ProRealTime
Vos réactions et idées sur l'actualité économique et sociale, vos lectures et questions sur l'économie

L’éducation crée l’entrepreneur ou le fonctionnaire

par Benoist Rousseau » 05 Aoû 2018 09:02

L'homme le plus riche de Chine a déclaré: «Si vous placez les bananes et l'argent devant les singes, les singes choisiront des bananes parce que les singes ne savent pas que l'argent peut acheter beaucoup de bananes.
En fait, si vous offrez TRAVAIL et AFFAIRES aux gens, ils choisiront de TRAVAILLER parce que la plupart des gens ne savent pas qu'une ENTREPRISE peut rapporter plus d'ARGENT qu'un salaire.

L'une des raisons pour lesquelles les pauvres sont pauvres, c'est parce que les pauvres ne sont pas formés pour reconnaître l'opportunité de l'entrepreneur.

Ils passent beaucoup de temps à l'école et ce qu'ils apprennent à l'école est de travailler pour un salaire au lieu de travailler pour eux-mêmes. Le bénéfice est meilleur que le salaire parce que les salaires peuvent vous faire vivre, mais les bénéfices peuvent vous rapporter une fortune.

Tout se joue dans l’éducation ?

J’ai été conditionnée dès mes 7 ans à être fonctionnaire. Famille de fonctionnaires, grand parents fonctionnaires : sécurité de l’emploi. Il n’y a pas mieux. J’ai donc été fonctionnaire. Cela m’a fait perdre 10 ans car je me rend compte que cela n’a jamais été dans ma nature de rechercher la sécurité.

Idem à l’école. Jamais entendu un discours positif sur l’entreprenariat. Cela n’existait même pas dans ma sphère de connaissance.



Cela se vérifie par la sur représentation des fils de fonctionnaires aux métiers de fonctionnaires. Un fils de commerçant a plus de chance de fzire du commerce.

Le milieu social fait tout quasiment. Je l’ai compris avec mes propres limites que je m’inflige dans le Trading. Les valeurs familiales sont omniprésentes dans notre vie et vision du monde. Elles conditionnent nos réussites et nos échecs bien plus que nous le croyons.

En tout cas en phase de bilan comme tous les mois d’août je prends conscience du poids écrasant de mon conditionnement lors de mon enfance sur ma vie d’adulte.


Re: L’éducation crée l’entrepreneur ou le fonctionnaire

par Eversa » 05 Aoû 2018 09:33

Il parait bien évident que ce que tout parent recherchait, c'était avant tout la sécurité pour leurs enfants, sécurité de l'emploi, sécurité du lieu de résidence, sécurité dans la vie privée... rien de pire en tant que parent qu'un enfant qui papillonne et qui met constamment sa sécurité en question.
Je connais une femme de la soixantaine dont un des fils est envoyé d'un pays en guerre à un autre afin d'y monter des structures médicales. Son fils a vu sa compagne tuée sous ses yeux. Cette mère ne vit plus. Depuis ce jour, toute sa vie a été conditionnée à attendre des nouvelles qui n'arrivent pas, à savoir où son fils va être envoyé pour sa prochaine mission... Bien entendu, ce garçon est heureux dans sa mission humanitaire et a choisi de plein gré d'y laisser sa peau un jour.
Pour les parents, de tout temps, c'est un de leur devoir instinctif de protéger leurs enfants et il y a 30, 40, ou 50 ans, c'était bien évidemment d'essayer qu'ils se dirigent dans la fonction publique: revenus assurés, quoi de mieux?

Mais je parle d'avant.
Maintenant que tout a changé, il faut sûrement se faire violence en tant que parent pour supporter de voir nos enfants ballotés au gré des emplois, des compagnes et des envies ou nécessité d'expatriation.
C'est bien entendu juste le ressenti d'une presque septuagénaire, née avant les années 50 et qui aurait bien du mal à élever et éduquer des enfants à notre époque qui pour moi est un bouleversement total de tout ce qui a fait nos bases.
Mais je m'adapte, ou tout du moins, j'essaie de suivre tant bien que mal :mrgreen:

Ceci dit oui, on est imprégné de notre éducation, du métier que faisaient nos parents, de leur
envie de créer ou non, de se laisser vivre ou de se lancer. Et si c'est difficile pour les enfants d'arriver à choisir et faire accepter un autre chemin que celui espéré pour eux, c'est tout aussi difficile pour les parents de voir leurs enfants en emprunter un autre. L'inconnu fait toujours peur (je parle de ma génération de parents des années 50 et non des jeunes parents d'aujourd'hui)
Spoiler:
Un peu hors sujet, mais nous avons au restaurant du Coeur quelques familles bénéficiaires de père en fils depuis le début et il est bien évident pour eux que ça va continuer ainsi, pas un qui ne cherche à s'en sortir.

