La psychologie dans le trading, la clé du succès du trader

26 11 2015 - 66 commentaires
ProRealTime

Depuis plus de 20 ans que je fais du trading, j’ai vu passer des milliers de traders qui se concentrent sur leur méthode de trading et leur money management. Certains passent des années à chercher et à développer une forme de Grall technique via la création d’indicateurs ou d’algorithmes de trading, d’autres deviennent de véritables experts dans des « méthodes » de trading comme l’Elliotisme ou plus récemment la redécouverte marketing d’Ichimoku après presque 100 ans d’oubli… il y a ainsi des modes dans le trading, des indicateurs plus ou moins populaires pendant quelque temps puis jetés aux oublis pour ressortir 50 ans après des oubliettes et susciter à nouveau le même espoir auprès d’une nouvelle génération de traders ayant les mêmes attentes et qui commettent au final exactement les mêmes erreurs. 99 % des traders se concentrent donc sur ces deux facteurs, une méthode ou un indicateur et un Money management dit efficace. Certains traders consacrent plusieurs années de leur vie à développer des systèmes, des usines à gaz… et le résultat est toujours le même : ils ne gagnent pas d’argent malgré des milliers d’heures de « travail », de réflexion, d’analyse…

Comment expliquer que des générations de traders depuis des siècles finissent toujours par échouer ? Il y a des réponses toutes faites qui conviennent généralement à la masse des traders aigris : c’est la faute des brokers, des banques, de la faute à pas de chance… l’imagination humaine est vaste dans ce domaine et certains glissent même dans la paranoïa, le broker a vendu pour 4 milliards d’euros des actions du CAC 40 pour faire chuter l’indice de 100 points afin que leur stop soit touché et qu’ils perdent 1000 €. On ne sait pas parfois s’il faut en rire ou en pleurer… mais cela démontre toujours une forme d’immaturité, la personne en est encore restée au stade infantile où il est le centre de l’univers parental.

Même si cela est difficile à entendre pour beaucoup de traders, nous ne sommes rien, nous n’existons même pas sauf à avoir 1 milliard de dollars sur son compte. Un grain de sable sur une plage. Et pour beaucoup de traders, leur narcissisme est en fait blessé inconsciemment, ils se vivent tellement importants, le centre de leur univers, que cela est absolument insupportable que le marché boursier leur montre la réalité en face : nous sommes tous insignifiants et personne ne se rend compte que nous existons. Combien d’egos infantiles se sont ainsi brisés sur la seule réalité tangible du trading : nous sommes responsables de nos actes, de nos trades, de nos résultats quel qu’ils soient. Il est inutile de trouver un prétexte, nous sommes bons ou nous sommes mauvais. C’est nous qui avons appuyé sur le bouton acheter ou vendre. Ces petits exemples qui peuvent prêter à sourire, qui sont hélas la réalité quotidienne des forums boursiers, nous montre que ces traders sont dès le départ condamnés. En effet, ils ne se concentrent pas sur l’essentiel, sur l’essence même du trading, sur sa quintessence, sur ce qui est le plus important dans la réussite du trading : leur psychologie, le travail sur soi.

Freud Psychologie Trading

Freud aurait pu être un bon trader

Une psychologie défaillante et une mauvaise maîtrise de ses pulsions vont entraîner inévitablement le trader à moyen ou long terme à l’échec. Il finira par être débordé émotionnellement, son pare excitation au sens freudien va céder sous l’assaut de ses pulsions internes et externes et il va « tilter » sous la pression, sous ses émotions, sous sa tension... ruinant en quelques minutes ou heures des mois ou des années de gains. L’idée que le trading automatique permet d’éviter ce type de problème est aussi une aberration. En effet, le trader qui développe son algorithme en pensant que celui-ci le mettra à l’abri de ses pulsions ne fait que rajouter un écran, un filtre supplémentaire, un arbre qui cache la forêt. À partir du moment où il touche à son code, il réinjecte ses pulsions, il ne l’améliore pas, il ne fait en fait que le dégrader. Pour que le trading automatique soit réellement efficace, il faudrait que le logiciel fonctionne librement, sans les interventions ou « améliorations » permanentes du trader névrosé.

Le vrai travail d’un trader est donc de travailler sur sa psychologie pour réussir à canaliser ses émotions ou du moins trouver des biais pour qu’elles restent sous contrôle. Pour être un bon trader, il faut tout simplement se connaître, on n’en revient à la sagesse de base. Le trading est avant tout une expérience personnelle, l’une des aventures les plus difficiles de notre vie mais aussi les plus passionnantes. Il n’y a pas de faux-semblants dans le trading, en tradant on découvre ce qu’il y a en nous, la part non rationnelle, l’être pulsionnel qui est enfoui profondément en nous. Beaucoup de traders par crainte de ce qu’ils ont en eux refusent de voir cette part fondamentale dans le trading qui représente 90 % des résultats. Ils se réfugient dans les livres, les méthodes, les algorithmes de trading, les formations… pour s’occuper, pour ne pas voir l’essentiel : quel que soit leur système, leur méthode, leur indicateur, leur Money management… tout cela est du vent tant qu’ils n’acceptent pas cette vérité simple : un trader sans méthode qui maîtrise ses pulsions gagnera de l’argent, un trader avec la meilleure méthode du monde perdra de l’argent, inévitablement, s’il n’a pas fait le seul travail qui est rentable dans le trading : travailler sur soi.

De nombreuses études en psychologie comportementale dans les années 80 et 90 vont toutes dans le même sens : vous prenez 20 personnes, vous leur donnez des règles de trading extrêmement simples à respecter, une check-list en 3 points avant de passer et valider un trade et vous les laissez trader un mois. Vous aurez 20 résultats totalement différents… L’expérience a été renouvelée des centaines de fois par des dizaines d’universités américaines, anglaises, canadiennes et les résultats ont toujours été dans le même sens : avec une méthode ultra simple qu’un enfant de 14 ans pourrait appliquer, vous aurez la majorité des personnes qui vont être ruinées en un mois ou qui vont végéter, une infime minorité qui va gagner de l’argent. Et pourtant, ils ont exactement les mêmes conditions de trading, le même plan de trading, le même capital, le même broker… il n’y a aucune différence si ce n’est ce qui se passe dans leur tête.

La clé de la réussite dans de nombreux domaines professionnels comme le sport de haut niveau ou bien le trading est le contrôle de soi et le travail sur soi. Pour être un bon trader, il vaut mieux faire une psychanalyse pour régler ses problèmes face à l’argent, face à son ego… que de faire semblant de travailler ses graphiques. Mais ce travail est long et difficile, mais c’est aussi le plus « rentable » dans le trading. C’est ce qui fait peur à de nombreux traders, découvrir pourquoi ils réagissent comme cela face à la pression, pourquoi ils n’arrivent pas à prendre leurs pertes, pourquoi ils sont totalement dépassés par leurs émotions, pourquoi ils n’arrivent pas à être patients, pourquoi ils sont euphoriques quand ils ont fait un beau trade et pourquoi ils font vivre l’enfer à leur entourage quand ils ont perdu ? Pourquoi tant d’émotions contradictoires, de violence, de joie et de désespoir en eux ? Pourquoi le trading fait-il resurgir tout cela ? Ce sont quelques-unes des questions qui viendront naturellement éclater en pleine face aux traders. Soit le trader acceptera de se regarder dans le miroir et de commencer un long processus qui pourra durer des années sans savoir où cela le mènera, la peur de l’inconnu… ou bien il résistera et il ira se réfugier dans ses méthodes ses livres… pour ne pas voir la réalité en face et recommencer un nouveau cycle répétitif vers l’échec.

