On ne badine pas avec le trading (poésie sur le trading)

1 9 2016 - 2 commentaires
ProRealTime

Une de mes poésies préférées est la tirade que Perdican adresse à Camille qui ne veut pas céder à ses avances malgré leur désir mutuel car elle reste soumise à son éducation et à ses impératifs moraux :

Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière ; et on se dit : " J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui."

On ne badine pas avec l'amour, Alfred de Musset, acte II, scène 5

on ne badine pas

On ne badine pas avec le trading

Poésie sur le trading

Seba264, membre du forum bourse, en a fait une version made in trader que je trouve absolument pertinente et que j'aimerai vous partager :

Tous les traders sont inconscients, inconstants, maladroits, lents, critiques, malheureux et seuls, méprisables et sensuels ; toutes les positions sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le trading n'est qu'un égout sans fond où les bougies les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de range ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux clicks, ces décisions si imparfaites et si affreuses. On est souvent trompé en trading, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de son compte, on se retourne pour regarder en arrière ; et on se dit : " J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai pris position, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui."

On ne badine pas avec le trading, Alfred de Seba.

Poésie sur le trading à lire et à relire...

Auteur de l'article :

Benoist Rousseau est diplômé de l'université Paris-Sorbonne en histoire économique contemporaine et de la Certification Professionnelle des Acteurs des Marchés Financiers de l'AMF. Il a été professeur d'histoire pendant 12 ans avant de devenir trader en compte propre. Ancien Conseiller en Investissements Financiers, il est aussi écrivain. Son ouvrage "Devenez Trader Pro" est numéro 1 des ventes dans la catégorie bourse depuis de nombreux mois. Intervenant régulier sur TV Finance et divers médias, il est suivi par plus de 150.000 personnes sur les réseaux sociaux.

2 Commentaires pour On ne badine pas avec le trading (poésie sur le trading)

  1. scalptrice dit :

    Alfred de Seba ! lol ! bravo Seba superbe !

  2. Christelle Puyraud dit :

    Seba, c'est magnifique ! Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

Avertissement : Le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker. Il ne convient donc qu'à des personnes expérimentées ayant les moyens financiers d’assumer un tel risque. Se rappeler qu'on trade uniquement avec de l’argent dont on n’a pas besoin. Les vidéos et les articles de ce site n’ont qu’une portée pédagogique et informative, ce ne sont pas des conseils en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d'investir dans un produit financier afin qu'il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale.