ProRealTime
Pour partager sur la nature, les loisirs de plein air, les jardins de l'agrément au potager, du jardin Zen au jardin alimentaire, conseils, photos et autres

une semaine de découverte de la permaculture avec Cissou

par ChristelleP » 23 mai 2022 00:38

Cette semaine permaculture au jardin !

Bonjour à tous, c’est avec grand plaisir que cette semaine je vais tenter de vulgariser au maximum ce vaste sujet qu’est la permaculture au jardin, la vie du sol, la vie des insectes, etc…

A noter que toutes les photos sont extraites du livre LE TRAITE RUSTICA DE PERMACULTURE.

Définition simplifiée de la permaculture au jardin :
C’est la conservation ou la création d’un écosystème naturel dans lequel tout ou presque se complète, ou le déchet est revalorisé en or pour l’autre organisme, personne, animal, etc…

A savoir que l’on recherche cette effet de complémentarité même dans des associations de végétaux en polyculture.

Une sorte de lieu autosuffisant et une philosophie ou entre autre l’on accepte aussi de perdre parfois de la récolte et partager des excédents. (Bazard de nos jours 😉).

La production, la vente et la consommation est majoritairement locale et une exploitation en permaculture.

A l’opposé de ce modèle de culture et de pensée nous avons les exploitations en monoculture conventionnelles pouvant fournir des usines à l’autre bout de la France, de la terre, etc…

Les grandes marques agroalimentaires ont d’ailleurs souvent leurs propres champs avec la même variété et culture pour pouvoir assurer une stabilité en termes de cahier des charges mais aussi la possibilité d’un approvisionnement constant et surtout colossal, c’est un choix qui exclut totalement les achats chez des producteurs locaux incapable de répondre à ces critères.

A mon sens ces deux visions sont opposées et même si je trouve la permaculture fabuleuse, de nos jours revenir à du local 100% serait un choc colossal car notre mode de vie à changé d’une telle manière que moi le premier, je succombe bien souvent au plus rapide et ne fait pas vivre les eleveurs locaux ou autre

Cependant pour vous qui avez des jardins ou des balcons, cette semaine je vais tenter de vous donner quelques petit conseils afin de vous emmener au maximum dans cet univers !

Alors, est-ce facile de commencer à penser permaculture au jardin!?
DISONS QUE… Cela demande un certain lâcher prise !

Le plus difficile étant de se défaire de notre vision stricte et binaire de la vie.
Les bons et les méchants, les nuisibles, les ravageurs, les maladies, etc…
Tout ce monde est en réalité régi par un ordre et une chaine.
Si nous en supprimons un de ces partenaires, c’est toute la chaine qui est mise en cause.

Maintenant je vous présente nos deux jardiniers de la semaine !

Bobby jardinier conventionnel, il ne recule devant rien pour avoir de belles plantations !
Comme chaque année bobby sort sont motoculteur et il retourne sa terre, il l’aère et crée une structure moins dense, dans laquelle la pluie pourra pénétrer ainsi que l’air.

Au moment de la plantation, il n’aura pas de mal à y insérer des semis ou ses plants car il est méga équipé et super fort en jardinage !


Sa voisine mathilde elle, a installé 20 cm paille sur le sol depuis des années et protège la vie du sol. ( voir photo plus bas)

Parfois elle utilise la grelinette mais cela était le cas surtout au bébut, l'avantage de cette dernière est surtout de ne pas retourner le sol mais seulement l'aérer.

Quand il à des restes alimentaires (surtout des végétaux) , elle les enfouis sous ce paillis, quand elle taille ses haies, elle utilise son broyeur et dépose par ci par la quelques pelles de broyat.

Quand elle tond son jardin, ses bacs de tontes finissent aussi au potager par la même occasion.

Et oui Mathilde est faible et fainéante, elle ne veut pas aller à la déchetterie ou sortir trop de poubelles ! 😉

Mais est-ce simplement de la faeneantise ? Qu’est ce que la vie du sol ???

Mais en fait cela est simplement un compostage de surface qui contribue à protéger et nourrir la vie du sol!

La vie du sol c’est un ensemble de partenaires qui décomposent des matières organiques, en créent d’autres ( excréments, etc) puis ces matoères vont ravir d’autres éléments sous la terre qui vont s’en nourrir.

En réalité, Mathilde nourrit une foule d’animaux, vers en tout genres, bactéries, champignons et autres éléments microscopiques qui transforment ou créent des molécules ou substances que le sol stock et qui sont assimilable par la plante quand elle en à besoin et seulement à ce moment-là.

Quand tous ce petit monde cherche et consomme la nourriture, il est créé des kilomètres de réseaux sous terre comme :
Les galeries de rat taupier, vers de terres, de fourmis, d’acariens, de mycorhizes ( racine des champignons), les galeries des racines de plantes.

Tout ceci permet donc à l’air et à l’eau d’y pénétrer.
Tiens, donc on obtiendrait le même résultat qu’avec un motoculteur au final ?
Oui et bien mieux mais cela prendra quelques années !

Ce monde merveilleux est soumis à une règle simple, respecter l’ordre des couches du sol.
Dans le sol on parle de vie aérobie et anaérobie créant donc des besoins et conditions de vie différentes selon les différentes strates et profondeurs de vie.
Donc énumérons les dégâts qu’occasionne Bobby par ignorance ou habitude :
- Il détruit l’ordre des choses en inversant les couches et les habitants du sols succombent,
Coupés en deux par le motoculteur ou bien asphixiés, noyés, grillés par les rayons UV, etc…
Ainsi tous ceux qui se retrouvent à la surface ou au fond alors qu’ils ne le devraient pas sont voués à mourir.

- Si tout cet équilibre se meurt, le stockage des substances nécessaires au bon développement des plantes et c’est à ce moment la que Bobby l’on sera « obligé » de faire des apports d’engrais car depuis des années il vide son sol de tout contenus et plus personne ne crée d’éléments nutritifs pour les plantes, le stock d’engrais naturel du sol est épuisé.

- Comme rien ne se passe ni ne vie dans le sol de bobby, il va se recompacter à chaque pluie ou sècheresse et ne retiendra pas l’eau, il se lessivera car plus rien ne tient le sol et créera des flaques puis des marres et pour finir si trop d’eau des inondations.

Mathilde à quand à elle un sol bien vivant, qui absorbe énormément plus d’eau, qui est rempli d’éléments nutritifs pour les plantes et elle n’utilise pas d’engrais !
Le seul inconvénient sa couche de matière organique ( paille, tonte, déchets cuisines, etc…) fond à vue d’œil et si elle n’en rajoute pas régulièrement alors tout son petit monde va mourir de faim et sa terre va mourir.

Fin du premier volet, demain nous parlerons de la réflexion lors de la plantation en permaculture !

Pardon pour la mise en page pas forcément top!!!!

1-----.JPG
1-----.JPG (348.32 Kio) Vu 83 fois
Sol paillé comme chez Mathilde

2------.JPG
2------.JPG (182.3 Kio) Vu 82 fois
Exemple de sol vivant

3------.jpg
3------.jpg (136.45 Kio) Vu 83 fois
Sol labouré et à nu

4----.jpg
4----.jpg (217.17 Kio) Vu 83 fois
Travail du sol à la grelinette

Re: une semaine de découverte de la permaculture avec Cissou

par ChristelleP » 23 mai 2022 00:56

Re: File scalping et day trading du Lundi 16 mai 2022
par Franck Jo » 16 mai 2022 08:06


Bonjour à tous
Merci Cissou pour l open … j ai essayé l année dernière quelques plantations en perma … bon j ai du louper dès étape !
Ja vais peaufiner avec toi cette semaine …
Allez Good day les amis

Re: File scalping et day trading du Lundi 16 mai 2022
par Zeddicus » 16 mai 2022 11:41


Bonjour a tous,

merci cissou pour cet open ! je me suis passionné pour un concept proche de la permaculture : les forets jardins.
je ne sais pas si vous connaissez, si non je ferai un petit post dessus a l'occaz.

merci benoist pour le GMT.

Re: File scalping et day trading du Lundi 16 mai 2022
par max38250 » 16 mai 2022 11:42


Je ne connais pas Zeddicus mais je suis intéresser, tout comme je le suis par la permaculture.


Re: File scalping et day trading du Lundi 16 mai 2022
par Zeddicus » 16 mai 2022 11:48


@Max38250

c'est vraiment intéressant, cela part du principe que si on laisse un terrain en friche pendant 50 ans la nature en fera une foret, c'est l’évolution naturelle.

donc plutôt que de dépenser de l’énergie a défricher le terrain pour le maintenir en 2D, on va planter une foret comestible ou toutes les plantes se mangent !
on couvre tout le terrain du couvre sol ( ex fraises ), buisson ( ex myrtille ), plantes grimpantes ( ex : mures ), arbres moyens ( ex pommiers ) et puis les grands arbres ( ex noyer )

ainsi plus de places pour le développements de plantes indésirables et entretien minimum car la nature a sa foret comme elle le souhaite

rien a replanter, juste élaguer un peu pour que chacun trouve sa place

bref : a discuter dans une autre file, j'ai quelques lien et livre a conseiller sur le sujet

Re: une semaine de découverte de la permaculture avec Cissou

par ChristelleP » 23 mai 2022 00:58

Re: File cac 40 du lundi 16 Mai 2022
par PHIL79 » 16 mai 2022 08:08


Bonjour à toutes et tous,

Merci pour cette open Cissou qui nous ramène à la nécessité du respect de la nature.
Bien que le jardin n'est pas ma passion mais celle de mon épouse, je baigne déjà dans cette approche . C'est toujours un plaisir et une détente, au milieu de ma journée de trading d'aller cueillir et manger quelques fraises ou radis directement dans le jardin en sachant que rien n'a été pollué par divers produits.
Bien sur, comme tu l'as dis, on accepte la chaine alimentaire à commencer par quelques couleuvres en ce moment qui sont là pour réguler les mulots.
Nous vivons dans un parc naturel et ces pratiques contribuent au maintien de la biodiversité.

Autre avantage également pour la collectivité, c'est la réduction des déchets au moins par 4.
C'est les poules du voisin et notre jardin qui se charge du reste.

Bons trades à tous

Re: File cac 40 du lundi 16 Mai 2022
par niki44 » 16 mai 2022 09:01


Bonjour à tous et toutes,
merci à Cissou pour l'open, que j'ai survolé ce matin car pas trop de temps, mais je le prendrai en fin de journée pour lire car c'est quelquechose qui me parle et m'intéresse bien.

Spoiler:
je suis un piètre jardinier mais compost, poulailler, potager c'est des mots qui reviennent régulièrement chez mon épouse et je ne vais pas pouvoir y couper :lol:

peu dispo en ce moment car beaucoup de boulot et absent à partir de jeudi jusqu'à la fin du mois car en congés ;)

Re: une semaine de découverte de la permaculture avec Cissou

par ChristelleP » 23 mai 2022 01:15

Chose promise chose due, parlons associations de cultures !

Mathilde voudrait planter des plants de tomates mais chaque année elle est envahie de pucerons…

Mathilde associe la feve et les capucines qui attirent énormément les pucerons ensuite toujours de l’aromatique pour pouvoir brouiller les odeurs des éventuels envahisseurs.

Ensuite, elle plante les salades, radis, etc sous les plants de feves et tomates (elle utilise ainsi l’ombre de l’étage supérieur pour faire pousser des produit avec moins de place et plus d’ombre.

Ne jamais oublier de mixer les fleurs au millieu de tout cela, elles brouillent les pistes olfactives des insectes indésirables.
Cela nous crée un joyeux petit bokson mais tout y est réfléchis !


Dans ce cas précis les pucerons sont les indésirables, il faut planter un peu à l’excés et laisser quelques plants de feves et/ou capucine se faire dévorer.

Ensuite arrivent des auxilières comme les coccinelles, (exactement ce sont les larves de coccinelles qui éradiquent l’invasion) mais il faut laisser le temps à la population de coccinelle de comprendre qu’il y à cette zone du jardin ou il y cette multitude de pucerons avec lesquels elle vont se délecter !

Cette réaction prend du temps, pour exemple dans ma cours, j’ai des pucerons depuis 15 jours déjà et bien que ce ne soit qu’une cours et non pas un vrai et grand écosystème, je sais qu’en patientant les coccinelles vont bien arriver !

Association 2 :
Les 3 sœurs ou milpa, c’est en fait courge, Mais et haricot verts.
La courge à une emprise au sol énorme et elle apportera la fraicheur au sol grâce à ses grandes feuilles !
Le mais pousse très haut.
Les haricots verts eux poussent à la verticale et ont besoin d’un support pour grimper (le Mais) et tout comme la feve, c’est en gros un fixateur d’azote qui grossièrement récupère l’azote de l’air et par le biais de nodosités les restitue au sol.

Association 3 :
Pomme de terre et aubergines
La pomme de terre craint les doryphores et les pieds d’aubergines les éloignent.
Sur cet exemple j’attire votre attention sur le fait qu’ici on récolte les pendant entre le mi mai et mi juin selon la variété.
Cela signifie que dés le mois de juin, on peut planter autre chose à la place !

Association 4 :

L’ail avec les carottes, fraisiers, tomates car l’ail éloigne de manière générale les insectes dont la mouche de la carotte, les pucerons, et autres…
Et il y en à bien d’autres !


Ce qu’il faut prendre en compte c’est savoir pourquoi on mélange des variétés et si on vise la production ou une association comme ail, carottes, fraises, tomate.

Cet exemple est concrètement celui ou l’ai va jouer le rôle de protecteur et on sacrifiera volontiers quelques têtes d’ail pour la cause mais ne donnera pas de belles récoltes car il craint l’humidité.

L’ail craint l’humidité et à l’inverse les fraises, tomates, etc ont un besoin en arrosage plus conséquents.

Donc il faudra tester et jongler selon les besoins d’eau, d’ombre, soleil, protection contre des nuisibles, etc…

Je suis sincèrement désolé pour le peu de photos ajoutées mais je me perd dans les droits d'auteurs et encore une fois toutes les images présentées ici proviennent du traité Rustica de la PERMACULTURE.

Demain nous parlerons de la chaine alimentaire au potager !

1-----.JPG
1-----.JPG (275.36 Kio) Vu 78 fois
Exemple d'optimisation et association de cultures

2------.JPG
2------.JPG (220.71 Kio) Vu 78 fois
exemple potager en permaculture et polyculture

3------.jpg
3------.jpg (171.96 Kio) Vu 78 fois
Tagette, une fleur utile...

4----.jpg
4----.jpg (147.14 Kio) Vu 78 fois
Coccinelle, un allier précieux

Re: une semaine de découverte de la permaculture avec Cissou

par ChristelleP » 23 mai 2022 02:04

Re: File scalping et day trading du Mardi 17 mai 2022
par Kazen » 16 mai 2022 23:42


Bonsoir,

Sur la permaculture, voir Le goût de la terre sur France 5.

Bonn nuit.

Re: File scalping et day trading du Mardi 17 mai 2022
par fgerard » 17 mai 2022 07:10


Bonjour à tous,

Merci pour l'open Cissou

Petite question
Cissou

quels est la solution biologique de laisser les limaces ou les escargots dans le jardin du voisin? Je plaisante

Merci d'avance

Re: File scalping et day trading du Mardi 17 mai 2022
par olek » 17 mai 2022 07:58


Bonjour à tous
Merci Cissou pour l'open, je trouve ça vraiment beau ce genre de culture qui a bien plus de sens, tout s'agence parfaitement
Belle journée à tous

Re: une semaine de découverte de la permaculture avec Cissou

par ChristelleP » 23 mai 2022 05:42

Maintenant parlons de nos ravageurs et de leurs prédateurs.

Pour ma part, le pire du pire ont été les limaces et escargots !
C’est bien simple, la seconde année quasi 80% de mes plants se sont fait dévorer la première nuit après la plantation.

Pourtant j’avais mis des bouteilles autour des petits plants, de la cendre, etc…

J’ai donc difficilement accepté cette perte mais plutôt que de me lamenter sur mon sort, après documentation, la création d’une mare à permis l’arrivée de batraciens.

Ensuite, l’installation d’un gros tas de bois mort au potager ainsi que la délimitation des bordures des « lasagnes » avec des poutres en bois déjà bien détériorées ont permis l’arrivée des carabes.

Fabrication et pose des nichoirs à mésange, plant de tournesols ainsi que de plantes qui font des graines pour les nourrir (entre autres ils ont aussi mangé mes fraises 😉), j’ai laissé un roncier se développer en tant que haie ( ils constituent un formidable habitat pour de nombreus animaux).

A noter que la mare crée un point buvette pour tous les animaux du jardin y compris les oiseaux.

Les oiseaux ont donc fini par arriver et j’ai eu beaucoup moins de papillons et chenilles.
Cependant malgré mes actions, la deuxième année à été blanche au potager car quasiment rien n’a tenu…

Perte nette de 90% des plantations…
A noter que je n’ai jamais eu la chance d’accueillir hérissons et canards coureurs indiens qui sont de formidables chasseurs de gasteropodes.

Certains ont des soucis avec les rongeurs, les taupes, etc…
Je n’ai pas pâti de ce problème.
A mon sens ici nous avons les aigles et les buses, certainement aussi les serpents qui prédatent les populations de rongeurs, mais aussi de grenouilles ( et oui tout doit s’équilibrer).

D’ailleurs pour les reptiles, il suffit de créer des abris avec des pierres jetées en tas en plein soleil.

Cela à particulièrement attiré des lézards qui sont aussi de formidables auxiliaires !
La seule action un peu anti perma à été de faire intervenir une société qui à retirer un essaim de frelons devenus un poil trop agressifs envers moi.

Je naviguais au millieu des frelons ( dans un rayon de 1 à 15 m de l’essaim )mais à un moment je les ai trouvé un peu plus agressifs et ait malheureusement été contraint de les exterminer…


Malgré tout il nous faut des polinisateurs dans la nature sous peine de mourir de faim rapidement et pour garantir la survie de ces derniers, nous plantons des fleurs des que possible la ou il y à un trou !

Ces fleurs comme la lavande, Œillets d’inde, Tagete, Bourrache, Consoude, Capucine, etc sont non seulement répulsive de certains indésirables, mais elles attirent les polynisateurs et il faut savoir que beaucoup de fleurs sont consommables et/ou ont des vertus thérapeutiques.

Après autrement il y à la mode des hotel à insectes, mais c’est un peu restreint à mon gout !
Cela fait une peu logement sociaux des insectes ( aucune avis ou critique envers les logements sociaux dont je suis d’ailleurs issu)

La seule chose à retenir c'est qu'en général quand vous avez trop d'indésirable c'est que votre échosystème n'est pas encore stable et régulé.

Action et patience sont maitres mots.

1-----.JPG
1-----.JPG (52.04 Kio) Vu 73 fois
Des fleurs partout!!!

2------.JPG
2------.JPG (49.7 Kio) Vu 73 fois
Carabe, prédateur de gastéropodes

3------.jpg
3------.jpg (28.37 Kio) Vu 73 fois
Prédateur naturel des moustiques, chenilles et papillons

4----.jpg
4----.jpg (59.66 Kio) Vu 73 fois
Mon ennemi n 1 la seconde année

5------.jpg
5------.jpg (483.48 Kio) Vu 73 fois
Prédateur des gastéropodes

Re: une semaine de découverte de la permaculture avec Cissou

par ChristelleP » 23 mai 2022 05:45

Re: File scalping et day trading du Mercredi 18 mai 2022
par Brocky » 18 mai 2022 06:52


Bonjour à tous.
Merci Cissou, c'est super intéressant, je me suis lancé depuis 2 ans dans un jardin en permaculture mais je n'avais pas creusé cet aspect pourtant primordial.
Merci pour ce partage.
Belle journée de trading à tous les membres

Re: File scalping et day trading du Mercredi 18 mai 2022
par Rdesval » 18 mai 2022 07:00


Bonjour à tous,
Merci Cissou, je ne vais plus regarder les jardins de la même manière :D
Bonne journée à tous

Re: une semaine de découverte de la permaculture avec Cissou

par ChristelleP » 23 mai 2022 05:48

Re: File cac 40 du Mercredi 18 Mai 2022
par niki44 » 18 mai 2022 07:37


Merci Cissou ....grâce à toi dans peu de temps nous allons pouvoir nous auto alimenter :)

Re: File cac 40 du Mercredi 18 Mai 2022
par PHIL79 » 18 mai 2022 08:15


Bonjour à toutes et tous,

Merci pour l'open Cissou, je vais moi même faire un petit tour dans le jardin avant 9h00 pour manger 2 ou 3 fraises (bio).