En effet, la majorité des traders va fuir, refuser de regarder en face ces questions, le travail psychologique fait peur. On peut les comprendre. En se lançant dans le trading, ils n’imaginaient pas les portes que cela allait ouvrir en eux… il y a une forme de mensonge original : le marketing du monde de la finance tend à expliquer que le trading c’est facile, simple… ils ont naturellement besoin de nouveaux clients et nous sommes dans une société où la majorité de la population veut des résultats immédiats et sans effort car nous sommes dans la culture de la société de loisir et de la déresponsabilisation. Et au final, ils se retrouvent face au plus grand défi de leur existence, non pas gagner de l’argent, mais comprendre les mécanismes psychiques qui les font fonctionner. Sans cet effort, aucun gain n’est possible. Le trader pourra faire de temps en temps un ou deux bons coups, mais il finira par perdre ce qu’il a gagné car on ne peut pas se mentir à soi-même, on ne peut pas nier ses pulsions, elles resurgiront toujours et elles feront payer l’addition au prix fort.

Dire aux gens que le trading c’est difficile, que c’est un travail sur plusieurs années, qu’il ne suffit pas d’être un bon technicien pour gagner de l’argent, est difficile à entendre et à écrire car on s’oppose au marketing des institutions financières et aux propres désirs des gens. Et bien souvent, une grande partie de la population préfère qu’on lui mente, cela la rassure, il suffit de voir les élections présidentielles. Mais en disant la « vérité », on s’oppose aux rêves de beaucoup de personnes, on les frustre et on s’expose ainsi à leur agressivité. Il vaut mieux mentir et caresser le trader dans le sens du poil que de dire la vérité : sans un travail profond sur vous-même, vous ne gagnerez jamais d’argent en bourse à long terme. 90% du trading est psychologique, toutes les méthodes, tous les indicateurs peuvent faire gagner de l’argent, là n’est pas le problème. Le problème, c’est vous… Travaillez sur vous et ensuite n’importe quelle méthode marchera car vous pourrez la suivre sans craquer psychologiquement, sans vous laissez dépasser par vos émotions ou votre ego…

Pour preuve, s’il en fallait encore une, les analystes techniques qui gagnent de l’argent en bourse sont extrêmement rares, s’ils gagnaient de l’argent bourse, ils seraient traders… Je connais personnellement énormément d’analystes « célèbres » qui n’arrivent pas à suivre leurs propres recommandations tellement ils sont débordés par leurs affectes lorsqu’ils essayent de trader… Ce sont des traders catastrophiques, certains ont eu l’honnêteté de dire qui n’ont jamais gagné un centime en bourse.

Si cela fait 5 ans, 10 ans, 20 ans que vous perdez de l’argent en bourse, balancez vos livres, balancez vos méthodes et faites le vrai travail, aller consulter un psychanalyste, un psychologue clinicien… Comprenez pourquoi vous n’arrivez pas à respecter votre money management, pourquoi vous n’arrivez pas à prendre vos pertes ? découvrez la face cachée du trading… découvrez-vous… Arrêtez ce supplice qui condamne le trader dans un cycle répétitif où il va gagner quelque temps pour tout reperdre, puis travailler à nouveau pour découvrir une nouvelle méthode miracle, regagner quelques temps et tout reperdre etc. Dans cette répétition, le trader trouvera quelques satisfactions psychologiques, cela lui permettra de lutter contre l’angoisse de mort car il va renaître de ses cendres tel un phénix mais il va détruire petit à petit son estime de soi et cela peut avoir des effets ravageurs à long terme.

Mais, certains vont essayer de comprendre et d’entamer le travail le plus difficile de leur vie, celui qui les changera, qui les apaisera. Et le trading ne sera plus alors une souffrance avec quelques joies éphémères, mais une activité comme une autre, un gain ou une perte ne créant pas plus émotions que cela. Le trading devient alors naturel car le rapport à l’argent a totalement évolué, il n’est plus souffrant, il n’est plus chargé narcissiquement. Beaucoup trop de traders s’identifient à leurs résultats : ils gagnent de l’argent, ils se sentent bien, leur ego est renforcé, ils perdent de l’argent et c’est l’effondrement, ils ne sont plus rien. Vous n’êtes pas identifiés et identifiables au trading, casser ce cercle infernal.

La psychologie dans le trading, la clé du succès du trader
2.35 409 votes
ProRealTime    Pourquoi je trade les CFDs et les Futures en même temps ?

   Pourquoi je trade avec ProRealTime CFD et ProRealTime Futures ?

   Essayez un compte Démo Gratuit ou Réel

  Exclusif : 2 séances de coaching formation trading gratuites (valeur 500€)

Partagez cet article, c'est bon pour la santé
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

66 Commentaires pour La psychologie dans le trading, la clé du succès du trader

  1. Néné dit :

    Superbe article,
    J'attends avec impatience les prochains...
    Merci.

  2. Laurent dit :

    Remarquable ! Seul bémol : "la redécouverte marketing d'Ichimoku" - qui n'est pas une "redécouverte" en Occident, mais plutôt LA découverte d'un outil qui permet de rester en position une fois entré dans le marché... Et ça, c'est absolument incomparable, car bonne psychologie (80 %) + bons outils (20 %) = résultats positifs (100 % 🙂

  3. Benoist Rousseau dit :

    merci Néné

    Laurent: La première fois que j'ai entendu parlé d'ichimoku c'était en 1994 à la Sorbonne et je vivais en France. ça fait 20 ans déjà 🙂 Toutes les 1 ou 2 générations, on fait semblant de redécouvrir les choses car l'Homme a une grande faculté d'oubli 😉

  4. Laurent dit :

    Certes mon cher Benoist, mais la question est-elle d'en parler... ou de l'utiliser ?!
    Car crois moi, je ne connais pas d'autre outil qui permet de RESTER en position aussi surement qu'Ichimoku - et donc de prendre plus de points à chaque fois !

  5. eversa dit :

    Fabuleux article qui nous met face à un miroir et nous oblige à voir la réalité en face.
    Je ne peux m'empêcher de faire un parallèle avec une certaine catégorie de femmes qui, bien qu'ayant essayé tous les régimes possibles, (méthodes toutes faites) passent leur vie à faire le yoyo (perte et reprise de poids) sans jamais arriver à maintenir leur perte. Pourquoi systématiquement reprennent-elles du poids dès qu'elles arrivent à retrouver une silhouette correcte? elles se protègent de l'extérieur par un bouclier de graisse, réaction très connue des psys. Là aussi, il n'y a que le côté psychologique qui est en cause et seule une analyse pourrait les faire sortir du cercle infernal.

    C'est dans ce type d'article que tu excelles Benoist. Te lire est un régal (et ça ne fait pas prendre de poids) Lol

  6. blueberg dit :

    Hello Tous,

    A 100% en phase avec le contenu de l'article.

    Je souhaite simplement amener mon propre retour sur la chose psychologique.

    En quelques années de trading j'ai appris à différencier la valeur des $ sur mon compte de trading de celle des $ sur mon compte personnel. Dans le premier cas il s'agit d'un outil de travail et dans le second cas ils me permettent de subvenir à mes besoins.

    J'ai été obligé de faire cette différenciation en passant par des périodes très fortes sur le plan émotionnel durant lesquelles j'ai perdu beaucoup d'argent. Outre le caractère dense de ces situations, cela a forcé la réflexion, poussé par la nécessité absolue de ne pas être emporté par les événements.

