ProRealTime
Pour partager sur nos trades en direct en Day Trading et en Scalping ainsi que nos informations ou réactions sur l'Actualité Boursière. Ces sont les files du jour pour partager sur notre trading. Files du jour
Répondre

File Day Trading et Scalping du mercredi 5 janvier 2022

par antares45 » 04 janv. 2022 21:45

Petit rappel, lancez vous pour les ouvertures
appel-aux-ouvertures-des-files-du-1er-t ... 46346.html


on va prendre un peu de hauteur aujourd'hui

Composante spéciale de l'Armée de l'air

Le commando Parachutiste de l'Air no 10 (CPA 10)
langfr-1024px-Écusson_Commando_Parachutiste_de_l'Air_n°_10.svg.png
langfr-1024px-Écusson_Commando_Parachutiste_de_l'Air_n°_10.svg.png (231.66 Kio) Vu 931 fois

Le commando Parachutiste de l'Air no 10 (CPA 10) est une unité de forces spéciales de l'Armée de l'Air, rattachée au commandement des opérations spéciales. Situé sur la base aérienne 123 Orléans-Bricy dans le Loiret, il est présent sur tous les théâtres d'opérations et au cœur des crises les plus aigues. Spécialistes des opérations de contre-terrorisme, libération d’otages, évacuation de ressortissants, capture de cibles de grande valeur (en anglais HVT, High Value Target), neutralisation, sabotage, guidage aérien et reprise de zones aéroportuaires, les hommes du CPA 10 font partie des troupes d'élite de l'armée française.

Missions
Le CPA 10 est une unité d'intervention principalement affectée pour emploi auprès du Commandement des opérations spéciales (COS). Il détient des capacités importantes dans les domaines du renseignement et des opérations de type commando.

Ses missions ont pour principal objectif de faciliter l'engagement des moyens aériens dans la profondeur.

Il est spécialisé dans :

la désignation d'objectifs et le guidage des frappes aériennes (missions ODESSA) ;
la saisie et la remise en œuvre de zones aéroportuaires (missions RESEDA) ;
la mise en place de terrains sommaires pour les « posers d'assaut » ou « l'aérolargage » (missions RTPA) ;
le contre terrorisme et la libération d'otages (CTLO) et l'évacuation de ressortissants (missions RESEVAC) ;
la reconnaissance ou la destruction d'objectifs dans la profondeur.
Du fait de leur fort taux d'emploi et compte tenu des faibles effectifs, les missions suivantes ont été déléguées ces dernières années aux CPA 20 et 30 ou aux fusiliers de l'air :

les mesures actives de sécurité aériennes (missions MASA) ;
la recherche et sauvetage au combat (missions RESCO) ;
les patrouilles extérieures et protections d'installations aéroportuaires en zone de conflit (missions PATEXT).
Groupes actions
Le CPA 10 compte dix groupes « actions » constitués d'une dizaine de commandos maîtrisant un standard de procédures communes, acquises au cours de divers stages dont le très sélectif stage final BELOUGA. Chaque membre suit ensuite plusieurs stages de spécialisation individuels (Chuteur opérationnel, JTAC, tireur d'élite, transmissions, premiers soins…). Ainsi, le CPA 10 possède la plus forte proportion de chuteurs opérationnels parmi les unités du COS.

Les-scorpions-de-Spin-Boldak.jpg
Les-scorpions-de-Spin-Boldak.jpg (48.96 Kio) Vu 931 fois
hommage à zouzou, ancien du CPA10, policier municipale ayant intervenu lors de l'attentat de l'église de Nice, premier militaire du rang décoré de la légion d'honneur
le-cap10.jpg
le-cap10.jpg (29.69 Kio) Vu 931 fois


Le commando parachutiste de l'air no 30 (CPA 30)
Insigne_CPA30.jpg
Insigne_CPA30.jpg (11.04 Kio) Vu 931 fois

Le commando parachutiste de l'air no 30 (CPA 30) est une unité commando de l’Armée de l’air spécialisée dans les missions de Recherche et de sauvetage au combat (RESCo) et d’appui aérien. En juillet 2019, l'état-major des Armées (EMA) décide d'intégrer le CPA 30 dans les forces spéciales de l’Armée de l’air (FSA)1. L'unité est actuellement en phase de montée en puissance capacitaire.

Stationné sur la base aérienne 123 d'Orléans, dans le département du Loiret, le CPA 30 compte environ 180 personnes.

Missions
Le CPA 30 est une unité spécialisée dans l’intégration des moyens aériens (Air Surface Integration) dans les opérations. Les deux missions phares de l'unité sont :

La Récupération de personnel isolé (RPI), dont la Recherche et sauvetage au combat (RESCo) ou Combat Search And Rescue (CSAR)
L’appui aérien centré sur le feu (Close Air Support et Ground Assisted Air Interdiction), l’aéromobilité et le renseignement
Pour remplir ses missions, le CPA 30 est organisé autour de 8 groupes spécialisés disposant d'un panel de capacités spécifiques dont :

L’insertion, l’infiltration, l’exfiltration et la récupération par voies terrestres et aériennes (aérotransport, aérolargage, aérocordage)
L’appui aérien centré sur le feu (Tactical Air Control Party), le renseignement et l’aéromobilité (Reconnaissance de terrain de poser sommaire)
Le tir de précision à longue distance : Tireurs d’élite longue distance (TELD)
Le tir de précision depuis une plateforme aérienne : Tireur embarqué appui feu air sol (TEAFAS)
La collecte du renseignement d’origine humaine (ROHUM) et d’origine image (ROIM)* L’Aide à la recherche et à la détection d’explosifs (ARDE) à partir d’équipes cynophiles
Les transmissions et les systèmes d’information et de communication (SIC)
L’armement de structures de commandement dédiées aux missions de RESCo et d’appui aérien
Le CPA 30 a vocation, une fois sa montée en puissance et son intégration terminée, à apporter des capacités d’appui et de soutien au profit des opérations spéciales.

L'escadron de transport 3/61 Poitou

L'escadron de transport 3/61 Poitou est une unité de transport de Armée de l'air française équipée de C160 Transall, de DHC-6 Twin Otter et de Lockheed C-130 Hercules sur la base aérienne 123 Orléans-Bricy.

Le 3/61 est l'unité de Transport mis à la disposition du Commandement des opérations spéciales.

Historique
Origines
Le groupe de transport 4/15 «Poitou » est créé le 10 mai 1945 à Lyon. Équipé de Beechcraft UC 45, il réalise de nombreuses missions de liaison. En octobre, l’unité s’implante à Chartres, sur le terrain de la Base aérienne 122 Chartres-Champhol. Avec les Toucan (version française du Junkers Ju 52) reçus en juillet 1946, l’Afrique-Occidentale française est désormais à portée d’hélices.

Indochine
Le « Poitou » devient en juillet 1947 le groupe de transport 3/61. Une grande partie de son personnel rejoint en octobre la Base aérienne 190 Bach Mai en Indochine pour constituer le groupe de marche 3/64 « Tonkin ». Destinés à renforcer le groupement tactique nord d’Extrême-Orient, ces équipages s’illustrent au cours d’opérations d’aérolargage et d’aéroportage particulièrement périlleuses. Aussi, en raison de cet effectif diminué, l’activité du « Poitou » se résume à la transformation de pilotes sur Ju 52. En fin d’année, le premier DC 3 poitevin se pose sur la base aérienne 122 Chartres-Champhol. Après avoir réalisé 850 missions de guerre en 3 000 heures de vol, les équipages du « Tonkin » sont réintégrés le 22 juillet 1948 au sein du « Poitou ». Les activités de ce dernier reprennent alors.

Orléans
Le « Poitou » s’installe en octobre 1953 sur la base aérienne 123 Orléans-Bricy et se nomme désormais escadron de transport 3/61. Il s’équipe dès le mois de décembre de Noratlas 2501. Cet appareil inaugure alors une ère nouvelle qui voit l’unité se distinguer sur tous les continents.

Le 20 mars 1969, le groupe mixte de transport 00.059 « Orléans » est créé à Fort-Lamy. Le « Poitou » est alors mis en sommeil et son personnel est désigné pour constituer cette unité au Tchad. L’année suivante de nombreux équipages de l’ « Orléans » rejoignent la France afin d’assurer la réorganisation du « Poitou ».

Dès 1971, l’escadron, qui accueille ses premiers C-160 Transall, est désormais à même de réaliser des missions parmi les plus diversifiées dans le monde entier. En particulier, le 19 mai 1978 un appareil du « Poitou » procéda au largage d’éléments du deuxième Régiment étranger parachutiste sur la ville de Kolwezi au Zaïre afin d’assurer la sécurité et l’évacuation des ressortissants européens durant la bataille de Kolwezi.

En 1993, le groupe opérations spéciales transport (GOST) est créé au sein de l'escadron. Cette entité se distingue par les modes d'action non conventionnelle qu'elle s'emploie à maîtriser. Le GOST ne tarda pas à s'illustrer, en particulier au Rwanda en 1994 (opération Turquoise), aux Comores en 1995 (neutralisation du célèbre mercenaire Bob Denard)...

La fin de la guerre froide a provoqué d'importants bouleversements géopolitiques qui ont entraîné la prolifération de conflits régionaux de basse intensité. Cette nouvelle donne géostratégique a permis au Poitou de connaître un quotidien opérationnel riche. Il a notamment participé aux opérations Trident (Kosovo), Licorne (Côte d'Ivoire), Artémis (République démocratique du Congo), Héraclès (Afghanistan)...

Le 6 octobre 2004, dans le cadre de l'opération aéroportée « Determined Commitment 04 », véritable démonstration de force au Kosovo, le Poitou reçoit le commandement d'un dispositif de sept C-160 pour procéder au largage de 350 parachutistes.

En janvier 2005, lors de l'opération Béryx, deux Transall poitevins sont déployés à Medan, sur l'île de Sumatra, en Indonésie pour secourir la population locale durement éprouvée par le tsunami.

En 2006, le « Poitou » connaît une réorganisation majeure en devenant la seule unité de l’Armée de l’air à mettre en œuvre des aéronefs (Lockheed C-130 Hercules, C-160 Transall et Twin Otter2) dédiés aux opérations spéciales.

Pour souligner cette originalité, l'escadron a hérité du patrimoine des traditions de deux unités de la Première Guerre mondiale, précurseurs du bombardement de nuit, les escadrilles F118 (escadrille Hercules), et F119 (escadrille Transall).

L’emploi de ces moyens aériens relève désormais du Commandement des opérations spéciales (COS), structure interarmées qui est chargée de la conduite des missions spéciales. Dès lors, le « Poitou », grâce à sa maîtrise de capacités tactiques inédites, dont le vol sous jumelles de vision nocturne, s’est affirmé comme un outil de combat performant. Il n’a cessé de se distinguer lors d’opérations menées essentiellement en Afrique et en Afghanistan. Cette expérience opérationnelle est mise à profit pour favoriser l’innovation et l’utilisation de matériels nouveaux afin d’élargir encore son champ de compétences.

En 2013, une troisième escadrille, la F121 met en ligne deux DHC-6 Twin Otter3.
TransallC160.jpg
TransallC160.jpg (69.72 Kio) Vu 931 fois

L'escadron d'hélicoptères 1/67 « Pyrénées »

L'escadron d'hélicoptères 1/67 « Pyrénées » est une unité navigante de l'armée de l'air française stationnée sur la base aérienne 120 de Cazaux. Escadron aux missions diverses, il est spécialisé dans la recherche et le sauvetage de personnes en temps de paix, type Search & Rescue (sar), et en temps de guerre type Combat Search & Rescue (CSAR).

En 2014, l'EH 1/67 intègre les forces spéciales air et le Commandement des opérations spéciales (COS)1. En septembre 2020, l'escadron intègre la Brigade des Forces Spéciales Air, nouvellement créée.


Historique

EC 725 Caracal de l'EH 1/67 Pyrénées en Afghanistan le 15 mars 2007.
L'EH 01-067 trouve son origine dans le remaniement des unités d'hélicoptères de l'armée de l'air à la suite de la guerre d'Algérie. La 22e escadre d'hélicoptères fait mouvement de la base aérienne d'Oran vers celle de Chambéry. Elle arme alors trois détachements permanents à Istres, Pau et Cazaux.

En 1964, la 22e escadre est dissoute et se scinde en deux escadrons autonomes : le 1/68 à Pau chapeautant le détachement permanent de Cazaux, et le 2/68 à Chambéry auquel est rattaché le détachement permanent stationné à Istres. l'EH 1/68 reprend en 1966, avec l'insigne du lynx rouge, les traditions de l'escadrille "SAL 17" (1914-18) , du GR I/14 (1939-42) et plus récemment de la 2e escadre d'hélicoptères dont il se voit confier le drapeau. Il obtient en même temps l'homologation du fanion de l'unité et le nom de tradition « Pyrénées ». En 1972, à la suite de la fermeture de la base aérienne 119 de Pau, l'escadron est redéployé sur la base aérienne 120 de Cazaux.

En 1975, l'unité adopte l'appellation d'EH 01.067 "Pyrénées". Elle se consacre à des sauvetages sur terre et en mer ou des interventions humanitaires (plan ORSEC lors des inondations dans le Gers en 1979 et dans la région de Langon en décembre 1981).

Parallèlement, l'unité prend une part prépondérante dans le soutien au Centre d'essais des Landes de Biscarrosse, notamment lors des activités de tirs de missiles en mer. Ses hélicoptères légers assurent des liaisons logistiques au profit de la 3e Région Aérienne, dont l'état-major est à Bordeaux-Mérignac.

En 1986, l'unité est choisie pour expérimenter en situation réelle le nouveau Puma équipé sar, capable d'effectuer des treuillages de nuit au-dessus de la mer au profit de pilotes éjectés. L'appareil n'aura pas le loisir d'intervenir au profit de ces derniers, en revanche, la période sera marquée par plusieurs interventions périlleuses au profit d'équipages de chalutiers civils qui auront un retentissement marqué dans la presse, ce qui conduira le grand quotidien régional Sud Ouest a décerner à l'escadron le titre d' Homme de l'année 1988.

Lors de l'opération Daguet (deuxième guerre du Golfe Persique), l'EH 01.067 contribue à la mise en place d'un détachement sar sur la base d'Al Asha en Arabie saoudite. Les équipages participent au sauvetage de pilotes de chasse alliés.

Les opérations de Bosnie orientent de manière définitive la vocation de l'unité. En février 1994, le Pyrénées participe à un nouveau détachement à Brindisi en Italie. Au contact des forces spéciales américaines, ce déplacement permet de doter l'armée de l'air d'une nouvelle capacité : la RESCo (Recherche et sauvetage au combat).

Le détachement de Brindisi dure presque trois ans et demi et le Pyrénées en deviendra le principal puis l'exclusif contributeur. Il se termine en juillet 1997, après l'évacuation de ressortissants français d'Albanie le 14 mars 1997.

L'histoire récente a confirmé la vocation première de l'EH 1/67 "Pyrénées" : la recherche et le sauvetage, en temps de paix et de guerre. Les inondations de l'Aude en novembre 1999, de Charente-Maritime lors des tempêtes Lothar et Martin, puis du Gard en 2002 et plus récemment autour de La Rochelle lors de la tempête Xynthia (février 2010)2 permettront aux équipages de se distinguer lors d'opérations de sauvetage "pointues". Quant à la RESCo, elle est successivement assurée sur les théâtres de Macédoine (opérations au Kosovo) en 1999, de la République démocratique du Congo en 2003, et de l'Afghanistan depuis la mise en service du Caracal. L'opération Serval au Mali en janvier 2013 marque toutefois le retour du Puma sur un théâtre d'opérations et les deux types d'appareils sont déployés sur le théâtre de l'opération Barkhane en 2014.

Entretemps, cette mission de RESCo est devenue interarmées. L'EH possède donc du personnel de l'armée de terre et de la marine nationale pour assurer ses missions. En Contrepartie, il apporte une capacité d'hélicoptère moyen au groupe aéronaval embarqué lors des déploiements du celui-ci.

Depuis 2006, l'EH 01.067 abrite dans ses locaux l'escadrille de transformation opérationnelle sur hélicoptère moyen, qui dépend du CIEH. L'escadron est aujourd'hui la plus grosse unité d'hélicoptères de l'armée de l'air.

Le 5 février 2014, l’escadron participe au sauvetage grâce à son hélicoptère Puma des 12 marins du Luno, un cargo Espagnol venu s’échouer sur une digue d'Anglet à la suite de la tempête Petra.

En 2017, les Puma sont progressivement reversés à l'EH 01.044 de Solenzara. Ne subsistent à Cazaux que les Caracal. En 2020, 10 de ces hélicoptères sont en service dans l'armée de l’air française, 8 autres sont prévus entre 2023 et 2024 dont 6 pour l'escadron Pyrénées3.

En avril 2020, l'EH 1/67 Pyrénées participe à l'opération Résilience dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. A ce titre, il positionne deux Caracal sur la base aérienne 107 de Villacoublay pour mener des évacuations sanitaires

Capture.JPG
Capture.JPG (69.91 Kio) Vu 931 fois



Re: File Day Trading et Scalping du mercredi 5 janvier 2022

par TREVE T-1000 » 04 janv. 2022 22:16

antares45

merci pour l open

Re: File Day Trading et Scalping du mercredi 5 janvier 2022

par ChristelleP » 05 janv. 2022 02:47

merci antares pour cette fantastique ouverture ! :mercichinois:

Re: File Day Trading et Scalping du mercredi 5 janvier 2022

par Benoist Rousseau » 05 janv. 2022 06:30

bien le bonjour les amis, 3ème dose pfizer à 12h00 je suis content mais je vais trader que sur les points pivots M cet après midi du coup par précaution

Re: File Day Trading et Scalping du mercredi 5 janvier 2022

par Benoist Rousseau » 05 janv. 2022 06:31

PS : merci pour ces découvertes, je n'avais jamais entendu parlé des CPA 10

Re: File Day Trading et Scalping du mercredi 5 janvier 2022

par khubiwinch » 05 janv. 2022 07:08

Zouzou quel héros ! Il faut voir la garde au drapeau de police municipale de la ville de Nice que des anciens forces spéciales, ils sont plus médaillés que la plupart des militaires en active :hein:

Merci Antares.

Re: File Day Trading et Scalping du mercredi 5 janvier 2022

par Francis1 » 05 janv. 2022 07:11

Bonjour

Re: File Day Trading et Scalping du mercredi 5 janvier 2022

par bentrader » 05 janv. 2022 07:28

bonjour et bonne journée!!

Sujets similaires
File scalping day trading du Mercredi 12 Janvier 2022
Fichier(s) joint(s) par Greg2424 » 11 janv. 2022 21:46 (544 Réponses)
File scalping et day trading du mercredi 19 janvier 2022
Fichier(s) joint(s) par Francis1 » 18 janv. 2022 22:49 (637 Réponses)
File scalping et day trading du mercredi 26 janvier 2022
Fichier(s) joint(s) par naol » 25 janv. 2022 17:58 (577 Réponses)
File Day Trading et Scalping du lundi 3 janvier 2022
Fichier(s) joint(s) par tradeaig » 02 janv. 2022 15:31 (281 Réponses)
File Day Trading et Scalping du mardi 4 janvier 2022
Fichier(s) joint(s) par deun74 » 03 janv. 2022 22:18 (415 Réponses)
File Day Trading et Scalping du jeudi 6 janvier 2022
Fichier(s) joint(s) par tradeaig » 05 janv. 2022 22:15 (438 Réponses)
File Day Trading et Scalping du vendredi 7 janvier 2022
Fichier(s) joint(s) par D.S. » 06 janv. 2022 22:09 (419 Réponses)
File scalping day trading du Mardi 11 Janvier 2022
Fichier(s) joint(s) par tradeaig » 10 janv. 2022 21:53 (423 Réponses)
File scalping day trading du Jeudi 13 Janvier 2022
Fichier(s) joint(s) par [email protected] » 12 janv. 2022 22:03 (547 Réponses)
File scalping day trading du Vendredi 14 janvier 2022
Fichier(s) joint(s) par Konoha » 13 janv. 2022 22:34 (518 Réponses)