Bons trades

Re: une semaine de découverte de la permaculture avec Cissou

par ChristelleP » 23 mai 2022 05:52

Ok nous voici déjà jeudi et je vous avoue que j’ai sauté une étape volontairement !

Celle du choix de cultiver sur buttes, lasagnes, simplement à plat comme Mathilde, en restanque, etc… pour ne citer que les plus connues.

Commençons par la culture sur butte:

Dans le cadre de mon potager qui est arrosé par inondation du champ (sur lequel pousse du foin) une fois par semaine, le gros soucis était la stagnation de l’eau et le pourrissement des racines ainsi que le stress hydrique provoqué par des périodes de sécheresse suivi d’un surplus d’eau.

Ici, les buttes surélèvent les cultures et c’est vraiment adapté à la situation.

Techniquement, il y à plusieurs étapes et écoles et un sacré débat à ce sujet d’ailleurs.

Perso je procède par étapes :

1/ Creuser une petite tranchée de l’ordre de 40 à 50 cm de profondeur(largeur et longueur à déterminer selon ses gouts.

2/ Y insérer des morceaux de bois morts voir même un tronc d’arbre mort, des morceaux encore verts( des plus gros morceaux en bas et les plus petits vers le haut pour finir par des brindilles.Au fur et à mesure que le tas monte, remplir les espaces avec des déchets verts afin qu’il y ait le moins d’air possible tout en

3/ Remettre de la terre par-dessus tout cela puis un bon 20 cm de paillage.
On peux planter directement mais cependant je conseille de laisser quelques semaines ou mois le travail de compostage et de décomposition se faire, durant ce temps on verra la hauteur de la butte diminuer à vue d’œil, preuve que quelque chose s’est passé à l’intérieur et que la vie du sol est en train de faire son œuvre.

Pourquoi ne pas planter tout de suite ?

Parce que quand le compostage se met en route, la température à l’intérieur de la butte peut dépasser les 70 degrès et donc bruler les racines…
A noter que les plantes du haut seront plutôt des plantes avec moins de besoins en eau car ce sera la zone qui gardera le moins d’humidité sur la butte.

Ensuite nous avons les lasagnes,

Elles sont utiles quand on à vraiment une terre trop compacte ou au contraire trop drainantes( les terres avec trop de sable).

Généralement mes lasagnes n’excèdent pas les 40 cm de hauteur.

Voici les étapes:

1/ Etendre du carton au sol et ensuite créer des bordures solides autout de celui-ci afin de créer un cadre retenant les matières organiques que l’on va y insérer.

2/Même principe que pour la butte mais on va réduire la grosseur des rondins de bois, n’excédant pas les 20 cm de diamètres pour les plus gros.

3/ On mixe par couche de la tonte, des feuilles mortes, du BRF, etc…
Je ne l’ai pas précisé mais pour avoir une bonne stabilité, il faut mettre 70 % de matières sèches ( carbonées) et 30 % de matières vertes ( Azotées) qui en se décomposant vont créer un terreau, ou plutôt un compost.

Pour finir mettre de la terre par-dessus ( 10 à 15 cm) et recouvrir de paille.

La par contre la température monte encore plus vite (en raison de la décomposition plus rapides des matières organiques plus fines que dans les buttes) que dans les buttes et pas de plantation avant que le température sois redescendue. ( on y plonge la main pour voir).


Les restanques sont utiles seulement pour mieux gérer l’eau et la culture sur les terrains en pente.

En effet l’eau pénètre chaque étage de bas en haut tous les étages sont irrigués par infiltration.

La récolte est bien plus aisée car le terrain est en escalier et on y à donc créé des zones de plats.

Sur l’étage du bas il est intéressant de planter les espèces les plus gourmandes en eau car l’humidité y sera maximale , en haut il serait plus favorable d’installer des plantes peu gourmandes en eau ( thym, romarin, ail, oignon, etc…)

La culture à plat donne de très bons résultats mais si les structures de sols sont difficiles, alors il faudra du temps au sol pour se structurer convenablement.

Pour explique succinctement et en vulgarisant, une terre bien trop argileuse est difficile à travailler et les racines ont bien du mal à s’y développer mais elle sera à terme la plus extraordinaire une fois que le complexe argilo-humique sera mis en route.

Une terre trop drainante comme souvent dans les landes par exemples est elle aussi très difficile car elle ne retient pas l’eau ni ne stocke les minéraux et autres éléments nécessaire aux plantes qui par lessivage partiront dans les nappes fréatiques ( c’est d’ailleurs comme cela que l’on polue nos nappes fréatiques avec pesticides et engrais).
Demain nous parlerons d’alternances des cultures au potager.

Un petit bonus aujourd’hui :

Pour ceux qui veulent planter des pommes de terre sans se fatiguer.

Un coup de grelinette toujours en reculant ( pour ne pas marcher sur la zone qu’on vient de décompacter).

Ensuite déposer à même le sol vos pommes de terre puis les couvrir d’une couche de 30 cm de paille ou de foin.

Au moment de la récolte, on dépaille en premier lieux, vous constaterez que le système racinaire des pendant à pénétré le sol sur lequel il était posé, le paillage à lui aussi fait son effet.

On récolte en faisant remonter les pendant à l’aide de la grelinette et le sol est ainsi prêt pour la culture suivante.

J’attire votre attention sur le fait que la paille est plus carbonée ( car coubée et embalottée seche) que le foin qui est plus azoté car récolté encore vert.
Donc avec un paillage à la paille, il est bon de rajouter ses tontes pour que le carbone de la paille et l’azote de la tonte se complètent.

Les photos sont peu présentes mais sont tirées du livre " le traité Rustica de la PERMACULTURE.

Bon demain on parle rotation de culture !

jeudi 1C.png
jeudi 1C.png (889.43 Kio) Vu 72 fois
Mise en place du cadre pour lasagne

jeudi 2C.png
jeudi 2C.png (918.91 Kio) Vu 72 fois
Montage d'une lasagne

jeudi 3C.png
jeudi 3C.png (1.3 Mio) Vu 72 fois
Exemple de buttes

Re: une semaine de découverte de la permaculture avec Cissou

par ChristelleP » 23 mai 2022 05:56

Salut à tous, on clôture de la semaine par la rotation des cultures.

Dans une exploitation en conventionnelle, on récolte, on labour et on à souvent des laps de temps importants entre la récolte et les futures plantations.

Soit parce que la récolte est annuelle, soit parce que l’on attend le bon moment pour planter une seconde culture mais en règle générale les paysans sont souvent spécialisés dans un seul type de culture ( carotte, blé, tomate, aubergine) ceci afin de maitriser d’avantage la chose, faciliter le coté gestion de l’emballage, de la vente, etc…

La chaine est peu diversifiée mais très bien rodée.

Chez un permaculteur, on n’a pas de machines qui font le travail pour soi et on ne peux donc gérer que de petites parcelles, ce qui nous oblige à optimiser la place, le temps et le rendement.

Les zones de cultures ne sont jamais vides et au pire on y plante de l’engrais vert !

Le procédé est simple, on fait pousser une plante très riche en azote puis avant de planter les prochaines plantations, on coupe au pied, on laisse sur place et la décomposition va créer de la richesse pour le sol).

Mais revenons au cœur du sujet, la rotation de culture ou assolement

Donc on estime qu’il y a 4 cycles :


- Cycle 1, les légumes fruits : Tomate, Melon, Aubergine, Concombre, Courgette, Courge…

- Cycle 2, les légumes feuille : Epinards, Salade, Blettes, Carde, Cresson, Mâche, etc…

- Cycle 3, les légumes racine : Navet, Panais, Carottes, Rutabaga , Pomme de terre…

- Cycle 4, les légumineuses : Fèves, petit pois, haricots, pois chiche, etc…

C’est le Cycle des légumineuses qui apporte le plus au sol, pour rappel, les nodosités sont liées au système racinaire des légumineuses et l’azote de l’air est récupéré puis stocké par ce biais dans le sol et ensuite on coupe au pied et on laisse tout sur place ( esprit engrais vert)

Ensuite, important de planter les engrais vert à l’automne en général sur les parcelles au repos.

