ProRealTime
On y parle fiscalité, défiscalisation, finances personnelles, impôts, réductions d'impôts, livrets rémunérés, immobilier, assurances vie...
Répondre Page 1 sur 1

La future crise des ETF

par colorvelt » 10 Sep 2019 09:38

Hello à tous,

Je viens de tomber sur un article qui rend compte d’une future crise sur les ETF évoqué par celui qui avait fait un pari gagnant sur la précédente des subprime alias Michael Burry.

On le retrouve d’ailleurs dans le film the big short interprété par Christian Bale.

Je ne vois pas ce monsieur comme un visionnaire ou gourou car je pense que nombreux sont ceux à avoir voulu anticipé une crise et s’être totalement trompé.
Comme le dit bien Benoist le marché a toujours raison et je pense que les marchés évoluent de manière chaotique où la moindre variable peut avoir des conséquences considérables (l’effet papillon).

Toujours est-il que son analyse à l’époque était fondée et bien réfléchie je pense.

Aujourd’hui il parle d’un risque de crise de liquidité grandissante sur les ETF. Je trouve son analyse intéressante.

1) les principaux fonds Vanguards, amundi... vont bientôt posséder plus de 30% de la bourse américaine. Une concentration des biens dans peu d’entités n’est jamais bon. En cas de faillite de l’un je vous laisse imaginer les conséquences pour la planète économique.
Aussi cette hausse des achats sur ces produits passifs gonflent les prix des actions et obligations de la même manière que sur les CDO à l’époque.

2) risque de liquidité
Lorsqu’on achète un ETF indiciel (ex SP500) on est investi sur l’ensemble des sous jacents le constituant.
Le problème est que toutes les actions pour 1 titre d’ETF n’ont pas la même liquidité et pourrait du coup empêcher de pouvoir revendre cet ETF.
« C’est comme une salle de théâtre qui se remplirait mais où la porte de sortie resterait de la même taille. » On aurait un goulot d’étranglement à la sortie.

J’essaie de comprendre les conséquences de ce risque de liquidité.
J’imagine que les fonds proposant les ETF n’auraient pas de problèmes dans le sens où c’est eux qui vendent ces produits toxiques en cas de crise.
Par contre les gros acteurs qui les détiennent pourrait faire faillite.
Voyez-vous un risque de perte totale d’un etf indiciel pour nous petits investisseurs ?

Sur une stratégie de buy and hold, je ne vois pas tellement de problème.
Le fond ou l’assureur vie ne sont pas censé posséder beaucoup de ces ETF dans la mesure où ils les proposent à leur clients...

Re: La future crise des ETF

par Benoist Rousseau » 10 Sep 2019 09:42

rien de neuf, il a juste repris ce que disent les banques centrales sur les ETFs depuis 5 ans ;)

Ne jamais oublier que si tu angoisses les gens, on te lit, tu gagnes de l'argent, on parle de toi, tu es célèbre, tu es reconnu, tu passes à la télé. Si tu dis tout va bien, personne ne parle de toi, personne ne te publie, tu n'existes pas.

L'angoisse fait tourner les médias ;)

La preuve ton propre post sur ce forum ;) Si tu avais lu tout va bien, tu n'aurais jamais posté. L'effet recherché est atteint.

Bref les fins du monde c'est dans le psychisme de l'être humain et il y en a chaque jour. En fait cela lui permet de lutter contre l'angoisse de sa propre mort, rien de plus, personne n'a jamais prévu l'avenir. Sauf les analystes qui publient 2 analyses contradictoires et sortent la bonne quand un événement a eu lieu...

Donc des risques oui il y en a partout, on en parle selon les effets de mode, après on parlera de l'endettement des étudiants US, etc. c'est cyclique, on appelle cela des marronniers dans la presse, c'est pour angoisser et donc faire vendre.

Il y aura peut-être un jour une crise de notre vivant ou pas, ce sera par cela ou bien d'autres choses...

C'était juste mon petit laiüs pourquoi les fins du monde sont populaires et font vendre. Des crises économiques il y en a 50 possibilités. Mais force est de constater qu'il y en a moins que la croissance dans une vie ;) C'est juste pour lutter contre peur de notre mort.

Les gens qui prêchent la fin du monde sont soit des gens qui veulent se faire de l'argent sur le dos des autres et l'angoisse est le meilleur système, c'est même enseigné à l'université aux USA ou qui ont peur de leur propre anéantissement mort, et qui rêvent inconsciemment qu'après eux tout le monde crève. Et bien non, tant pis pour leur ego, quand ils seront morts, l'humanité continuera et les gens feront toujours l'amour... Un problème d'ego pour les partisans de la fin du monde ;)

Re: La future crise des ETF

par colorvelt » 10 Sep 2019 11:01

Je suis complètement d’accord avec toi et c’est ce que j’ai voulu dire dans mon post à un moment. Par contre je n’ai pas choisi le titre le plus adapté, je me rend compte.
Écouter les médias ou alarmiste, ça serait comme écouter la stratégie qu’aurait appliqué un gagnant au loto alors qu’il a juste eu de la chance au final.

Mais au final je me rends encore plus compte qu’il y a des risques à posséder des ETF mais je n’ai pas encore réussi à les identifier. En attendant, je vais essayer de continuer à diversifier au maximum sur mes investissements passifs comme ça je limite les risques même ceux non anticipés :-) J’ai peut être un peu trop d’ETF dans mes investissements long terme actuellement.

Re: La future crise des ETF

par Benoist Rousseau » 10 Sep 2019 11:13

il y a plus de risque aussi sur les assurances vies qui appartiennent à l’émetteur et pas à toi en France ;) En cas de faillite, difficulté, il peut utiliser tes assurances vie pour rembourser ses créanciers ;)

Re: La future crise des ETF

par climatisor » 09 Oct 2019 13:21

Cela me rappelle ce que disait Warren Buffet au sujet du risque: "le véritable risque c'est de ne pas savoir ce qu'on fait".

Je veux dire, tout est risqué. Cet aprem je vais prendre ma voiture, statistiquement c'est la chose la plus risquée qui soit. Cependant si je roule à 50, que je met mon clignotant, check bien mes rétro, mon risque est faible.

En fait tout est comme ça, il faut accepter une dose de risque sinon on ne fait rien, tout en ayant les connaissances et la méthode pour faire baisser le risque à un degré acceptable.

Tu peux par exemple avoir plusieurs banques, avec un compte titre dans chaque. Avoir des ETF d'émetteurs différents : Amundi, lyxxor, blackrock. Tu dilue le risque. Ensuite choisir la réplication physique, l'émetteur est forcé d'avoir les titres.

Même en 1929, toutes les banques n'ont pas coulé, donc en diluant, tu diminue le risque.


ProRealTime