ProRealTime
On y parle Livres et Outils de Trading, Station de Trading, des livres lus sur le trading, de notre vision du trader et de son métier

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par Gobelet » 02 mai 2015 12:25

-, quand tu prends position en bourse finalement il y a deux themes importants : le POURQUOI et le COMMENT. Toi dans ton message tu décris le COMMENT tu prends ton trade (si tu suis bien ton MM, ne déplace pas ton SL, si tu gères ta pression, si ta réactivité est bonne ou mauvaise au moment du click,...) mais avant ce "comment" il y a le "pourquoi je prends ce trade" ? autrement dit : qu'est ce qui te fait penser, a tel moment X que ca va monter ou descendre, quelle config, quelles impressions, quels rythme de marchés, quelle tendance, ou est ce que tu place ton SL et pourquoi, ou est ce que tu places ton TP et pourquoi ... et ce que Plataxis veut dire, et que je partage completement , c'est que avant meme de savoir COMMENT tu vas prendre ton trade, il faut savoir POURQUOI tu le prends,.. Alors oui peut etre que pour le scalping ca a moin d'importance, car le coté chaotique te permettra de passer en TP assez regulierement , mais en daytrading et en swing tu as quand meme besoin d'une solide raison pour balancer tes 300k sur le marché comme tu dis...

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par plataxis » 02 mai 2015 12:36

- a écrit :Plataxis,
Non mais je ne sais pas comment tu travailles, mais ce que tu dis est impossible.
Ce n'est pas possible d'être tous les jours à -xx où alors tu le fais exprès.
C'est l'idée exprimée par Benoist ailleurs : certains seraient là pour perdre inconsciemment. Si c'est mon cas il va falloir que je fasse autre chose parce que ce n'est vraiment pas tenable, même en démo (ça rend dingue :mur: ).

Mais je maintient que le "feeling" qu'ont les gagnants est exceptionnel, indépendamment de leur qualité psychologique pour avoir confiance dans ce feeling... et le faire évoluer dans le temps pour "coller" à la réalité du marché.

Même sans être tous les jours à -XX, un petit nombre de journées comme ça peut transformer les jours à +5 ou +10 en occupation stérile, au mieux, comme les SL à -XX effacent d'un coût X TP à +X.

EDIT : Gobelet :top: tu exprimes mieux que moi ce que je cherche à faire passer :mercichinois:

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par Bella Swan » 02 mai 2015 16:23

- a écrit :on applique la loi de DOW : des plus hauts de plus en plus haut et des plus bas de plus en plus haut.
Et le décret d'application de JONES : des moins hauts de moins en moins hauts et des moins bas de moins en moins bas ! :mrgreen:

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par bigbear » 02 mai 2015 16:43

plataxis a écrit :
bigbear, tu sembles rejoindre TripleFail : nous réinterprétons les signaux à notre façon, et la part de l'expérience est ici cruciale.

Reste que cela confirme mon opinion : pour être limité par ses affects, il faut déjà être "débourré" sur le plan de la perception, et ce n'est pas si simple que ce que certains vendeurs de rêve voudraient faire croire. Benoist lui-même, qui ne vend rien et partage généreusement, semble minimiser le fait que s'il réussit à faire ce qui lui parait si "simple", c'est uniquement parce qu'il y a consacré une partie de sa vie auparavant.
Salut plataxis

Effectivement , l'expérience est cruciale . Ce qui est marrant , c'est que plus j'ai du vécue , indépendamment du domaine où l'on progresse , plus j'adhère à la simplicité.
Perso , le minimalisme me rapproche toujours de ce que je suis.
Être ou ne pas être... c'est une bonne question parmi toutes les questions??? :lol:

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par chad » 02 mai 2015 21:14

Je vais quand même essayer de te répondre Plataxis ce matin j'étais pas chez moi (et soirée difficile lol) ;) :oops:
plataxis a écrit :Merci de ta participation chad. Lorsque tu parles de fort taux de réussite, tu exclues les réussites dues au moyennage ? Car dans ces conditions tout le monde à un taux de réussite élevé, jusqu'au jour où (1)...