Même si je mélange mes cultures sur mes buttes et ou lasagnes, j’évite de mettre 2 fois de suite les mêmes cultures pour les raisons suivantes :

-Les maladies et ou ravageurs, en effet, les ravageurs s’habituent rapidement à la présence d’une culture et si chaque année la culture est au même endroit alors les ravageurs sont servis sur un plateau d’argent. Ils restent présent dans le sol et réattaqueront les plants de l’année prochaine.

-L’épuisement des sols, si chaque année c’est le même nutriment qui est puisé, à un moment donné il va finir par manquer.

Voila, la semaine est bouclée.

Du bonus qui vous évitera de devenirs fou !

1/ Dans le sud je laisse mon paillage en permanence mais dans le nord il faut le lever
pendant un laps de temps au printemps pour aider le sol à se réchauffer.

2/ Si vous plantez des graines comme des radis, Carottes, Poireaux, Oignon, etc…
Il faut écarter la paille, creuser un sillon avec ses mains ou son outil, recouvrir de terre et
arroser finement.
On rabattra la paille autour une fois les pousses déjà bien développées.
Pour des graines qui donneront des plants comme (tomate, capucine, Courge, etc…),
écartez la paille sur un cercle de 15 a 20 cm de diamètre et semez, idem pour la
plantation.

3/ Pour les nordistes, pensez à faire des couches chaudes pour vos semis de printemps !

4/ Pour ceux qui mettent trop de carbone sur le sol, attention à la fin d’azote !

5/ N’utiliser la bouillie bordelaise ( Cuivre bien qu’autorisé en AB) et ou le Soufre qu’en cas
d’extrême urgence car ces substances vont détruire les maladies mais sont tellement
puissantes qu’elles vont aussi détruire les mycorhizes…

Mais cela et beaucoup d’autres choses feront partis d’une autre semaine d’ouverture de file !

Pardon si tout ceci était brouillon parfois mais c’est comme si il fallait faire entrer une bonbonne de 1000 litres dans une bouteille de 1.5 litres alors pardon aux connaisseurs qui auront vu cette semaine plus que des raccourcis par soucis de compréhension des novices et afin de ne pas les décourager avec des infos trop techniques.

Cela fait deux ans que je n'ai plus la possibilité de pouvoir jardiner mais l'année prochaine, j'espère pouvoir vous faire plein de photos du jardin!

Milles merci pour tout ce que vous faites tous sur le forum pour y amener joie de vivre, transmission du savoir et amour.

Sujets similaires
Présentation Cyril (Cissou)
par Cissou » 14 juil. 2021 22:45 (3 Réponses)
Journal de cissou
Fichier(s) joint(s) par michaelcharlier » 15 sept. 2021 21:50 (1088 Réponses)
La permaculture quésaco?
Fichier(s) joint(s) par beni » 18 juil. 2015 12:09 (11 Réponses)
La permaculture, lart de vivre avec la nature
par chad » 04 oct. 2015 11:59 (1 Réponses)
Permaculture sur 40m2
Fichier(s) joint(s) par chad » 25 nov. 2016 12:59 (25 Réponses)
Un bon livre pratique sur la permaculture ?
Fichier(s) joint(s) par Olivier Sun » 15 déc. 2016 05:58 (273 Réponses)
permaculture et agroécologie : révolution ?
Fichier(s) joint(s) par Francis1 » 22 mai 2021 16:16 (28 Réponses)
une semaine de découverte sur le rap
Fichier(s) joint(s) par ChristelleP » 15 nov. 2020 04:36 (11 Réponses)
une semaine de découverte de l'opéra
Fichier(s) joint(s) par ChristelleP » 22 nov. 2020 13:44 (9 Réponses)
la semaine de découverte du parachutisme d'Antares
Fichier(s) joint(s) par ChristelleP » 16 mai 2021 19:17 (12 Réponses)