ProRealTime
On y parle psychologie, psychanalyse, développement personnel... Le trading c'est beaucoup plus que des chiffres

Les rats plongeurs

par Groumpf » 05 Mar 2015 09:13

Je reviens sur la phrase de Benoist hier, ici, scalping-et-day-trading-du-mercredi-4-mars-2015-t7938-260.html#p210224 :

"Tu prends 5 personnes, tu les rassembles, tu les laisses trois jours, et tu auras un dominant, trois suiveurs moutons et un persécuté.


Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit de l'expérience des rats plongeurs de Didier Desor.
L'explication en texte : http://www.loria.fr/~vthomas/recherche/Hamelin/#Liens

La vidéo officielle :



A transposer dans le monde humain et dans votre milieu social, professionnel, etc.

LE point à retenir avec cette expérience : si vous mélangez entre eux des "persécutés", la hiérarchie présente avant va de nouveau se mettre en place.
Donc en résumé court, bref et concis, comportement dû au social et pas au génétique.


Pour finir ce message, pour ceux qui ne connaissent pas, un lien vers l'expérience de Milgram, l'obéissance de l'individu devant une autorité :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Milgram"

Re: Les rats plongeurs

par Melmoth » 05 Mar 2015 09:46

Merci pour le lien, c'est très intéressant :-)

Par contre je ne suis pas certain qu'on puisse toujours systématiquement transposer aux humains les expériences animales. C'est une généralisation un peu rapide ;-)

Typiquement les dominance pattern, c'est-à-dire des schémas instinctuels de ritualisation des conflits chez les animaux, ne se retrouvent pas tels quels chez les hommes. Ce qui est instinctuel chez le rat, le loup, le singe est psychologique chez l'homme. En l'occurrence sur cette expérience tous les rats survivent. Chez les hommes il aurait fallu un mort pour sauver la communauté. La survie de la communauté nécessite une transcendance : le seul point que j'acquiesce sur la citation est le un persécuté : il en faut un et un seul. C'est spécifiquement humain.

Re: Les rats plongeurs

par artes88 » 05 Mar 2015 12:58

:idea: je suis en train de regarder la vidéo, qui sont les transporteurs :?: , les scalpers ou les swingers :!:

Re: Les rats plongeurs

par libertarian » 05 Mar 2015 19:23

merci j'ai tout vu!
par contre saoulé par le type qui nous sort le refrain du "capitalisme dévoyé", "de la voie nécessaire de la coopération au lieu de la compétition sous peine de faire disparaitre l'humanité"...
à pleurer de rire ou pleurer tout court je vous laisse le choix

artes88: les transporteurs sont les brokers! sans eux on n'existerait même pas
après les scalpeurs ils grignotent à peine la croquette, les swingeurs la mangent en entier lol

Re: Les rats plongeurs

par artes88 » 05 Mar 2015 20:15

libertarian a écrit:merci j'ai tout vu! ../.. artes88: les transporteurs sont les brokers! sans eux on n'existerait même pas après les scalpeurs ils grignotent à peine la croquette, les swingeurs la mangent en entier lol


Pourtant j'ai l'impression d'être un transporteur, et pourtant je ne suis pas "broker"
alors
trève de plaisanterie, dans ton assertion, les swingeurs ont l'avantage... la grosse question, pourquoi les Scalpeurs restent des Scalpeurs....

Merci de ton intervention

Le débat est ouvert ;-)

Re: Les rats plongeurs

par Rogue » 05 Mar 2015 20:49

Un marathonien restera toute sa vie marathonien ; il fera des sprints (scalps) mais ne sera pas aussi performant qu'un vrai sprinteur. En revanche, un sprinteur, pas sûr qu'il puisse enchaîner des marathons. Voilà pourquoi les scalpers restent des scalpers, c'est une question de point de repère.

Mais avec un bon entraînement, pourquoi un scalper ne pourrait-il pas devenir un bon swinger ?

Re: Les rats plongeurs

par Rogue » 05 Mar 2015 20:52

libertarian a écrit:par contre saoulé par le type qui nous sort le refrain du "capitalisme dévoyé", "de la voie nécessaire de la coopération au lieu de la compétition sous peine de faire disparaitre l'humanité"...
à pleurer de rire ou pleurer tout court je vous laisse le choix

Bah je trouve que ce n'est pas si faux que cela... on voit où mène le libéralisme à tout prix non ? Et pourtant je suis quelqu'un de plutôt libéral mais je trouve que le libéralisme et le capitalisme on perdu de vue l'humain pour se concentrer sur l'argent. Là où c'était une conception des échanges axés sur la liberté individuelle d'entreprendre, c'est devenu un fourre-tout qui n'a comme but que l'accumulation de biens et de richesse.