D'autre part, es-tu que sûr que tes faiblesses psychologiques soient les causes de tes pertes ?(2)

Car elles pourraient tout aussi bien en être les conséquences : j'ai perdu, je cherche pourquoi, je me sens mal (puisque j'ai perdu) et je me dit que c'est à cause de mon mal être (alors que c'est l'inverse) ou de mon excès de confiance (alors que c'est une évidence statistique : une perte survient toujours après une belle série lorsque le taux de réussite est bon).(3)

1) je ne sais pas si reprendre des scalps lors d'une mv latente est du moyennage, peu importe je ne passe pas ma vie à cela et cela fait parti de ma façon de faire , j'assume d'encaisser une bonne perte rarement si cela m'évite trop de déchets réguliers...(c'est peut-etre nimporte quoi je dis pas le temps nous le dira!)


2)Je ne dis pas que le psycho est 100% responsable de mes reussites ou pertes, , incapable de te dire la part de psycho mais je sais à coup sur qu'un état moyen ou mauvais empiète sur mes capacités (et cela dans tout domaine), ce n'est pas blanc ou noir c'est à nuancer tout ça!

l’expérience et les heures de vol devant les graphiques jouent beaucoup surement également.


3) alors c'est évident que c'est lié pour moi le fait d'être pas bien (pour x raisons) me fait souvent mal trader, et le fait de faire une bonne ou mauvaise journée /semaine(en trading) m'a atteint sérieusement dans ma vie quotidienne, euphorie lié aux gains (youhou la vie est belle je sors j'ai le smile, je vais faire des courses, je me fai une bouffe, top) ou déprime lié aux pertes (je sors plus j'achete du tout pret je boude...) je caricature mais au tout début ça jouait beaucoup !

(et j'ai peur que cela rejoue le jour ou je traderais des sommes sérieuses, gros travail à venir je pense)...

Alors pour moi il est vital de mettre une GROSSE barrière entre le trading et ma vie ,en plus je sens quand je vais dans le mur et il faut que je respecte mon instinct et que je coupe les graphiques quand les voyants sont au rouge...

Cela ne veut pas dire que quand tout les voyants sont verts je ne vais pas gober une perte mais si mauvais trade = meilleure gestion de la crise...

Le dernier cramage de compte je m'étais séparé de ma copine plutôt violemment j'ai enchainé des journées radieuses de gains les jours suivants (en sur levier),

probablement que j'étais frustré ou je ne sais quoi par cette rupture et que le trading était l’échappatoire, bim :mur: la fessée je me la suis mise tout seule et je l'ai sentie venir à 10 miles !
inadmissible = no trades quand pas bien point barre!
(c'est une liberté énorme de pouvoir choisir quand trader (bosser)ou pas, ce qui est impossible dans nombre de jobs...

il faut saisir cette liberté et en jouer avec outrance si tu veux mon avis, l'inconstance des horaires et des gains/ pertes est peut-etre ce qu'il y'a de plus att ant/fun/dangereux/me correspondant/ ( ez ,ou pas, les mentions inutiles lol) dans le trading.

alors voilà avec l’expérience et de la maitrise de soi j’espère pouvoir respecter ce que mon corps et mon inconscient me dit (oui il me parle je suis pas tout seul dans ma tete! :D :mrgreen: )

et j'insiste je n'utilise aucun indicateur autre que le graph a nu et meme je trade de plus en plus sans le graph (je le regarde de temps en temps) juste avec la paire qui clignote...

Donc la psycho a tout son role a jouer chez moi avec les regles que je me suis fixé et qu'il faut que je respectent , le plus dur ...

a bon entendeur le débat continue! :mercichinois: 8-) :) ;) :D :top:

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par Djobydjoba » 02 mai 2015 21:40

Hello all,

Discussion intéressante, j'ai juste envie de participer avec ma modeste expérience.

J'approuve l'importance de la psychologie, c'est prépondérant évidemment. Il faudrait mieux définir qu'est-ce qu'on met derrière psycho, qui peut regrouper beaucoup de choses différentes : capacité à se remettre en question, maîtrise de soi et rigueur, curiosité, ténacité, réalisme, audace, prudence, capacité de travail, etc, etc... Préciser un peu ce qu'on met derrière ce terme valise "psycho"... Si on considère que la psycho sont toutes ces qualités, il va sans dire que pour réussir en trading la psycho c'est 100% du trading !!

Maintenant sur le setup et la technique, je ne comprends pas bien pourquoi vouloir minimiser cela par rapport à la "psycho", ou bien vouloir les opposer. Chaque trader a construit (ou cherche à construire) une approche de trading qui lui convienne, et pour cela il sélectionne un certain nombre d'outils. Les outils ne font pas le trading, mais c'est dans la manière de les utiliser (vous voulez appeler ça psycho ?), de les interprêter, et de prendre des décisions en conséquence que se situe le savoir faire du trader.

Sans outils, tout seul avec sa "psycho", comment pourrions nous donc intervenir correctement sur les marchés ? Les bougies, les graphiques, ce sont déjà des outils. Un carnet d'ordre en est un autre, le chartisme, l'analyse fondamental etc, etc. Les outils sont ce qui permet de se donner une représentation des marchés, tout simplement.

Le but du jeu il me semble, c'est de parvenir à se bâtir, par le biais des outils, un système de représentation des marchés qui soit "praticable". Praticable voulant dire que la représentation ainsi construite permet d'anticiper avec une probabilité suffisante des mouvements futurs du ou des marchés étudiés, grâce à la mise en évidence de motifs récurrents.

Cette représentation praticable des marchés ainsi construite est nécessaire mais non suffisante. Il faut ensuite maîtriser d'autres paramètres pour devenir un trader gagnant : principalement le money management, la lucidité face aux informations transmises par les outils, la capacité à identifier et a éviter les périodes où la configuration des marchés est trop incertaine.

Ensuite, à mesure que l'expérience se fait dans l'interprétation des outils et l'intervention sur les marchés, la technique s'efface progressivement. L'expérience accumulée permet de trader de manière plus automatique, sans trop réfléchir, à l'instinct. Finalement c'est la même chose entre un jeune conducteur qui a l'esprit rivé sur ce qu'il doit faire, les pédales à actionner, les panneaux à lire, et le conducteur expérimenté qui conduit sans même y penser.

Selon mon parcours, j'ai la conviction que l'étape première reste qu'il faut chercher ses outils, et bâtir son propre système de représentation praticable des marchés. Ce n'est pas les outils qui manquent, et je pense aussi qu'il n'y a pas besoin d'aller chercher loin, le simple est souvent le meilleur.

Sans cette représentation praticable, vouloir intervenir sur les marchés et gagner par la force de sa psycho me semble illusoire.

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par Nicolas38 » 03 mai 2015 10:12

Bonjour,

Ci-dessous, un texte (en anglais) que j'ai trouvé particulièrement intéressant.

Source : http://www.eminiplayer.com/2009/06/learning-to-become-successful-trader.html

En résumé, dans ma compréhension du propos...

La psychologie est importante.
Les setups (au sens de : entrées) sont importants.
Mais il est d'abord crucial de :
- savoir lire le marché (contexte), par l'étude sérieuse et approfondie de graphiques passés (statiques ou replay) ou real-time (sans trader) ;
- être à l'aise dans l'incertitude et l'ambiguïté.
Hi Michael,

I've been reading your blog for quite a while now but haven't commented yet. However, I feel I need to comment now.

If you don't mind I'm going to be very straight forward, and blunt even, but I hope you'll take it from a spirit of sincerity and genuine desire to help. It's going to be a long comment, so I'm going to break it up into 2 or 3 comments.

