ProRealTime
On y parle Livres et Outils de Trading, Station de Trading, des livres lus sur le trading, de notre vision du trader et de son métier

Re: Utilité d'un trader dans la société

par Benoist Rousseau » 21 nov. 2014 22:25

Je n'aimais pas etre prof car tu n'as aucune liberté tu es dans un cadre pour enseigner alors que justement l'intérêt de l'enseignement c'est de sortir du cadre. Alors que tout le monde dit que les profs sont utiles, ils transmettent etc j'ai eu juste l'impression que j'étais payé pour garder des moutons et que la seule chose qu'on me demandait c'était de contrôler les gens, de les fliquer, de les noter... bref dans le contrôle social et de normaliser la masse. Surtout ne oas dire que Jeanne d'Arc est une invention politique, que Vercingetorix n'a pas existé comme les gens se le représentent, que De Gaulle a fait un coup d'état en 1958... Chose que l'on sait à l'université mais on ne le donne pas à la masse on lui donne une bouillie historique...

Les professeurs sont méprisés par la population et la société en général, ils sont nuls, si je ne suis pas médecin et que j'ai un boulot nul c'est à cause des profs, les gamins sont violents à caus des profs etc. Ce sont des boucs émissaires faciles qui permettent de déresponsabiliser bezucouo de monde. Quand ina un coupable on arrête de chercher, les boucs émissaires sont là pour cela, empêcher de réfléchir ;) autre débat.

Re: Utilité d'un trader dans la société

par Anonyme01 » 21 nov. 2014 22:32

Ok, je comprends le sens maintenant. Le boulot pourrait être bien plus utile s'il n'y avait pas ces ministres qui dirigeaient les programmes scolaires. Par exemple, au cours de math aujourd'hui, on a tous bloqué sur un exercice qui faisait appel à des notions d'algèbre un peu poussées disons. Eh bien le prof nous a dit que nous étions étions une génération sacrifiée en algèbre parce que les programmes sont tels qu'ils n'enseignent plus en primaire les bases de l'algèbre. Il dit avoir clairement vu le niveau de ses élèves baisser au fil des années, sans pouvoir rien y faire puisque ce ne sont pas les profs qui font les programmes. Au niveau scolaire, je suis d'accord qu'il faudrait changer le système.

Re: Utilité d'un trader dans la société

par DeMarco » 22 nov. 2014 11:04

L'intitulé d'un métier ne fait pas la personne.
Il tient donc à chacun de se rendre utile.

Re: Utilité d'un trader dans la société

par plataxis » 22 nov. 2014 21:00

DeMarco a écrit :L'intitulé d'un métier ne fait pas la personne.
Il tient donc à chacun de se rendre utile.
:top:

C'est exactement ce que je pense, et qui correspond aux meilleurs "contre-critiques" de ce fil lorsque l'on en vient à critiquer "l'utilité d'un trader dans la société".

C'est pourquoi je pense que la question est à déplacer, si l'on veut parler de la même chose. Pour moi, ce qui me chiffonne n'est pas l'utilité d'un trader, ni des traders. Surtout pas en compte propre, puisqu'ils comptent pour pas grand chose et font ce qu'ils peuvent pour survivre dans le monde qui les entoure et sur lequel ils ont peu de prise. D'ailleurs, même les traders pro font finalement ce qui leur rapporte le plus au vue des compétences qui sont les leurs.

Ce qui m’interroge est d'avantage l'utilité du trading en temps que tel, d'autant qu'il est majoritairement pratiqué depuis des paradis fiscaux pour éviter toute redistribution de ses plus-values et ne peut donc prétendre à "financer des boulots utiles", à l'inverse de Benoist (que les profs français remercient ;) )

A quoi sert le trading ?

Je ne trouve pas de réponse satisfaisante.

---------------------

L'utilité de la bourse est de financer des entreprises. Investir dans un titre que l'on garde longtemps permet donc des investissements de productions dont on espère tirer des dividendes et, si possible, une plus-value. C'est ce que fait tout acquéreur de sa résidence principal qui va ainsi économiser sur le loyer (dividende) et, si possible, réaliser une plus-value un jour (pour lui ou ses héritiers...).

Dans le même temps, l'entreprise bénéficiaire de ce prêt à taux variable (dont les dividendes sont les "intérêts") va pouvoir se développer, embaucher, produire, croître, prospérer... On est là parfaitement dans la "considération pour leur propre intérêt" (Adam Smith) des acteurs économiques : l'entreprise veut des investisseurs, les investisseurs veulent des dividendes, et les deux s'accordent pour leur bénéfice commun.

----------------------------

Par ce que j'entends par "trading", cela revient à acheter / vendre sur des unités de temps si réduite qu'elle peuvent difficilement prétendre à bénéficier aux entreprises. Pire, la vente à découvert tend à faire chuter le titre, et, partant, la capacité de l'entreprise à céder des parts pour se financer.

De même sur les matières premières, dont les "futures" étaient sensés permettre une stabilisation des cours. En pratique, la spéculation entraîne des fluctuations de prix qui mettent en difficulté tantôt les producteurs (qui ne peuvent plus vendre qu'à vil prix), tantôt les consommateurs (qui se trouvent contraints d'acheter au prix fort).

Sur le Forex, les fluctuations sont la bête noires des Etats qui peinent à réguler leur "balance commerciale". Ils lutent tantôt contre une monnaie trop forte bloquant les exportations, tantôt contre une monnaie trop faible gênant les importations.

Alors... à quoi sert le trading ?

Re: Utilité d'un trader dans la société

par plataxis » 22 nov. 2014 21:27

Benoist Rousseau a écrit : La question est plutôt pourquoi l'être humain veut plus faire des boulots utiles ? On a du mal à recruter des profs, des policiers... La réponse me paraît évidente car justement l'être humain aspire à plus qu'à l'utilitarisme et c'est pour cela que les fonctions utiles sont bien souvent méprisées. Prof je n'ai jamais été autant méprisé de ma vie et c'est le boulot le plus utile que j'ai fais et que je ferai jamais lol
C'est aussi un aspect indéniable. Je pense pourtant que les candidats aux boulots utiles sont là, mais que leur fonction n'est effectivement pas correctement valorisée, tant sur le plan économique que sur le plan symbolique. Mais si Samuel se pose la question suivante, c'est qu'être utile demeure une envie présente chez certains, sinon tous :
Samuel4810 a écrit : Cette situation de non-utilité m'interpelle. Car si on jour j'arrive à vivre du trading, je suis certain qu'une partie de moi me répétera que je ne sers à rien et que je suis privilégié de pouvoir travailler quand je veux de chez moi. Or, notre devoir n'est-il pas de faire avancer la société par nos actes ? Le trading pour compte propre fait-il réellement avancer le monde ?
Gandhi disait "Be the change you wish to see in this world".

A ce titre j'apprécie la réponse de Bella Swan :

BELLA SWAN a écrit :Un trader c'est un gros pourvoyeur de fantasmes.
...comme un sportif, un artiste, un "people"... Mais qui a le gros avantage de rester dans l'ombre. 8-)

Accessoirement, il sert aussi de bouc émissaire à l'effondrement de l'économie, quand les profs ne suffisent plus ;)

Re: Utilité d'un trader dans la société

par Anonyme01 » 22 nov. 2014 22:16

D'après vos avis, la question de l'inutilité d'un trader ne se pose pas. A ce propos, je voulais bien signifier par "trader" le métier et non l'être humain en tant que tel, qui lui est semblable aux autres hommes et différenciable des notions "utile" et "inutile".

Il convient alors de trouver des moyens pour se rendre utile outre son boulot. Le travail ne serait finalement qu'accessoire et un moyen de gagner de l'argent pour vivre, quelque soit le métier. Dans ce cas, le trading devient l'activité idéale car elle permet de travailler quelques heures par jour pour subvenir à ses besoins et pouvoir ainsi consacrer le reste du temps à des activités de bénévolat, d'engagement dans des associations, causes diverses etc...

J'ai d'ailleurs déjà pensé à créer deux comptes de trading : le premier servirait à subvenir à mes besoins et le second, à récolter de l'argent pour le redistribuer à des associations. Une fois l'objectif atteint sur le premier compte, je passe sur le deuxième pour le reste du mois. De cette manière alors, je rendrais mon trading utile. Car finalement, contre qui se bat-on principalement lorsqu'on trade ? Contre les banques, hedge funds, et autres organismes de ce genre. Les particuliers ne représentent qu'une petite minorité des traders sur les marchés financiers. Et ça c'est utile : "voler" de l'argent aux banques en quelque sorte pour pouvoir aider des causes humanitaires. Car ce n'est pas le PDG de la banque X qui va aller donner 50% de son bonus à l'Afrique...

Re: Utilité d'un trader dans la société

par DeMarco » 23 nov. 2014 10:31

Ta considération du Marché semble être importante dans ta manière de trader. Il est honorable de vouloir appréhender les conséquences de tes actes. Cela dénote une certaine idée de la Responsabilité.

Peut-être auras-tu moins de frein à gagner gros en gardant à l'esprit que tu prends aux PIM pour redistribuer aux nécessiteux. Je ne peux dire que j'adhère à 100 % à l'idée d'un adversaire foncièrement "Mauvais", mais je respecte totalement ta conviction.

Par ailleurs, avoir une Raison "supérieure" à son enrichissement personnel peut-être un leitmotiv très puissant et particulièrement efficace dans l'accomplissement d'un objectif ambitieux.