    Je pense qu'il faut passer par ces périodes de grande instabilité pour savoir relativiser et gagner en sérénité. A forcieri, je pense pas qu'un travail avec un thérapeute puisse permettre d'arriver au même résultat. Sauf à accepter d'y passer un long moment!

    Je suis également d'accord sur l'importance largement improductive accordée (à nos niveaux, pas quand il s'agit d'une institution de trading) aux algorithmes. Pour moins il convient plus pour chaque trade réussi de comprendre les vraies "root cause" de la réussite pour pouvoir augmenter les chances de reproductibilité. En ce qui me concerne, c'est la règle que je m'applique. Et les résultats de cette analyse me permettent de disposer d'un cadre*.

    Il y a une autre dimension qui doit être prise en compte: la patience. C'est le point sur lequel je travaille le plus car je suis plutôt d'une nature "active". Il faut trouver un équilibre entre la patience infinie (pas de prise de position) et l'absence de patience (scalper effréné). C'est là qu'intervient le cadre évoqué plus haut.

    J'ai deux chats et je trouve beaucoup d'analogies entre le trading et le comportement des chats lorsqu'ils sont à l'affut.

    JC

    *: Ce cadre m'a notamment permis de comprendre pourquoi je ne pouvais pas gagner sur le Forex.

  7. Benoist Rousseau dit :

    C'était juste pour te dire que ce n'est pas nouveau ichimoku je connais des traders qui l'utilisent depuis 20 ans en France. Tu as des centaines d'indicateurs qui te permettent de rester en position ils sont juste moins connus actuellement car pas soutenu par un broker ou un livre tels les boîtes de Darvas terriblement efficaces elles te permettaient de gagner 800 points sur le dax ces dernières semaines. 99% des traders ne savent pas ce que c'est alors que c'est vieux comme Herode. On va les redécouvrira dans 20 ans 🙂 bref un indicateur n'est qu'un indicateur et des indicateurs qui te disent de rester en position il y en a des centaines milliers qui marchent très bien. J'en ai même créés il y a 10 ans et ils circulent toujours sur le net sur Ninja trader lol bref tous les dix ans tu as l'indicateur tendance qui apparaît et qui disparaît remplacé par un autre. Il faut bien vendre des livres et des formations. C'est juste un cycle marketing 🙂

  8. Laurent dit :

    Qu'importe l'outil Benoist : il me semble que disposer d'un bon indicateur qui t'aide à "laisser courir tes gains" est indispensable - comme il est indispensable de "couper ses pertes" avec un stop loss situé au niveau qu'il faut...
    A ce sujet, je suis curieux de savoir pourquoi, d'un point de vue psychologique, cela semble si difficile de "couper ses pertes", dramatique défaut dont j'ai bien évidemment été victime !
    A ton avis d'expert, quelles sont les raisons de ce comportement suicidaire ?

  9. yaka dit :

    excellent !
    Je lis actuellement "Petit traité de manipulations à l'usage des honnêtes gens" (RV Joule-JL Beauvois) ... et à maintes reprises je pense à la bourse et notre capacité à nous enfermer dans nos erreurs de façon cyclique et/ou régulière... notre "pire ennemi"... c'est nous.

    Bravo pour cet article.

  10. Ernesto dit :

    Bel article... et je m'identifie bien dans la première partie... (système de trading automatique)... il y à encore du chemin... !

  11. fredo dit :

    Bonjour,

    Article très intéressant, quelle que soit l'activité exercée, la connaissance de soi reste fondamentale, encore faut-il identifier ce besoin essentiel pour progresser dans la vie.
    Anesthésiés par la société du "loisir et de la déresponsabilisation", il est tellement plus facile de se défausser sur les autres.
    Merci pour l'article qui me conforte dans l'idée que tu souhaites avant tout faire partager tes expériences, et te démarquer des vendeurs de rêves.

  12. stephane dit :

    Je voulais donner mon avis sur l'ichimoku, quand je l'ai decouvert j'ai tout de suite pensé que c'etait le meilleur indicateur du monde, bref la perfection, et je prenais mes positions en demo pour tester avant de me lancer en reel avec cet indicateur. (Toujours faire des test poussé avant de se lancer.)
    Et j'avais a peu pres 8 trades gagnant sur 10 ! Donc effectivement l'indicateur est tres bon mais pas parfaitement parfait de 10/10.
    J'ai donc cherché a le faire evoluer et finalement je me suis plutot porté sur les points pivot du jour et de la semaine !
    Que si on calcul ses PP de la semaine et si le lundi on est sur R1 de la journée, on fini quasiment presque sur le retour des PP dans la semaine.
    Alors certe ichimoku est pas mal, il est vrai il peut aider, mais ce n'est pas l'indicateur qui vous fera tout le temps gagner de l'argent.
    Il faut aussi etre a l'affut de tout, calculer les PP, R1, S1, ne pas trader lors d'annonces de la BCE, respecter l'argent qu'on a et ne pas prendre d'effet de levier.
    Si on a pas minimum 5000€ sur son compte, ne pas trader avec des lots pleins sur le cac40 qui est de 10€ le point.
    Tout ceux qui on moins de 2000€ et qui trade le Dax30 a 25€ le point sont quasiment condamné !

  13. Laurent dit :

    Stéphane, Ichimoku gagnant 8 fois sur 10 n'est certes pas "parfait", mais je m'en contente !
    CQFD

  14. brucy dit :

    Je pense qu'il y'a quelque chose a rajouter , en ce qui concerne les "systemes" de trading.

    Le probleme n'est pas dans la demarche de trouver/concevoir un systeme . Un systeme est un outil d'execution et de management , dont le seul objectif est de garantir une consistance statistique et un garde fou emotionnel . Le probleme est qu'un systeme est *complementaire* d'une psychologie adaptee au marche , en aucun cas son substitut.

    En effet , je pense que 80% des dis "systemes" sont extremement performants sur des donnees passees , avec enormement de variables , donc fragiles ,et inadaptes a la realitee du marche.

    Sur les 20% restants , on trouve des systemes extremements performants , mais dont les traders n'on pas la force emotionelle et la psychologie en place pour faire confiance a leur propre strategie , et la premiere periode de drawdown signifie generalement "Game over".

    En gros , le seul argument pour la creation d'un trading systematique est bien souvent egalement son meurtrier. Je le dis en tant que defenseur d'une forme de trading systematique.

    Il est bon de se souvenir que le trading est une experience emotionellement negative a partir du moment ou elle deviens financierement positive, et que le deficit provoque dois etre comble chaque minute , chaque jour , chaque nuit.

  15. ehe dit :

    Incroyable de vous lire. C'est juste évident... une fois qu'on l'a lu 🙂
    Merci.

  16. jupitrader dit :

    J'explique ma défaite dans l'émission des Talents du Trading 3 parce que le mental n'a pas suivi. Ma stratégie suivie normalement m'aurait fait aller dans les premières places mais l'enjeu est tel que je fais exactement l'inverse de ce que j'avais écrit dans ma stratégie écrite sur trading floor.
    Voilà ce que je retire de cette expérience.

    Aujourd'hui, je sais où sont mes erreurs mais serais je capable de ne pas les renouveler ? Je pense que oui avec une aide extérieure. Sinon, il va me falloir du temps.

  17. stephane dit :

    @Laurent Tout a fait c'est même très bien du 8/10 mais sur le long terme cela n'est pas viable !
    Suffit de trader a 1 lot sur ces trade et au moment ou tu va vouloir juste essayer un trade a 2 ou 3 lots c'est la que tu va te tromper !
    Et le problème est de n'utiliser que cet ichimoku tellement on pense qu'il est parfait !
    Vois tu aujourd'hui j'ai tradé 4 mini lots. J'aurais pu continuer mais non ma limite c'est 4 tout simplement pour être sûr de pouvoir survivre et cela certains l'oublie. Prendre petit mais bien.
    JL Cussac dit dans une de ses videos, moi je viens, je prend ma petite part et voila je repars !
    Voila il faut s'imaginer le petit pecheur qui met sa ligne dans l'eau, a ses 3 poissons et s'en va !
    Et cela est de la psychologie pour en revenir au sujet de l'article.
    Si tu essaie de te battre contre un chalutier avec ta canne a peche tu as perdu d'avance !

    Aussi tres important pour un trader, connaitre ses points pivot, analyse tres simple mais tres tres utile !
    Ce matin on etait sur la R1 du cac40, ça n’arrêtait pas de monter on a dépasser les 4220 on etait a 4240 je me suis dit les trades que je ferais seront a la vente, et finalement aujourd'hui a 15h on est a 4230, tout simplement grace aux points pivot, un simple indicateur et mes petits trade, j'ai eu mes 4 poissons de la journée et ma journée etait fini 🙂

    Ne pas oublier comme Benoist le disait, vous n'etes pas en forme vous ne tradez pas ! Même si le marché est beau a trader.
    Un conseil, faites du sport.
    Chaque jour apres la fin de vos trades, allez dehors, marchzz, faites du velo, ça ne vous fera que du bien !
    Bref il y a des regles et il faut les respecter. Et ne pas les respecter c'est aller a sa perte !

  18. ageca dit :

    Freud aurait été un bon trader??
    demande à michel Onfray ce qu'il en pense..

    bel article,bravo..tu n'aurais pas été meilleur journaliste que trader?:-)

  19. stephane dit :

    Benoist, je cite un morceau de ton texte:

    Même si cela est difficile à entendre pour beaucoup de traders, nous ne sommes rien, nous n’existons même pas sauf à avoir 1 milliard de dollars sur son compte. Un grain de sable sur une plage. Et pour beaucoup de traders, leur narcissisme est en fait blessé inconsciemment, ils se vivent tellement importants, le centre de leur univers, que cela est absolument insupportable que le marché boursier leur montre la réalité en face : nous sommes tous insignifiants et personne ne se rend compte que nous existons.

    Cela me fait penser, c'est vraiment très bete mais a twitter, combien y a t il de personne dans ce monde qui ont un compte twitter et ne font que donner leur avis durant toute leur journée.
    -Les choux c'est pas bon
    -Sarkozy de retour, il va nous sauver
    -Bientôt les vacances
    -Apple c'est mieux que samsung

    Et j'en passe, et l'on vois tout un tas de gens, a poster leur humeur et leur avis sur n'importe quoi, a esperer le buzz et "se faire repérer" ou plutôt retweeter et se croire pendant un instant le roi d'internet !
    Et on a l'impression que ces gens sont totalement narcissique, pensent être le centre d'internet.
    Bref ces gens ne sont pas fait pour le trading.

  20. Benoist Rousseau dit :

    Ageca > merci Ageca. Je suis meilleur cuisinier que trader, le trading c'est alimentaire pour moi. Le meilleur rapport feignantise gain que j'ai trouvé lol Si seulement Onfray avait eu le temps de lire Freud et Lacan dans le texte et les interprétations de quelques professeurs d'universités de qualité comme Joël Dor, Nazio, Lebrun, Assoun et non un que sais je sur la psychanalyse il aurait évité de se ridiculiser à mon avis. Mais ces écrits sont lumineux d'un point de vue psychanalytique et son rapport au père, à l'autorité. Tout le monde soigne sa névrose comme il peut, moi j'ai le blog, il y contribue 🙂

  21. Benoist Rousseau dit :

    Stéphane > je pense qu'on est dans l'illusion groupale sur les réseaux sociaux. Chacun crie dans le vide. Cela comble souvent un manque, la crainte de la solitude, de l'abandon, ce sont des peurs très archaïques.

  22. ageca dit :

    -----à benoist
    tu es dur avec onfray ;les gens que tu cites vivent de Freud depuis des années..pourquoi cracher dans la soupe?
    l'écriture du blog,ta psychothérapie? je n'en ai pas douté une seconde;-)

  23. ageca dit :

    -----à stéphane

    tu confonds le monde tel qu'il devient avec le trading..
    se lever le matin en se disant:je vais cartonner aujourd'hui n'est pas une preuve de narcissisme,
    ni d'ego démesuré..
    le métier est un métier de solitaire..qui saura que tu t'es régalé ce jour,que tu as pris ton pied en tradant ou plus simplement que tu es content d'avoir fait ce pour quoi tu vis et d'y avoir réussi?
    qui saura que tu as perdu des centaines ou des milliers d'euros et que toute la journée tu as souffert le martyre?
    il faut avoir du mental pour faire trader car le temple des regrets nous broie!
    perso,je n'ai jamais voulu devenir riche avec la bourse;j'ai voulu m'amuser,passer des journées hors de la médiocrité en me nourrissant..ça,c'est réussi:-)

  24. Benoist Rousseau dit :

    Ageca > toute écriture est une psychanalyse il suffit de voir les emails ou commentaires que je reçois parfois 🙂 Parce qu'Onfray a eu une posture très facile dans son livre (et d'une manière générale sa pensée est d'une banalité affligeante faussement indigné. C'est mon ressenti personnel qui n'a aucune valeur mais il est un symbole de la pensée conformiste pour moi comme les économistes atterrés qui récitent leur partition. Un autre débat, il y a les penseurs officielles qui font partis du cirque médiatique et qui sont édités car ils restent bien sagement à leur place assignée. ), il a fait énormément de raccourcis mais il faut bien vivre. Je pense que comme c'était une commande d'éditeur il a du aller trop vite. Les gens que je cite sont des chercheurs et ne vivent pas de la vente de livres donc ils n'ont pas besoin de faire de la soupe pour que ce soit accessible à la FNAC. Mais il est vrai que certains écrit de Dor ou Nazio sont très difficilement accessibles même en ayant un DESS de psycho. Onfray est étudié en psychanalyse non pour ses écrits mais comme sujet clinique un peu comme le président Schreber. Là je suis dur 😉 mais c'est un blog sur le trading pas sur la manipulation de la pensée alors je vais en rester là 😉

  25. Raoul Volfoni dit :

    Sur Onfray

    Il y a une confusion, entretenue par les média et sûrement un peu par lui-même (volontairement ou pas, je ne sais pas) : Onfray n'est pas un philosophes mais un prof de philosophie. Les bouquins où il développe SA pensée sont jugés médiocres (ex : "Le crépuscule d'une idole" qui critique Freud).

    En revanche sa collection de bouquins (en fait la version imprimée de ses cours dans son université populaire de Caen) "contre-histoire de la philosophie" est d'un niveau assez correct pour s'initier, notamment celui qui porte sur Freud ("Les freudiens hérétiques"). Il fait la synthèse de critiques anciennes et présente la psychanalyse qui s'est développé après la mort de Freud (ou en parallèle).

    Sur Freud

    Pensée intéressante mais pensée, parmi d'autres (béhaviorisme, humanisme, cognitivisme, évolutionnisme, ...). Ce n'est qu'une vision de notre psychisme. Il est important de le rappeler.

  26. Benoist Rousseau dit :

    Merci du rappel Raoul, rien à rajouter, 100% ok avec toi 🙂

  27. Raoul Volfoni dit :

    Hé hé hé 😉

    Benoist, je suis preneur de références concernant les études dont tu parles sur les tests en trading, ou de pistes de sites / bouquins où je pourrais trouver ça.

    En français il n'existe que 2 bouquins sur la finance comportementale (mais je ne suis même pas sûr que ça entre dans ce champ-là)

  28. evinca dit :

    Bonjour,

    C'est ma première participation sur ce blog.

    Je ne suis pas d'accord avec l'analyse de l'auteur. C'est confu et tiré par les cheveux (comme beaucoup de choses franco-française).

    La clè du succès en trading : c'est la decipline. Quel que soit la méthode que vous utilisez ( analyse technique, analyse fondamentale ou même jouer comme au casino).

    La decipline ça se travaille avec le temps.

  29. Benoist Rousseau dit :

    Raoul > je vais t'envoyer cela sur ton email ce week-end, c'est essentiellement des recherches issues de Stanford dont j'ai accès car je connais un peu de monde là bas. Je vais leur demander de scanner les conclusions, ça date d'il y a 30 40 ans maintenant (1970 1980), cela m'étonnerai qu'ils les aient numérisés. On a eu l'expérience du ballon qui éclate plus récemment, mais c'était moins "sérieux".

  30. JohnL dit :

    Cet article vaut de l'or !
    Un grand merci à toi Benoist.

  31. Raoul Volfoni dit :

    @ evinca

    Mais n'est-ce pas là justement en plein le sujet de cet article : PARVENIR à se discipliner, c'est avant tout de la psychologie ?

  32. Franck Landouc'h dit :

    Ben oui quoi !! encore du grand Benoist. Pourrais tu me mettre en copie de mail à ton envoi à Raoul ? merci d'avance.
    Juste une remarque, il y a un facteur psy dont personne ne parle et qui me parait être essentiel, ce sont les loyautés familiales et qui nous impactes bien au delà de ce que nous pouvons imaginer.
    L'analyse transgénérationnelle est très intéressante pour comprendre ces phénomènes.

  33. serge RAMEL dit :

    merci et sans commentaires;
    je vais digérer et faire une pose;
    cordialement
    sergio

  34. Benoist Rousseau dit :

    Franck > noté et je suis bien d'accord, ce sera peut-être un prochain article avec une analyse clinique sur ce problème. Cela m'a limité pendant 10 ans dans mon trading (ne pas dépasser le Père...)

  35. BELLA SWAN dit :

    Il y a aussi la théorie des constellations (mes grands-parents étaient rentiers ... et donc comme je suis ma grand-mère alors je me prends pour Midas !!!)

  36. swingwin dit :

    Merci pour cet article Benoist.
    La vérité est là dans ton article (que je viens juste de lire)
    Je retiendrai surtout cette phrase :
    "un trader sans méthode qui maîtrise ses pulsions gagnera de l’argent" (en quelque sorte, cette phrase s'applique très bien dans le cas d'un scalpeur. Je m'explique : tous les trades d'un scalpeur passent toujours à un moment donné ou un autre dans le vert quelques secondes après l'entrée. Et donc qu'est-ce qui fait qu'un bon scalpeur va prendre ce gain au bon moment sans réfléchir et qu'un mauvais scalpeur va attendre pour en vouloir plus).

    Je commence à comprendre les concepts que tu développes dans ton article. Je dirais que jusqu'à pas très longtemps, j'en avais plutôt une compréhension intellectuelle, Je savais ce qu'il fallait faire mais intellectuellement parlant. Et il y a tout un monde entre comprendre les choses et les mettre en musique soi-même.
    Maintenant je veux aller au delà de ça. Plus que comprendre la chose, je veux la vivre, je veux que cette comprehension s'infuse en moi et qu'elle fasse partie de mon esprit. Ce qui veut dire que je ne me pose plus de questions quand je trade. Je n'ai plus à réfléchir quand je trade. A chaque trade, mon Moi me donnera toujours la bonne décision à prendre au bon moment sans me demander à quel niveau est le RSI, et si Draghi a parlé ou patin couffin.
    Mon trading devient mécanique car mon esprit prend toujours la bonne décision au bon moment. Ma psychologie a été formatée pour faire cette activité au mieux. Le trading devient naturel et ne s'embarasse plus de mes pensées et des évènements extérieurs.
    Ce que je vais donc développer pour y arriver, c'est ce que j'ai appelé un tempérament de "tueur", de telle manière à étouffer mon égo (qu'il soit mis au placard celui-là) et à inhiber mes pensées destructrices et que mes sentiments soient complètement refoulés au moins le temps de ma session de trading.
    J'en suis au tout début de ce processus de travail psychologique et je suis convaincu à 100% (comme tu nous l'a si brillement présenté dans cet article) que la réussite en trading n'a rien à voir avec la technique mais a à voir avec un vrai travail psychologique sur soi.
    A+
    JF

  37. Sagal dit :

    Belle analyse que je partage sauf sur un point.
    Ce n'est pas que je me sois senti particulièrement visé au sujet de la paranoia avec les stops touchés, mais sans doute un peu. Ton exemple donne le CAC 40. Ok je ne discute pas de cela, mais au sujet d'une valeur individuelle disons au hasard Cap Gemini. Il est bien connu que des Hedge funds sont colocalisés sur les places de marchés, analysent les carnets d'ordre et peuvent agir en une fraction de seconde pour en tirer bénéfices. Sur quel critère te bases-tu pour dire que de telles manipulations sont impossibles?
    Moi ce que j'ai constaté en mettant des stops sur genre 250 Cap Gemini ou Safran, c'est qu'ils sont systématiquement touchés et comme par hasard l'action remonte tout de suite après. Lorsque cela devient trop systématique, c'est normal que je pose des questions et que j'imagine que la manipulation est facile pour ces hedge funds.

  38. Benoist Rousseau dit :

    Sur les indices c'est impossible, les sommes dépenser pour faire bouger un indice de quelques points sont trop importantes pour le bénéfices attendus. Ce n'est pas rentable. Sur actions c'est possible, certaines actions bien ciblées, même si c'est plus compliqué que tu le crois, 50% à 80% des ordres sont iceberg, donc invisibles et une partie des ordres dans les CO sont bidons, ce sont juste des liquidity qui sont payés pour rajouter du volume dans le CO et qui se retirent dès qu'ils peuvent être exécutés. Juste pour rassurer les investisseurs sur la liquidité théorique de l'action. C'est plutôt que les débutants ou les particuliers posent leur stop tous au même en endroit, ils ne réfléchissent pas à cela, il les mettent sur des zones rondes comme 5 ou 5.50, rarement 4.93 ou 5.43. C'est une chasse aux stops "classiques". Enfin ne pas oublier que les hedges se chassent surtout entre eux, c'est une lutte à mort avec le THF, c'est plutôt cela qui les intéresse et le menu fretin que nous sommes en profites ou pas, c'est pas vraiment nous qu'ils traquent, on a aucun intérêt, on se trouve juste sur le passage à ce moment là. si tu es parano, mets tes ordres stops en iceberg, ils ne seront pas dans le CO et personne ne les verra, mais cela ne changera rien si tu n'as pas une réflexion profonde sur le fonctionnement des algorithmes et comment mettre tes stops soit pour éviter de te faire avoir avec la masse et tenter d'en profiter ensuite. Mais ce n'est pas le sujet de cet article

  39. fredo dit :

    @Benoist, tu peux juste expliquer ce que sont les ordres en "iceberg" et comment tu on fait pour les passer ainsi ?

