ProRealTime
Pour partager sur nos Sports préférés, événements sportifs... et sur la Santé et la Nutrition

Re: La vaccination de nos enfants

par Djobydjoba » 08 Juil 2017 09:35

La différence Chad c'est que la vaccination c'est obligatoire.

Il y a d'autres choses peut-être néfastes (des autres médicaments, des aliments...) mais ce n'est pas obligatoire d'en prendre.

Injecter un produit directement dans le corps ce n'est pas un geste anodin.

Re: La vaccination de nos enfants

par chad » 08 Juil 2017 09:44

manger ce n'est pas obligatoire ???
boire ? respirer ?

(et niveau médical pour beaucoup la prescription du doc (statines par exemple) a un caractère quasi obligatoire = docteur = parole de dieu, pas de remise en cause.
mais ce n'est pas limiter au domaine medical, les gens remettent-ils assez en cause, doutent-ils assez dans leur vie ? je crois pas, et je crois pas que douter du vaccins soit le plus urgent, bon evidemment je dis ça à toi tu doutes de tout :lol: :musique: )


je pense que l'environnement et notre mode de vie ont une influence presque infiniment + forte que ce pauvre vaccin

enfin c'est la reflexion que je me suis faite cette nuit, sans certitudes

quand je vois le changement depuis que j'ai arreté la viande je me dis ... arrete de psychoter pour ce vaccins

et arrete d'etre égoiste en ne faisant pas tes rappels

Re: La vaccination de nos enfants

par chad » 08 Juil 2017 09:48

Injecter un produit directement dans le corps ce n'est pas un geste anodin.


l'alcool ou autres molècules passent directement dans le sang quand c'est ingeré ou fumer (vla les metaux lourds dans le tabac)

mais juste en respirant, les particules de diesel vont direct dans le sang puis dans le cerveau

c'est demontré que ça à une action sur la santé mentale LE DIESEL !

ça se loge dans le cerveau

bref toute façon on est des eponges a crasse et si tu veux psychoter y a de quoi
c'est comme ça

Re: La vaccination de nos enfants

par chad » 08 Juil 2017 09:49

le pcb dans le sang des français on en parle ? (c'est dans la viande qu'il y en a le plus)

Re: La vaccination de nos enfants

par Djobydjoba » 08 Juil 2017 10:41

chad a écrit:manger ce n'est pas obligatoire ???
boire ? respirer ?
C'est plutôt vital mais pas obligatoire, tu fais ce que tu veux :lol:

Oui, sinon il y a le mercure dans les amalgames dentaires... Je ne suis pas sûr qu'il faille citer tous les produits nocifs existants pour minimiser le débat sur le risque des vaccins. Il y a "ceux pour qui la vaccination s'est mal passée", dont une connaissance à moi qui lutte depuis 3 ans comme un beau diable pour se remettre d'aplomb (il n'y est toujours pas), et quand on commence à chercher on peut éventuellement s'apercevoir que les cas ne sont pas anecdotiques ni par les conséquences lourdes, ni statistiquement.

Donc oui, il faut bien mourir de quelque chose, mais enfin... Je trouve quand même très sain de remettre en cause la politique vaccinale, que les gens ne soient pas des moutons à accepter qu'on leur injecte des produits dans le sang sans questionner et soulever lourdement la question du risque. SI nous vivions dans un monde où les intérêts financiers ne sont pas rois je ne dis pas, mais dans ce monde là... méfiance quand même.

Re: La vaccination de nos enfants

par plataxis » 08 Juil 2017 23:31

Le principe 1er de la médecine est "d'abord ne pas nuire".

Ne sombre pas dans un relativisme excessif Chad, sans quoi tout se vaut et toute discussion est vaine.

Raoul, l'escroquerie est avant tout intellectuelle, les chercheurs sont subordonnés aux sociétés qui prétendent "tester" l'innocuité des produits qui les font vivre.

Vaccins, statines, prévention de ci ou ça, l'essentiel est d'avoir une clientèle captive la plus large possible. Si possible assujettie à la loi qui le leur impose.

L'histoire de la vaccination est d'ailleurs éclairante sur la prétendue philanthropie de ceux qui la promeuvent... et sur leurs opposants !

Ce n'est ni tout noir ni tout rose, c'est humain et évolue à sa (dé) mesure.