Re: Utilité d'un trader dans la société

par Mister Hyde » 23 nov. 2014 15:10

Benoist a parfaitement résumé le fond de ma pensé sur l'utilité de l'homme.

plataxis a écrit : Par ce que j'entends par "trading", cela revient à acheter / vendre sur des unités de temps si réduite qu'elle peuvent difficilement prétendre à bénéficier aux entreprises. Pire, la vente à découvert tend à faire chuter le titre, et, partant, la capacité de l'entreprise à céder des parts pour se financer.

De même sur les matières premières, dont les "futures" étaient sensés permettre une stabilisation des cours. En pratique, la spéculation entraîne des fluctuations de prix qui mettent en difficulté tantôt les producteurs (qui ne peuvent plus vendre qu'à vil prix), tantôt les consommateurs (qui se trouvent contraints d'acheter au prix fort).

Sur le Forex, les fluctuations sont la bête noires des Etats qui peinent à réguler leur "balance commerciale". Ils lutent tantôt contre une monnaie trop forte bloquant les exportations, tantôt contre une monnaie trop faible gênant les importations.

Alors... à quoi sert le trading ?
Beaucoup se pose la question de l'intérêt de coter les actions à 3 décimales, ou d'enregistrer une variation tous les ticks.

Quant à la vente à découvert, aucune étude n'a démontré que c'était la cause unique de chute des cours. Ce n'est pas pire que des titres qui montent sur du vent et ruinent de la même manière.

Les fluctuations sur le Forex, sont la résultante de la libre circulation des capitaux et indépendance de la politique monétaire (cf triangle de Mundell). Là encore, ce n'est pas la cause d'un déséquilibre de balance commerciale, et il ne faut pas occulter les mouvements de capitaux entrants/sortants qui font bouger le Forex. Tu pointes très bien la schizophrénie de vouloir le bon prix d'une devise.


Les marchés financiers permettent aussi de transférer de la responsabilité contre la promesse de gains futurs. Que ce soit pour le financement des entreprises, pour l'investissement et la production agricole, se prémunir contre la fluctuation de devises pour le commerce international, (liste non exhaustive).
Quand un spéculateur, intervenant pour son propre compte, guidé par la recherche du meilleur profit, on peut lui faire confiance pour faire l'allocation de ressource la plus efficace. C'est ce que nous dit en substance Adam Smith.

Sans entrer dans le débat efficience/inefficience des marchés, on peut ajouter pour contrebalancer, l'asymétrie de l'information, l'aléa moral créé par les états (too big too fail qui n'est pas que pour les banques), par les banques centrales (Prêteur en dernier ressort), une seule monnaie de réserve (Le dollar est notre monnaie, mais c'est votre problème.), ...

Les marchés ce n'est pas que les banques, les hedges, les spéculateurs contre les petits porteurs, allez consulter par exemple les rapports de la CFTC sur les positions ouvertes sur futures, qui fait la distinction entre commercial et non-commercial (banque, spéculation, ...)

Re: Utilité d'un trader dans la société

par Aher78 » 13 août 2017 23:29

Mon point de vue à 2 centimes concernant l'utilité d'un trader? Fournir de la bonne liquidité, qui permet des échanges commerciaux efficients en valeur mobilières.

Re: Utilité d'un trader dans la société

par plataxis » 13 août 2017 23:35

Qui a besoin de ces échange ? L'argument de la "liquidité", il est valable pour qui ?

Quoi que j'achète, j'ai besoin du produit, pas de la "liquidité". L'immobilier est par définition peu "liquide", en quoi est-ce un problème ? En quoi cela améliorerait la vie de tout un chacun d'avoir un marché plus "liquide" en la matière ?

Sujets similaires
Utilité du trader produit dérivé
Fichier(s) joint(s) par sobear » 19 févr. 2014 22:19 (43 Réponses)
Trader avec un pc portable + utilité du multiécran
par Howard » 20 avr. 2017 13:44 (26 Réponses)
cfd à risque limité et utilité dans le monde réel
par libertarian » 20 juil. 2015 15:05 (9 Réponses)
L'utilité de la décote sur actif net réévalué
par djun » 08 mars 2016 01:38 (4 Réponses)
Utilité réelle du RSI ?
par Abime » 09 avr. 2016 22:41 (2 Réponses)
Utilité de votre métier présent, passé, future...
Fichier(s) joint(s) par Burzum » 13 août 2017 18:18 (175 Réponses)
Ultra portable (Utilité ? Modèle ?)
par chad » 02 sept. 2017 11:47 (36 Réponses)
Débat - Utilité réelle des diplômes
Fichier(s) joint(s) par Paperbag » 09 févr. 2018 13:19 (81 Réponses)
Utilité de 3 temporalités
par NaFra57 » 05 août 2019 14:45 (8 Réponses)
utilité du graphique en ut mensuelle
par alfbeaum » 04 juil. 2020 22:28 (3 Réponses)