Here's the situation as I see it: For the last few months, and possibly much longer, you've just been spinning your wheels while thinking that you are getting somewhere. The reason for this is that you are going about learning how to trade in the wrong way, in my opinion. I say this because I've been trading much less than you, a little over 2 years now, and yet because of the way I went about learning and what I focused on, last year I netted $150k while nearly quintupling my account, without a single losing month, and while only risking a very small portion of my account on any single trade. Now there could be many reasons for the difference in performance, but I think one of the main reasons has to do with what you are focusing on and how you are going about the learning process.

To try to put it as succinctly as possible, in my view traders that are focusing all their attention on "set-ups" and finding out which combinations of indicators work are never going to become profitable. They are trying to follow the advice of trading books that say trading is simple and psychology is everything. So they search for set-ups that 'work', and that can take the guess work out of trading. They want to be "disciplined" and have simple rules that guide all their actions. But there's a few problems with this. Namely, while psychology is HUGE, it's not everything. And while trading is all about simple principles, actually having an edge is NOT simple. It's a myth that you can have a couple simple price or indicator set-ups and make money consistently if only you are disciplined. That's a load of crap. It keeps the dream alive for wannabe traders who never realize what it's truly about. Well let me tell you what it's truly about...

Trading is about being okay with ambiguity. It's about tolerating confusion. It's about sitting with discomfort and being at peace with it. It's about not having an exact script of when to trade or not to trade, or what's really a high odds trade, and being okay with that. It's about exceptions to the rules. It's about contradiction. It's about uncertainty.

And yet traders left and right want to make it simple. They want to reduce it to a few simple set-ups to trade with discipline. And yet the market is not simple. The market is all about uncertainty, and complexity, and ambiguity. Simple set-ups could never capture that, and they can never give you a true lasting edge.

So what's the solution? Is the problem in the simple set-ups themselves? No, it's in how they're being used. The bottom line is, every trader needs to learn to READ the markets. This means that simple rules will not do. There has to be a synthesis of different elements (whether they be price action, indicators, inter-market themes or whatever), and real-time interpretation must take place. It has to be all about CONTEXT. Once you can read the markets, and don't fool yourself it is a very complex process, then you can choose to employ "simple" set-ups to enter and exit. But the real work will be in interpreting the market to see when you should use which kind of set-up. Seeing a hammer or whatever near a support means nothing unless you've identified the broader picture and gotten a sense of the kind of tactics you should be using, and what the odds are for different scenarios unfolding.

Now I know you, and most traders do this to a certain extent, but your main focus is on the set-ups. It's not on reading the market from minute to minute, hour to hour, figuring out the odds of it doing this or doing that, adapting dynamically, and thinking of trade ideas from all your observation as the day unfolds. Rather, it's waiting for some simple set-up to pop up and then taking it.

Now is it easier emotionally to have clear set-ups to wait for and trade in this simple manner? Absolutely. But who said 'easy' would make you money. If I've learned anything, it's that the market rewards what is hard to do. It's hard to have ambiguity surrounding your market reads. It's hard being uncertain. It's hard dealing with competing and sometimes conflicting signs. And yet, this is what it's all about. You have to stop trying to avoid this by needing things to be clear cut. And is it hard to be disciplined when there's so much uncertainty about what is the right trade to make? Of course. But instead of trying to avoid the uncertainty by looking for simple set-ups, or some straight-forward method, train your mind to be able to deal with the uncertainty.

As for the learning process of how you go about doing this, it's all about being constantly engaged with the markets, trying to figure things out and learn from experience. For me, for instance, what I did was each and every day take notes in a journal all about market action and what I think it means, and how I should trade, and what is working and what's not. I didn't write a journal describing the trades I took, or what my emotions were during the day. It was all about market action. And it was all my perception and interpretation. Day after day, week after week, making mistakes, wrong calls, being clueless as to what was going on, not knowing how I should trade, not knowing if my views made sense or not, and yet I continued taking notes and learning. Then I would view charts and combinations of historical intraday charts, and I'd note certain behavior. For example, I'd study trend day after trend day and try to notice what they had in common and how I could have picked up on it in real time. Then I'd study range days. Then I'd study a price chart of the ES versus the Advance decline line and see what the relationship was across many different days. Then I'd do the same with the ES and TICK chart. And on and on. Over time, this gave me a feel for the markets, and a certain understanding of how certain days differ and many subtle signs and tells for each type of environment and context.

As for set-ups, I didn't use any predefined ones. I just formed trading ideas and then tried to get in at good trade locations. Even this, which is the art of execution, is quite complicated and not straight forward. I started realizing that in some environments it's best to wait for pullbacks, in others I need to get in at market or I'll be left in the dust. In some markets I can buy low and sell high, in other markets the opposite is in order. And so on.

I became consistently profitable in a timeframe of a few months by doing this. But of course before that I had read 30 or 40 books and so I had all the technical background. I had also worked a lot on my psychology and personal issues. But all of this was in conjunction with a method of learning and trading the markets that was mostly in opposition to what the general wisdom says about simple set-ups and exact rules.

Now of course you might say that everyone has their own style, some discretionary and some not. Absolutely. But even the purely mechanical traders are very adept at reading markets, and are aware of all of the complexity and ambiguity inherent in it. Their system might end up being simple, but it will come about through a very deep and complex understanding of markets. And usually this system will take the market environment (i.e. context) into account. It wont just be simple mindless set-ups.

In the end, all of what I am saying is meaningless unless you come to a personal realization. Take a look at your trading career thus far. Do you truly believe that if you just learn to focus and take all of your set-ups then your equity curve will reverse and you'll be a consistently profitable trader? Why would the world's top institutions spend millions and billions on R&D when a few simple set-ups could make them all of the money. This doesn't mean that to make money you need extremely complex mathematical models. Far from it. What it does mean is that you need extremely complex mental maps that take time and experience to develop, and that will never develop if you spend the whole trading day simply waiting for set-ups to materialize. That just won't cut it.

Right now your learning curve is stagnant because you're not truly studying the markets. Your day is wasted in waiting mode. It's not in observing and absorbing mode. Also, because you fear loss, you aren't willing to experiment. This means that you aren't making mistakes and failing regularly, which is what you need to do to learn quickly.

So to conclude, based on all of the above, my advice to you would be to stop trading and make a mental shift. Realize what you need to do to become successful, and it's definitely not staying on this endlessly unfruitful path being supported by the hope of future profits. You're just running in your place unless you change your focus and your learning method. And if you thought the journey was tough so far, you haven't seen anything yet. Get ready for uncertainty and ambiguity like you've never seen it before. But this shouldn't be scary. It should be exciting, because this is what trading is all about. This is why it's called an ART. And it truly becomes one when you change your focus and your learning process. Then everything, including success, becomes possible. And until then, it'll be a distant dream that keeps appearing to be so close and yet stays so far away.

So you need to re-align with a new thought system and then get on the simulator and trade. Take losses. Make mistakes. Be clueless. Don't be afraid of it. It's okay, that's the only way you'll progress. And trust me, progress you will.

Best of luck to you, and I wish you much success.

Ziad

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par plataxis » 03 mai 2015 11:17

Merci pour toutes ces contributions de qualités.

Swing, pour être optimiste il faut des résultats positifs, la pensée magique "j'y crois donc ça va marcher", c'est je pense la course à la ruine sur les marchés. Quand au débat scalp / swing trading, je ne crois pas qu'il ait sa place ici, Gobelet l'a mentionné sur l'aspect "chaotique" du scalp qui peut passer vert sur de toutes petites réactions temporaires alors qu'il serait absurde sur une conception "bénéfice risque" avantageuse : en fait ça n'enlève pas la question du "POURQUOI", car il faut une conviction forte pour penser que cette réaction aura lieu.