    Merci d'avance 😉

  40. Forrest dit :

    Pour Benoist :
    Comment fais-tu pour être au courant de mécanismes boursiers aussi précis (comportement des hedges funds, rôle des algorithmes THF) ?
    Ce sont des infos que l'on trouve sur des forums, ou tu connais des gens ?

  41. Benoist Rousseau dit :

    fredo > je ferai un petit article la semaine prochaine, cela permet aux institutionnels d'écouler leur camelote discrètement, c'est pour cela que toutes les formations sur le trading sur carnet d'ordres, c'est vraiment du pipeau pour le grand public.

    forrest > tu ne trouveras jamais ces info sur un forum ouvert au grand public, tu ne connais que 10% de ce que je fais, de ce que je suis sur ce blog. Cela fait 15 ans que je travaille sur le sujet, je suis ingénieur informaticien, conseiller en investissements financiers, professeur d'histoire économique spécialisé sur ces sujets, je montais des robots de trading automatique en scalping quand les français ne connaissaient même pas le mot scalping il y a quelques années 😉 c'est tout simplement mon univers, les rares personnes que je fréquente sont issus de l'univers de la haute finance ou ils sont d'anciens traders pros chez de grosses banques à la retraite. Et je ne dis que 10% de ce que je sais car inévitablement dès qu'on lève un voile, j'ai des crétins qui viennent me faire ch.er car cela ne va pas dans le sens des livres de supermarchés sur le trading qu'ils peuvent acheter à la fnac ou bien de la formation qu'ils ont payés des milliers d'euros sur le trading sur carnets d'ordres par un formateur qui ne connait même pas les ordres ICE ou les priorités d'exécution sur les licences CME ce qui détruit totalement sa formation. Donc je suis sommé de me justifier etc. alors qu'avec un petit bac +3 en finances, on le sait. C'est un peu comme si on me demandait de prouver tous les jours que 2+2=4 alors que les gens ont lu xxxx fois sur des forums que cela fait 5. Donc des fois, cela fatigue... et je laisse les gens croire ce qu'ils veulent. 90% de l'info qui circulent est totalement dépassée depuis 10 ans lors du salon du trading de septembre, j'ai entendu des énormités sur les futures par exemple... C'était valable en 2000, mais plus en 2014, mais que veux-tu la grande majorité des intervenants en France sur la bourse ne tradent pas, 95% des webmasters qui ont un blog aussi etc. Et la facilité est de répéter en boucle les mêmes bêtises, personne ne les remet en cause, et quand tu oses commencer à dire que ce n'est plus valable depuis 10 ans tu as tout le business des formateurs, écoles, brokers etc qui te tombent dessus... et il suffit de parcourir les forums ou les sites français pour s'en rendre compte. Donc pour ma connaissances des mécanismes boursiers etc. un étudiant en master en connait autant, c'est la base, rien de bien sorcier, mais comme les gens qui ont le plus de visibilité en France dans le domaine financier ont à peine le niveau d'un bon lycéen en terminal ES... cela n'aide pas à élever le niveau moyen dans ce domaine. Les Français en bourse et en économie ont le niveau le plus faible de l'OCDE là dernière fois que j'ai lu un rapport sur ce sujet en 2012... Et maintenir le niveau de connaissance bas, arrange tout le monde, cela maintient les gens dépendants de tous les marchands de pelles et de pioches. Rien que d'oser écrire que la clé de la réussite en bourse c'est la psychologie et qu'il vaut mieux faire une psychanalyse que de se payer une formation ou des indicateurs miracles qui se serviront à rien, cela ne m'attire pas beaucoup d'amis... mais beaucoup de critiques et de messages désagréables surtout après que j'ai refusé de leur faire de la pub lol Et en écrivant cela, je vais aussi vexer des lecteurs et on va me dire que je me la "pète" etc. Je dis juste que tout ce que j'écris qui sort un peu de l'ordinaire est juste du niveau bac +3 au maximum, rien de bien méchant. Tout comme dire que les 2/3 des hedges funds ont morflé en 2011, 1/3 a fait faillite, cela tue la représentation qu'ont les gens des hedges funds qui gagnent toujours contre les petits... Les 10 k ou 100k qu'on a sur notre compte de trading, cela n'intéresse pas une seconde un hedge fund 😉 Cela fait du mal à l'ego de 90% des gens en France, mais ouvrez un compte chez IB (beaucoup de hedge funds y sont grâce aux comptes omnibus (magnifique arnaque légale, attribution des trades en fin de journée sur les comptes désirés, génial, je passe les pertes sur les plus petits clients pour conserver les gros portefeuilles 🙂 ) et déposer 500K, vous allez voir comment vous allez être reçu, comme un moins que rien... Mais bon, les comptes omnibus, les réallocations de trades, c'est aussi du tabou, mais à un niveau supérieur, au niveau des hedges 🙂 Facile de ne pas perdre d'argent quand on monte son hedge, facile de protéger son capital si cela va mal, on réattribue les pertes sur les clients. Mais chut, je ne vous ai rien dis.

  42. ageca dit :

    comme si le marché s'intéressait à tes 250 cap gemini, Sagal...
    autant,sur les cfd,quand on se fait toucher sur 0.1,je suis sceptique ,autant là..
    les sommes échangés sont phénoménales et c'est pas tes 12500 euros placés sur la valeur qui vont changer le monde ..
    me souviens pour la bataille sur Danone,que les gars de battaient à coups de 25 k titres sur la barre des 90 euros..
    ou sur la société générale à coup de 10k titres à 180 euros
    l'autre fantasme est celui qu'on retrouve dans les forums(ou fora,me méfie avec benoist), récurrent,genre "legendes urbaines" qui est le code 1,qui serait un signal d'achat appris des "illuminati"...

    tout ça entretenu par des médias qui ne connaissent pas les règles..
    quand on entend par une chaîne d'info boursière le jour de la privatisation de EDF que le titre baisse
    parce que les particuliers ont vendu,c'est à exploser de rire..
    il devait y avoir beaucoup de particuliers qui avaient des lots de 25k titres:-)
    les hedges contre la CDC avant un accord commun,c'est mieux ,non?

  43. fredo dit :

    J'apprécie de plus en plus ce blog; j'aime bien sa tonalité; vivement la semaine prochaine 😉

  44. Forrest dit :

    Pour Benoist :
    Tu es vraiment un cas à part alors... Quand je vois que tu vas jusqu'à expliquer ta méthode de trading, alors que la mentalité en vigueur est plutôt "prends l'oseille et tire-toi" (surtout en finance...)
    Merci pour toutes ces infos, et chapeau pour l'esprit...

  45. stonga dit :

    Bonjour Benoit, tu dis " Tout comme dire que les 2/3 des hedges funds ont morflé en 2011, 1/3 a fait faillite, cela tue la représentation qu'ont les gens des hedges funds ..." Et j'ajouterai que c'est clair que nulle part dans la presse, les infos télévisées, il n'a été question de la gravité réelle de la chute des bourses mi 2011 (brutalité à mettre en comparaison avec septembre 2008). À cette époque, des portefeuilles boursiers ont volé par dessus le bastingage et notamment des positions sur les emprunts souverains qui ont été rachetées pour le compte du retail ; cela a été également l'occasion pour les gestionnaires discrétionnaires de portefeuille de rebalancer, vite fait, ceux de leurs clients avec de grosses ventes pendant la brutalité de la chute, sur quelques jours.