Re: L’éducation crée l’entrepreneur ou le fonctionnaire

par Trading72 » 05 Aoû 2018 10:43

Pour ma part je suis le mixte des deux. J'aimerais ouvrir ma boite mais à quoi bon... très sincèrement je n'ai pas envie d'embaucher qui que ce soit. c'est aussi pour ça que j'ai choisis le trading : etre pleinement maitre de soi meme, pas de patron, pas de salariés pour te pourrir la journée, pas de cas sociaux qui te plombe l'entreprise à petit feu.
Désolé, je suis peut etre dur mais j'ai jamais été pour un système égalitaire...
Littéralement dégouté de justement, cet endoctrinement de l'école dans les esprits.
Combien ont passé leur bac (c'était etre un big boss de l'avoir à l'époque dans les esprits) et qont aujourd'hui au chomage ou touchent le smic...
J'ai passé un CAP en 2 ans et je me faisais 2700 euros un mois sur 2 et 1700 environs le reste du temps en intérim... allez comprendre...

L'école... vaste mot, en mon sens, a l'heure actuelle, il faut se donner à fond jusqu'a la troisième et penser le plus tot possible à ce qu'on veut faire, et à la fin de 3ème faut fuir l'école... ça nuit gravement à la santé mentale...
L'entreprenariat est un bien grand mot, chacun peut l'etre à sa manière, ça ne nécessite pas forcément d'ouvrir sa boite.

Charles d'objectif eco parle de ça bien mieux que moi dans une de ses vidéos

Re: L’éducation crée l’entrepreneur ou le fonctionnaire

par Euraed » 05 Aoû 2018 11:32

Dans la plupart des cas réussis le trading pourra être plus rémunérateur que 99% des salariés.
Dans la plupart des cas réussis l’entrepreneuriat pourra être plus rémunérateur que 99% des traders.

Mais cela va au delà de l’éducation, qui importe bien sûr.
On trouve des fratries avec entrepreneurs et fonctionnaires.

Cela dit le témoignage de ce chinois présente une valeur sous-jacente qui mériterait débat, á savoir qu’il cherche á maximummiser le nombre de bananes en sa possession...
Ce n’est pas le choix de tous, et même parmi celles/ceux qui connaissent les « règles » pour y parvenir et qu’elles leur seraient accessibles.
C’est particulièrement vrai pour les jeunes générations.

Re: L’éducation crée l’entrepreneur ou le fonctionnaire

par Sempobank » 05 Aoû 2018 11:48

Bonjour,
Pour ma part, je pense que l'éducation est responsable mais pas que.
Je m'explique.J'ai été responsable de magasin dans le commerce, ensuite j'ai diriger une agence matrimoniale, et j'ai fait de l'immobilier.
Suite à un divorce, il a fallu revoir ma trajectoire pour pouvoir gérer ma fille. J'ai trouvé par hasard un boulot de magasinier dans un hôpital depuis trois ans.
J'ai vu un certains nombre de personnes arrivées à l'hôpital qui venaient du privé avec de bons parcours. Mais la facilité de se mettre dans le moule les à fait changés. Il n'ont pas la volonté de resté eux même. Leurs convictions acquises pendant leurs expériences ne leurs ont servis à rien. Si les gens qui viennent du privé gardaient leurs convictions une fois dans le publique je suis convaincu que les choses seraient différentes.
Pour moi, il y a une responsabilité de l'éducation mais aussi de l'aspect psychologique des gens qui sont près à renier leurs expériences une fois qu'il peuvent aller vers la facilité.

Re: L’éducation crée l’entrepreneur ou le fonctionnaire

par Madnex » 05 Aoû 2018 12:05

Nous apprenons en France à recopier le maître et attention à ceux qui échouent ou ceux qui pensent différemment.
Quand je travaillais dans une pépîniaire d'entreprise sur Montpellier dans le pole Marketing avant projet, on recevait tous les projets innovants et on entamait une ébauche d'étude de marché.

J'y ai croisé bien des profils différents. Et la création d'entreprise c'est souvent "des larmes et du sang", énormément de compromis au démarrage même si les structures étaient bien en place pour les accompagner. Il y avait un monde entre la réactivité des PME et entrepreneurs dans l'innovation et la gestion des communautés de communes. Se faire connaitre et savoir qui avait interet à ce que votre entreprise reussise, se financer (gros soucis en France également), des fois voir la complémentarité des intervenants dans la création de la boite c'était le gros du travail.

Beaucoup de monde sont contre vous avant même d'avoir commencer, mais l'aventure est assez incroyable, même pour les gens qui les accompagnent.
J'ai vu dans quelques rares cas des gens craquer dans leur bureau parce que le projet avait planté et que bien souvent les banques vous hypothèque la baraque quand vous faites des levers de fond par vous même et la c'est des moments durs.....
La plus part des entreprises qui s’arrêtent c'est parce qu'elles vegetent pour X raisons.

Re: L’éducation crée l’entrepreneur ou le fonctionnaire

par Euraed » 05 Aoû 2018 12:28

[*]’Oui et l’une DES marques distinctives en entrepreneuriat n’ a aucun rapport avec l’éducation, c’est l’énergie vitale. Le métabolisme.
Et encore plus lorsque des voyages internationaux sont de la partie.
C’est mieux de péter le feu :D
Et d’alimenter la pompe à optimisme soumise à rude épreuve

Re: L’éducation crée l’entrepreneur ou le fonctionnaire

par JoeyL » 05 Aoû 2018 12:45

J'ai lu il y a peu, en me renseignant sur une possibilité de création d'entreprise, que le taux de pérennité d'une sart-up passé les 24 mois n'était pas reluisant. Cet article apportait comme précision que dans les années 90-2000, une enquête avait été faite auprès d'un jeune population et il en ressortait que les jeunes ambitionnaient majoritairement de devenir fonctionnaires, pour la sécurité de l'emploi et le prestige que la fonction apportait. La même enquête faite il y peu montrait que la tendance n'était plus du tout la même puisqu'en plus de favoriser la création d'entreprise et l'entrepeunariat, les jeunes se méfiaient de la fonction publique, arguant qu'elle n'assure plus de sécurité d'emploi, de prestige et semblait peu à peu abandonnée par les gouvernements successifs. Prenez ceci avec des pincettes, je ne me souviens plus de la source et des chiffres, et je ne me souviens plus des modalités d'enquêtes.

Je rajoute à cela que je pense que les gens se font bien souvent une idée imprécise, voire fausse, de ce qu'est l'entrepeunariat. Par exemple, je constate que les gens imagine souvent que la puissance financière est garante de la pérennité de l'entreprise. Sans chercher l'originalité et l'innovation, des gens vont ouvrir une énième boutique de cigarettes électroniques (CF Les traders sont de vrais communistes). La marge de manoeuvre financière ne fait pas tout et il ne faut pas confondre l'entrepreneur du financeur (Schumpeter le précisait déjà).
Je pense que la fibre entrepreunariale ne s'apprend pas en cours ou dans les livres. Le goût du risque, et de l'innovation, on l'a ou on l'a pas. Bien sûr, rien n'est définitif. Quoiqu'il en soit, je me souviens que mon professeur d'économie et de sociologie nous disait que dans les grande ligne, un entrepreneur est quelqu'un qui, une fois arrivé au bout des choses avec une entreprise, peut être capable de vendre son affaire pour réinvestir tout son capital dans une nouvelle aventure. Je peux aisément comprendre que ce genre de prise de risque ne soit pas encouragé dans le processus éducatif.
Enfin, si on a ce fameux goût d'entreprendre, peu importe l'éducation, la pression familiale, la pression sociale et l'éducation, on l'a et on ne s'en détachera que très difficilement.

Re: L’éducation crée l’entrepreneur ou le fonctionnaire

par loilodan » 05 Aoû 2018 13:46

Excellente file. Alors oui, l'éducation parentale a un rôle sur la façon dont on va appréhender la vie. Il est à la fois positif (connaissance, éducation, etc...) et négatif (tabous, histoires familiales, etc...).
Mais ce n'est pas le seul facteur éducatif: l'école, le milieu social, géographique, les rencontres, etc... Jouent aussi un rôle dans notre éducation.

Mais en fait, c'est surtout ce que l'on en fait qui est déterminant.
Regardez les fratries autour de vous. Même si l'éducation diffère toujours d'un enfant à l'autre, il est rare qu'ils aient tous le même parcours.

Pour en revenir au premier post, il faut aussi prendre en compte que dans nos sociétés occidentales, le déterminisme social est moins présent que dans de nombreux pays. (exemple, le système de caste en Inde).

Articles en relation
L'entrepreneur et le dynamisme d'une société
Fichier(s) joint(s) par nicocitypower45 » 06 Jan 2015 12:10 (3 Réponses)
Qui crée l'argent ?
par Madnex » 21 Mai 2019 11:17 (3 Réponses)
Auto entrepreneur Doublement du plafond en 2018
par chad » 13 Jan 2018 19:03 (4 Réponses)
Qui crée l'argent ? Et bien plus encore
par Benoist Rousseau » 06 Nov 2017 12:02 (1 Réponses)

ProRealTime