ProRealTime
On y parle psychologie, psychanalyse, développement personnel... Le trading c'est beaucoup plus que des chiffres
Répondre • Page 1 sur 1

Neurotransmetteurs : OnRejetteToujoursLaFauteSurLeMessager !

par Sgad » 08 sept. 2020 23:02

Bonsoir les amis ! :D
Dans la poursuite de la thématique neurologique, je vais aujourd'hui vous parler ... des neurotransmetteurs (ou neuromédiateurs) ! On va se rendre compte qu'ils jouent un grand rôle dans notre quotidien, par déduction dans notre trading aussi. Bien sûr, il n'est pas seulement utile de savoir ce que c'est, mais bien aussi comment on peut agir sur leur production et leur efficacité ! Allez, c'est parti. ;)

1) Critères d'admission au grand concours des neurotransmetteurs : qui sont-ils ?

Pour se voir attribuer le prestigieux titre de neurotransmetteur ( :lol: ), les molécules concernées doivent répondre à plusieurs critères :
- être produites à l'intérieur d'un neurone, présentes au niveau des boutons terminaux ;
- être relâchées en réponse à un potentiel d'action (influx électrique) ;
- produire un effet reproductible expérimentalement sur un neurone cible ;
- être désactivée rapidement après son émission.

On en connaît une petite centaine aujourd'hui qui répond à ces critères.

2) Où se trouvent ces fameux neurotransmetteurs ?


Réponse courte : au niveau de la synapse ! C'est-à-dire à la jonction entre deux cellules nerveuses répondant à l'une des quatre combinaisons suivantes : récepteur sensoriel -> neurone ; neurone X -> neurone Y ; neurone -> glande (sécrétion hormonale) ; neurone moteur -> muscle.

Schéma de la jonction entre deux neurones :
Schéma Synapse.gif
Le premier neurone libère des neurotransmetteurs qui sont captés par les récepteurs membranaires du second neurone (ces derniers sont en fait tout simplement des protéines).

Ce sont donc, en quelque sorte, des messagers ! :lol:

Un même neurotransmetteur dispose de plusieurs types de récepteurs spécifiques qui vont déclencher chez le neurone post-synaptique l'une des deux réactions chimiques suivantes : inhibition on excitation.

3) Quels sont les neurotransmetteurs les plus connus ?

Voici les cinq principaux neurotransmetteurs. Quatre d'entre eux font partie de la famille des acides aminés.

i) L'acétylcholine :

C'est le petit intrus ! :lol: C'est un excitateur qui stimule les muscles et les glandes. Il est notamment impliqué dans : l'éveil, l'attention, la colère, la sexualité, la soif.
Il contrôle également une partie de nos mouvements, notre pouls et notre mémoire.

Comment favoriser sa synthèse ?

Il n'est pas synthétisé à partir d'un acide aminé mais à partir de la choline (trouvée dans notre alimentation au sein des vitamines B9 et B12) et de la vitamine B5.

Il est donc pertinent de s'alimenter de : jaune d'oeuf, viande, foie, céréales, légumes crucifères.

Spoiler:
Une carence en acétylcholine peut être retrouvée dans la maladie d'Alzheimer. Même physiologiquement, avec l'âge, la diminution de sa production crée des troubles mnésiques et d'attention.
ii) La dopamine :

Elle concerne le contrôle moteur et de la posture, la croissance des tissus, le fonctionnement du système immunitaire, le contrôle de notre tempérament et de la dépendance.

Au niveau cérébral, elle est étroitement associée à nos comportements d'expérimentation et d'exploration, de vigilance, de recherche de plaisir et d'évitement de la punition.

Comment favoriser sa synthèse ?

Elle est surtout synthétisée le matin grâce à deux acides aminés : la phénylalanine et la tyrosine.
Il est donc pertinent de s'alimenter de : canard, dinde, oeuf, et globalement les plats riches en protéines.

