Définition de CDS

20 5 2013 - 4 commentaires
ProRealTime

Qu'est-ce que les CDS ? CDS

Le CDS signifie Credit Default Swaps et peut être traduit par couverture de défaillance. Ce type de contrat a été créé en 1995 par la banque américaine JP Morgan. Il s'agit d'un contrat de protection d'un crédit afin de se prémunir contre un risque de défaut de paiement d'une entreprise ou d'un État. La personne qui achète cette protection verse une prime annuelle en fonction du risque du crédit, cependant il ne se produit aucune transaction monétaire tant qu'un événement de crédit, tel que convenu lors de la constitution du contrat entre les deux parties, ne soit survenu.  On peut comparer les CDS à un contrat d'assurance qui protège l'acheteur et le dédommage sans que celui-ci n'ai à se charger du risque de non solvabilité d'un tiers.

Limites du CDS

Les CDS ont été rendus célèbres récemment par la crise financière qui a touché la Grèce. En effet, aucun établissement ne souhaitait prêter ou garantir ce pays tant les risques de faillite étaient importants.

Le journal britannique The Guardian avait qualifié le CDS "d'arme de destruction financière massive".

Les CDS peuvent engendrer des dérives sur le marché. En effet, il possible d'acheter des CDS pour des actifs que l'on ne possède pas et de manière illimitée. Cela signifie qu'il est avantageux de faire en sorte que l'entité pour laquelle on achète des CDS soit défaillante afin de se faire rembourser et ce, plusieurs fois. On observe donc un phénomène spéculatif assez pervers qui détourne cet outil en un moyen très lucratif.

Pour illustrer ce propos, on peut imaginer par exemple, qu'une personne assure la voiture de son voisin 10 fois en achetant des CDS. Cette personne aura donc tout intérêt à ce que cette voiture tombe en panne ou soit accidentée afin d'être remboursé 10 fois. Cela encourage une certaine malveillance de la part des acheteurs.

Les CDS doivent donc être rigoureusement réglementés par des autorités indépendantes afin d'éviter ces dérives spéculatives et redonner aux CDS leur fonction initiale.


Lexique Bourse : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


Auteur de l'article :

Benoist Rousseau est diplômé de l'université Paris-Sorbonne en histoire économique contemporaine et de la Certification Professionnelle des Acteurs des Marchés Financiers de l'AMF. Il a été professeur d'histoire pendant 12 ans avant de devenir trader en compte propre. Ancien Conseiller en Investissements Financiers, il est aussi écrivain. Son ouvrage "Devenez Trader Pro" est numéro 1 des ventes dans la catégorie bourse depuis de nombreux mois. Intervenant régulier sur TV Finance et divers médias, il est suivi par plus de 150.000 personnes sur les réseaux sociaux.

4 Commentaires pour Définition de CDS

  1. Amine dit :

    Bonjour;

    Il me semble qu'on quatrième ligne ("La personne qui achète cette protection verse une prime annuelle en fonction du risque du crédit") la personne reçoit (plutôt que de verser) une prime de risque.

    Prière de m'envoyer plus de précision si je me trompe.

    Cordialement
    Amine Faddadi.

  2. Benoist Rousseau dit :

    Non il paye sa potection, son assurance, donc il verse, il paye annuellement la prime de risque pour être couvert. Si tu as une voiture, tu payes une prime à ton assureur pour qu'il te couvre en cas d'accident. C'est la même chose.

  3. Amine dit :

    Compris. Merci bien.

  4. Christelle Puyraud dit :

    Merci Benoist pour ces explications !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

Avertissement : Le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker. Il ne convient donc qu'à des personnes expérimentées ayant les moyens financiers d’assumer un tel risque. Se rappeler qu'on trade uniquement avec de l’argent dont on n’a pas besoin. Les vidéos et les articles de ce site n’ont qu’une portée pédagogique et informative, ce ne sont pas des conseils en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d'investir dans un produit financier afin qu'il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale.