ProRealTime
On y parle Livres et Outils de Trading, Station de Trading, des livres lus sur le trading, de notre vision du trader et de son métier

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par plataxis » 03 mai 2015 12:20

Nicolas38 a écrit :Bonjour,

Ci-dessous, un texte (en anglais) que j'ai trouvé particulièrement intéressant.

Source : http://www.eminiplayer.com/2009/06/learning-to-become-successful-trader.html

En résumé, dans ma compréhension du propos...

La psychologie est importante.
Les setups (au sens de : entrées) sont importants.
Mais il est d'abord crucial de :
- savoir lire le marché (contexte), par l'étude sérieuse et approfondie de graphiques passés (statiques ou replay) ou real-time (sans trader) ;
- être à l'aise dans l'incertitude et l'ambiguïté.
Excellente intervention que je n'avais pas vu en écrivant mon précédent message, et qui va dans le sens d'un certain nombre d'interventions, et du recadrage ci-dessus : en un sens tout est psychologique, mais il y a la psychologie qui permet de de lire le marché (perception) et celle qui permet d'avoir confiance dans son analyse (émotion.

:merci: :merci: :merci:

Pour ceux qui lisent mal l'anglais, le conseil me parait excellent : ne cherchez pas un / des setups "figés" et reproductibles mais des modalités d'intervention profitable dans tel ou tel type de marché. :mercichinois:

Pour ceux qui le lisent, ça vaut vraiment le détour je trouve.

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par plataxis » 03 mai 2015 12:29

chad a écrit : Bien évidemment, si tu te coupes un bras tous les 2jours tu vas plus ressembler à rien mais si c'est une fois toutes les 2semaines , on s'en fiche -120 points bim ca arrive et si c'est compensé par le reste?
Tout simplement parce que de 2 choses l'une : soit tu te retrouves avec un levier ingérable à la fin, soit tu trades le reste du temps avec un levier bien en dessous de tes possibilités. Dans les 2 cas, ton exposition grossis quand tu as tord, ce qui est le contraire de ce que souhaite un trader aguerri.

Mais c'est hors sujet ici et je t'invite à ouvrir une file spécifique pour vanter les mérite du moyennage dans la section "méthodes de trading", tu verras les réactions de membres plus expérimentés que moi, dont certains qui y ont laissé leur chemise.

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par Benoist Rousseau » 03 mai 2015 13:55

C'est en gros ce que l'on lit sur andlil depuis 5 ans ;)

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par plataxis » 03 mai 2015 16:39

Est-ce l'anglais qui me m'oblige à me concentrer sur ce que je lit ? Est-ce le talent du rédacteur ? Est-ce la fécondité des échanges qui ont précédés ? Est-ce que je suis mûr pour entendre - admettre - ce message ? Un peu de tout ça à la fois ?

En tout cas ça "secoue le cocotier" comme disais Benoist : je me rends compte à quel point je suis loin du compte. Au moins ais-je à présent le sentiment de savoir dans quelle direction aller, mais en ais-je encore l'énergie ? Ais-je vraiment confiance en ma capacité à affronter cet inconnu ?

Une intervention de Rogue (il me semble) sur ce forum a particulièrement douché mon enthousiasme : si mes souvenirs sont exacts, sur 1500 traders suivis sur 10 ans, seuls 0.34 % étaient toujours sur les marchés, et ce sont ceux qui ont gagné dès le début... Si quelqu'un a une piste pour retrouver cette étude ou un équivalent, ça m'intéresse... Et me conduit à penser qu'il me faut au minimum une "pause" dont j'ignore si elle sera définitive ou non.

Je doit dire que n'ai pas vraiment la fibre "artistique", même si je sais ce que c'est que d'affronter l'inconnu (en kayak, en escalade, en apnée...). Je n'ai pas montré une prédisposition à cette activité, malgré ma confortable maîtrise des aspects annexes (principes de base, gestion du risque, money management...). J'ai clairement cherché du mauvais côté (sytème "scientifique", backtestable, reproductible, scientifique...) et j'hésite à m'aventurer du côté obscure de la force... tout en sachant que c'est la seule alternative.

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par Benoist Rousseau » 03 mai 2015 17:36

C'est au contraire le côté lumineux :) ça va te changer la vie de comprendre qu'il n'y a aucune certitude en rien :)

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par Rogue » 03 mai 2015 17:45

Je ne me souviens pas de l'étude, plat...

Si je peux illuminer ton propos par une image : c'est comme en course automobile. Tu as l'ingénieur, celui qui conçoit le chassis, la mécanique etc. Ce type est un excellent technicien. Et tu as le pilote : incapable d'arriver à la cheville de l'ingénieur mais un volant en or. Lequel des deux est "responsable" de la victoire ?

Le trading nécessite de faire cohabiter dans ta tête ces deux personnages. Et chacun doit trouver sa place, c'est un équilibre. Certains sont trop ingénieurs, d'autres trop pilotes...

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par plataxis » 03 mai 2015 19:14

Yep, côté ingénieur je pense en avoir assez (trop ?) fait. Côté pilotage je suis à la ramasse. Sans doute mon aveuglement pour le côté obscure....

Flûte, si ce n'est toi, qui donc a parlé de cette étude ? J'aurais dû marquer le post. En même temps, si je veux me ménager un avenir dans le trading, je ferais mieux de l'oublier, elle est trop déprimante. D'autant que cela reste une statistique : l'histoire montre que de grands noms du trading ont su rebondir après un démarrage catastrophique. Les observateurs retiennent la masse de leur travail pour inverser la tendance, mais sans-doutes ignorent-ils dans quel direction ce travail a eu lieu.

Rogue, je me souviens que tu as au moins pointé ailleurs la valeur de l'intuition en matière de trading, qui s'appuie forcément sur l'expérience. C'est aussi ce que signalait Jesse Livermore en son temps (voir "mémoires d'un spéculateur"). Et travailler l'intuition, c'est un peu se "lâcher" sur le plan de la rationalisation : passionnant, mais pas évident pour moi qui suit formaté au raisonnement scientifique le plus cru.

Je crois avoir confondu rationalité et lucidité : en bref, il faut savoir rester lucide face à ses émotions (peur - cupidité - ego) tout en s'affranchissant d'une certaine forme de rationalité (setup reproductible et transposable).

Je ne sais pas où me mènera cette réflexion, mais je crois avoir plus avancé ce WE dans cette file qu'au cours de toute l'année passée à m'agacer sur ma "console de jeu" ;)

:merci:

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par chad » 03 mai 2015 20:18

plataxis a écrit :
Je crois avoir confondu rationalité et lucidité : en bref, il faut savoir rester lucide face à ses émotions (peur - cupidité - ego) tout en s'affranchissant d'une certaine forme de rationalité (setup reproductible et transposable).
Perso je me fais ce raisonnement simpliste =

-quand je prends position il y'a 1 chance sur 2 que je sois dans le bon sens ?! En réalité surement que non mais admettons ceci comme un état de fait.

-Admettons que n'importe qui n'ayant jamais tradé a 50% de chance d'étre gagnant ou perdant à la prise de position (négligeons le flat ou incorporons le dans les trades gagnants);

-il suffit donc de faire légèrement pencher la balance du bon coté sur une période donnée.

dit comme cela cela parait tellement simple ,

simplement trader au pif mais avec l'experience des graphiques et la volatilité il suffit d'un cheveu pour être flat ou postif....

Et surtout la bonne gestion des pertes et la psycho +++...

>Enfin je reste persuadé que la simplicité est la clef, la mienne du moins, après ma réflexion ne vaut pas grand chose (-mathématiquement surtout), mais si elle peut nous faire avancer....
;) 8-) :top:

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par plataxis » 09 mai 2015 21:42

Nicolas38 a écrit :Bonjour,

Ci-dessous, un texte (en anglais) que j'ai trouvé particulièrement intéressant.

La psychologie est importante.
Les setups (au sens de : entrées) sont importants.
Mais il est d'abord crucial de :
- savoir lire le marché (contexte), par l'étude sérieuse et approfondie de graphiques passés (statiques ou replay) ou real-time (sans trader) ;
- être à l'aise dans l'incertitude et l'ambiguïté.
Beau résumé. J'éprouve à présent le besoin de traduire ce texte pour le plaisir

Ziad a écrit :Hi Michael,

I've been reading your blog for quite a while now but haven't commented yet. However, I feel I need to comment now.

If you don't mind I'm going to be very straight forward, and blunt even, but I hope you'll take it from a spirit of sincerity and genuine desire to help. It's going to be a long comment, so I'm going to break it up into 2 or 3 comments.

Here's the situation as I see it: For the last few months, and possibly much longer, you've just been spinning your wheels while thinking that you are getting somewhere. The reason for this is that you are going about learning how to trade in the wrong way, in my opinion. I say this because I've been trading much less than you, a little over 2 years now, and yet because of the way I went about learning and what I focused on, last year I netted $150k while nearly quintupling my account, without a single losing month, and while only risking a very small portion of my account on any single trade. Now there could be many reasons for the difference in performance, but I think one of the main reasons has to do with what you are focusing on and how you are going about the learning process.

To try to put it as succinctly as possible, in my view traders that are focusing all their attention on "set-ups" and finding out which combinations of indicators work are never going to become profitable. They are trying to follow the advice of trading books that say trading is simple and psychology is everything. So they search for set-ups that 'work', and that can take the guess work out of trading. They want to be "disciplined" and have simple rules that guide all their actions. But there's a few problems with this. Namely, while psychology is HUGE, it's not everything. And while trading is all about simple principles, actually having an edge is NOT simple. It's a myth that you can have a couple simple price or indicator set-ups and make money consistently if only you are disciplined. That's a load of crap. It keeps the dream alive for wannabe traders who never realize what it's truly about. Well let me tell you what it's truly about...

Trading is about being okay with ambiguity. It's about tolerating confusion. It's about sitting with discomfort and being at peace with it. It's about not having an exact script of when to trade or not to trade, or what's really a high odds trade, and being okay with that. It's about exceptions to the rules. It's about contradiction. It's about uncertainty.

And yet traders left and right want to make it simple. They want to reduce it to a few simple set-ups to trade with discipline. And yet the market is not simple. The market is all about uncertainty, and complexity, and ambiguity. Simple set-ups could never capture that, and they can never give you a true lasting edge.

So what's the solution? Is the problem in the simple set-ups themselves? No, it's in how they're being used. The bottom line is, every trader needs to learn to READ the markets. This means that simple rules will not do. There has to be a synthesis of different elements (whether they be price action, indicators, inter-market themes or whatever), and real-time interpretation must take place. It has to be all about CONTEXT. Once you can read the markets, and don't fool yourself it is a very complex process, then you can choose to employ "simple" set-ups to enter and exit. But the real work will be in interpreting the market to see when you should use which kind of set-up. Seeing a hammer or whatever near a support means nothing unless you've identified the broader picture and gotten a sense of the kind of tactics you should be using, and what the odds are for different scenarios unfolding.

Now I know you, and most traders do this to a certain extent, but your main focus is on the set-ups. It's not on reading the market from minute to minute, hour to hour, figuring out the odds of it doing this or doing that, adapting dynamically, and thinking of trade ideas from all your observation as the day unfolds. Rather, it's waiting for some simple set-up to pop up and then taking it.

Now is it easier emotionally to have clear set-ups to wait for and trade in this simple manner? Absolutely. But who said 'easy' would make you money. If I've learned anything, it's that the market rewards what is hard to do. It's hard to have ambiguity surrounding your market reads. It's hard being uncertain. It's hard dealing with competing and sometimes conflicting signs. And yet, this is what it's all about. You have to stop trying to avoid this by needing things to be clear cut. And is it hard to be disciplined when there's so much uncertainty about what is the right trade to make? Of course. But instead of trying to avoid the uncertainty by looking for simple set-ups, or some straight-forward method, train your mind to be able to deal with the uncertainty.

As for the learning process of how you go about doing this, it's all about being constantly engaged with the markets, trying to figure things out and learn from experience. For me, for instance, what I did was each and every day take notes in a journal all about market action and what I think it means, and how I should trade, and what is working and what's not. I didn't write a journal describing the trades I took, or what my emotions were during the day. It was all about market action. And it was all my perception and interpretation. Day after day, week after week, making mistakes, wrong calls, being clueless as to what was going on, not knowing how I should trade, not knowing if my views made sense or not, and yet I continued taking notes and learning. Then I would view charts and combinations of historical intraday charts, and I'd note certain behavior. For example, I'd study trend day after trend day and try to notice what they had in common and how I could have picked up on it in real time. Then I'd study range days. Then I'd study a price chart of the ES versus the Advance decline line and see what the relationship was across many different days. Then I'd do the same with the ES and TICK chart. And on and on. Over time, this gave me a feel for the markets, and a certain understanding of how certain days differ and many subtle signs and tells for each type of environment and context.

As for set-ups, I didn't use any predefined ones. I just formed trading ideas and then tried to get in at good trade locations. Even this, which is the art of execution, is quite complicated and not straight forward. I started realizing that in some environments it's best to wait for pullbacks, in others I need to get in at market or I'll be left in the dust. In some markets I can buy low and sell high, in other markets the opposite is in order. And so on.

I became consistently profitable in a timeframe of a few months by doing this. But of course before that I had read 30 or 40 books and so I had all the technical background. I had also worked a lot on my psychology and personal issues. But all of this was in conjunction with a method of learning and trading the markets that was mostly in opposition to what the general wisdom says about simple set-ups and exact rules.

Now of course you might say that everyone has their own style, some discretionary and some not. Absolutely. But even the purely mechanical traders are very adept at reading markets, and are aware of all of the complexity and ambiguity inherent in it. Their system might end up being simple, but it will come about through a very deep and complex understanding of markets. And usually this system will take the market environment (i.e. context) into account. It wont just be simple mindless set-ups.

In the end, all of what I am saying is meaningless unless you come to a personal realization. Take a look at your trading career thus far. Do you truly believe that if you just learn to focus and take all of your set-ups then your equity curve will reverse and you'll be a consistently profitable trader? Why would the world's top institutions spend millions and billions on R&D when a few simple set-ups could make them all of the money. This doesn't mean that to make money you need extremely complex mathematical models. Far from it. What it does mean is that you need extremely complex mental maps that take time and experience to develop, and that will never develop if you spend the whole trading day simply waiting for set-ups to materialize. That just won't cut it.

Right now your learning curve is stagnant because you're not truly studying the markets. Your day is wasted in waiting mode. It's not in observing and absorbing mode. Also, because you fear loss, you aren't willing to experiment. This means that you aren't making mistakes and failing regularly, which is what you need to do to learn quickly.

So to conclude, based on all of the above, my advice to you would be to stop trading and make a mental shift. Realize what you need to do to become successful, and it's definitely not staying on this endlessly unfruitful path being supported by the hope of future profits. You're just running in your place unless you change your focus and your learning method. And if you thought the journey was tough so far, you haven't seen anything yet. Get ready for uncertainty and ambiguity like you've never seen it before. But this shouldn't be scary. It should be exciting, because this is what trading is all about. This is why it's called an ART. And it truly becomes one when you change your focus and your learning process. Then everything, including success, becomes possible. And until then, it'll be a distant dream that keeps appearing to be so close and yet stays so far away.

So you need to re-align with a new thought system and then get on the simulator and trade. Take losses. Make mistakes. Be clueless. Don't be afraid of it. It's okay, that's the only way you'll progress. And trust me, progress you will.

Best of luck to you, and I wish you much success.

Ziad
Ziad a écrit :Salut Michael,

Je lit ton blog depuis un bout de temps mais n'ai pas encore commenté. Cependant je ressens le besoin de commenter maintenant.

Si ça ne te dérange pas je vais aller droit au but, même être abrupte, mais j'espère que tu le prendras dans un esprit de sincérité et de réel désir d'aider. Cela va être un long commentaire, donc je vais le scinder en 2 ou 3 parties.

Voici comment je vois la situation : durant les derniers mois, et peut-être bien d'avantage, tu as tourné en rond en pensant que tu allais quelque part. La raison pour cela est que tu es en train d'apprendre à trader de la mauvaise façon, de mon point de vue. Je le dis car j'ai tradé bien moins que toi, un peu plus de 2 ans maintenant, et pourtant à cause de la façon dont j'ai appris et de ce sur quoi je me suis concentré, l'an dernier j'ai cumulé 150 K$ en quintuplant presque mon compte, sans un seul mois perdant, et en ne risquant qu'une toute petite portion de mon compte à chaque trade. Bien sûr il pourrait y avoir beaucoup de raisons dans la différence de performance, mais je pense que l'une des raisons principales vient de ce sur quoi tu te focalise et comment tu avances dans ton processus d'apprentissage.

Pour essayer de le présenter aussi succinctement que possible, de mon point de vue les traders qui focalise leur attention sur des "set-ups" pour trouver quelle combinaison d'indicateurs marche ne deviendront jamais gagnants. Ils vont suivre les conseils de livres de trading qui disent que le trading est simple et que la psychologie est tout. Donc ils cherchent des set-ups qui "marchent", et qui peuvent prédire comment trader. Ils veulent être "disciplinés" et ont des règles simples qui guident toutes leurs actions. Mais il y a quelques problèmes avec ça. Essentiellement, bien que la psychologie soit ENORME, ce n'est pas tout. Et bien que le trading se résume à des principes simples, en fait avoir un avantage n'est PAS simple. C'est un mythe que tu puisses avoir une paire de set-ups basé sur le prix ou les indicateurs et faire de l'argent de façon durable à condition d'être discipliné. C'est un tas de Bêtises. Ca fait vivre le rêve des traders en herbe qui ne comprennent jamais vraiment de quoi il est question. Laisse-moi te dire de quoi il est question...

Trader c'est être en accord avec l'ambiguité. C'est tolérer la confusion. C'est s’asseoir inconfortablement et être en paix avec ça. C'est ne pas avoir un script exact de quand trader ou ne pas trader, ou qu'est-ce qui est réellement un trade à haute probabilité, et accepter ça. C'est faire exception aux règles. C'est la contradiction. C'est l'incertitude.

Et pourtant des traders de-ci de-là veulent le simplifier. Ils veulent le réduire à quelques set-ups simples à trader avec discipline. Et pourtant le marché n'est pas simple. Le marché c'est l'incertitude, la complexité, et l'ambiguité. Des set-ups simples ne pourraient jamais englober ça, et ne pourront jamais te donner un vrai avantage durable.

Alors quelle est la solution ? Le problème est-il dans les set-ups simples eux-mêmes ? Non, c'est dans la façon dont ils sont utilisés. La conséquence c'est que chaque trader à besoin d'apprendre à LIRE le marché. Cela signifie que les règles simples ne feront pas l'affaire. Il faut une synthèse de différents éléments (que ce soit l'évolution du prix, des indicateurs, des corrélations inter-marché ou quoi que ce soit), et l'interprétation doit être faite en temps réel. Tout est dans le CONTEXTE. Une fois que tu peux lire le marché, et ne te perds pas dans un processus compliqué, alors tu peux choisir d'utiliser des set-ups "simples" pour entrer et sortir. Mais le vrai travail sera dans l'interprétation du marché pour voir quel sorte de set-up utiliser. Voir un marteau ou quoi que ce soit prêt d'un support ne veux rien dire à moins que tu n'aies identifié une image plus large et pris conscience du type de tactique que tu devrais utiliser, et quelles sont les probabilités de réalisations pour chaque scénario.

Maintenant je te connais, et la plupart des traders font ça jusqu'à un certain point, mais ton principal centre d'intérêt est sur les set-ups. Ce n'est pas de lire le marché minute après minute, heure après heure, pour évaluer les probabilités de faire ceci ou cela, en adaptant dynamiquement, et déduire des idées de trade de toutes tes observation alors que la journée s'écoule. Au lieu de ça, c'est d'attendre qu'un set-up simple apparaisse et de le prendre.

Maintenant est-ce plus facile émotionnellement d'avoir des set-ups clairs à attendre et les trader ainsi simplement ? Absolument. Mais qui a dit que la "facilité" te ferait gagner de l'argent ? Si j'ai appris quelque chose, c'est que le marché récompense ce qui est difficile à faire. C'est dur d'avoir de l’ambiguïté entourant ta lecture du marché. C'est dur d'être incertain. C'est dur de faire avec des signaux qui se font concurrence et parfois se contredisent. Et pourtant, c'est le cœur du problème. Tu dois arrêter d'essayer d'éviter cela en cherchant des choses nettement tranchées. Et est-ce dur d'être discipliné quant il y a autant d'incertitude concernant le bon trade à prendre ? Bien sûr. Mais plutôt que d'essayer d'éviter l'incertitude en cherchant des set-ups simples, ou quelque méthode directe, entraîne ton esprit à être capable de gérer l'incertitude.

Pour ce qui est du processus d'apprentissage de comment faire avec cela, il s'agit d'être constamment engagé avec le marché, essayant de se le représenter et d'apprendre de l'expérience. Pour moi, par exemple, ce que j'ai fait était que tous les jours j'ai pris des notes dans un journal à propos de l'évolution du marché et ce que je pensais que cela signifiait, et comment je devrait trader, et qu'est-ce qui marche et qu'est-ce qui ne marche pas. Je n'ai pas écrit un journal décrivant les trades que j'avais pris, ou quelles étaient mes émotions durant la journée. C'était uniquement à propos de l'évolution du marché. Et toute mes perceptions et interprétations. Jour après jour, semaine après semaine, faisant des erreurs, de mauvais achats, n'ayant aucune piste concernant ce qui se passait, ne sachant pas comment je devrait trader, ne sachant pas si mes interprétations avaient du sens ou non, et pourtant j'ai continué à prendre des notes et à apprendre. Alors j'ai regardé des graphiques et des combinaisons d'historiques intraday, et j'ai remarqué certains comportements. Par exemple, j'étudiais les jours en tendance les uns après les autres et essayais de remarquer ce qu'ils avaient en commun et comment j'aurais pu m'en rendre compte en temps réel. Ensuite j'étudiais les jours de range. Puis j'étudias un graphique de l'ES avec l'Advance decline line et voyais quelle relation existait entre plusieurs jours différents. Après je faisais la même chose avec l'ES en TICK. Et ainsi de suite. Avec le temps, cela m'a donné un feeling du marché et une certaine compréhension de comment certains jours diffèrent et de nombreux signaux subtils signalent chaque type d'environnement et de contexte.

Pour ce qui est des set-ups, je n'en ai utilisé aucun qui soit prédéterminé.
J'ai juste conçu des idées de trading et ensuite essayé de rentrer dans de bonnes conditions. Même ça, qui est l'art de l'éxecution, est relativement compliqué et pas simple. J'ai commencé par réaliser que dans certains environnements il était préférable d'attendre des pullbacks, dans d'autres je devait rentrer au prix du marché ou je serais laissé derrière. Dans certains marchés je peux acheter bas et vendre haut, dans d'autres c'est le contraire. Et ainsi de suite.

Je suis devenu durablement gagnant en quelques mois à faire cela. Mais bien sûr avant ça j'avais lu 30 ou 40 livres et donc j'avais toute la culture technique. J'avais aussi travaillé beaucoup sur ma psychologie et mes problèmes personnels. Mais tout ça était en conjonction avec une méthode d'apprentissage et d'intervention sur les marché qui était essentiellement en opposition avec ce que la sagesse générale dit des set-ups simples et des règles strictes.

Maintenant bien sûr tu pourrais dire que chacun a son style, certains discrétionnaires et certains non. Absolument. Mais même les traders purement mécaniques sont très adeptes de la lecture de marché, et sont conscient de la complexité et de l’ambiguïté qui leur est inhérente. Leur système peut finalement avoir l'air simple, mais il le deviendra à travers une très profonde et complexe compréhension des marchés. Et habituellement ces systèmes prendront l'environnement de marché (i.e. le contexte) en compte. Ce ne seront pas des set-ups sans cervelle.

Finalement, tout ce que je dit n'a pas de sens à moins que tu ne fasse une découverte personnelle. Regarde ta carrière de trader jusqu'à ce jour. Tu crois vraiment que si tu te contentes d'apprendre à te concentrer et prendre tous tes set-ups ta courbe de gain va s'inverser et que tu vas devenir un trader gagnant sur le long terme ? Pourquoi les plus grosses institutions mondiales dépensent des millions et des milliards de R&D si quelques set-ups simples peuvent leur faire gagner de l'argent ? Ca ne veut pas dire que pour faire de l'argent il te faille des modèles mathématiques extrêmement complexes. Loin de là. Ce que ça veut dire est que tu as besoin de cartes mentales extrêmement complexes qui ont besoin de temps et d'expérience pour se développer, et qu'elles ne se développeront jamais si tu passes toute ta journée de trading à simplement chercher des set-ups jusqu'à ce qu'ils se matérialisent. Ca ne va pas le faire.

Pour l'instant ta courbe de progression stagne parce que tu n'es pas vraiment en train d'étudier les marchés. Ta journée est gaspillée en mode attentiste. Ce n'est pas un mode d'observation et d'absorption. Aussi, parce que tu as peur de la perte, tu n'oses pas expérimenter. Cela veut dire que tu ne fais pas d'erreurs et que tu n'échoues pas régulièrement, ce qui est ce que tu as besoin de faire pour apprendre rapidement.

Alors pour conclure, basé sur tout ce qui précède, mon conseil pour toi serait d'arrêter de trader et de faire une mutation intellectuelle. Réalise ce que tu as besoin pour avoir du succès, et ce n'est certainement pas rester éternellement dans cette voie perdante en étant porté par l'espoir de futurs profits. Tu ne fais que courir sur place à moins de changer ton attention et ta méthode d'apprentissage. Et si tu pensais que le chemin était rude jusqu'à maintenant, tu n'as encore rien vu. Prépare-toi pour de l'incertitude et de l’ambiguïté comme tu ne l'as jamais vu auparavant. Mais ça ne devrait pas être eff ant. Ça devrait être excitant, parce que c'est la vraie nature du trading. C'est pourquoi c'est appelé ART. Et c'en devient réellement un quand tu changes ton point de mire et ta façon d'apprendre. Alors tout, y compris le succès, devient possible. Et d'ici là, ce sera un rêve distant qui continuera de sembler si proche et pourtant si lointain.

Alors tu as besoins de te ré-aligner avec un nouveau système de pensée et ensuite de prendre le simulateur et trader. Prends des pertes. Fais des erreurs. Sois perdu. N'aies pas peur de cela. C'est bon, c'est le seul moyen pour que tu progresses. Et crois-moi, tu vas progresser.

Bonne chance à toi, et je te souhaites beaucoup de succès.

Ziad

Re: Le trading n'est pas seulement psychologique

par Fred418 » 18 avr. 2021 19:30

Je me permets de remonter ce sujet qui est intemporel à mon avis...

L'opposition entre psychologie et méthode n'a pas lieu d'être pour moi, et c'est absurde de les quantifier avec des pourcentages type 70% psycho - 20% MM - 10% méthode.

Pour moi, ces 3 piliers sont d'égale importance dans le succès d'un trader, et c'est un cercle vertueux : travailler sur l'un des 3 impacte forcément les 2 autres positivement.

Par exemple, vous pouvez trader les croisements de moyennes mobiles tant que vous voulez, avec un risque maîtrisé, un bas levier, et zéro émotion, votre compte baissera à long-terme. C'est une mauvaise méthode, point barre.

