ecrivain et pilote de la RAF : la quatrième vie de Lawrence

Lorsque Churchill accéda au ministère des Colonies en 1920, il sollicita Lawrence en tant que conseiller pour le Moyen-Orient. Celui-ci y effectua plusieurs séjours en 1921 pour essayer de parvenir à un compromis entre Arabes et Britanniques ; finalement, Fayçal, chassé de Syrie par les Français, devint roi d'Irak, sous tutelle britannique, en août 1921; il devait en rester le souverain jusqu'à sa mort en 1933.

L'année suivante, Lawrence, que sa soudaine popularité perturbe profondément, entame une nouvelle vie, la « quatrième », en quelque sorte : il s'engage dans la Royal Air Force sous le nom d'emprunt de John Hume Ross, tout en parachevant la rédaction d'un livre monumental de 700 pages, Les Sept Piliers de la sagesse, dans lequel il livre sa version des événements de 1916-1918.

1-----.jpg
1-----.jpg (16.63 Kio) Vu 60 fois


Son engagement dans la RAF ayant été rendu public par la presse, il accepte un poste en Inde, mais, là encore, sa notoriété le dessert : certains articles de presse, en Grande-Bretagne mais aussi en France, en Russie soviétique et jusqu'aux États-Unis, insinuent qu'il s'agit d'une couverture pour des activités d'espionnage dans l'Afghanistan voisin.
En dehors des obligations de service, il entretient une volumineuse correspondance, travaille à la rédaction d'un récit de son expérience dans l'armée de l'Air The Mint, qui ne paraîtra qu'à titre posthume, en 1955 et à une traduction de l' Odyssée , qu'il achève en 1931.

Sous le pseudonyme de Shaw, il s’engage alors dans le Royal Tank Regiment. Par la suite, il travaille à la mise au point de canots à grande vitesse pour le sauvetage des pilotes d'hydravion tombés en mer, au sein de la base RAF de Plymouth (Air Sea Rescue). Il doit quitter à regret l’armée à la fin de son contrat en mars 1935.

2------.jpg
2------.jpg (18.42 Kio) Vu 60 fois


Quelques semaines plus tard, à l'âge de 46 ans, il décède des suites d'un accident de moto - il était un pilote acharné et possédait pas moins de sept engins - près de son cottage de Clouds Hill dans le Dorset.

3-----.jpg
3-----.jpg (103.08 Kio) Vu 60 fois


Si vous souhaitez en savoir davantage et découvrir plus en détail ce personnage mythique, je vous recommande tout d’abord la lecture de sa correspondance et plus particulièrement les dépêches secrètes d’Arabie qui retracent à chaud et jour après jour les entreprises parfois hasardeuses de Lawrence. Elles vous transporteront dans le Moyen Orient du siècle dernier et vous y découvrirez d’admirables passages de Lawrence :

“Comment se faire un peu Arabe ? Ce f_ut de ma part affectation pure. Il est aisé de faire perdre la foi à un homme, mais il est difficile ensuite de le convertir à une autre, j’étais devenu semblable au légendaire cercueil de Mohammed”

4-----.jpg
4-----.jpg (40.6 Kio) Vu 60 fois


Ensuite le livre clé reste celui qu’il a lui-même écrit : "Les Sept piliers de la sagesse" (Seven Pillars of Wisdom: A Triumph, 1922), qui Futures un succès de librairie et dans lequel il livre sa version des événements de 1916-1918.

Rédigé au lendemain de la victoire, le livre a très peu circulé du vivant de Lawrence. Une première édition privée Futures tirée à 8 exemplaires seulement en 1922, puis une deuxième à 200 exemplaires en 1926, le texte étant raccourci d'un quart. Le grand public, lui, n'eut droit qu'à une version encore plus courte, publiée en 1927 sous le titre Révolte dans le désert. Ce n'est qu'après la mort de Lawrence, en 1935, que la version de 1926 Futures enfin diffusée, sous le titre initial. Et il fallut attendre 1997 pour voir publiée la version intégrale chez Castle Hill Press.

5-----.jpg
5-----.jpg (14.43 Kio) Vu 60 fois


De très nombreux écrits traitent de la vie passionnante de Thomas Edward Lawrence, des documentaires mais aussi des chansons comme celle de la chanteuse Annabelle, chanson qui ne restera pas forcément dans les annales, lui sont également dédiés.

Annabelle - Fuis Lawrence d'Arabie - clip officiel

Re: la semaine sur Lawrence d’Arabie de Niki

par ChristelleP » 12 avr. 2022 03:41

En effet pour finir cette semaine dédiée à Thomas Edward Lawrence, je souhaitais vous présenter le film Lawrence d’Arabie qui est considéré par beaucoup comme le meilleur film du réalisateur David Lean — à qui l’on doit Oliver Twist, Le Pont de la rivière Kwaï, Le Docteur Jivago et La Route des Indes.

1------.jpg
1------.jpg (187.78 Kio) Vu 56 fois


Sorti en 1962 est considéré comme un des plus grands films de l'histoire du cinéma, récompensé de sept Oscars - dont Meilleur film et Meilleur réalisateur, cinq Golden Globes et cinq BAFTA en 1963. Il propulse immédiatement Omar Sharif et Peter O'Toole au statut de légendes du cinéma.

2------.jpg
2------.jpg (111.45 Kio) Vu 56 fois


Réglé sur la majestueuse partition de Maurice Jarre, le film de 3h48 est un des derniers longs métrages tournés en Super Panavision 70mm.

Music+Cinema: Lawrence of Arabia- Lawrence d'Arabie- Maurice Jarre Music


Un tournage épique et laborieux
Le film, tourné à partir de mai 1961 et terminé en septembre 1962, est un des derniers films "à grand spectacle", typique des années 50. Sa durée excède les 3h30, il a pu compter sur des milliers de figurants mis à disposition par l'armée jordanienne, le sujet est dantesque, le tournage l'est tout autant.
Tourné en Espagne, en Jordanie et au Maroc, essentiellement en plein été, les prises de vue doivent être effectuées le matin, la chaleur de l'après-midi rendant les conditions de tournage impossibles. Peter O'Toole a subi un calvaire pour tourner les scènes à dos de chameau, l'animal étant infesté de puces et rendu brûlant par une température excédant les 50° Celsius, et l'acteur redescendant finalement de sa monture les cuisses ensanglantées.

3-----.jpg
3-----.jpg (53.87 Kio) Vu 56 fois


Malgré ses ressemblances avec les films narratifs des années soixante, Lawrence d’Arabie a plus à voir avec les épopées essentiellement visuelles comme “2001, l’Odyssée de l’Espace” de Stanley Kubrick. C’est “un spectacle et une expérience du ressenti” comme le précise le réalisateur Steven Spielberg.

4------.jpg
4------.jpg (35.86 Kio) Vu 56 fois


L’attrait du film repose en grande partie sur le peu de dialogues et l’amour du réalisateur pour la démesure du vide, du soleil se levant à travers le désert, des lignes complexes tracées par le vent.
David Lean a créé un personnage qui combinait le charisme et la folie. Si différent des héros militaires conventionnels qu’il pouvait inspirer les Arabes à le suivre dans cette folle marche à travers le désert.
“Chaque plan, chaque séance est un décor inoubliable, une expérience visuelle qui fait date dans l’histoire du cinéma ” ajoute Spielberg.

Un film sans aucune parole féminine
Ce n'est pas l'anecdote la plus glorieuse attachée à Lawrence d'Arabie, mais elle est symptomatique d'un Hollywood centré sur de fortes valeurs masculines, d'autant plus avec ce film dont le sujet et la période ne se prêtent pas à une forte représentation féminine. Mais tout de même, aucun rôle autre que figuratif n'est confié à une femme, si bien que si on peut en voir à l'écran, il n'y a strictement aucune voix féminine dans Lawrence d'Arabie.

Les sables mouvants : un trucage très dangereux
Plusieurs séquences de Lawrence d'Arabie sont mémorables, notamment la scène de la bataille de Damas et des scènes équestres de très grande échelle. Mais une des séquences qui a le plus marqué les esprits est la scène où Lawrence d'Arabie perd un compagnon dans des sables mouvants. Pour réaliser ce trucage, le chef-accessoiriste construit et enfouit une boîte en profondeur dans le sable, et s'y introduit pour tirer le jeune acteur par les pieds... Au risque que les deux hommes s'étouffent.


Ce film marqua très profondément David Lean
Je vis à travers un film que je ne peux pas vivre dans la vie » écrit David Lean en 1963. A l’instar de T.E. Lawrence, le désert lui a montré le but de sa vie par la seule présence de l’immensité déserte, offerte comme le lieu de l’origine et du recommencement. « Pour moi, écrivait-il en 1960, je sais que c’est une passion temporaire et qu’une fois le film fini, je n’y reviendrai pas comme je retourne en Extrême-Orient. » Mais le désert continua de le poursuivre à travers ce film, qu’il qualifiait d’œuvre de sa vie avant même le tournage. Comme Lawrence, il ne sut au sortir de cette expérience, et de son immense succès critique et commercial, où aller, qui devenir.

LAWRENCE D'ARABIE Bande Annonce VOST


Pour ceux qui ne l'ont pas vu, je ne peux que vous inviter à regarder ce film culte.

Re: la semaine sur Lawrence d’Arabie de Niki

par ChristelleP » 12 avr. 2022 04:14

Re: File scalping et day trading du vendredi 08 avril 2022
par Amarantine » 08 avr. 2022 00:09


Splendide semaine niki et film tout aussi fabuleux.
J'ai énormément apprécié l'histoire de la vie de Lawrence d'Arabie, tous ces épisodes de sa vie qu'on ignorait totalement.
C'était très intéressant, merci pour cette belle semaine.

khubiwinch » 00:29

J'aurais surtout appris que Lawrence est quand même passé par Montauban, ville dont je suis originaire !
Et dans les tontons flingueurs, Lino Ventura est le gus de Montauban qui dit sans cesse je n'aurais jamais dû quitter Montauban. Lool

Chouchou » 07:57

Bonjour.

Merci pour les belles ouvertures.
Ca me rappelle ma traversée du Sahara quand j'étais jeune, beau et intrépide.
Tradez avec prudence, aujourd'hui plus que les autres jours.
call nasdaq. SSB H2 à plat: signal d'affaiblissement de tendance avec un ssa très éloigné de SSB : Gros nuage kumo span.

Franck Jo » 08:42

Bonjour à tous,
merci Niki ... je vais donc regarder ce film ... je connaissais Omar Shariff pour la Pub PMU ... mais là ça semble plus intéressant :)
dès le matin je rigole en voyant la photo de Max ... :lol2:
allez up aujourd'hui ...
bon trades à tous

Zeddicus » 08:47

Bonjour a tous et merci pour cette semaine d open, tu nous a appris beaucoup. Ca donne envie de voir ce film.
Les marches semblent vouloir se reprendre un peu avant le week end

Re: la semaine sur Lawrence d’Arabie de Niki

par Francis1 » 12 avr. 2022 07:47

Merci

Sujets similaires
la semaine du sport automobile de Niki
Fichier(s) joint(s) par ChristelleP » 12 févr. 2022 00:46 (14 Réponses)
La Géopolitique du Pétrole, Usa, Russie Arabie Saoudite Opep
Fichier(s) joint(s) par Benoist Rousseau » 22 avr. 2020 21:43 (18 Réponses)
Tempête de grêle sur le nord de l’Arabie Saoudite
par ChristelleP » 02 déc. 2021 12:22 (3 Réponses)
Forex semaine légère 13/07 Semaine 29
Fichier(s) joint(s) par rquaid » 13 juil. 2015 20:14 (11 Réponses)
Semaine 17/10 - G20 we
par Khan » 14 oct. 2011 23:49 (0 Réponses)
Les données eco de la semaine
par Beegeez » 28 sept. 2012 18:55 (1 Réponses)
Débat du week-end pour la semaine à venir
Fichier(s) joint(s) par Benoist Rousseau » 01 déc. 2012 14:45 (59 Réponses)
statistiques à suivre début de semaine
par Amarantine » 22 juil. 2013 07:40 (1 Réponses)
Qu'y-a-t-il d'intéressant à la télé cette semaine?
par Baechler » 23 janv. 2014 13:48 (24 Réponses)
impact dividendes semaine du 28/04
Fichier(s) joint(s) par Rogue » 25 avr. 2014 13:33 (3 Réponses)