Chad, vraiment, s'il y a une chose dont tu peux être sûr, c'est que moyenner te fera perdre plus qu'il ne te fera gagner : c'est effectivement là un biais psychologique (gagner souvent = plus de plaisir, même si la perte, rare, est abyssale).

Djobydjoba je trouve que tu as admirablement synthétisé - et précisé - tout ce qui s'est dit plus haut.

Je dois effectivement clarifier quelque peu : j'ai ouvert cette file en songeant à l'idée récurrente sur Andlil qu'il serait "facile" de gagner en démo et "difficile" de gagner en réel. Je pense que ceux qui en sont là (comme Benoist) ont franchi un cap qui peut être chiffré à 10, 30, 50 ou 80% du problème - je n'en sais rien puisque je ne l'ai pas franchi - mais qui n'en est pas moins un cap qui n'est pas aussi anodin qu'il y parait.

Je comprends qu'il soit plus difficile de vivre une bataille en réel que sur simulateur, car les émotions y sont décuplé, centuplé ou plus. Pour autant, je pense que beaucoup de débutant sous-estiment la difficulté du simulateur lui-même : moi-aussi, à l'ouverture de mon compte démo, j'ai "gagné" plus de 1000 € en quelques heures : gros capital (de démo), pas de stop (ou très loin), levier monstrueux (sans en avoir conscience) situation de marché favorable puisque toute hausse pouvait être shortée et toute baisse pouvait être achetée pour générer un bénéfice d'au moins quelques points.

Depuis, j'ai vécu beaucoup de situations différentes qui m'ont amené à la conclusion qu'il fallait bien plus que de la résistance à la pression pour générer du profit sur du moyen ou long terme. Et j'ai lu des témoignages allant dans ce sens, de débutants trop vite "optimistes" qui déchantaient, en démo pour les plus prudents, en réel pour les plus pressés. D'aucun dirait que les seconds ont échoué à l'épreuve du réel et de sa pression psychologique, ce qui est une interprétation possible, mais je suis convaincu qu'une proportion non négligeable aurait constaté les mêmes désillusions en démo.

Aussi je tiens à recentrer cette file non pas sur la dualité technique / psychologique, différemment interprétée, mais sur la dualité perception / émotion, qui se traduit selon moi par une compétence perceptive à gagner durablement en démo (grâce à de "bons" paris - qui font gagner plus, ou plus souvent) versus la compétence émotive à appliquer cette qualité en réel, là ou les émotions vont émousser cette compétence.

Ma conviction est que l'aptitude à gagner durablement en démo est un vrai combat en soi, qui ne doit pas être négligé par les débutants, même s'il est obsolète pour les experts, pour qui le graal est dans l'objectivité et la maîtrise des émotions.

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par Djobydjoba » 03 mai 2015 11:57

Plataxis a écrit :Ma conviction est que l'aptitude à gagner durablement en démo est un vrai combat en soi, qui ne doit pas être négligé par les débutants,
C'est parce que tu as entrepris un travail sérieux en démo, considérant (et je pense que tu as raison), qu'il serait dangereux de passer en réel tant qu'un certain cap n'a pas été franchi. Ce combat que tu livres en démo sera ça de moins à livrer en réel une fois dans le grand bain. Car je ne pense pas que le réel soit si différent de la démo, du moins compte tenue de la démarche de fond que tu mènes. A moins que tu sois particulièrement émotif à jouer avec de l'argent réel, mais alors c'est plus une question de money management qui peut être facilement résolu (trouver sa zone de confort dans les sommes à mettre en jeu).
Plataxis a écrit :Djobydjoba je trouve que tu as admirablement synthétisé - et précisé - tout ce qui s'est dit plus haut.
Pour être honnête, j'ai lu très en diagonale la file avant de poster. Tellement de choses à lire... Donc j'ai sûrement du réécrire ce qui avaient été dit avant...
Nicolas38 a écrit :Ci-dessous, un texte (en anglais) que j'ai trouvé particulièrement intéressant.
Très pertinent en effet. Totalement en phase.