  46. Raoul Volfoni dit :

    @stonga :

    ça passe peut-être inaperçu parce que c'est du chinois pour beaucoup de gens. Prenons un exemple : ton commentaire (exercice à ne pas prendre mal, je le fais justement car je sens que tu donnes une info intéressante que je ne suis pas certain de bien comprendre).

    "A cette époque, des portefeuilles boursiers ont volé par dessus le bastingage" : ok, baisse des marchés, baisse de la valeur de la majeure partie des portefeuilles

    "et notamment des positions sur les emprunts souverains qui ont été rachetées pour le compte du retail" : pas sûr d'avoir compris. Qui a racheté quoi et à qui ?

    (au passage, qui connait la subdivision des métiers bancaires ?
    - Le "retail", dans une banque, c'est la banque de Monsieur Toutlemonde ;
    - différente de celle des entreprises ;
    - différente de la banque d'investissement et de financement (introduction en Bourse, fusion & acquisition, trading, ...)

    "cela a été également l'occasion pour les gestionnaires discrétionnaires de portefeuille de rebalancer, vite fait, ceux de leurs clients avec de grosses ventes pendant la brutalité de la chute, sur quelques jours." : je n'ai pas compris. Qui sont les gestionnaires discrétionnaires ? Qu'ont-ils fait au juste ?

    Je cherche un peu la petite bête, mais 90% des journalistes ne seraient même pas capable de poser les questions que je te pose (par méconnaissance complète du sujet). Idem de la population.

    Or comme le disait un célèbre journaliste (Ivan Levaï) non sans une once ce cynisme "La presse, elle parle de choses qui l'intéressent".

  47. stonga dit :

    Bonjour Raoul, mes considérations se basent sur l'observation permanente et attentive du comportement de ma banque en matière de gestion d'actifs (de portefeuille). J'analyse étroitement (c.a.d. "en direct" , sans décalage temporel) leurs positions, prises pour mon compte à l'aune de l'actualité (macro & entreprise) économique et financière.
    Oublions les commentaires généralistes des officiants habituels à la TV ou les articles généralistes, même dans la presse spécialisée. (comprendre la différence entre ceux qui parlent et ceux qui agissent)

    Le Retail = effectivement, il s'agit des comptes(-titres) des particuliers.
    Les " gestionnaires discrétionnaires" sont ceux à qui l'on donne un mandat complet de gestion ; on n'a que le choix d'abandonner celle-ci, si elle ne nous satisfait pas.

    > "A cette époque, des portefeuilles boursiers ont volés par dessus le bastingage" = cela veut dire que la baisse boursière brutale (provoquée entre autres par une nouvelle baisse de la liquidité du système bancaire à ce moment) a été l'occasion pour les gestionnaires de portefeuille de liquider, puis rebalancer/rééquiliber des portefeuilles en gestion. Nous sommes là fin juillet - début août 2011.

    > Concernant les hedges funds : oui, ils ont morflés, notamment sur les dettes souveraines. (ils travaillent avec du levier, donc danger quand pris à rebours). Cela a été l'occasion de refiler (à profit) aux particuliers, avec des portefeuilles en profil de risque dynamiques, des positions sur les emprunts souverains.
    Il y a eu aussi un rapatriement de sa propre dette "pourrie" à mettre en relation avec le possible éclatement de l'euro envisagé à cette époque; je te vends ta dette, je reprends la mienne (qui vaut plus selon moi).

    À noter que les taux longs au + bas de bas. Partout.

    Voilà, j'espère avoir été clair.

  48. alamdarhri dit :

    Bonjour Benoist,

    Ton papier est brillant. C'est toujours très éclairant de te lire.
    Oui, ce que tu dis dérange et à la limite fait peur.
    Mais merci de nous faire profiter de tes années d'expérience.
    Et de nous inviter fermement à plus d'introspection si notre trading ne fonctionne pas.
    Tu as raison : la psychologie est effectivement une composante fondamentale de la finance moderne.
    Comprendre le fonctionnement des marchés et son propre fonctionnement psychologique est une tâche ardue et incertaine.
    Mais c'est très probablement le meilleur chemin vers la réussite.
    Plus je te lis, et plus je me dis que j'ai raison de te lire.

    Bonnes fêtes à toi et à tous les "Andliliens"

    Mehdi.

  49. Sagal dit :

    @AGECA à prppos de tout le monde s'en fout de ma position. Tu peux croire ce que tu veux de toute façon et il en est de même pour moi. Je travaille sans stop sur CFD et actions PEA. Et j'ai constaté avec 2 ans de recul que à 100% chaque fois que j'ai mis un SL il a été touché. A la limite peu m'importe si des pros/hedge funds ou brokers/ font en sorte ou pas de nettoyer les carnets d'ordre en en tirant profit à certaines occasions. J'essaie de mettre en application un peu de psychologie et des statistiques. L'autre explication plausible est que à partir du moment ou je commence à mettre un SL c'est que le CFD ou action a déjà bien perdu et c'est parti pour continuer. Cela peut être un mélange des 2 hypothèses. A la limite encore une fois peu importe, les leçons que je me dois d'en tirer c'est: au moment où je sens le besoin de mettre un SL, je fais mon analyse, je le détermine, je le note pour mes stats et au lieu de le mettre, je passe direct un ordre au marché. C'est à dire je vends directement le CFD ou l'action pour lesquels je sentais le besoin d'établir un SL. Vu les 100% de cas passé si j'avais appliqué avant cette méthode mes gains seraient plus importants...

  50. Diana dit :

    Merci Mr Rousseau pour cet article qui (pour ma part) m'éclaire sur beaucoup de points , dont mes réactions lorsque j'ai trader pour les premières fois sur compte papier .... j'ai découvert l'euphorie (pourtant compte papier), j'ai découvert le stress, j'ai découvert beaucoup de choses sur ma propre nature, et très franchement, j'ai du boulot ...se retrouver face a soi même devant ses propres failles, çà fait un peu mal ...mais tout compte fait c'est bon signe, une fois les failles reperées il n'y a plus qu'a corriger en apprenant.
    Je me rend compte a quel point le trading est en réalité un univers qui reflète la mentalité et la nature de chaque personne qui le pratique...un véritable miroir.... hâte de lire les prochains articles.

  51. Raynald dit :

    Excellent article qui sort du "prêt à penser" des forums boursier, Bravo Benoist

  52. Forxtrad dit :

    Bien vu Benoit ! travailler sur sois avant de chercher la recette miracle qui n'existe pas !
    je suis passé par toutes ces phases avant de comprendre beaucoup de choses.