Le but a été supplanté par le moyen et c'est bien triste.

Re: Les rats plongeurs

par libertarian » 06 Mar 2015 09:10

les pays les plus libéraux économiquement sont les plus développés, ceux où il est plus facile d'entreprendre et où il fait mieux vivre
tout ceux qui ont refusé cette voie ou ont cherché une alternative ont fini dans la misère et l'oppression

et puis pour la période où l'humain à primé sur l'argent, c'était quand?
si elle a existé c'était pendant les périodes de forte croissance, où les gens justement accumulaient les richesses
(merci les 30 glorieuses!)

enfin qui a dit que gagner de l'argent était le moyen? pour certains d'entre nous c'est la fin tout simplement lol
après je suis d'accord avec toi, l'argent ne fait pas le bonheur bien au contraire

Re: Les rats plongeurs

par Rogue » 06 Mar 2015 11:24

Les plus développés... va falloir qu'on parle référentiel tous les deux. ;)

Quand je vois 15% de la population américaine qui est sous le seuil de pauvreté, l'état de la société anglaise... les pays les plus riches alors ? Bah ok, le Luxembourg pourquoi pas... la Suisse aussi... mouais, je suis pas convaincu.

Justement aucune période n'existe où l'humain a primé sur l'argent, mais c'est bien ce qui a été vendu comme cible de la révolution industrielle. On devrait donc se dire qu'on est à mi-chemin, rien n'est fait encore...

libertarian a écrit:tout ceux qui ont refusé cette voie ou ont cherché une alternative ont fini dans la misère et l'oppression

Va dire ça aux Chypriotes, aux Grecs, aux Espagnols, aux Portugais... et là, je ne parle que des pays européens les plus "en vue". Ils avaient pourtant choisi la voie du capitalisme ultra-libéral.

Re: Les rats plongeurs

par Mister Hyde » 06 Mar 2015 13:24

Rogue a écrit:Va dire ça aux Chypriotes, aux Grecs, aux Espagnols, aux Portugais... et là, je ne parle que des pays européens les plus "en vue". Ils avaient pourtant choisi la voie du capitalisme ultra-libéral.


Ceci est un poncif.
Attention au gros mots tel que capitalisme ou libéral :lol:

Plus sérieusement, le capitalisme désigne des concepts tels que :
- la recherche du profit,
- l’accumulation du capital,
- la dissociation de la propriété du capital et du travail,
- le salariat,
- la régulation par le marché.
cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Capitalisme#Ambigu.C3.AFt.C3.A9s_de_significations

Que l'on pourrait opposer au socialisme marxiste ou communisme pour sa partie économique,
Le Larousse donne les définitions suivantes du mot communisme : « Théorie visant à mettre en commun les biens matériels. Formation économique et sociale caractérisée par la mise en commun des moyens de production et d'échange, par la répartition des biens produits suivant les besoins de chacun, par la suppression des classes sociales et l'extinction de l'État qui devient l'administration des choses. [...] »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Communisme

Libéralisme
Le libéralisme est une doctrine de philosophie politique qui affirme la liberté comme principe politique suprême ainsi que son corollaire de responsabilité individuelle, et revendique la limitation du pouvoir du souverain.


Quand l'état Espagnol pousse les banques et les gens à s'endetter pour acheter de l'immobilier, ou quand la Grèce pratique le clientélisme a outrance sans lever l'impôt qui va en face, ou quand d'autre s'endette pour faire face aux dépenses courantes, pour un ménage on appel cela du surendettement.

Alors non, vraiment, je ne pense pas que dans ces cas on puisse parler de capitalisme ultra-libérale mais plutôt d'abus du pouvoir politique et de la déresponsabilisation des différents acteurs.

Certes, 15% des américains soit 46 millions de personnes sont aux food stamp (chiffre 2011), il n'en reste pas moins que le niveau de vie général s'est élevé, et je déplore moi aussi que nous ayons encore des gens laissés dans la pauvreté malgré la richesse produite et les prélèvements dits "sociaux" ou de redistribution massifs.


ProRealTime

Alors partagez-le 5 fois c'est bon pour la santé