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par chad » 03 mai 2015 12:09

Bonjour, je te cite = "Chad, vraiment, s'il y a une chose dont tu peux être sûr, c'est que moyenner te fera perdre plus qu'il ne te fera gagner : c'est effectivement là un biais psychologique (gagner souvent = plus de plaisir, même si la perte, rare, est abyssale)."

Je suis désolé mais je ne peux pas etre d'accord,
déja gagner souvent ne DOIT PAS etre une source de plaisir (en tout cas pas au pont que cela te fasse overtrader ou mal tradé), ensuite pour le moyennage , pourquoi cela serait obligatoirement negatif à moyen /long terme?!

A moi de limiter la GROSSE perte (rare) qui arrive forcément (et qui est deja arrivé plusieurs fois en réél), pour qu'elle ne soit pas ABYSSALE.

si elle rentre en compte dans ma gestion globale?

Admettons =
ce que je fais souvent c'est donc de reprendre positions quand la première est à -10pips (c'est pas une regle des fois c'est à -30 -3...), je reprends positions dans le même sens ,

mais toujours en scalp, donc statistiquement il est rare que je me retrouve à enchainer -10 sur une positions puis que j'en reprenne une qui de nouveau sera perdante.

Cela arrive néanmoins, des fois je coupe (donc une positions à -20 l'autre à -10 = - 30), des fois je reprends positions tous les -10 , il suffit de se fixer un maximummum acceptable =
exemple -100 points toutes positions confondues ou de se fixer un maximum de positions simultanées avant de se couper l'avant-bras...

Bien évidemment, si tu te coupes un bras tous les 2jours tu vas plus ressembler à rien mais si c'est une fois toutes les 2semaines , on s'en fiche -120 points bim ca arrive et si c'est compensé par le reste?

Bien sur je ne suis pas certain que cela soit viable tout le temps, il y'a bien des moments ou je vais enchainer les mauvaises séries, il faudra que je m'adapte et que j’arrête cette façon de faire, déja avec l’expérience il m'arrive de couper plus souvent,! :top:
le combat continue
" :D
Spoiler:
https://www.youtube.com/watch?v=WHpknMTnU_s
ps = en démo je suis à 50480 en un mois et demi, 480E c'est peu sur cette période mais c'est parce que j'essaye de trader avec le nb de lots que je pourrais le faire en réél, et surtout =que je trade beaucoup moins qu'en réél...

Et si j'étais dans le rouge en démo je me dirais que je suis mauvais et ça serait mauvais pour mon psycho et me bloquerait pour le retour en réél.

Donc je trade safe resultat je suis vert (mais 500E en 1 mois avec 50K c'est donné a tout le monde, cette somme serait faisable en 1 ou 2 jours avec des lots en rapport avec le K de la démo)

Sujets similaires
Le trading psychologique
par maliko » 26 avr. 2013 19:20 (32 Réponses)
Déclic psychologique et trading
Fichier(s) joint(s) par ChristelleP » 12 avr. 2014 16:14 (71 Réponses)
Test psychologique et trading
par Lucie_Fer » 09 oct. 2015 16:43 (29 Réponses)
blocage psychologique et trading
par Stochastic » 13 avr. 2018 16:54 (9 Réponses)
Help: le trading devient mon travail, claque psychologique ?
Fichier(s) joint(s) par Fayron » 03 mars 2020 09:30 (33 Réponses)
Blocage psychologique
par [email protected] » 22 oct. 2014 19:43 (7 Réponses)
Déterminer son profil psychologique
Fichier(s) joint(s) par loilodan » 16 nov. 2015 21:24 (10 Réponses)
force psychologique hors norme d'une trader
par falex » 20 févr. 2016 14:14 (12 Réponses)
L'influence d'une fatigue psychologique
par Florian » 04 déc. 2016 23:05 (5 Réponses)
L'état psychologique optimal : le flow
par Arno » 01 nov. 2017 10:15 (15 Réponses)