    Très pertinent comme article

  53. philippe bis dit :

    Existe t -il réellement un penseur sans la pensée? 🙂

  54. Denis dit :

    Bonjour Benoît,
    Merci et bravo pour cet article. Je suis d’accord à 200 % avec toi.
    Quelques éléments en complément ou réaction à certains commentaires :
    Ne confondons pas discipline et thérapie. Les exemples du tabac et de l’alcool peuvent être des parallèles intéressants à ce propos :
    Deux façons possibles d’arrêter de fumer (Cf. l’excellent livre d’Allen Carr) :
    1/ la méthode « classique », ie. par la force de la volonté => Certains y arrivent mais ils souffrent, ressentent le manque et la privation contre lesquels leur combat reste permanent
    2/ comprendre les ressorts de l’addiction physique et surtout psychologique au tabac et à la nicotine, dès lors on arrête sans trop de difficultés, sans mécanisme de compensation (nicorettes, chewing-gum, etc) et on supporte même très bien la compagnie des fumeurs contrairement aux ex-fumeurs qui ont arrêté par un effort de volonté.
    Idem, deux façons de sortir de l’alcoolisme :
    1/ la méthode des AA, fondée sur une discipline de fer mais qui ne traite pas les causes profondes de l’alcoolisme, et engage le sujet dans un combat quotidien contre sa dépendance,
    2/ un travail sur soi, qui peut être très long voire ne pas aboutir, mais lorsqu’il marche , permet au sujet de surmonter les failles psychologiques qui le poussaient à s’abimer dans l’alcool.
    Comme pour le tabac et l’alcool, une discipline de fer au quotidien en trading permet sans doute de ne pas rester un perdant, mais au prix de quels efforts et de quelles souffrances ?
    Alors que désamorcer ses névroses en matière de rapport à l’argent, de peur de la mort est sans aucun doute bien plus efficace et confortable.
    Il est intéressant de relever que deux auteurs, Mark Douglas et Alexandre Elder, aborde ce sujet de façon approfondie :
    Alexandre Elder (« Vivre du trading » pages 48 à 69) fait le bon constat mais trouve la solution dans la seule discipline en se référant aux AA.
    Mark Douglas (psychiatre de formation…) va plus loin et montre avec son exemple de l’enfant qui a peur des chiens la nécessité de s’approprier non pas seulement rationnellement mais aussi émotionnellement les règles du trading : l’enfant peut être conscient rationnellement que tous les chiens ne sont pas méchants, mais s’il en a peur émotionnellement, il aura une réaction de peur et de panique (qui risque d’ailleurs de devenir auto-réalisatrice…)
    De même en trading, je peux être conscient rationnellement qu’il faut laisser courir ses gains et couper ses pertes et pour autant ne pas y arriver émotionnellement…

  55. ehe dit :

    @Denis

    Complement hors sujet, mais avez-vous arreté avec la methode allen carr ?
    C'est mon cas, je peux effectivmeent evoluer au milieu de fumeurs (hormis l'odeur qui me gene après plusieurs années d'arrêt) . Mais j'ai l'impression d'etre un cas isolé car beaucoup d'autres ont essayé autour de moi sans succes au point que j'ai du mal à conseiller la methode aujourd'hui alors que je le faisais autrefois.

    Comme vous, j'ai extrapolé ce livre à plein d'autres sujets, car il m'a fait comprendre que la dépendance (meme pour des trucs tout betes) ne s'arrete pas à la nicotine .

  56. sobear dit :

    Excellent article Benoist; Merci!

    Denis: entièrement en accord avec toi pour le livre de Mark Douglas

  57. Denis dit :

    EHE, je pense au contraire en toute immodestie que cela illustre bien les propos de Benoist. Ceux qui arrêtent de fumer ou de boire par la seule volonté doivent faire preuve en permanence d'une discipline de fer et courent beaucoup plus le risque de re-sombrer que ceux qui auront fait un travail sur eux-mêmes pour démonter les mécanismes inconscients de leurs névroses personnelles.

  58. chaleat eric dit :

    j'aime cet article car il dépasse le le fait bourse, vous pouvez l'appliquer à vôre vie de chef d'entreprise ou tout simplement à vôtre vie de famille pour soulever ou éviter les pierres qui entrave la vie.

  59. jegouzo dit :

    je vais répondre à cet article que tout le monde a déjà commenté ...
    La psychologie dans le trading, la clé du succès du trader ..
    Tout est vrai dans cet article à tel point qu'aujourd'hui j'ai la trouille de me remettre sur prt et de scalper, je passe mon temps sur takaticks pour m'entraîner, je suis pas stressé, c'est du virtuel et ça marche, je me permets même souvent de prendre des 10 lots à chaque trade, c'est fou et ça marche, mais en vraie situation sur prt pour le moment je flippe ... peur de perdre, en fait j'observe, j'analyse j'y passe tout de même 3 heures par jour...

    la solution bien dormir la nuit, et faire du yoga, qui sait ???

  60. tom dit :

    super intéressant cette discussion, mais alors en admettant que la plupart des traders perdent en essayent de respecter une méthode ou d'en changer mais craquent à cause de biais psychologiques, type jouissance de perdre inconsciente, adrenaline, émotion, rapport à l'argent, etc..
    Cela ne parait il pas bizarre que 90% des gens aient ces types de problèmes/peur?
    Quelque part les brokers profitent donc des névroses les plus répandue et révélées par le trading pour augmenter leur chiffre d'affaire?

  61. Benoist Rousseau dit :

    Quand tu t'y connais un peu psychologie tu verras que 99% des êtres humains se comportent toujours de la même manière, tu vois en eux, ils sont transparents.

  62. Kaeva dit :

    Tant qu'à s'ennuyer en ce jour de pentecôte (cf. ton tweet!), je lis avec intérêt dans ton article que "vous prenez 20 personnes, vous leur donnez des règles de trading extrêmement simples à respecter (...). Vous aurez 20 résultats totalement différents…" et tu précises que "l’expérience a été renouvelée des centaines de fois par des dizaines d’universités (...) et les résultats ont toujours été dans le même sens".

    Voilà qui donne envie d'en savoir davantage et de lire ce qui a été écrit sur ce sujet: si tu t'en rappelles, peux-tu préciser tes sources (un nom d'auteur ou une piste de recherche)?

    Merci et bons trades 🙂

  63. Benoist Rousseau dit :

    tous les articles de psychologie comportementale de groupe des 30 dernières années, l'expérience des tortues, l'inconscient groupal, le groupe et l'inconscient d'Anzieu etc.

  64. Manu dit :

    Cet article est monumental et chaque trader devrait le lire tous les jours pour ne pas oublier l'essentiel : nous ne sommes que des hommes, pas des machines . Merci pour cet article, il me donne encore plus d'envie de réussir et il est tellement vrai !!!!!

  65. Benoist Rousseau dit :

    Merci Manu

  66. Manu dit :

    PTDR ==> Patience, Discipline, Travail, Rigueur . Voilà les 4 piliers du trading. Vous en oubliez un seul des quatre et vous êtes sanctionné immédiatement. Une fois que l'on a compris cela ( et çà prend un sacré bout de temps car les habitudes sont tenaces) , on est sur la bonne voie . Benoist, je lis cet article tous les jours pour ne pas oublier que le trading, c'est une remise en question permanente et c'est ce qui en fait toute sa richesse . En fait, il y a un départ mais il n'y a jamais de ligne d'arrivée . Tu dois toujours courir tant que tu n'as pas atteint ton but ultime. Le trading, c'est la vie , tout simplement, avec ces réussites et ces échecs. Et tout le monde le sait, il y a toujours beaucoup d'échecs pour très peu de réussites .

Laisser un commentaire

Inscription au Forum

Blog: 1728 articles 12.211 commentaires Forum: 477.407 messages 7550 membres
Devenez actif ! Rejoignez Andlil et sa Communauté de traders passionnés

Mes 2 comptes de trading avec PRT Trading sur CFDs et Futures

ProRealTime

En direct du Forum

Les derniers commentaires

  • Maniak : Bien joué, c'est impressionnant. Comme d'hab je dirais. …
  • Denis : Fragile psychologiquement âprès un AT j'ai été harcelé …
  • Xuo : Merci beaucoup pour le partage Benoist, PRT 10.3 a l'air vra…
  • Benoist Rousseau : Je trade les futures depuis 2004, j'ai passé plus de 20.000…
  • eric : j'ai fait très longtemps des futures et je n'ai pas souveni…
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9]
[a-zA-Z0-9]
["ne"]
["ne"]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["ny"]
["ny"]
["ny"]
["ny"]