En attendant le PIB US et la fin d'une crise perpétuelle

Ça va swinguer - 29 2 2012 - 7 commentaires
ProRealTime

Grosse journée au niveau des statistiques :

Allemagne : Taux de chômage (février) - 10h30 important
Allemagne : Demandeurs d'emploi (février) - 10h30 important
Europe UEM : Prix à la consommation (janvier) - 11h00 moyen
Etats-Unis : PIB - 2e estimation (4T) - 14h30 FONDAMENTAL
Etats-Unis : Indice PMI de Chicago (février) - 15h45 important
Etats-Unis : Stocks de pétrole (hebdomadaire) - 16h30 (pour les traders pétrole)
Etats-Unis : Livre Beige de la Fed - 20h00 (aléatoire)

Europe UEM : Lancement de l'opération LTRO par la BCE : Les opérations de financement à long terme (dites "LTRO") menées par la Banque Centrale Européenne : entre 11 et 11h30. Ça va bouger pas mal selon les résultats. (MAJ)

Pour les traders actions :

Résultats 1er semestre de AVANQUEST SOFTWARE (EX BVRP)
Résultats annuels de IPSOS
Résultats 1er semestre de VILMORIN & CIE
Résultats 1er semestre de BONDUELLE
Résultats annuels de IPSEN
Résultats annuels de CEGID S.A.

Bref une belle et grande journée en bourse, le PIB US est toujours très très attendu car l'économie du monde entier dépend totalement des USA. Les Etats-Unis sont plus que des locomotives, ils sont la croissance mondiale. Si les USA repartent, l'Europe verra le bout du tunnel.

Enfin... disons que ce que nous vivons n'est pas une crise selon moi, c'est la normalité. On parle de crise pour endormir le peuple (on a l'impression que cela va finir) mais on ne reverra jamais le plein emploi. Une crise c'est un moment bref et violent en économie, ce n'est pas 40 ans de déclin lent. 40 ans c'est un cycle économique, après les Trente Glorieuses, les 40 50 60 (?) Piteuses. Donc même si cela repart, une minorité en profitera, 90% de la population ne verra rien, aucune amélioration. Et c'est là que cela devient dangereux... socialement.

Auteur de l'article :

Benoist Rousseau est diplômé de l'université Paris-Sorbonne en histoire économique contemporaine et de la Certification Professionnelle des Acteurs des Marchés Financiers de l'AMF. Il a été professeur d'histoire pendant 12 ans avant de devenir trader en compte propre. Ancien Conseiller en Investissements Financiers, il est aussi écrivain. Son ouvrage "Devenez Trader Pro" est numéro 1 des ventes dans la catégorie bourse depuis de nombreux mois. Intervenant régulier sur TV Finance et divers médias, il est suivi par plus de 150.000 personnes sur les réseaux sociaux.

7 Commentaires pour En attendant le PIB US et la fin d'une crise perpétuelle

  1. guerrier dit :

    LTRO : entre 11 et 11h30.

  2. Benoist Rousseau dit :

    Merci

  3. Perret Jacques dit :

    Bonjour,

    Je rejoins votre point de vue. Le chômage restera élevé dans les prochaines décennies. Même les USA habitués à un taux de chômage faible vont très certainement devoir "s'habituer" à un taux de chômage plus élève que dans le passé.

    Pour les cycles économiques, avec le recul ne pourrait on pas dire que nous sommes en "crise" depuis les années 70 avec quelques périodes d'amélioration ( bien aidé par la spéculation bull internet, subprime) sans pour autant remettre en cause sur le moyen terme le déclin enclenché.

    Dans tous les cas, il y a et aura des conséquences sociales avec ses corollaires. La pauvreté entraine la violence même nous n'en somme pas encore là. C'est juste une anticipation.

    Cordialement.

  4. Benoist Rousseau dit :

    Je partage votre anticipation en tout point en rajoutant le facteur démographique qui entraine augmentation du chômage "naturel", inflation, explosion des prix du pétrole et matières premières... et tensions fortes sur l'immigration économique.
    Officiellement nous sommes en crise depuis le premier choc pétrolier 1974, mais le terme est mal choisi, nous sommes entrés dans un cycle de ralentissement de la croissance qui fait que notre système ne peut s'en sortir car il lui faut +2.5% de croissance par an pour créer plus d'emplois qu'il n'en détruit. On en est loin... Exemple : la crise de 1929 : chute de la croissance industrielle de -30%, vous avons fait +0.5% l'année dernière. Juste pour recadrer le débat et relativiser le mot crise que nos politiques utilisent actuellement 😉 Mais le mot crise a une vertu, on fait croire que c'est provisoire. Je suis né en 1974, je n'ai connu que cela...

  5. franck dit :

    le Pib + usa les marches n'ont pas bouché d'un poil ! c'est le discours de bernanke qui a fait plonger le dax de presq 80-90p down ! c'est dingue!!

    benoist qu 'est ce que tu penses de neutraliser la pose longue 2c par un -2c dax pour stabiliser le solde disponible ! apres tu geres ainsi si tu te trompes de sens !

  6. Benoist Rousseau dit :

    Oui pourquoi pas ce n'est pas une mauvaise idée, c'est du Hedging. Disons que tu neutralises ta perte ou ton gain, cela a des vertus psychologiques tu n'as pas l'impression de perdre.

  7. Franck dit :

    Exact benoist tu dors tranquille o:))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

Avertissement : Le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker. Il ne convient donc qu'à des personnes expérimentées ayant les moyens financiers d’assumer un tel risque. Se rappeler qu'on trade uniquement avec de l’argent dont on n’a pas besoin. Les vidéos et les articles de ce site n’ont qu’une portée pédagogique et informative, ce ne sont pas des conseils en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d'investir dans un produit financier afin qu'il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale.