ProRealTime
On y parle fiscalité, défiscalisation, finances personnelles, impôts, réductions d'impôts, livrets rémunérés, immobilier, assurances vie...

Re: Trader/statut EI/"Clientèle"

par sobear » 30 nov. 2014 10:16

Précisions complémentaires:
L'article 10 de la loi N° 2008-1425 du 27/12/2008 a instauré un dispositif qui permet de dispenser de multiplier par 1,25 leurs revenus, les contribuables qui font appel aux services d'un expert comptable ayant signé une convention avec l'Administration et étant autorisé, à ce titre, à délivrer un visa fiscal.
Comme une AGA, l'expert-comptable « conventionné » est soumis à des obligations, notamment être agréé par l'Administration fiscale, avoir signé une convention avec l'Administration, effectuer un examen formel des documents fiscaux, procéder à un examen de cohérence et de vraisemblance, ou encore se soumettre aux contrôles de l'Administration, établir le visa fiscal, etc.
L'expert comptable agréé et missionné pour établir le visa te prendra des honoraires supplémentaires équivalents au coût d'adhésion à une aga.
Donc il est possible d'éviter la majoration de 25% sans adhéré à une AGA en passant pas un expert comptable agréé avec une petite différence, le délais de repris en cas de contrôle fiscale reste à 3 ans par l'expert comptable et est limité à 2 ans par l'AGA.

Re: Trader/statut EI/"Clientèle"

par Obi Wan Kenobi » 30 nov. 2014 10:21

Tu l'es. Si une aga te refuse par ignorance tu passes à la suivante. C'est un moyen de contrôler que tu as une comptabilité à jour et tu payes pour cela. Ce sont les experts comptables qui sont derrières tu peux passer par ron exoert comptable. C'est pour cela que je te disais, entre autre, que c'est obligatoire. Et tu recevra d'un pzpier qui te dira pas d'incohérence dans ta comptabllite à priori et ton aga, qui est une association, t'enverra des docs de ce type : assemblée generale suivit d'un dîner spectacle à PAris, séminaire en Corse etc.

Re: Trader/statut EI/"Clientèle"

par Siladhiel » 30 nov. 2014 10:49

Sobear, très intéressantes tes précisions :merci: , je ne savais pas pour l'expert-comptable "conventionné". Une page supplémentaire à mon dossier !

Benoist, je ne voyais pas l'AGA de cette manière, c'est davantage un moyen de contrôle qu'une aide précieuse.

Dans le cadre de mon projet, j'ai regardé des reportages sur les difficultés des travailleurs indépendants avec l'URSSAF, le rsi et Cie.
C'est assez eff ant d'écouter leurs témoignages, mais je préfère être au courant de tout, du bon comme du mauvais, certains déposent le bilan après la troisième année à cause des régul de cotisations.

Alors évidemment, il s'agit d'avoir une bonne gestion, et d'allouer une bonne partie de son capital aux différents frais à venir.

Sauf que la plupart se sont retrouvés à payer des sommes exorbitantes, qui dépassaient leurs bénéfices réels.

Alors est-ce que certains d'entre vous qui sont à leur compte ont vécu ce genre de chose ? des appels de cotisations démesurés par rapport à leur bénéfice ? (que ce soit URSSAF, rsi ou CIPAV).

Re: Trader/statut EI/"Clientèle"

par sobear » 30 nov. 2014 11:04

J'ai eu un statut de profession libéral mais pas pour le trading et effectivement les cotisations la première année sont importantes car évaluées sur un revenu fictif souvent excessif car négligeant la réalité des frais professionnels (importants en début d'activité) déductibles du revenu.
Le trop perçu fera l'objet d'une régularisation en ta faveur les années suivantes donc au total tu ne paiera que ce que tu dois. Si l'évaluation initiale te met en difficulté tu peux négocier avec les caisses en causes.

Re: Trader/statut EI/"Clientèle"

par Siladhiel » 30 nov. 2014 11:18

Disons que les deux premières années, d'après ce que j'ai lu sur les sites des différentes caisses il y a un forfait minimum de cotisations, dans mon cas je n'aurais pas spécialement de frais professionnels donc c'est un avantage.

Re: Trader/statut EI/"Clientèle"

par Obi Wan Kenobi » 30 nov. 2014 11:34

Les gens qui râlent c'est toujours la 3ème année (régularisation du forfait année 1 et 2) et ils ont dépensés ce qu'ils devaient payer comme appel de taxes. C'est juste qu'ils sont incompétents et / ou pas prévoyants... A la fin de l'année, tu mets de côté ce que l'on te demandera de payer et tu ne touches à rien c''est aussi simple que cela.

Re: Trader/statut EI/"Clientèle"

par Siladhiel » 30 nov. 2014 13:39

Tu as bien raison Benoist, pour avoir travaillé dans des petites boites, un de mes patrons m'avait dit que parfois le plus gros danger pour l'entrepreneur c'est lui-même, au sens il pourrait avoir tendance à dépenser plus que de raison et à piocher dans sa réserve, oubliant les cotisations et autres frais annexes.

Autre chose, à ce jour il n'y a toujours pas besoin de l'autorisation de l'amf pour créer son EI de trading en compte propre ?

(j'ai bien lu les fiches récap de - mais comme les lois évoluent...)

Re: Trader/statut EI/"Clientèle"

par moustique » 30 nov. 2014 17:36

Pour ma part, je suis en EI, mais j'ai eu du mal à me faire enregistrer à l'URSSAF, où on m'a dit que les professions financières n'étaient pas des professions intellectuelles (sic) et que du coup, je ne pouvais être assimilé profession libérale et enregistré chez eux...
Pour que ça marche, j'ai dû revenir avec un papier de mon Centre des Impots certifiant que je devais être assujetti au régime BNC et enregistré à l'URSSAF.
La difficulté vient aussi du fait que le trading est une activité peu connue des agents, et parfois même méprisée. Mon contact à l'URSSAF, qui avait des affiches de la Commune de Paris dans son bureau, me disait par exemple que trader n'était pas un métier...

Re: Trader/statut EI/"Clientèle"

par Siladhiel » 30 nov. 2014 19:13

Moustique, je me disais bien qu'il y avait des difficultés pour être enregistré à l'URSSAF, je risque fort de connaître les mêmes donc il me faut un document écrit des impôts, je leur ai déjà envoyé un mail il y a quelques jours et j'attends leur réponse.

Après un mail peut faire office de preuve écrite donc a priori je me dis que ça peut suffire pour les récalcitrants de l'URSSAF.

De toute façon, selon le code générale des impôts, normalement, toute activité régulière (si c'est la principale ou que tes plus-values boursières dépassent ton salaire) qui génère des revenus relève du caractère professionnel.

De même, pour trouver un expert-comptable qui maîtrise ce domaine d'activité, ça va être "bonbon"...!

Re: Trader/statut EI/"Clientèle"

par falex » 30 nov. 2014 21:58

Heu attend qu'est-ce qui se passe si ton salaire est dessous de tes gains ?

Aie est-ce que je vais devoir arreter mon trading dès que je gagne un salaire pour ne pas etre qualifie ?

Sujets similaires
statut juridique du trader
par Alex974 » 18 janv. 2013 16:21 (10 Réponses)
Statut du trader
par LEROGER » 20 janv. 2015 16:40 (6 Réponses)
Statut le plus intéressant pour trader ?
par Abime » 03 nov. 2015 12:55 (8 Réponses)
Fiscalité et statut juridique du trader étudiant
par Jtrade » 05 nov. 2018 19:34 (6 Réponses)
Trader pour compte propre en Belgique - comment/quel statut?
par dalian » 12 juil. 2020 22:02 (0 Réponses)
Statut des traders à l'étranger
par jiong2 » 05 mai 2014 19:36 (150 Réponses)
statut des traders
par Obi Wan Kenobi » 20 sept. 2014 22:27 (10 Réponses)
Questionnement sur un statut
par Obi Wan Kenobi » 16 juin 2015 13:51 (1 Réponses)