Ceci étant dit, je pense que le gros problème de la plupart des méthodes, même si elles ne paraissent pas mauvaises dans l'absolu, c'est qu'elles ont une énorme part de subjectivité.
Je lisais plus haut que si on présente la même méthode à 10 traders, il y a de grande chance que les 10 se comportent différemment. On ne peut pas tout mettre sur le compte de la psychologie quand l'énoncé de la méthode est aussi vague que "acheter les rebonds sur des supports".
Comment définir "rebond", comment définir "support" ? ... ces deux termes sont interprétables de mille et une manières.
Il est possible de réduire la part de subjectivité en étant plus précis, par exemple un rebond serait une figure d'avalement haussier avec une Bougie verte dont le corps englobe totalement le corps de la Bougie rouge précédente.
Même si c'est pas évident, on peut parvenir à une définition à peu près objective d'un support ou d'une résistance, par rapport à un référentiel précis défini par le trader, et rendre tout cela moins discrétionnaire.
Comme autre exemple, au lieu de placer des stop loss au "feeling" un peu au dessus des swing points, on peut les mettre à un multiple de l'atr.
C'est très dur d'être un trader 100% discrétionnaire, cette subjectivité implicite ouvre grand les porte aux émotions. Si ce que je vois sur les graphiques n'est pas vraiment tranché selon ma perception, comment être sûr que mes émotions n'entrent pas en jeu dans mes décisions ? Est-ce que je ne vois pas ce que j'ai envie de voir ?
Pour caricaturer mon propos, que je sois au comble de la rage ou zen comme un moine tibétain, que je sois un newbie ou trader pro depuis 20 ans, le rsi(14) donnera toujours la même valeur. Aucune subjectivité.


Ensuite, le problème c'est que les traders ne se donnent pas la peine de les backtester sur des données historiques.
Ils ont absolument aucune idée du winrate ou du risk reward ratio, et donc de leur espérance de gains.
Encore moins le drawdown, et le nombre max de trades d'une série perdante ou gagnante.
Tout cela devrait être fait sur au moins 2 ans de graphiques et / ou 500 trades au minimum.

Là on pourrait me dire que je focalise trop sur la méthode, mais ce mindset de bosseur rentre aussi dans la psychologie. La psychologie, c'est pas juste apprendre à rester détaché, mais faire ce qu'il faut en amont pour favoriser ce détachement.
Si je sais, grâce à mes backtests, que ma stratégie risque de souffrir jusqu'à 6 pertes d'affilée, alors je me prémunis d'une psychologie défaillante lorsque ce scénario se présentera en réel.

En gros mon propos, c'est que tu ne peux pas avoir une psychologie optimale si tu ne connais pas ta méthode sur le bout des doigts.

Alors oui, les résultats du passé ne présagent pas des résultats du futur. Mais c'est une condition nécessaire à la réussite. Elle n'est pas suffisante, on est d'accord.
Ce qui la rend pas suffisante la plupart du temps, c'est peut-être ces 10% nécessairement discrétionnaires qui feront toute la différence.
Pour moi, le discrétionnaire doit servir comme un filtre négatif ultime pour ne pas ouvrir un trade, mais pas comme un élément positif.
La subjectivité doit seulement nous aider à se tenir à l'écart du marché quand on le "sent pas", et pas faire partie des critères objectifs.

Sujets similaires
Le trading psychologique
par maliko » 26 avr. 2013 19:20 (32 Réponses)
Déclic psychologique et trading
Fichier(s) joint(s) par ChristelleP » 12 avr. 2014 16:14 (71 Réponses)
Test psychologique et trading
par Lucie_Fer » 09 oct. 2015 16:43 (29 Réponses)
blocage psychologique et trading
par Stochastic » 13 avr. 2018 16:54 (9 Réponses)
Help: le trading devient mon travail, claque psychologique ?
Fichier(s) joint(s) par Fayron » 03 mars 2020 09:30 (33 Réponses)
Blocage psychologique
par [email protected] » 22 oct. 2014 19:43 (7 Réponses)
Déterminer son profil psychologique
Fichier(s) joint(s) par loilodan » 16 nov. 2015 21:24 (10 Réponses)
force psychologique hors norme d'une trader
par falex » 20 févr. 2016 14:14 (12 Réponses)
L'influence d'une fatigue psychologique
par Florian » 04 déc. 2016 23:05 (5 Réponses)
L'état psychologique optimal : le flow
par Arno » 01 nov. 2017 10:15 (15 Réponses)