Re: La vaccination de nos enfants

par chad » 08 Juil 2017 23:37

je ne sombre dans rien du tout j'essaye de faire avancer le débat en allant explorer les différents points de vues

comme je n'ai pas d'avis tranché j'explore

bon par contre va vraiment falloir que je me documente de manière scientifique sur le sujet :roll:

Re: La vaccination de nos enfants

par chad » 08 Juil 2017 23:53

article de 2006 (en 2013 ma doc generaliste m'a dit que ce n'était toujours pas prouver, pour l'hepatite B)
suspecté mais non prouver
si vous ne comprenez pas certains termes n'hesitez pas à me demander

La vaccination contre l'hépatite B, administrée en trois doses, est très efficace chez le nourrisson, l'enfant et l'adolescent. Elle peut s'avérer moins efficace chez certains adultes et dans les populations à risque ; Les données descriptives épidémiologiques disponibles sur l'hépatite B en France sont très parcellaires, imprécises, et changeantes en fonction du temps et des segments de population concernés. L'incidence des formes symptomatiques dans la population générale serait depuis 2000 en dessous de 5 pour 100 000. En France métropolitaine, de l'ordre de 300 000 adultes seraient porteurs de l'antigène HBs et donc susceptibles de transmettre l'infection ; Les signaux de pharmacovigilance et les études épidémiologiques pourraient suggérer l'hypothèse d'une association entre la survenue d'une atteinte démyélinisante du système nerveux central et la vaccination contre le VHB, compatible alors avec un facteur de risque dans une ambiance multifactorielle. Si cette association existe, le risque relatif est probablement inférieur à 3.

Perspectives et projets. – Le manque de précision de la mesure des risques complique l'évaluation du rapport bénéfices/risques. Sa perception est alors influencée et déformée par des facteurs subjectifs, soulignant le besoin d'une recherche volontaire portant sur la communication sur les bénéfices et les risques de la vaccination. Bien que non confirmée, l'hypothèse que la vaccination puisse intervenir dans les mécanismes physiopathologiques des affections démyélinisantes incite à poursuivre les recherches expérimentales et épidémiologiques pour mieux comprendre les liens entre vaccins, environnement infectieux et maladies inflammatoires chroniques.


http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0248866305002742?via%3Dihub

Re: La vaccination de nos enfants

par chad » 09 Juil 2017 00:12

risques démontrés (ça me rassure quad ils parlent de malaise générale c'est bien documenté j'en fais a chaque vaccin )

pdf complet dispo (lien sous la citation)

La vaccination anticoquelucheuse, dont l'efficacite est aujourd'hui demontrée, n'est pas exempte de risques.

L'auteur les passe en revue et en évalue l'importance.
Les complications les plus graves sont des encephalopathies, dont la pathogenese n'est pas connue.Dans les programmes de vaccination executés en Grande-Bretagne,on a évité de vacciner les enfants qui avaient dans leurs antécedents ou dans ceux de leur famille des cas neuropathologiques, ainsi que les enfants relevant de maladies telles que la grippe, les oreillons, ou tres récemment vaccines contre la variole, bien qu'il ne soit pas prouve que cette precaution diminue les risques d'encephalopathie.

Des cas de precipitation d'une crise de poliomyelite par la vaccination ont eté signales, plus frequents lorsque le vaccin contient de l'alun. On ignore encore si le vaccin antipoliomyelitique met A l'abri de ces accidents. Les risques de precipitation de la poliomyelite sont aussi élevès au cours des trois mois precedant la periode d'épidemie de la poliomyelite que durant cette periode elle-meme.

L'auteur conclut que la vaccination comporte des risques bien moindres que ceux qu'entraine la maladie, et qu'elle doit etre recommandee.


https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2537698/

Re: La vaccination de nos enfants

par chad » 09 Juil 2017 00:16

Chez l'immunodéprimé, toute décision de vaccination doit reposer sur l'évaluation du rapport bénéfice/risques. Pour les vaccins à germes vivants atténués, les risques d'effets secondaires, bien que probablement peu importants, apparaissent supérieurs au risque de moindre efficacité et justifient leur contre-indication, et ce, d'autant plus que l'immuno-dépression est profonde. Pour les vaccins à germes tués, les complications post-vaccinales ne sont pas à craindre.

Le problème est celui d'une efficacité vaccinale diminuée, ce qui pourrait justifier une modification des schémas vaccinaux avec augmentation des doses ou du nombre des injections. Ces modifications ne sont, en fait, que rarement validées et ne peuvent pas faire actuellement l'objet de recommandations, notamment dans le cadre de l'infection par le VIH. Dans ce dernier cas, le risque encore discuté d'une possible augmentation de la charge virale, décrite essentiellement avec le vaccin anti-grippal, doit être également pris en compte. Dans les pays en développement, le haut niveau de prévalence des maladies cibles (rougeole, poliomyélite, tuberculose...) et la rareté des complications post-vaccinales justifient que certains vaccins à germes vivants atténués soient utilisés chez les enfants infectés par VIH.


ça rejoindrait ce que disait Swingwin pour les immunodéprimés si j'ai bonne mémoire

http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=2709848


ProRealTime

Alors partagez-le 5 fois c'est bon pour la santé