Spoiler:
Une carence en dopamine peut être retrouvée dans la maladie de Parkinson. Elle concerne aussi plus largement les trouble du contrôle moteur spontané, la rigidité musculaire, les tremblements, la dépression.
iii) Le GABA (acide Gamma-aminobutyrique) :

C'est un inhibiteur. Neurotransmetteur le plus répandu dans le cerveau, il freine la transmission des signaux nerveux. Sans lui, le système nerveux s'épuiserait très rapidement. Il favorise le calme et la relaxation, mais participe aussi au contrôle moteur, à la vision et à un certain nombre d'autres fonctions corticales. Il régule aussi l'anxiété.

Comment favoriser sa synthèse ?

Il faut s'alimenter de glucides fournissant de la glutamine : amandes, noix, blé complet, avoine, banane, brocoli, lentilles, riz (dont surtout le son du riz).

Spoiler:
Une carence en GABA peut être retrouvée dans la maladie de Huntington ou durant une crise d'épilepsie.
iv) La noradrénaline :

C'est un excitateur. Elle est impliquée dans le contrôle de nos émotions, de l'attention, du sommeil, de l'apprentissage, de la sociabilité, ainsi que la régulation de la fertilité, de la libido et de l'appétit. Elle est bien sûr également impliquée dans la contraction des vaisseaux sanguins qui résulte en une augmentation de la fréquence cardiaque. Qui a parlé de la montée d'adrénaline en trading ? :lol:
Elle a donc non seulement une influence sur la pression sanguine, mais aussi sur notre mémoire, nos capacités de réflexion, notre force physique, nos capacités respiratoires et sensorielles.

Comment favoriser sa synthèse ?

Il est déconseillé de l'augmenter de façon disproportionnée.
Néanmoins, on sait que la caféine est le principal atout. Elle facilite alors la réalisation de tâches répétitives et/ou ennuyeuses.

A l'inverse, si on souhaite en abaisser la quantité : la phytothérapie, la méditation, la cohérence cardiaque, les aliments riches en magnésium : chocolat, fruits secs, céréales, épinards, haricots certaines eaux (Hépar, Contrex, Quézac, etc.).

Spoiler:
Une carence en noradrénaline peut être retrouvée dans les troubles thymiques.
Anecdote :
Spoiler:
La destruction expérimentale, chez les rats, du locus coeruleus (siège des neurones à noradrénaline) a provoqué la disparition totale du sentiment de peur et des comportements asociaux au sein d'un groupe.
v) La sérotonine :

C'est un inhibiteur. Elle contribue à la régulation de la température, du sommeil, de notre tempérament (aide au calme et à la prudence), de l'appétit et de la douleur. Elle influence également la coagulation sanguine et la sensibilité aux migraines.
Elle fabrique une hormone bien connue : la mélatonine (l'une des principales servant à la régulation de notre rythme circadien et chronobiologique (cycles éveil / sommeil)).

Important : pour rappel, la mélatonine ("l'hormone de la nuit" populairement :lol: ) est sécrétée en l'absence de lumière ! Donc on éteint son petit joujou-smartphone-idiotphone-addiction quand on se couche, please ! C'est pour votre bien. :prier:

Comment favoriser sa synthèse ?

Elle est synthétisée à partir du tryptophane.
Il est donc pertinent de s'alimenter de : avocat, fromage, poulet, canard, avoine, gibier.

Spoiler:
Un déséquilibre en sérotonine est souvent retrouvé dans les cas de comportements impulsifs, d'agressivité et violence, dépressions, suicides, etc.
Anecdote :
Spoiler:
La destruction des zones concernées par sa production chez l'animal génère des comportements complètement désinhibés, pulsionnels, ne réfléchissant nullement aux conséquences de leurs actes. :?
En conclusion :

Les protéines, c'est bon pour la santé et pour votre cerveau ! Bien y réfléchir à deux fois avant de vouloir devenir végétarien : en dehors du tofu, qui reste limité en apports, il est souvent difficile d'avoir des apports complets pour répondre à tous les besoins de notre quotidien.

Et l'impact se fait ensuite ressentir sur votre trading ! C'est donc un aspect primordial de votre vie qu'il faut apprendre à gérer pour de bien meilleurs résultats par la suite ! :top:

Merci pour votre écoute ! :D
Seuls les membres inscrits peuvent voir les fichiers.
L'inscription au forum prend moins de 30 secondes.

Re: Neurotransmetteurs : OnRejetteToujoursLaFauteSurLeMessager !

par masta » 09 sept. 2020 03:49

Passionnant. Et les hormones dans tout ça ?
Pour les végétariens, il s'agit de rechercher les acides aminés (briques des protéines) et les vitamines, que le corps ne sait pas fabriquer. Certaines algues, comme la Chlorella, peuvent faire l'affaire. La B12 qu'elle contient n'est peut-être pas tout à fait assimilable, donc il vaut mieux assurer le coût en se supplantant en B12 d'une autre manière. De plus les végétariens consomment oeufs et laitages. Le vrai risque, c'est pour les végans.

Re: Neurotransmetteurs : OnRejetteToujoursLaFauteSurLeMessager !

par ChristelleP » 09 sept. 2020 05:31

Sgad :mercichinois:

Re: Neurotransmetteurs : OnRejetteToujoursLaFauteSurLeMessager !

par Sgad » 09 sept. 2020 12:17

Merci pour vos retours ! :D

@Masta > Très intéressant, merci ! Erreur de ma part donc, le dernier point de la conclusion concerne plutôt les végans ! Merci pour le rectificatif. :top:
En parlant d'algues, et tu le sais déjà sûrement, tu me fais penser à quelque chose que j'ai vu aux infos le week-end passé : des pistes d'utilisation des micro-algues, riches en vitamines, pour remplacer un grand nombre de produits de notre consommation actuelle. Et ça va même jusqu'à la fabrication de ... "faux saumons" ! Ils conçoivent déjà des mayonnaises plus vraies que nature avec ces micro-algues.
(premier lien retrouvé rapidement sur internet qui en parle : https://www.bbc.com/afrique/monde-51709767 )

Quelle tristesse selon moi si nous passons à ça. :(

edit : Mince, je ne sais plus si on peut mettre des liens externes dans nos messages ? N'hésitez pas à supprimer le lien si nécessaire et à m'avertir de l'erreur, je tâcherai de ne pas l'oublier. :?

Re: Neurotransmetteurs : OnRejetteToujoursLaFauteSurLeMessager !

par masta » 09 sept. 2020 16:14

Les algues, oui. Beaucoup d'avenir. Substitut au pétrole également.
Pour ce qui est de la nourriture, il y'a de grandes chances que l'humanité doive s'habituer à en manger, comme les insectes. Ne serait-ce que sous forme de poudres ajoutées aux produits. Tu ne m'as pas répondu concernant les hormones, qui selon mes souvenirs, font office de neurotransmetteurs par moments ?

Re: Neurotransmetteurs : OnRejetteToujoursLaFauteSurLeMessager !

par Sgad » 09 sept. 2020 22:53

Effectivement, pardon pour l'oubli ! Je te répondrais plutôt oui :

1) Un certain nombre de molécules sont à la fois considérées comme des neurotransmetteurs lorsqu'elles sont émises par un neurone et comme des hormones lorsqu'elles sont sécrétées par des glandes (phénomène endocrinien). D'ailleurs, pour en citer une en exemple mentionnée dans mon premier message, c'est précisément le cas de la noradrénaline ! ;)

2) Il existe même des neurohormones ! Elles sont produites par des neurones, puis circulent bien dans le sang. Elles sont surtout utiles pour transmettre des messages entre organes. De mémoire, c'est le cas de l'ocytocine, qui sert chez la femme pour l'accouchement et l'allaitement du bébé. :top:

3) Bien que la frontière soit parfois floue, la liste de critères figurant dans mon premier message permet quand même de classer efficacement les molécules comme appartenant aux neurotransmetteurs ou pas. ;)

Re: Neurotransmetteurs : OnRejetteToujoursLaFauteSurLeMessager !

par masta » 10 sept. 2020 00:34

Merci pour la précision.